Le bal des cireurs de pompes

chaussure-glacage

Michel Veunac a pu repartir heureux du dernier conseil municipal. Ses chaussures brillent comme jamais.

Biarrots, vous pensiez vous en tirer avec une nouvelle rallonge de 400.000 €, avec la Cité de l’Océan, comme votre blog favori vous l’avait annoncé? En réalité, il vous en coûtera 800.000 €! En effet, non contente de participer à hauteur de 400.000 € à la recapitalisation de la Société d’Économie Mixte (votée à l’unanimité moins quatre abstentions), la ville de Biarritz vient de réduire  la redevance annuelle que versait la SEM de 1,2 million d’euros à 800.000 euros (Vote à l’unanimité). C’est donc 400.000 € de plus qui s’évaporent des recettes et qui feront défaut aux associations, aux écoles ou à l’entretien.

Croisé peu avant ce conseil municipal, Guillaume Barucq s’était permis un trait d’impertinence : « Heureusement qu’on a des débats contradictoires au sein de la majorité, parce que l’opposition ne nous malmène pas beaucoup ». Le propos était visiblement prémonitoire et le conseil d’hier s’est distingué par la pauvreté des points de vue exprimés et par le surprenant concours de flagorneries adressées à Michel Veunac qui va finir par se prendre pour un grand maire, si ce n’est déjà fait. Un conseil, d’une pauvreté affligeante, à ne regarder que si on n’a vraiment rien d’autre à faire.

http://ville.biarritz.fr/mairie-pratique/le-conseil-municipal/videos-deliberations/

 

19h11, Michel Veunac : « Ces nouveaux actionnaires (La région, l’Agglo, le Conseil départemental) ne sont pas venus pour le sauvetage d’un bateau qui va couler, ils sont venus parce qu’ils y croient« 

… C’est certain, personne ne pensait aux futures régionales!

 

19h15, Michel Veunac : « La SEM a été écrasée par un loyer démesuré et déraisonnable…« 

… Mais qui sont les imbéciles qui ont voté ce loyer?

 

 19h24, Michel Veunac lit une lettre de Max Brisson qui, bien évidemment soutient le maire : « Il faut préserver un outil de gestion qui a dû supporter un certain nombre d’erreurs initiales d’investissement et un équilibre économique irréaliste…« 

… Espérons que les malvoyants qui ont fait couler la Cité de l’Océan, ne font plus de politique!

 

19h32, Nathalie Mosch : « Ce n’est pas un sauvetage, mais un équipement qui a convaincu nos partenaires qu’il pouvait avoir une seconde vie…« 

… Nathalie vient de prononcer sans s’en rendre compte  l’oraison funèbre de la première vie de la Cité de l’océan!

 

19h40, Peio Claverie : « Nous avons dans la mandature précédente, beaucoup combattu ce projet. Nous avons critiqué le PPP, la communication, le contenu pas digne du projet (…) Je sais, Monsieur le maire que vous nous avez mis sur la bonne voie. Je suis persuadé que Biarritz-océan, tel que vous le dessinez, c’est l’avenir. Bien sûr que nous allons voter et, à titre personnel, je vous remercie de votre engagement »« 

Selon que vous serez dans l’opposition ou dans la majorité…

 

19h45, Guillaume Barucq : « Moi aussi, j’ai combattu la Cité de l’océan. Grâce à votre engagement, nous avons enfin des signes encourageants. Surtout, on a les gens qui s’approprient cette cité, qui prennent l’habitude d’y aller…« 

… Venir assister aux concerts gratuits ne signifie pas payer son ticket d’entrée!

 

19h15, Patrick Destizon, à son tour, joue les bourgeois de Calais : « Moi aussi, je me suis opposé à la Cité de l’océan depuis 2005. Mais il y a un certain nombre de levées d’hypothèques qui nous paraissent réalistes. Nous vous remercions..« 

… Un dernier coup de brosse à reluire, et les chaussures de Veunac seront parfaites!

