La Marquise adore les têtes coupées

 

Saint Le-onVoilà qui devait arriver avec un gouvernement de gauche qui mène une politique de droite! La Marquise de Vérité finit par devenir révolutionnaire et se réjouit cette semaine de voir la tête du président de l’ACBA rouler dans le panier de son. En attendant, plaisir suprême, qu’on lui remette celle du patron de La Semaine du Pays basque. Comme un millier d’entre vous, vous pouvez recevoir chaque semaine, par mail, les lettres de la marquise, en écrivant à herculepoirot@hotmail.fr.

Le martyr de Saint-Léon Etchegaray

Ma Toute Douce,

La démission de Ché de la présidence de l’Agglo aurait pu ramener la double dose de chips à notre Chipstarrak en d’autres temps ! C’est ce que raconte cet élu d’une municipalité membre de l’agglo dans une conversation au lendemain des aventures du Lehendakari-jaune : « La Chips, au lendemain de son effroyable échec à la mairie de Biarritz en 2014 aurait déjà presque pu être président de l’Agglo, car il en avait été élu conseiller malgré sa défaite. Certains, dont son ami de l’époque Claude Olive, avaient en effet envisagé la possibilité que le Max Brisson avec les voix des UMPistes de l’époque, accède à cette présidence. Mais le J-R étant aussi candidat – et on voulait lui faire plaisir à l’époque – la chose ne s’était pas faite. Et s’il n’avait pas déconné en devenant un pro-EPCI, lui le soi-disant gaulliste, et n’avait pas léché la nouille à Batera du soir au matin, s’il n’avait pas ridiculisé son image aux élections régionales, s’il n’avait pas semé la zizanie chez les Républicains, enfin s’il avait été bon, cette fois on aurait pu lui refiler cette présidence, dans quelques jours, et le pognon qui va avec! » Et une élue importante des Républicains, hilare, de me confier l’autre jour sous les arceaux de Bayonne :« Oui, on lui aurait même dit avec plaisir : Oui, tu seras Président de là… gros ! »

Tout cela, ma toute Douce, est un peu trivial. Mais je dois vous dire que j’en ai bien ri… Avec l’âge, nous devenons cruelles, que voulez-vous ! Toutefois, nous ne faisons pas encore brûler en place de Grève (de la faim…) l’effigie de notre Chips, comme ce pauvre évêque de Bayonne l’autre jour à Saint-Jean-de-Luz ! L’évêque de Bayonne qui a le feu aux fesses, qui l’aurait dit ?

Pour en revenir à notre Chips, le laquais servile d’Ostia qui n’aime pas les pauvres (il ne faut pourtant pas insulter son propre avenir…), j’ai eu quelques nouvelles parisiennes assez insistantes quant à son avenir qui ne font que corroborer ce que ce membre influent d’un cabinet m’a expliqué cette semaine : « Le gros est sous tente à oxygène. Et le robinet est à notre portée. C’est nous qui contrôlons. Et comme nous, on n’aime pas voir souffrir les gens, on pourrait vite mettre fin à ses souffrances ! » Et un autre, encore plus flingueur de rajouter : « Oh, de toute façon, les bouteilles d’oxygène sont vides ! C’est la fin. »

Car figurez-vous, et malgré ce que l’on a pu lui dire lors de son dernier déplacement à Paris, les jours de la Chips semblent plus comptés que jamais en tant que secrétaire départemental des Républicains. Et le nom de son successeur, un jeune et sémillant élu du département, est déjà choisi pour lui succéder. C’est une question de jours dit-on, voire de courtes semaines. Et comme par hasard, notre jolie MAM, qui a fait un score très honorable de 45% des voix face au candidat de Sarkozy (Luc Chatel) à l’élection à la présidence du parlement des Républicains, n’aurait pas mis toutes ses forces pour sauver la Chips et lui laisser continuer à assassiner les bonnes volontés dans le parti. Elle aurait même confié à une de ses connaissances dans un salon de thé luzien l’autre week-end : « Je ne le supporte pas ! Il met des miettes partout dans ma voiture et postillonne sur mes vitres, ce qui oblige mes officiers de sécurité à avoir toujours de l’Ajax Vitres avec eux ! Un peu d’élégance au secrétariat départemental, qui rime avec compétence, ne ferait pas de mal ! » Oui, bientôt, notre gros, poupon aura tout son temps à consacrer à ruiner les pauvres avec son ami Ostia, dont je vous conterai quelques nouvelles aventures savoureuses dès la semaine prochaine…

