Hier Londoniens, aujourd’hui Parisiens

Charlie hebdo« Rire. Boire. Manger. Danser. Chanter. Sourire. Écouter de la musique. Se promener. S’engueuler, S’aimer. Dormir. Baiser. Caresser. Protéger. Dire. Regarder. Débattre. Jouer. Respirer. Lire. Écrire. Apprendre. Sortir. Aller au cinéma. Choisir. Se cultiver. Râler. Embrasser. Toucher. Dessiner. Raconter. Partager. Critiquer. Fumer. Parler. Draguer. Divertir. Penser. Se gratter le cul (ou le nez). Déconner. Charrier. Vibrer. Rêver. S’émerveiller. Se distraire. Être en retard. Pardonner. Aimer… Vivre…

NE RIEN CÉDER SUR NOS LIBERTÉS »

S’il est un journal à même de nous faire réfléchir sur les attentats, c’est bien Charlie Hebdo, qui a réussi aujourd’hui un numéro tout à fait remarquable, à l’image de la couverture et du texte de la dessinatrice Coco, celle-là même qui avait été contrainte d’ouvrir aux terroristes venus tuer Charb et ses copains.

Et pas un mot non plus à changer dans l’éditorial du rédacteur en chef Riss, gravement blessé à l’épaule  le 7 janvier dernier : « Du sang et des larmes, prophétisait Churchill. Nous y sommes. Sans s’en apercevoir, les Parisiens de 2015 sont un peu devenus des Londoniens de 1940, déterminés à ne pas céder, ni à la peur ni à la résignation, quoiqu’il leur arrive sur le coin de la figure ».

Et  le même de conclure : « Les seuls qui ont intérêt à voir les Français s’entredéchirer, ce sont les terroristes. Ils n’attendent que ça, de voir la haine s’emparer des citoyens français, comme elle s’est emparée de leurs petites cervelles« .

Onze mois après les attentats de Charlie Hebdo, notre pays affiche des progrès très nets et c’est tant mieux. Nous avons tous conscience désormais que nous ne sommes qu’au début d’une longue série d’horreurs. Résister, c’est aller vers l’autre, chercher à le comprendre, éviter les mots qui blessent et qui divisent. Résister, c’est percevoir que notre société multiculturelle est une chance. Résister, c’est répéter sur tous les tons que la laïcité c’est la liberté de pratiquer librement sa religion sans imposer ses vues à l’autre. Alors que l’on est frappé d’entendre beaucoup moins de raccourcis, d’approximations et d’amalgames qu’en janvier dernier, il est réjouissant de voir qu’une vielle dame, interviewée par hasard lors d’un micro-trottoir de BFM va trouver les mots justes.

Danielle, militante des droits de l’homme de 77 ans, laisse parler son cœur et la toile s’enflamme : « C’est très important de voir, plusieurs fois, le livre d’Hemingway « Paris est une fête » parce que nous sommes une civilisation, très ancienne, et nous porterons au plus haut nos valeurs. Nous fraterniserons avec les 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment, et nous nous battrons contre les 10 000 barbares qui tuent, soi-disant au nom d’Allah. »

Une belle façon de faire un pied de nez à Nadine Morano et ses grotesques élucubrations sur la race blanche!

4 réflexions sur “Hier Londoniens, aujourd’hui Parisiens

  1. Bonjour Jean-Yves, Décidément, je vois avec tristesse que depuis quelque temps, vous êtes toujours tantôt à côté de la plaque, tantôt sans analyse aucune, et ce, quel que soit le sujet que vous traitez. Faire de l’encre pour de l’encre, quelle déception ! Dommage…

    Bien amicalement.

    Muriel ASSOULINE-BRISSON

    >

  2. Merci, Jean-Yves … pour la totalité de ce que vous écrivez jusque(s) et y compris ce jour !
    Tout est toujours frappé du sceau de la Vérité, de la Qualité et de la Générosité qui vous caractérisent :-))
    Que les grognons aillent grogner ailleurs qu’ici parce qu’ICI, le COMPTE est BON !
    Merci pour vos mots toujours réalistes autant qu’encourageants !
    Ils vont m’aider à mettre en pratique la plus grande partie de vos INFINITIFS :-))
    Très amicalement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s