 

19h50, Guy Lafite : « Un quart des recettes de Nausicaa, à Boulogne-sur-mer, viennent des boutiques et de la restauration…« 

… Avec zéro visiteur par jour, ce n’est peut-être pas la peine de faire de gros efforts dans ce domaine…

 Les tours de passe-passe de la majorité

 Grisé par son succès, Michel Veunac s’est même permis de plastronner en fin de conseil : « Quel dommage que Saint-Cricq ne soit pas là! » Effectivement, Jean-Benoît Saint-Cricq, comme Richard Tardits et Maïder Arostéguy s’étaient fait excuser pour cause de vacances. Peu avant, les interventions de Frédéric Domège et Bénédicte Darrigade, (19h26 et 19h28) se sont montrées pertinentes, en traduisant les inquiétudes des Biarrots, mais n’ont pas soulevé les problèmes de fond posés par cette recapitalisation et cette réduction de la redevance.

« Je me réjouis que l’Agglomération, le Conseil départemental et la Région volent au secours de la Cité de l’océan, affirme Frédéric Domège. Mais, comme beaucoup de Biarrots, j’ai l’impression d’avoir été un peu trompé sur la marchandise« . Bénédicte Darrigade, elle non plus, n’a pas beaucoup d’illusions sur cette « opération que l’on pourrait qualifier de hasardeuse, lors de la précédente mandature« . Elle affirme son souhait de « sortie de l’ornière pour ce complexe touristique« , mais est parfaitement consciente que « le besoin financier futur sera colossal »

Deux analyses respectables, suivies d’abstentions logiques, mais qui ne soulignent pas assez les deux tours de passe-passe auxquels se livrent l’actuelle majorité.

Veunac a très bien fait la manche auprès des collectivités. dans la perspective des futures élections régionales, mais est-ce le rôle de la Région, de l’Agglo ou du conseil départemental de dilapider ainsi de l’argent public et de stopper d’autres projets, autrement plus intéressants, et qui concernaient l’ensemble des contribuables?

Par ailleurs, tous les flagorneurs de service, ont salué le virage amorcé par Michel Veunac en direction de l’économie de la mer. C’est sûrement une bonne direction, mais que fait-on en attendant de nos attractions à deux balles « dignes des films de fiction des années cinquante », comme les avaient qualifiées François Amigorena, lors d’un précédent conseil. Le même, qui s’est distingué hier soir par sa discrétion. Comment relie-t-on ce grand bateau désespérément vide et sans le moindre intérêt à ce projet? Sur le sujet, Veunac a été étonnamment court et l’on regrette que son meilleur opposant, l’avocat Saint-Cricq,  n’ait pas pu en découdre avec lui.

En attendant, si vous croisez Michel Veunac demain, mettez surtout vos lunettes de soleil, car ses chaussures brillent tellement avec tous ceux qui se sont escrimés dessus, que vous risquez d’être éblouis.

 

Le toupet de Vinci

 Dans le cadre du PPP, Vinci facturait à la Ville 400.000 € par an de frais de maintenance pour la Cité de l’Océan. Avec la sortie du PPP, la municipalité s’est logiquement lancée dans un appel d’offres pour effectuer la maintenance du bâtiment. Et là, surprise, Vinci a postulé et a proposé un contrat d’entretien pour… 145 000 € annuels. Quel aveu!

5 réflexions sur “Le bal des cireurs de pompes

  1. Une majorité catastrophique, une opposition ridicule, une Ville qui s’enfonce. C’est encore loin les prochaines élections ?

