Celui-là, au moins, vous pouvez le voir en peinture

Villa superbe 050

Attention, Alain d’Aries vous a à l’oeil.

Photographe passionné, mais aussi choriste du groupe Kostalde, journaliste pour La Semaine du Pays basque, et ce qui ne gâte rien fin pêcheur en mer, Alain d’Aries est d’un éclectisme absolu et personne ne serait surpris de découvrir qu’il tresse, à ses moments perdus, des scoubidous en poil de pottok ou confectionne des portefeuilles en peau de daurade séchée… L’homme est délicieux et ce sympathique mélange des genres, ce goût des autres et cette inépuisable curiosité pour la vie se retrouvent dans ses toiles, de peintre autodidacte et passionné, où il mêle allègrement, le carton, la toile de jute, la peinture, bien sûr, mais aussi l’enduit, la terre de son jardin ou les cendres de sa cheminée.

Villa superbe 047

Alain d’Aries, de face, avec un de ses nombreux amis.

Alors, si vous êtes allés voter à reculons, ce dimanche, tellement vous ne pouvez plus voir en peinture nos hommes politiques, changez de registre et offrez-vous une grande récréation en venant lui rendre visite à la galerie des corsaires (…un nom qui lui va à merveille!) à Bayonne. Une galerie  qu’il partage pour une semaine avec le peintre Jean Larre, aux intéressantes abstractions colorées.

C’est gratuit et vous allez retrouver cette grâce et cette fraîcheur qui manquent tant à nos politiques.

Galerie des corsaires, 16 rue Pontrique à Bayonne. Jusqu’au 3 avril.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s