Brisson-Veunac, les désœuvrés magnifiques

Remus et Romulus

Romulus-Veunac et Remus-Brisson ont tout compris : la politique, ça doit nourrir son homme…

Sommes-nous bêtes tout de même de nous faire ainsi du souci pour cette prospère et florissante bourgade, à l’avenir radieux, nommée Biarritz! Heureusement le grand leader à écharpe tricolore qui nous dirige vient de nous envoyer un message particulièrement rassurant qui va nous permettre de nous rendormir sur nos deux oreilles.

La gestion de la Ville prend tellement peu de temps à Michel Veunac, lui occupe si peu les neurones, que ce surdoué intellectuel qui maîtrise désormais totalement la situation pour les cinquante ans à venir, est bien obligé de chercher de l’emploi ailleurs. Et ce n’est pas avec la vice-présidence de l’Agglo, la présidence de la SEM de la Cité de l’océan ou celle de l’Hôtel du palais, que notre presque septuagénaire de maire peut remplir ses journées et trouver à rassasier son altruisme, sa générosité et son envie de servir. Fort logiquement, notre grand désœuvré est donc en train de prendre la roue de son meilleur ami politique Max Brisson pour se retrouver en position éligible aux prochaines élections régionales, afin de pouvoir porter haut et fort les couleurs de Biarritz dans l’instance régionale.

Glouton frénétique et glouton pathétique dans le même bateau

Et il n’y aura que des esprits chagrins pour pointer du doigt les 2661,03 euros brut par mois d’indemnité (2927,13 euros, s’il est membre de la commission permanente) comme seule explication à cette ambition régionale. Il est vrai qu’avec 8 000 euros par mois, notre maire est souvent obligé de se serrer la ceinture. Mais, comme il l’a toujours expliqué, il fait de la politique pour servir et non pour se servir, ce dont personne d’ailleurs n’avait jamais douté.

Il est d’ailleurs dommage que ce pauvre Max Brisson, parfois surnommé par ses ennemis le glouton pathétique, tant son appétit de mandat peut-être grand, soit entraîné dans la même polémique. Comment voulez-vous arriver à survivre de nos jours avec un modeste salaire d’inspecteur général? Comme nombre de nos ouvriers actuels, Max est donc amené à multiplier les petits boulots pour subsister, un poste de vice-président du conseil départemental par ci, un mandat de conseiller régional par là. Et l’on ne peut que pardonner à ce pauvre homme, qui trime si durement, ce cri du cœur lorsqu’un ami lui a demandé, il y a quelques mois au moment des élections départementales, pourquoi il se présentait : « Tu comprends, j’ai besoin de pognon!« .

Face à ces deux talents en difficulté, face à cette façon si noble, généreuse et désintéressée de faire de la politique, nous nous devons d’agir en tant que citoyens en votant en décembre pour ces deux brillants porte-drapeaux de notre cité.

Vous imaginez sinon, en cas d’échec électoral, le remords que l’on éprouverait, l’hiver prochain, en retrouvant nos deux compères assis place Clémenceau, devant une sébile, avec deux petits panonceaux : « Une chips pour manger » « Un euro pour rester propre« ?

Alors vite, un petit bulletin dans l’urne pour nos deux nécessiteux!

3 réflexions sur “Brisson-Veunac, les désœuvrés magnifiques

  1. Ah ! ah ! J’ai ri ! C’est tellement ça ! Deux pauvres types pitoyables et honteux, qui font la manche politique car impossible de faire autre chose de leurs dix doigts. Ca doit faire longtemps que Brisson n’a pas vu une école et un étudiant…

  2. dites moi si je me trompe, mais il me semblait que M. VEUNAC, dans sa campagne électorale,
    avait promis aux Biarrots « qu’élu, il ne s’occuperait plus que de BIARRITZ » un mensonge de plus,
    l’appât du gain est plus important que le sort des Biarrots. Tous pareils !!!

    • Votre rappel est fort pertinent et j’aurais dû l’intégrer dans ce papier. Veunac,, comme tant d’autres, incarne ce mépris absolu de l’élu pour ses électeurs. Il avait promis de ne s’occuper que de Biarritz et il va désormais nous affirmer qu’il va à la Région pour défendre les couleurs de la Ville… et non son pouvoir d’achat!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s