Cité de l’océan : l’indignation de Capdevielle et Etcheto

colette-capdevielle--henri-etcheto« Du jamais vu!« . La députée socialiste Colette Capdevielle ne s’est toujours pas remise du vote sur l’entrée de l’Agglo au capital de la Cité de l’océan qui a eu lieu, mercredi soir. Avec Henri Etcheto et la communiste boucalaise Marie-Josée Espiaube,  le trio s’est donc opposé à cette dépense de 400.000€, qui n’a pas semblé poser problème aux autres conseillers.

«  De toute ma carrière politique, je n’ai jamais vu cela. On ne nous a pas fourni un seul document pour nous aider à réfléchir. Et la délibération tient en une page et quart ». Colette Capdevielle n’en revient pas que l’on puisse utiliser l’argent public à des fins aussi discutables et esquisse un avenir qui va faire frémir les contribuables de l’Agglomération : « L’Agglo vient de participer à une recapitalisation de 1,6 million d’euros, mais on parle déjà pour octobre prochain d’une rallonge pour investissements de 6 millions d’euros. Ce dossier m’inquiète. Comme conseillère intercommunautaire, je vais le suivre particulièrement. »

« Ce dossier aussi grave mérite la transparence »

« C’est extraordinaire! On découvre soudain un côté communautaire à cet espace jusque-là spécifiquement biarrot » s’indigne la députée. C’est gentil de penser aux copains quand les déficits surgissent! « Un dossier aussi grave doit être conduit dans la transparence et non en passant des délibérations le 22 ou 23 juillet quand tout le monde a la tête aux vacances« .

Au passage, l’élue socialiste fustige le fonctionnement fort peu démocratique de l’Agglomération : « On aura une véritable intercommunalité et non une politique de guichet quand il y aura des élections démocratiques pour désigner les membres de l’Agglomération. Cinq communes importantes du pays basque gèrent des millions d’euros, alors que les décideurs de cette Agglo n’ont comme légitimité qu’une élection municipale ».

Et Colette Capdevielle d’enfoncer le clou avec Michel Veunac : « Bien sûr que Michel Veunac aurait dû consulter la population et organiser un référendum! »

 Exactement ce que Bisque, bisque Basque! demande.

————

Le texte de Colette Capdevielle

Plan de restructuration et de relance économique de la SEM Biarritz Océan

 

Cette délibération pose 4 questions majeures :

 

  1. Une question éthique: désormais, les habitants de Bayonne,  d’Anglet, de Bidart et de Boucau vont payer pour un équipement « hybride », pseudo ludico-culturel spécifiquement biarrot, que souhaitait à l’époque, seul contre tous, l’ancien maire de Biarritz. Que s’est-il passé pour que soudain l’ensemble des élus de l’Agglo considèrent que cet équipement a une vocation communautaire ?  

 

  1. Une question d’information et de transparence: Où sont les documents annexes ? Peut-on voter une telle somme sur la base d’une simple page recto/verso ?

–          Le bilan moral et financier de la SEM ?

–          Les chiffres récents du Musée de la Mer et de la Cité de l’Océan ?

–          Les diagnostics évoqués dans le rapport ?

–          Que sait-on des investissements cités dans la délibération, ceux concernant les nouveaux contenus pédagogiques et les nouveaux programmes de marketing ?

–          Combien les partenaires privés vont-ils apporter ?

 

  1. Une question de cohérence des politiques publiques: je m’interroge sur le contenu du plan de relance économique. Croit-on sérieusement que ce sont quelques casques de réalité virtuelle qui permettront de faire venir 150 000 visiteurs supplémentaires pour atteindre la barre de rentabilité des 450 000 spectateurs ?

–          Soit la Cité de l’Océan à une vocation touristique et l’équipement doit être transformée en véritable musée du surf, musée de l’Océan

–          Soit l’équipement a une vocation plutôt technologique et scientifique, en lien avec le développement d’une nouvelle filière autour de la mer que nous venons de voter juste avant, et dans ce cas il serait souhaitable de repenser totalement le rôle de cet équipement,

 

  1. Une question de financements:

–          D’après les rares informations présentes dans le rapport, l’objectif de 1,8M€ n’est pas atteint par le plan de financement qui serait de 1,6M€

–          De plus, le rapport ne précise pas la répartition des montants entre la reconstitution du fonds de roulement et le financement des outils de marketing numérique.

–          Autre point : les financements affichés sont exclusivement publics : Région, Département, Commune + agglo. La mobilisation des acteurs privés doit aussi se poser. Quid de la participation de Suez ou de la Caisse des Dépôts envisagée un temps ?

–          Enfin, la pérennité budgétaire de l’équipement : il faut rappeler que le déficit s’élève à 682 000 € pour l’exercice 2013 et 597 000 € en 2014. Dans ces conditions, les 1,6M€ de recapitalisation seront consommés en deux ans, au rythme des pertes actuelles.

 

Au vu de ces 4 observations, je rejoins mon collègue Henri Etcheto et je ne prendrai pas part au vote. 

Colette CAPDEVIELLE,
Députée des Pyrénées-Atlantiques 

7 réflexions sur “Cité de l’océan : l’indignation de Capdevielle et Etcheto

  1. Le couronnement et la reconnaissance par ses pairs de l’irresponsabilité et de l’arbitraire d’un maire . La mise au clair également de l’incompétence et de l’inutilité d’une équipe d’adjoints dont la complicité et/ou l’aveuglement ont été récompensés par …. une élection-cadeau … Le type de complaisance entre copains et coquins qui accrédite la thèse du « tous pourris » et incite les électeurs à voter FN …!

    • On se bat comme des chiens pour que la démocratie soit respectée! Ras le bol de ces petits arrangements entre élus sur le dos des contribuables. Un referendum sur le devenir de la Cité del’océan doit être organisé pour que les Biarrots puissent -enfin!- s’exprimer.

      • Une élue qui ne veut pas voter ? Cette Cité de l’océan inquiéte. Beaucoup de Biarrots découvrent la vérité « ST CRICQ « , la cohérence de son programme pour vivre avec cette erreur et en faire un musée d’art contemporain – Il faut faire vite !

      • Complètement d’accord. Mais qui va oser faire ce référendum ? Je me comprends… :)

  2. Un référendum ? Que la parole soit donnée au peuple…mais ils s’en tapent !!! Ils nous draguent que pour voter pour eux et après ce sont de vrais magiciens.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s