Un vilain petit Qatar déchaîné

Le vilain petit Qatar

C’est «  une presqu’île si petite qu’une pointe de crayon posée sur une carte suffit à la masquer.«  Avec 150 000 habitants, le Qatar, qui était il y a moins d’un siècle un repaire de pêcheur de perles, aurait dû rester un émirat discret. Mais le gaz est passé par là et ce territoire grand comme la Corse est désormais en mesure, avec ses milliards de dollars, de racheter le PSG, de financer des plans de sauvetage pour les banlieues ou d’entrer au capital de nos entreprises avec la bénédiction de la classe politique.

Nicolas Beau et Jacques-Marie Bourget dans «  Le vilain petit Qatar, cet ami qui nous veut du mal «  ont le mérite d’éclairer d’un jour singulier cet émirat mal connu et de faire la chasse aux idées reçues. Lessiveuse à argent sale, cet État qui s’est montré très actif à l’occasion du printemps arabe n’est pas un adepte d’un Islam tolérant. Le Qatar fascine pourtant la classe politique française, de gauche comme de droite. C’est le député UDI de Seine Saint-Denis, Jean-Christophe Lagarde, qui affirme péremptoire «  Critiquer le Qatar, c’est faire du racisme anti-musulman « . C’est Dominique de Villepin qui reçoit les dirigeants qataris à tout propos lorsqu’il occupe Matignon avant de devenir, après 2007, conseiller du roi en matière de «  restructuration constitutionnelle « .  Un conseiller particulièrement efficace puisque «  la Constitution du Qatar, pays sans droit, attend toujours d’être totalement appliquée. La faute à un trop long temps de réflexion pris par Dominique ? «   C’est enfin Nicolas Sarkozy, qui hurle au téléphone, après cette nomination de Dominique de Villepin «  Pourquoi vous financez mes ennemis ? « , obligeant le cheik Hamad bin Khalifa Al-Thani à venir faire un voyage en catastrophe à Paris.

A gauche, même fascination pour cet état si riche! Le Qatar est classé au 138e rang des démocraties, juste derrière la Biélorussie, mais sur le site du ministère des Affaires étrangères, dirigé par Laurent Fabius, on trouve cette mention élogieuse «  Ce pays fait désormais prévaloir la liberté d’expression, d’association et de culte « .  Qu’en pense le poète Mohamed Al-Ajani condamné à quinze ans de prison pour avoir brocardé l’émir ?

Quand en 2006, le Qatar commence à lorgner sur le PSG, Bertrand Delanoë s’interroge à voix haute sur la provenance de ces «  fonds exotiques « , avant de devenir tout miel en 2009 : «  Le Qatar a réussi le pari de la modernité sans sacrifier ses riches traditions issues d’une longue histoire « .  Avec l’aide de Nicolas Sarkozy, organisant une réunion dans son bureau de l’Élysée avec le président de l’UEFA Michel Platini, le Qatar va même se voir attribuer l’organisation de la Coupe du monde de football 2022. Et le fils de notre plus célèbre footballeur trouver un travail de conseiller juridique auprès des Qataris !

Il n’y a aucune tradition de football au Qatar, il fait 50° l’été et le record pour un match de championnat est de 7236 spectateurs, mais il faut croire que les dirigeants ont su trouver les arguments sonnants et trébuchants pour convaincre la FIFA. Et qu’importe la santé des joueurs qui auront sans doute du mal à s’accoutumer à une telle fournaise. En toute simplicité le Qatar propose de bâtir des stades fermés … et climatisés et de bouleverser le calendrier des grandes nations du football pour que la compétition se déroule en hiver quand il fait (un peu) plus frais.

Pour les deux auteurs, pas le moindre doute, le Qatar, par le biais du football, s’achète actuellement une visibilité dans les grandes démocraties occidentales pour mieux pouvoir ensuite soutenir les Islamistes radicaux de ces pays. On n’en finira donc jamais avec les guerres de religion !

« Le vilain petit Qatar », Nicolas Beau, Jacques-Marie Bourget, éditions Fayard- 300 pages,

19 euros.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s