Et maintenant, Lafite à poil !

Lafrite

Aux élections municipales, Guy Lafite avait réussi l’exploit d’être le seul surfeur capable de sortir de l’eau sans avoir les cheveux mouillés. Aux élections départementales, il se retrouve, cette fois, totalement à poil.

Cet homme va, décidément, devoir se munir de lunettes à quadruple foyer, tellement il a l’art de ne jamais rien voir de ce qui se passe autour de lui. Vous avez entendu comme moi les multiples complaintes du grand argentier désabusé Guy Lafite, qui croyait en l’avenir de la Cité de l’Océan, qui ignorait que les partenariats public-privé posaient problème et qui, en tant que membre du Conseil d’administration, n’avait pas remarqué que Sophie Borotra avait rédigé un rapport fort rémunérateur pour « faire faire des économies » (sic !) à la Cité de l’Océan. Car figurez-vous que notre Mozart de la Finance est à peu près aussi fort dans le choix des hommes que dans le maniement des chiffres. Et la dernière mésaventure qu’il vient de subir fait sérieusement rire le tout Biarritz.

En janvier 2014, Guy Lafite s’était persuadé avoir déniché la perle rare, en recrutant comme directeur de campagne, un spécialiste de l’informatique, basé à Bidart, François Amigorena, surnommé Amigrosrenard par ses ennemis. Et ce directeur de campagne, comme l’avait souligné à l’époque « Bisque, bisque, Basque ! », s’était chargé de rédiger les tweets du brillant candidat de gauche, trop occupé à manier les chiffres pour bazarder lui-même sur les réseaux sociaux des messages de 140 signes. Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes électoraux pour les deux complices qui entraient à la mairie dans la foulée de Michel Veunac.

Oui, mais voilà, entretemps, notre rusé Amigrorenard, a constaté que Biarritz était une terre peu favorable à la gauche et s’est découvert une soudaine passion pour l’apolitisime. Le voilà parti sans étiquette pour l’élection départementale, en compagnie de Martine Vals, face à son ancien mentor Guy Lafite, qui fait campagne avec l’inévitable Ghislaine Haye. Et qu’arrive-t-il à l’homme qui oublie toujours ses lunettes et qui s’est retrouvé à poil sans avoir rien vu venir, si l’on en croit l’édition du soir de Sud Ouest (25/2) ? Son ancien directeur de campagne, possédant les mots de passe du compte twitter de Guy Lafite, le renomme « Agir pour Biarritz » et s’empare de tous les abonnés qui guettaient comme des fidèles place Saint-Pierre, la moindre considération météorologique du Mozart de la Finance.

Lisez, vous aurez peine à y croire !

http://www.sudouest.fr/2015/02/25/elections-departementales-a-biarritz-vol-d-abonnes-sur-twitter-1841183-4893.php

Amigorena

Un Amigorena, sans étiquette, mais pas sans malice…

Vous admirerez aussi avec quelle prudence, votre quotidien régional favori se demande si c’est « un vol ou une maladresse » du très habile François Amigorena. Toujours est-il que l’ancien chef de campagne prêt à tout pour réussir, parade désormais avec 748 abonnés à son compte et plus de 1473 tweets émis, tandis que son surfeur de rival, qui ne sait peut-être pas se servir de Twitter, une discipline que l’on n’apprend pas à l’ENA, n’a toujours pas émis le moindre signe et ne compte que 39 abonnés, avides d’entendre la bonne parole socialiste.

Voilà à quoi jouent les candidats qui prétendent nous représenter. Comme dirait André Santini, le maire d’Issy-les-Moulineaux, nos hommes politiques sont tellement en train de toucher le fond qu’ils vont finir par trouver du pétrole… Ce qui ne leur donnera pas des idées pour autant !

 

8 réflexions sur “Et maintenant, Lafite à poil !

