And the boss is Tarditsse of Biarritsse…

???????????????????????????????
Réunion publique au Maitena café. Mes voisines sont en pâmoison :  » Quel beau mec ! « 

Richard Tardits fait partie de ces lions sur le terrain qui deviennent des agneaux à la maison. Voix douce et posée, le candidat inattendu à la mairie de Biarritz, parle au Maitena café, devant une quarantaine de Biarrots, de « Monsieur Borotra« , quand ses rivaux se contentent d’un laconique « Borotra » ou d’un rapide « Didier Borotra« .  Et il est clair que l’ancienne terreur des quaterback adverses, lorsqu’il était joueur professionnel de football américain, ne se permettra pas le moindre sack sur ses adversaires politiques. Il est là pour parler de sa vision de Biarritz et ne veut pas se soucier des projets adverses.

Tardits 006

Ma binette est photogénique, alors je ne recule devant aucun sacrifice…

Une tactique payante, puisqu’il n’y a pas dix minutes qu’il a commencé son exposé, lorsqu’il faut aller chercher les sels pour mes voisines « Quel bel homme! »  » Qu’est-ce qu’il est sympa »… Max, Michel, Guy et Jean-Benoît, ne vous mettez pas de toute urgence à la gymnastique et ne cherchez pas à rentrer le ventre, sur ce terrain, visiblement, vous ne pourrez pas lutter.

Alors que le premier adjoint est en lice pour les prochaines municipales, de même que le deuxième, le troisième et le quatrième, on ne reprochera surtout pas à Richard Tardits de vouloir renouveler le paysage politique local, même si quelques affirmations de débutant font sursauter la salle. Pour le patron du golf de Bagnères, qui met systématiquement en avant son expérience de chef d’entreprise, la situation financière de la ville est « plutôt saine« . Une remarque qui fait réagir nombre de Biarrots. Un  ange, avec les ailes siglées « Vinci » passe…

Richard Tardits explique ensuite comment il imagine son mandat. Il veut « densifier ce qui est densifiable » et « sauvegarder ce qui est vert »  en modifiant le PLU (Plan local d’urbanisme). Une solution qui permettrait à nombre de Biarrots âgés, dotés d’un grand terrain, de pouvoir revendre ou donner à leurs enfants une parcelle pour faire construire. Avec une formule que n’aurait pas désavouée Jean-Pierre Raffarin, il affirme vouloir apporter aux Biarrots « une dynamique de satisfaisance plus que de croissance » : redynamisation du port des pêcheurs avec des activités liées à la voile ou à la pirogue, création d’un véritable parc des Sports à Aguilera, prolongation d’une promenade le long de la Côte des Basques jusqu’à la Milady, et multiplication de petites navettes électriques pour désengorger la ville.

Tardits 008

(Capture d’écran, le 8/12)

Quand on regarde d’un peu près la présence de Richard Tardits sur les réseaux sociaux, l’impression d’avoir affaire à un homme qui a été très marqué par son séjour aux States se confirme. Ainsi Antoine Doury, sur Twitter, n’est pas son directeur de campagne mais son « Campaign director« , tandis que le candidat s’annonce comme « Former football player, in the contest for mayor ».  Et quand il évoque dans un tweet, Microsoft, machinalement, il écrit « companie », à l’américaine, et non compagnie.

Aussi quelques sourires se dessinent, lorsqu’il affirme sa détermination à consacrer deux matinées chaque semaine, s’il est élu maire, à recevoir tous ceux qui se manifesteront. Les visiteurs devront-ils parler en américain ou un interprète a-t-il d’ores et déjà été retenu?

Tardits 012

(Capture d’écran, le 8/12)

Même petits sourires, lorsque l’entre deux tours est évoqué.  Très franc et très carré, Richard Tardits ne cache pas, s’il n’est pas en position d’être élu, qu’il se tiendra prêt à rejoindre un candidat qui serait « en accord avec ses idées« . Comme si quelqu’un susceptible de devenir maire, n’allait pas trouver  magnifiques et formidables toutes les idées du candidat Tardits… au moins jusqu’au deuxième tour! Pour la première fois de la soirée, la voix se fait ferme : « Je suis chef d’entreprise et je sais prendre mes responsabilités. Si je vois que je me fais promener par la majorité, je partirai immédiatement ».

 L’impression se confirme le lendemain, lors d’une rencontre informelle au Newquai. L’homme est franc, direct et chaleureux. Il ne fait pas mystère de ses convictions libérales, ne cache pas qu’il connaît quelques soucis avec les maisons qu’il a fait construire autour du golf de Bagnères, maisons qui se vendent mal avec la crise. Et il n’y a pas besoin de plus de cinq minutes d’échange pour être certain de sa véritable passion pour Biarritz.

Difficile d’imaginer pour l’instant jusqu’où peut aller Richard Tardits. Le dernier mandat de Didier Borotra a tellement soulevé la grogne des habitants, qu’un candidat qui amène un regard neuf peut réussir un score intéressant, s’il accepte de se montrer un peu plus mordant et s’engage à mettre fin aux pratiques qui ont eu cours à la mairie. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si c’est l’équipe de Jean-Benoît Saint-Cricq qui se montre la plus caustique avec le nouveau-venu. Alors que jusqu’à maintenant le fougueux avocat de l’opposition incarnait à lui seul le refus des méthodes Borotra, l’entrée en lice de Richard Tardits constitue une autre alternative pour les Biarrots, désireux d’exprimer par un vote leur lassitude des pratiques des dernières années. Et qu’incarnent, qu’ils le veuillent ou non, les trois principaux challengers, qui ont jusqu’à maintenant pratiquement toujours courbé l’échine et accepté les diktats du maire pour qui ils travaillaient. En s’efforçant désormais de faire oublier leur passivité et les erreurs commises.

N’ayant pas de boule de cristal sur mon bureau, je n’ai aucune idée du score final que réalisera Richard Tardits. Mais une chose est sûre : par son parcours atypique, par ses idées et sa personnalité, l’homme mérite d’être écouté et de rejoindre une majorité municipale à qui il apportera sans doute pas mal d’idées.

Et en plus, un peu de caractère n’ayant jamais nui en politique, mon petit doigt me dit qu’il ne doit pas falloir marcher trop longtemps sur les sabots de l’agneau avant qu’il ne redevienne un lion!

Une réflexion sur “And the boss is Tarditsse of Biarritsse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s