Peur sur le lac Marion

Peur 01

Une belle brochette d’élus chargés de montrer toute leur dévotion pendant que Michel Veunac monopolise la parole…

C’est une pimpante septuagénaire, qui a visiblement fait refaire son brushing avant de rencontrer Michel Veunac. L’émotion lui noue la voix : « Je veux voir grandir mes petits-enfants!« . Le maire de Biarritz fait tout pour la mettre en confiance : « Expliquez-vous, chère Madame« . L’intéressée n’attend que cela, alors que la bonne centaine de personnes présentes à l’occasion de cette réunion publique des quartiers Larrepunte, Saint-Matin, Chelitz et Lahouze, fait silence. « Chaque matin, je fais le tour du lac Marion de 9 heures à 10h30… » « Ah, vous courez? » « Non monsieur le maire, je marche. Mais à chaque fois, je rencontre des chiens en liberté et j’ai peur de me faire mordre« .

On voit mal comment un chihuahua ou un épagneul pourraient confondre la fluette Biarrote avec un sac de croquettes ou avec le gigot dominical, mais on admire au passage la maîtrise des hommes et femmes politiques présents sur l’estrade, qui réussissent à ne pas rire et répondent comme s’ils passaient le grand oral de Sciences Po. À ce petit jeu, le gendre idéal Michel Veunac est imbattable. Il assène, il pérore, hausse le sourcil et hoche la tête pour montrer qu’il comprend, se tourne vers son directeur général des services en lui demandant de noter, fait mine de s’indigner quand ses adjoints n’ont pas répondu et, pour récolter des applaudissements, ne recule devant aucune facilité : « En principe, la réunion se termine à vingt heures, mais si vous voulez qu’on passe la nuit ensemble… » Et toutes les mémés émoustillées de se pâmer devant « le beau Michel« , tellement drôle, tellement Biarrot!

Le prisme du pas-de-porte

Et le festival continue! L’un déplore le gendarme couché devant sa maison et souhaite qu’on le déplace. L’autre s’offusque de la vitesse des véhicules et demande justement un gendarme couché devant chez lui. Veunac disserte doctement sur les avantages et les inconvénients du gendarme couché par rapport au coussin berlinois. À chaque fois, il annonce qu’il va envoyer la police municipale pour verbaliser et se fait applaudir.

Évidemment, avec cette réunion qui se tient à 18 heures, les actifs sont rares et l’assistance, plutôt âgée, visiblement adepte du tout répressif. Propriétaires de chiens fréquentant le lac Marion, automobilistes circulant Cité de fleurs ou rue des acacias, planquez-vous la semaine prochaine, car les prunes vont tomber dur!

C’est ensuite l’ancien conseiller municipal Galery Gourret-Houssein qui déplore avoir entendu un avion à 5h40 le 12 février. Veunac explique que c’est probablement un avion militaire et qu’il ne peut les interdire. On passe ensuite aux vélos, au désherbage des cimetières et à l’élagage des arbres.

Bel exercice de démocratie que ces réunions publiques de quartier où il faut rassurer et expliquer à des citoyens qui ne s’intéressent souvent à leur ville que par le prisme de leur pas-de-porte.

L’inefficacité faite verbe…

Heureusement quelques habitants ont fait le déplacement pour poser des questions plus conséquentes comme les antennes-relais et l’installation des compteurs Linky d’ERDF. Une femme demande pourquoi ces compteurs ont été posés avant même la délibération du conseil municipal. Bien évidemment Veunac botte en touche, omet de dire que de nombreuses communes en France les ont refusés, et fait appel au médecin Guillaume Barucq pour insister sur l’innocuité de ces compteurs qui émettent pourtant des ondes électromagnétiques et sont de précieux instruments de flicage.

Un riverain du nouveau quartier Kleber vient ensuite raconter sa vie de sinistré. Trottoirs défoncés, pelleteuses à longueur de jour et des réparations sans cesse remises au lendemain. C’est l’adjointe à l’urbanisme, Nathalie Motsch qui est chargée de répondre et d’amadouer le contribuable en colère. À l’en croire tout est sous contrôle et les services de l’urbanisme savent parfaitement ce qu’ils font. Mais peut-on vraiment faire confiance à quelqu’un qui trouve ce nouveau quartier Kleber d’une beauté renversante comme elle l’écrivait, dans Biarritz magazine, il y a quelques mois, :  » Biarritz est une ville jardin et Kléber devait s’inscrire dans cette continuité »… « Le projet défend l’idée d’une architecture non pastiche avec des formes innovantes »?