  1. Les mecs de cette municipalité c’est les Pieds Nikelés de la politique. Pas un jour sans une connerie, une petite saloperie. Vivement le printemps qu’on ait le droit au retour de l’océan plus propre que jamais.
    Bon, sinon, toujours rien pour Biarritz et les biarrots. Les « élus » par contre, s’amusent et ne s’ennuient pas.

    • Veunac n’est pas idiot, mais qu’est-ce qu’il est mal entouré!
      Cette mairie aurait une autre allure si Max Brisson en était le patron….

      • Alors là … je ne vous le fais pas dire !
        Mais n’est-ce pas en continuation de l’ère précédente que l’Actuel Elu l’a été : on est si bien dans les marigots du milieu biarrot quitte à s’associer avec des extrêmes qui ne le sont que sur le papier d’avant les votes : continuons à nous amuser, Folleville !

      • Il y a en effet une atmosphère brownienne en politique biarrote, une exacerbation emblématique du syndrôme du « pourquoi pas moi? » développée par de multiples petites grenouilles lafontainiennes et iznogoudiennes…C’est pitoyable, mais ça fait dejà « pschiiittt » et les Biarrots ne s’y trompent pas. Comparez les nombres de « j’aime » sur les pages FB des quatuors! …

    • Je ne crois pas qu’ILS s’amusent, non … ils sont bien trop soucieux de sourire à tout venant ce que ne faisaient pas les Pieds Nickelés occupés à calculer leurs coups !
      Là, ils font encore du surf, vont dîner en ville et sont performants dans les dénis, leur spécialité !
      Le confort d’un équipe passe par les non-dits autant que par le non-faire … sauf des sourires à tout un chacun : ce qu’ILS s’exercent à travailler en petits Comités de Bien-Pensants !
      Et puis, soyons honnêtes, ILS nous font rire sans payer une place chérote à la gare du Midi où les représentations sont bien trop chères pour la plupart des Biarrots !
      Allez … on ne les tient que pour une mandature —->> laissons-les Vivre :-)))

  2. « Quelle est la différence entre orgueil et vanité ? En ceci que le vaniteux se contente de signes menteurs, comme si on loue un auteur pour ce qu’il a copié d’un autre ; au lieu que l’orgueilleux se réjouit d’une puissance réelle, qui a donné ses preuves ou qui a fait ses oeuvres.. » ALAIN (1868-1951) … Si j’ai bien compris le philosophe, Lafite est un orgueilleux et Amigorena un vaniteux …?

  3. Les deux, mon Capitaine !
    Vous ne vous tromperez point en les mettant dans le même bateau … mais à l’arrivée, vous vous demanderez toujours pourquoi L’UN , l’infortuné Touitté est encore dans la barque et l’autre, le Touitteur empruntant … rame au fond du Trou du Diable … où son co-rameur l’a laissé couler (non pas à pic, on reste humains, entre amis !)

  4. Bravo pour cet article encore une fois fort explicite. Etant assez percutant sur les R S et connaissant Twitter, il n’y a rien de malhonnête dans l’action de Mr Amigorena surtout si c’est bien lui qui a créé le compte et qui l’actualisait. Par contre, le mot/citation de Santini à la fin aurait pu être évité car cet homme n’est vraiment pas un exemple : Dans cette séquence, Elise Lucet, micro à la main et suivie par une caméra de France 2, s’invite à la table du restaurant où l’on aperçoit les députés André Santini (UDI), Patrick Balkany (UMP), Dominique Bussereau (UMP), Odile Saugues (PS), François Sauvadet (UDI), ou encore le sénateur Jean-Claude Lenoir (UMP).

    « Vous dégagez ! »

    « On regardait cette table magnifique, avec ces élus, ces députés, c’est formidable, vous parlez de quoi ? On voulait vous parler de l’évasion fiscale », lance-t-elle. « Vous dégagez, ce n’est pas notre problème ! Vous évacuez ! », lui répond André Santini.

    http://www.ozap.com/actu/quand-elise-lucet-interrompt-un-dejeuner-entre-l-industrie-du-tabac-et-des-elus-ump-et-ps/447533

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s