Ce Rabagny de bonne compagnie

Quartiers 01Cet homme est décidément plein de ressource : vous lui donnez un bout de bois et il vous en fait un bouclier de Brennus, façon Biarritz, pour honorer le vainqueur du Trophée des Quartiers. Une ficelle et il vous organise une épreuve de tir à la corde. Un micro et il mettra dans sa poche les deux cents spectateurs venus Plaza Berri pour assister, le 11 novembre, aux trois dernières épreuves de cette première édition, opposant de façon bon enfant six quartiers historiques de la Ville.

Robert Rabagny, pourtant, pourrait se montrer amer après s’être fait déposséder deQuartiers 05 trois ans de travail au moment d’Halloween, et avoir subi, même si Michel Veunac jure le contraire, quelque chose qui ressemble beaucoup à une chasse aux sorcières. Mais il fait le job, amuse la galerie, encourage les plus faibles et n’hésite pas à aller chercher dans les tribunes l’emblématique ancien pilier du Biarritz Olympique, Soso Puleoto pour renforcer une des équipes de tir à la corde. Après l’épreuve où se sont affrontés les apprentis bûcherons, il s’empare du balai en lançant à la foule, qui saisit tout de suite l’allusion « Il faut que je m’entraîne, car je pourrai bien finir ainsi ».

Quartiers 07

Rabagny a décidé, une fois pour toutes, de balayer les médisances et les jalousies qui émaillent sa carrière.

Le public applaudit, s’amuse, ne prend pas la joute au sérieux, car le but est de créer du lien entre Biarrots. Le délicieux Jean-Louis Berho anime un quizz qui permet à chacun de réviser ses classiques, voire même d’apprendre quelque chose. Les plus jeunes découvrent ainsi qu’à la place de la mairie actuelle, trônait, jusqu’en 1954, un grand magasin appelé Le Bon Marché. Une devise que nos actuels élus pourraient méditer, car qui mieux que Rabagny a cette capacité à fédérer la Ville pour trois sous ?

Quartiers 04

Pour l’anecdote, c’est finalement l’équipe Centre-Les Halles qui va emporter le précieux bouclier, remis par Peio Claverie.

3 réflexions sur “Ce Rabagny de bonne compagnie

  1. Je connais Robert depuis presque 40 ans, son mot d’ordre a toujours été BIARRITZ « sa ville ».
    Il s’est investi dans maintes manifestations tout au long de ses années et c’est vrai qu’il na pas eu le retour formidable qu’on devrait lui donner. Le premier Halloween, c’est lui, sur le parvis de la grande plage avec le concours de la plus belle citrouille, Noël, c’est encore lui qui passe inlassablement dans les quartiers de la ville sur son traineau pendant qu’on est tous au chaud en famille, le surf, sa passion depuis son plus jeune âge, il a su le partager avec des générations à la Côte des Basques, à la grande plage etc… ROBERT UN GRAND MERCI pour
    tout. Continue, je te soutiendrai toujours. Affectueusement;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s