Monsieur Planplan

Innovant, Michel Veunac, l’est tout autant que le quartier Kleber. À chaque question soulevée, il promet une étude, voire un plan, comme ceux annoncés sur le vélo ou la propreté de la Ville ( Appelez-le Monsieur Planplan!), mais ne remarque pas à dessein, que presque chaque citoyen qui prend la parole se plaint d’avoir écrit à la mairie et de n’avoir jamais eu de réponse.  Michel Veunac assure que cela ne se passera plus comme cela et qu’il veillera PERSONNELLEMENT à ce que l’intéressé reçoive une réponse, avant de s’envoler dans de grandes phrases toutes faites comme « La principale façon de lutter contre les insécurités, c’est le civisme« … Mais où va-t-il chercher tout cela, lui qui n’hésitait pas, il y a peu encore à garer sa voiture sur le trottoir en plein virage, devant son domicile?

Oui, décidément, depuis le premier jour de son élection, Michel Veunac incarne l’inefficacité faite verbe…

6 réflexions sur “Peur sur le lac Marion

  1. A propos du Lac Marion, il eût été plus intéressant de savoir pourquoi les lacets du Lac Marion sont si mal entretenus…On ne compte plus les trous, les plaques de macadam éventrées, les déjections canines en grand nombre (certes impossible de faire mieux qu’à Ilbarritz-Milady mais la lutte biarrote contre les incivilités est d’une telle efficacité qu’elle fait trembler !). Poussettes, handicapés, seniors, femmes enceintes : à vos risques et périls . A se demander si un arrêté d’interdiction d’entrée des enfants et des seniors ne serait pas dans l’intervalle la meilleure solution …

    • Suggestion d’article : Biarritz et ses conteneurs enterrés (poubelles) : grandeur et décadence !
      On ne compte plus ces « objets d’art » très astucieusement exposés à l’œil du visiteur et du résident : devant les Galeries Lafayettes (art et luxe se marient si bien !) ; devant plusieurs terrasses de restaurant (on parle de luxe expérientiel olfactif !) qui écrivent aussi au Maire avec, selon leurs dire, le même résultat ; à coté du Casino défraichi (ces œuvres polies, dignes de Kapoor, évitent alors de remarquer les blocs de béton qui se décrochent, les tentes déchirées, l’absence de palmiers, les scooters négligemment déposés, c’est de l’art pas de l’incivilité).

      A Biarritz, point de Chillida mais mieux, un collier de perles nacrées olfactives…

  2. Touché mais pas Coulé pour autant, j’espère ?
    Rappeler régulièrement quelques vérités fondamentales ne devrait pas faire de mal à nos édiles ?
    Leur suffisance est rarement touchée par nos propos qu’ils qualifient juste d’INCIVILS … avant de passer à autre chose comme tout le HAUT du PANIER qui se respecte tant qu’à la fin IL se plante ;-(((
    RAVI de vous retrouver en tout cas !

  3. A Bruno Zabala que je n’ai pas l’honneur de connaître —–>> Vous écrivez fort bien et avec beaucoup d’à propos mais chacun est MAÎTRE de son BLOG, que je sache ?
    Amicalement, bien évidemment :-))))

    • A Ti-Grolasson, je me suis probablement mal exprimé : bien entendu, ma critique ne visait pas le choix du sujet d’article par notre reporter favori mais le sujet de discussion dans cette assemblée relativement au Lac Marion.
      L’insécurité alléguée par cette Résidente ne me paraissait pas flagrante lors de ma dernière visite..en revanche, l’état de délabrement et donc de dangerosité pour les piétons était lui assez évident. Faudra t-il aussi augmenter les impôts locaux pour payer les condamnations de la Ville aux particuliers qui se seront blessés du fait de ce défaut d’entretien généralisé ? ;-))))))
      Amicalement aussi !

  4. Ça donne envie de participer à ces réunions ! 😅😂😅 Pas le temps d’en écrire plus, j’ai des vieilles à aller effrayer au lac Marion, en compagnie de mon méchant chien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s