  2. Le 22juillet 1981, vous pouvez lire dans « Sud-Ouest », page 3 (consultable à la bibliothèque de bayonne 1er étage) l’article suivant ,que je permet de vous citer de mémoire:  » Parti de Sharpness, dans les Cornouailles britanniques ,le Bateau « GEM », chargé de 2500 tonnes de déchets nucléaires anglais et les a immergés dans la fosse de Capbreton, au large de la Cote Basque,devant les bateaux- pêcheurs en activité! Green-Peace(Sté britannique) est arrivé sur le site au moment où les anglais déversaient les derniers conteneurs »! Les jours suivants le maire de Capbreton interdisait les manifestations au prétexte que » cela faisait fuir les touristes! »Depuis j’ai tenté d’alerter les élus (vu Borotra dans son bureau, lettres de Brisson et de Madame
    la Directrice de la Cité de l’Océan, et envoyé plusieurs dizaines de lettres recommandées (‘IFREMER, Surfrider, Docteurs Spécialistes du Nucléaire à l’Hôpital de PAU-thyroïde,la Presse-« Sud-Ouest » et autres, les Partis Politiques, le CADE, etc…)pour en savoir plus sur les risques sachant qu’il n’y a plus que là qu’il y a du poisson livré à Gétaria ou sur les quais de Bayonne ou de Capbreton! Aucune suite n’a été donné à mes appels, sauf des interdictions de me répondre ou des réponses insolentes( du type: » vous devriez faire une conférence avec des scientifiques », « si vous apprenez d’autres déversements, français ou même étrangers, vous nous avertissez pour l’inscrire dans notre prochain catalogue officiel! » ou encore  » nous n’avons pas la qualification pour étudier les déchets nucléaires aussi nous vous souhaitons beaucoup de réussite dans votre démarche » ou encore  » je peux rien dire sur les archives des pêcheurs de Saint-Jean-de-Luz de cette époque car le bâtiment où elles se trouvaient a brûlé au début des années 2000! » ou encre  » j’ai gardé votre dossier très complet depuis plus de 2 ans mais la direction de Bordeaux ne veut pas remuer cette matière pour des raisons économiques-hôtelières »,ou encore  » quand j’ai pris ma retraite, avec 2 copains, nous avons acheté un petit bateau pour manger notre » propre  » poisson que nous pêchions sur le Gouf de Capbreton, puis, lorsque vous m’avez dit qu’il y avait des déchets nucléaires dans cette zone maritime proche de Bayonne et qu’on m’eut annoncé que j’avais un gros problème à la thyroïde……nous avons vendu le bateau! » . Bien entendu j’ai des preuves sur ce que j’avance! Enffin l’ANDRA (‘Asso.Nationale sur les Déchets radioactifs) interrogée par lettre R/AR m’a répondu: « Mr Laborde ,les immersions ne sont pas exactement là où le signale le journaliste Eder,c’est un peu plus loin dans la Zone EN8 essentiellement car il a d’autres déversements! Ceux-ci après UNE reconnaissance par bathyscaphe, à quelques mètres du fond – à – de 6000mètrs),sur une quarantaine de kms, n’a trouvé que huit conteneurs dont certains abîmés et l’AIEA-org qui contrôle-théoriquement le nucléaire dans le Monde- a décidé de CESSER TOUS CONTROLES dans les années 80-90!
    Donc il n’y a aucun contrôle in situ ni à quais, ni en France, ni en Espagne ni en Angleterre! Ces déversements anglais ont été effectués au moment où Chirac avait fait reprendre les essais français à Mururoa (j’ai la lettre)….. à proximité des pays du Commonwealth donc…Vite après les déversements anglais sur Capbreton la France annonçait la cessation des essais à Mururoa!
    Quant à l’ ANDRA ,elle nous annoncé que sur le seul site EN8,ce n’est 2 500 tonnes de déchets nucléaires qui ont été immergés mais que ce sont 123 000 conteneurs (métalliques) qui s’y trouvent…ON ne sait dans quel état et avec quels risques….! Depuis :Silence radio de TOUs…….. et de vous-mêmes. . peut-être !!!!…?
    Bien sûr ,des déchets nucléaires,il y en a aussi à La Hague,encore plus près des cotes, en moindre quantités répertoriées, balancés là par des belges, des anglais et des français! (Voir les rapports incomplets de l’ANDRA)….
    ET ENFIN, pour le moment, alors que la cité de l’Océan de Biarritz croùle sous les déficits, sous l’absence de visiteurs , AUCUN CONTENEUR DE DéCHETS NUCLéAIRES ne sont visibles dans l’animation du Fond du Gouff de Capbreton très, très cher payée par Madame la Directrice de la Cité de l’Océan qui était au courant lors de la reprise de l’animation désolante et gommeuse,.Il en a été de même avec la Ville de Biarritz dirigée par les BOROTRA+VEUNAC et autres affidés -solidaires!!!! Le sieur Barucq qui en fait son fond de commerce politique, a refusé de correspondre avec nous pour être informé et Mr St Cricq a été informé par nous-mêmes,…. en ses bureaux ….-rue Jaulerry il y a plusieurs années déjà, tout comme Brisson…!
    Pendant ce temps des problèmes de thyroïde se manifestent de plus en plus , localement, chez femmes et les filles surtout, localement…mais pour les touristes…personne ne recherche c’est l’évidence! C’est la Politique de l’autruche qui est et la Non assistance à Personnes en danger qui nous menace tous!
    Pour calmer les esprits, un centre de recherche, avec des financements nationaux, pourrait être localisé, avec ses scientifiques et ses chercheurs à la Cité de l’Océan de BIARRITZ rendue à une fonction que la bétise des hommes étouffe!
    La COMEX, entreprise marseillaise spécialisée en recherches et manutentions en grandes profondeurs ,a les moyens pour ce type d’investigations! Nous les avons contactés et ils nous l’ont confirmé par écrit! ( Monsieur Gauche-ingénieur commercial).IL ne manque que la prise de conscience de gens raisonnables!
    Veuillez m’excuser pour la longueur de ma diatribe!
    J’ai dit!
    Jacky LABORDE,ing-Conseil CICF-honoraire

