Européennes, le débat escamoté

HollandeBourdin

Visiblement, le drapeau européen affiché dans les studios de BFM TV n’était là que pour décorer. En réponse à une question de Jean-Jacques Bourdin, Hollande bâcle le sujet européen en moins de trois minutes.

Comme une vieille bigote qui se délecte à l’avance à l’idée d’aller confesser ses turpitudes au curé de la paroisse, François Hollande s’est livré face à Jean-Jacques Bourdin, sur BFM-TV et RMC, à un recensement méticuleux et interminable de ses propres défaillances pendant les deux premières années de son mandat. Et il n’est pas sûr que les promesses, répétées comme des mantras par le président de la République, de lendemains meilleurs pour notre nation aient convaincu beaucoup de Français.

Il aura fallu attendre en tout cas trente minutes et une question de Jean-Jacques Bourdin pour que François Hollande se décide à parler enfin de l’Europe. Et de quelle façon! En moins de trois minutes, sur plus d’une heure d’entretien, Hollande a fait le constat de l’incapacité de l’Europe à s’entendre face au problème posé par l’Ukraine, avant de se glorifier de son action au Mali… un pays où la même Europe a brillé par son absence. Et c’est tout ! Voilà vraiment qui donne envie de voter aux élections européennes !

On ne s’étonnera donc pas, alors que nous allons choisir nos députés européens dans un peu plus de deux semaines, si le taux d’abstention pour cette élection est vertigineux.

Les médias français font d’ailleurs souvent preuve de la même stupéfiante désinvolture sur le sujet européen que notre roi de l’escapade nocturne en scooter. Une fois de plus, on va donner la parole aux  pro et anti-européens, déplorer le nombre important d’abstentionnistes et … ignorer totalement cette part importante de la population française, pro-européenne, mais souhaitant une institution plus démocratique et moins bureaucratique. Quel est l’homme de la rue qui est capable actuellement d’expliquer en détail le fonctionnement de cet obscur machin dénommé Europe et de citer les figures marquantes de l’institution ?

Le malentendu date de 1992 et du traité de Maastricht et le moins que l’on puisse dire, c’est que rien n’a été fait depuis pour nous permettre de comprendre et apprécier le travail fait par l’Europe, le sommet ayant été atteint avec le referendum sur la Constitution européenne de 2005, rejetée à 54% par les Français et … appliquée quand même. Philippe Séguin ou Laurent Fabius, deux hommes que l’on ne peut soupçonner d’antipatriotisme primaire, ont tenté en leur temps d’alerter les Français sur les dérives européennes avant de rentrer dans le rang et de se faire oublier, jugeant le combat trop risqué politiquement.

Une fois de plus, tous ceux qui souhaitent une Europe au fonctionnement beaucoup plus limpide seront écartelés, le 25 mai, entre la tentation de ne pas aller voter, faute d’avoir été pris en compte, et celle, plus patriotique, de déposer un bulletin malgré la médiocrité des candidats proposés.

On se souvient de Rachida Dati, élue députée européenne et clamant son désespoir face à une telle punition. Dans le même registre, on félicitera Michèle Alliot-Marie qui ne trouve rien d’autre à dire sur les élections européennes que la perte de revenus que représenterait une victoire pour elle.

L’irréprochable député européen écologiste Yannick Jadot a malheureusement raison, lorsqu’il constate, un peu amer : « L’Europe devrait être une Ligue des champions, elle est plutôt une Ligue pour recalés ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est visiblement pas la désinvolture de François Hollande à l’égard de l’Europe qui risque de changer les choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s