Avis de coup de vent sur les idées reçues

Avis de coup de vent

Guy Aubertin et Jean-Baptiste Dussaussois, brillants et pédagogues, ont donné des regrets aux littéraires de l’assistance d’avoir négligé les matières scientifiques pendant leurs études. (Photo extraite du facebook de Corine Martineau)

Avec les bourrasques de vent et de pluie qui soufflaient, mercredi soir sur Aguilera, les quarante participants à la conférence organisée par Les Ateliers de la République de Corine Martineau, sur les dérèglements climatiques, se sont tout de suite retrouvés dans l’ambiance. Convaincus et pédagogues, les deux intervenants Guy Aubertin, ingénieur en géologie appliquée, et Jean-Baptiste Dussaussois, ingénieur en écosystèmes aquatiques, nous ont offert une conférence de qualité et adressé à l’auditoire un grand souffle d’intelligence.

Car, il faut bien reconnaître qu’en matière de climat et de réchauffement planétaire, le profane a parfois du mal à s’y retrouver. En s’appuyant uniquement sur des données scientifiques et en présentant des diagrammes très explicites, les deux orateurs, qui ont eu le bon goût de laisser le débat se créer avec la salle, ont permis à tous les participants de mieux comprendre les enjeux de la future COP 21 qui va se tenir à Paris.

Depuis 1900, notre planète s’est réchauffée de 1,7°. Un chiffre qui semble anodin mais qui ne l’est pas, car la fonte des glaciers et la réduction de la forêt équatoriale, grande captatrice de gaz carbonique, sont lourds de conséquences pour notre écosystème. Sans qu’on puisse tout à fait expliquer pourquoi, Biarritz est la ville de France la plus impactée par le réchauffement climatique.

Alors que le monde compte 38 millions de réfugiés climatiques, obligés de fuir leurs terres à cause de la montée des eaux, on pense que l’élévation du niveau de la mer à l’horizon 2100, c’est à dire demain, se situera entre 0,5 mètre et 1,20 mètre. Poursuivant la chasse aux idées reçues, les deux complices qui intervenaient pour la première fois ensemble, tout en donnant l’impression d’avoir toujours fait conférence commune, ont permis à tous de comprendre pourquoi les nations ont du mal à faire cause commune.

Un Chinois ne pollue pas plus qu’un Français

Les anciens grands de ce monde comme les USA ou l’Europe ont consciencieusement cochonné la planète sans se soucier des conséquences futures et demandent maintenant aux pays émergents, avides de consommer, de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Et les chiffres peuvent être parfois très trompeurs. La France est responsable de 1% des émissions de gaz à effet de serre, alors que 22% incombent à la Chine. Mais, si l’on ramène ses émissions à chaque habitant, les Français émettent en moyenne 6,6 tonnes de CO2 par habitant, quand un Chinois est à peine au-dessus avec 7,9 tonnes. La France n’étant pratiquement plus industrialisée, tandis que la Chine produit nombre d’objets industriels, ensuite exportés en Europe, il n’est donc pas pertinent de montrer du doigt les Chinois plus que les Français.

En fait, la pollution doit être l’affaire de tous et les deux intervenants ne cachent pas qu’une course contre la montre est engagée entre les scientifiques qui recherchent de nouvelles solutions et le thermomètre qui ne cesse de grimper « A deux degrés de réchauffement climatique, on peut trouver des solutions techniques. À six degrés, c’est quasiment impossible ». Peu convaincus par les militants de la décroissance, ils croient surtout à une prise de conscience et à une recherche de solutions scientifiques.

La conférence aurait donc été parfaite, si le Cibourien Guy Aubertin ne s’était laissé emporter par sa volonté d’illustrer son propos au moment d’évoquer la montée des eaux : «  Si le niveau de la mer augmente comme prévu fin 2100, on peut imaginer que les habitants du Petit-Bayonne seront obligés de venir se réfugier sur les hauts de Biarritz « .

De quoi donner envie de polluer à quelques Biarrots,  quand on connaît la rivalité légendaire entre les deux villes!

Une réflexion sur “Avis de coup de vent sur les idées reçues

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s