Les militants UMP auront ce qu’ils méritent

Sarko01

Cette détestable façon de passer la main dans le dos, si typiquement sarkozyenne…

Ainsi donc, voilà un homme qui a ruiné l’UMP, pendant sa campagne électorale de 2012, avec plus de 10 millions d’euros évaporés dans des officines douteuses comme Bygmalion. Un homme, qui, malgré ses conférences mondiales à 100 000 euros les deux heures, n’a pas hésité à faire appel à la générosité publique des militants pour rembourser la dette. Un homme qui, fraîchement élu à la tête de l’UMP, retrouve soudain après deux ans de recherche son chéquier au fond de son armoire, pour verser 363 000 euros à son parti, une aumône qui doit correspondre à l’argent de poche d’une semaine pour la famille Sarkozy-Bruni.

Ainsi donc, voilà un homme que l’on entend arriver à un kilomètre à la ronde, tellement il traîne de casseroles judiciaires : Bygmalion, déjà cité, mais aussi le financement libyen de sa campagne de 2007, le trafic d’influence avec le magistrat Gilbert Azibert, les sondages de l’Élysée, l’affaire Tapie, les dessous de table de Karachi. Pas de doute, avec cet homme, on va souvent parler de l’UMP à la rubrique judiciaire, mais est-ce une bonne nouvelle pour ce parti, au moment où les Français font si peu confiance à leurs hommes politiques?

Ainsi donc, voilà un homme qui s’affirme l’autre jour devant Claire Chazal « calme et apaisé »,  avant, contrarié par trois questions anodines, de crisper les mâchoires de colère et de multiplier les tics nerveux, tandis qu’il annonce viser la présidence de l’UMP (Imagine-t-on Charles de Gaulle, après son départ, postuler au ministère des Sports ?). Un homme qui roule des mécaniques, mais se dégonfle devant deux cents cinglés anti mariage pour tous, un homme qui devient fou de colère en découvrant son score minable, dimanche soir, et les presque 30% réussis par Bruno Le Maire. Et l’on croit volontiers « Le Canard enchaîné » (3/12), quand il rapporte ses insultes : « Dans un parti, quand il y a un grand favori, n’importe quel couillon peut faire 30%. (…) Bruno, c’est du pipeau. Il finira en slip kangourou. » Mais alors, pourquoi diable les sarko boy’s avaient annoncé un score à plus de 80% ?

Oui, décidément oui, question pardon des offenses, ces électeurs et électrices de l’UMP, tellement heureux de la victoire de leur favori, méritent vraiment une admiration sans borne pour avoir voté à 64,5% en faveur de Nicolas Sarkozy !

Le petit caporal passe ses troupes en revue

Il paraît, mais j’ai peine à le croire, que les caméras n’existaient pas en mars 1815. Lundi 1er décembre002 Sarko, le retour de l'île d'Elbe 2014, presque deux cents ans plus tard, j’avais pourtant vraiment l’impression de revivre, en direct du siège de l’UMP, le retour de l’île d’Elbe de Napoléon 1er. Même manteau lui battant les chevilles, même façon dès huit heures du matin (« Je travaille, moi, monsieur ! ») de brasser de l’air, de sur-jouer la cordialité, d’accueillir des visiteurs et de les adouber ostensiblement devant témoins, tandis que les intéressés gênés, avaient visiblement du mal à montrer leur joie avec ce cadavre fraîchement sorti du placard. Grand moment comique au moment du départ de l’UMP de Bruno Le Maire, car Dame nature lui a généreusement accordé les centimètres que Sarkozy n’a pas. Mais qu’à cela ne tienne : notre petit caporal, hissé sur ses talonnettes, a tout de même réussi devant les caméras, à poser sa main sur l’épaule de son rival, au lieu de vérifier s’il portait bien le slip kangourou qu’il lui avait promis la veille. Franchement, c’est à cet homme que vous voulez confier les rênes de la France ?

On se souvient comment s’est terminé l’aventure de cent jours de notre premier empereur et on peut se demander si le même destin n’attend pas notre nouveau Napoléon.

Tous cocus et contents

Pour le moment, tout le monde se frotte les mains après cette élection. François Hollande, qui est vraiment le seul à croire en ses chances, est persuadé qu’il l’emportera en 2017 s’il est opposé à Nicolas Sarkozy. On ne voit pas comment, mais c’est beau l’espoir ! L’ancien président de la république et époux de Carla Bruni sait de son côté que cette conquête de l’UMP va bien lui faciliter la vie. D’un tempérament tenace, et habitué à mordre aux mollets tous ceux qui oseraient s’approcher de son pré carré, il va rebaptiser le parti et s’organiser une petite primaire sur mesure. On souhaite bien du plaisir à Alain Juppé, à François Fillon, ou même au président du MoDem François Bayrou,  pour arriver à faire entendre leurs petites musiques face à la grosse caisse de Neuilly ! Quant à Marine Le Pen, confrontée à la gauche la plus nulle du monde et à la droite la plus bête de l’univers, elle peut en rajouter à plaisir sur l’UMPS, multiplier les déclarations poujadistes et réserver d’ores et déjà son ticket pour le second tour des élections présidentielles de 2017.

Au final, c’est la France, une fois de plus, qui va dérouiller, faute d’un rassembleur capable de mobiliser tout le monde au moment d’effectuer les réformes dont ce pays a désespérément besoin. En 2002, Chirac a raté une occasion historique de réconcilier tous les Français, de gauche comme de droite, après sa victoire contre Jean-Marie Le Pen. Quinze ans après, le scénario pourrait être fort semblable. En l’état actuel de déliquescence du gouvernement socialiste, il est fort à craindre qu’il n’y ait pas de candidat de gauche au deuxième tour et que le duel final oppose Marine Le Pen au ténor désigné par l’UMP. C’est donc à gauche et non à droite que se jouera cette élection, pour que le pays reste gouvernable. On traînera des pieds, mais les républicains de gauche, faute d’un Besancenot ou d’un Mélenchon en position éligible, voteront si un Bruno Le Maire ou un Alain Juppé se retrouve face à Marine Le Pen. Mais que cela soit clair : les mêmes iront à la pêche à la ligne en cas de duel Sarkozy-Marine. On ne choisit pas entre la peste et le choléra.

3 réflexions sur “Les militants UMP auront ce qu’ils méritent

  1. OK, MAIS EN ATTENDANT, C’ EST LA PREMIÈRE FOI QUE JE VOIE UN HOMME POLITIQUE SORTIR DE L’ ARGENT DE SA POCHE POUR PAYER …!!! IL L’ A FAIT VOILÀ !!!

    • Il n’avait pas le choix. Il se traînait ça comme un boulet. Là, il s’en sert dans son plan de com’. C’est malin mais ni altruiste ni héroïque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s