» T’aurais pas une petite place? « 

???????????????????????????????

En août, le moindre bout de jardin fait l’affaire…

Il faut habiter très au nord de la Loire et fort loin de la façade atlantique, pour s’imaginer que les Biarrots se voient beaucoup pendant les mois d’été et passent leurs soirées entre copains, à prendre l’apéritif chez l’un ou l’autre. Ils n’ont pas le temps, sont débordés par l’intendance et peuvent tout juste s’adresser, au marché, des petits signes de tête amicaux et des mimiques désolées : « Patience! Ils partent bientôt. Et ce magnifique pays qui est le nôtre va à nouveau nous appartenir. »

Les manœuvres d’approche commencent généralement en juin. Des membres de votre famille, qui ne se sont absolument pas souciés de votre hospitalisation en décembre dernier et connaissent à peine votre prénom, se souviennent soudain que vous habitez une région particulièrement agréable  et se proposent fort gentiment de venir illuminer, pendant une bonne quinzaine de jours, votre solitude supposée du mois d’août. « Et puis, tu nous connais, on n’est jamais là! ». Effectivement, à l’heure des courses, toute la troupe de débarquement ressent une envie pressante de plage et vous fait soudain une confiance absolue, avant de jouer groupé au moment de passer à table.

Il y a aussi les copains biarrots. Difficile de résister à l’or en tongs qui se déverse sur la ville en juillet-août ! Le citadin affamé de vacances est prêt à louer 500 euros la semaine la moindre studette pas trop éloignée de l’océan. La tentation est donc grande de livrer aux hordes déferlantes son appartement pour deux mois et d’atterrir chez un copain.  » Compte-tenu de ma situation financière cette année, je ne peux pas rater la saison. Même un matelas dans ton garage, ou une tente dans ton jardin, ça me va ! « .

Et c’est ainsi que, pendant les deux mois d’été, se redistribuent les richesses entre Biarrots fortunés et Biarrots impécunieux, tandis que se créent, en fonction de la discrétion ou de la goujaterie des locataires improvisés, de durables amitiés ou de féroces inimitiés qui se prolongeront pendant des années…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s