Pour en revenir à la démission de notre saint Léon Etchegaray, le joli nom qu’on lui donne, depuis que ces vikings de la bande des quatre lui ont coupé la tête – ce qui ne l’empêche pas de continuer à  marcher – , je me suis renseignée, justement, sur la légende du martyr de saint Léon. On en dit ceci : « Selon la légende, Léon a marché plusieurs centaines de mètres tenant sa propre tête dans les mains, et à l’endroit de sa chute a jailli une source, dont l’eau a des vertus bienfaisantes pour les femmes prêtes à accoucher et pour soigner des maladies des yeux. »

Ce qui a épaté notre joli Marco Amestoy, le bondissant directeur de cabinet du Ché :

– Oh illustre illustré de ma jeunesse. Oh cadeau Bonux des Basques des terres les plus reculées, tu as vu ça ? Tu es devenu un saint parmi les saints, même si je ne comprends pas trop le rapport entre toi, les femmes enceintes et les aveugles, Grand Mamamouchi d’un peuple si fier d’être fier…

– Mais c’est simple Mon Marco-voiturage ! « A jailli une source », cela veut dire qu’après que les arriérés m’ont coupé la tête et alors que je marche toujours, jaillit la source pure du grand Pays Basque, dont je serai le plus grand des rois après Eneko Arista. « Vertus bienfaisantes pour les femmes prêtes à accoucher », c’est une parabole. Le Pays des Basques est prêt à accoucher d’une belle EPCI, et grâce à mon sacrifice cela se fera… Et en enfin « soigner des maladies des yeux », veut dire qu’à tous les partisans des arriérés, aveuglés par leur méprisable discours, je redonnerai la vue. Oui, saint Léon Etchegaray a parlé…

De quoi émouvoir le petit Marco – âme sensible – qui est tombé à genoux devant son maître au moment où une sainte auréole éclairait le bureau du maire Bayonne…

Du coup, j’ai su que notre Etché a joué, toute la journée de l’autre jeudi, jour de sa démission, les filles de l’air. Le matin, il avait vu les quatre maires pour mettre au point son communiqué de démission. Ils se mettent donc  d’accord et le communiqué devait être envoyé à midi. Et puis RIEN. Les quatre commencent à s’impatienter, et voilà qu’ils appellent le Ché, puis son directeur de cabinet. Pas de réponse… et messagerie vocale chez les deux compères !

On s’énerve, on s’énerve… Et on téléphone au secrétariat privé du maire à Bayonne. L’assistance, redoutable comme une porte de prison de dire : « Nous ne savons pas où est le maire de Bayonne ! Il a disparu, voilà ! Arrêtez de nous importuner avec vos histoires de communiqué ! Il le signera lundi… si le cœur lui en dit. »

Le ton monte vite et chez la bande des quatre on commente : « Mais c’est quoi ce type ! Il se prend pour le général ! Il est parti en hélico avec Marco à Baden-Baden ou quoi? »

Et là, on a l’idée de téléphoner à un membre des Républicains présent à la mairie de Bayonne : « Alors le Ché a disparu ? On le cherche partout !! » Et de s’entendre répondre : « Disparu !!! Non, il est en train de prendre le thé avec Marco dans son bureau et ils regardent un catalogue de cravates de chez Charvet ». Du coup, la bande des quatre a missionné un envoyé spécial, jouant à cache-cache avec les huissiers de la mairie de Bayonne pour accéder jusqu’au bureau du maire de Bayonne qui l’a accueilli avec ses grand yeux d’enfant innocent et qui lui a dit : « Ah, vous avez essayé de me téléphoner, AH BON ???  Je ne sais pas moi, mon téléphone ne doit pas bien fonctionner. Ah Marco, tu as oublié le tien à Mac-Do ? Pas de chance ! »

Enfin, maintenant, il faut trouver un successeur au Ché. Et s’il est certain que l’élégant maire de Biarritz va assurer l’intérim, on murmure de plus en plus que l’un des adjoints du « Patron » de  la Côte – notre Cher Claude Olive – qui n’est autre que l’ancien et très impressionnant préfet et très Laflaquière pourrait faire le job… De quoi faire sourire le futur Lenhendakari qui en dit la chose suivante : « Lui, c’est une sorte de paire de bottes droites dans ses propres bottes ! »

 Je vous laisse, Ma toute Douce, et à la semaine prochaine. Comptez sur moi.

Marie, votre Marie, Marquise de Vérité

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s