    • Cher Monsieur,
      La pollution radioactive des océans est l’une de mes préoccupations et j’ai écrit plusieurs articles sur le sujet.
      Je découvre par hasard sur ce blog vos questionnements. N’hésitez pas à entrer en contact avec moi si vous souhaitez parler de ce sujet sur lequel je n’ai pas souvenir que vous m’ayez sollicité.

  3. « cirage de pompes » … ai-je lu ?
    NON … !
    Arrivés au niveau de bassesse dans laquelle nous pataugeons … je dirais plutôt
    « léchage de babouches » !
    Ne manque plus au Maire qu’un tapis volant pour aller s’écraser sur M. Saint-Cricq là où il se trouve et éviter ainsi toute rébellion qui finirait pas faire RIRE le Conseil Municipal tout entier !
    A ce propos, j’ai connu Patrick Destizon plus agressif … jadis !
    Mais l’entrée au sein de la Majorité d’une Municipalité (ENFIN !) vaut bien une messe basse, en nos contrées ;-(
    En attendant, je compte regarder de très près ce que ME/NOUS coûtera ENCORE cette Cité dite de l’Océan qui n’attire pas même quand TOUT y est GRATUIT ;-(((
    Preuve est ainsi faite que PERSONNE, absolument personne, sauf la CLAQUE payée par la municipalité (???!!!) ne se rend sur ces lieux quasiment maudits pour la Côte Basque !
    Même si l’on peut aisément s’y garer … j’ai vu des pique-niqueurs rebrousser chemin devant le … SILENCE de l’endroit —>> à mourir d’ennui !
    J’ai pensé que M. VEUNAC, défenseur acharné (quoique … !) de son VOTE de la dernière mandature … pourrait VENDRE cet ensemble à une Congrégation religieuse ou pseudo-croyante !
    … Ce complexe ressemble fort à un Monastère que M. VEUNAC connaît, LUI, l’ami de Michel Mercier ! ABBAYE qui surplombe L’ARBRESLE au lieudit EVEUX —>> le SILENCE y est de rigueur et chez nous, avec l’Océan si proche, les conditions seraient réunies pour une CONTEMPLATION définitive du NON-ÊTRE : c’est juste mon humble avis de contribuable essoufflé ;-(‘((

    Merci à Jacky Laborde de nous tenir au courant … de ce que la majorité d’entre nous ignore !
    Nous saurons au moins de quoi nous mourrons grâce à ce qu’IL vient d’écrire et que PERSONNE ne paraît redouter … alors même que … ;-((((

    Merci à VOUS, J-Y VIOLLIER d’être le Grand INFORMATEUR !
    Sans vous … nous mourrions en silence … noyés sous les débordements de CELLES/CEUX que nous avons (bêtement !) élus …
    Et dire que nous recommencerons en Bons moutons de Panurge ;-(((

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s