Super-menteur dégaine la matraque fiscale

SupermenteurComment ne pas croire cet homme lorsqu’il plante son regard dans le vôtre, tout en accompagnant d’un superbe mouvement de menton une de ces phrases creuses dont il raffole ? Avril 2015 : « J’augmente la taxation sur les résidences secondaires pour ne pas avoir à toucher à la fiscalité des Biarrots ». 10 février 2016 : « Si nous devions avoir recours à de la fiscalité, elle serait d’un niveau très faible ». 24 mars 2016 : « J’ai décidé d’augmenter la fiscalité de 2,5% ». Et pour nous rassurer définitivement, une nouvelle promesse de Super-menteur Veunac : « Ce sera la seule augmentation du mandat comme je m’y étais déjà engagé ». Le même, peu avant, avait promis de ne pas augmenter les impôts des Biarrots, mais il n’y a désormais que les imbéciles qui accordent un crédit quelconque aux propos de Michel Veunac !

81% d’augmentation en 15 ans !

Heureusement, lors de ce conseil municipal du 24 mars, Jean-Benoît Saint Cricq, avec son solide bon sens, est là pour nous remettre les chiffres et les idées en place : De 2000 à 2015, l’inflation en France a progressé de 25,3%, tandis que les prélèvements fiscaux des Biarrots ont augmenté de 81% soit + 55% de différence défavorable. Quant à la dette de chaque Biarrot, du nourrisson dans son berceau à la mémé confinée dans sa maison de retraite, elle s’élève à 2555 € par habitant ! Et comme l’affirme l’avocat biarrot, visant aussi bien Veunac que Lafite ou Brisson, « si Biarritz ne s’était pas engagé dans des dépenses inconsidérées, il n’y aurait pas de hausse d’impôts ce soir ».

http://ville.biarritz.fr/mairie-pratique/le-conseil-municipal/videos-deliberations/

Car le problème de fond est là. Deux ans après son élection, le roi de l’hésitation, le champion toutes catégories de l’indécision, l’homme qui crée des commissions et achète des études à prix d’or, faute de décider par lui-même, n’a pas encore entamé le moindre projet conséquent pour la Ville et se contente de la gestion courante des affaires biarrotes. Ce qui ne l’empêche pas de sortir la matraque fiscale. L’addition finale va être lourde avec 3,5% au total, puisque l’État en profite aussi pour prélever 1% de plus aux contribuables.

Et tout ça pour quoi ? « Pour réparer le passé au lieu de préparer l’avenir », comme le souligne Max Brisson, qui n’a guère d’illusions sur un engagement formulé par Michel Veunac : « Votre maquette budgétaire ne prédit pas qu’il ne faudra pas demain à nouveau recourir à l’impôt ». Même discours chez Maïder Arosteguy, qui demande que l’on soit « plus créatif et plus courageux dans la gestion des deniers publics » et chez Frédéric Domège qui souhaite que l’on se mette un peu « du côté des Biarrots qui ont déjà subi des hausses conséquentes des parkings ou de la cantine ».

Démocratie interne : la récré est finie!

Mais l’événement marquant de ce conseil municipal de plus de trois heures a été le silence absolu dans les rangs de la majorité. Lors du débat d’orientation budgétaire, en février dernier, Nathalie Motsch, Anne Pinatel, François Amigorena et d’autres avaient exprimé leurs réticences à l’idée d’une hausse des impôts et Michel Veunac avait fait semblant d’accepter le débat. Mais une fois la réunion publique terminée, les « dissidents », qui étaient pourtant parfaitement dans leurs rôles de conseillers municipaux ou d’adjoints, s’étaient sévèrement faits tancer par le grand démocrate Veunac. Depuis 2014, la seule réussite du maire était de laisser un débat démocratique s’instaurer, là où Didier Borotra ne voulait voir qu’une tête. Voilà encore une bouffée d’oxygène qui disparait et l’on n’aimerait pas être à la place de ces conseillers godillots, qui vont devoir apprendre à marcher au pas ou démissionner d’urgence.

Fort heureusement, Super menteur a réussi à égayer quelque peu ce fort triste conseil municipal d’où ressort une absence de perspectives accablant pour la Ville. Alors que Max Brisson déplorait le manque de rythme de l’équipe en place, Veunac a rétorqué qu’il allait à son rythme et que « si un mandat ne suffit pas, j’en ferai deux ».

Voilà qui fait rêver !  

Super-Robert tient enfin sa médaille !

Une fois de plus cette 32e édition de la Maïder Arostéguy Cup a rallié tous les suffrages : temps magnifique, terrasses qui affichent complet, houle prononcée et en bouquet final, la cérémonie des Oscars de la vague, dimanche soir au casino municipal, animée par Mark Cunningham, Alain Gardinier et Robert Rabagny. Une surprise de taille attendait l’animateur, qui, en présence de Dimitri Yachvili, confiait à quel point ne plus être Géronimo et ne plus accompagner le BO lui est pénible. Robert qui souhaitait tellement être reconnu dans son activité d’inlassable propagandiste de Biarritz a reçu, en direct sur scène, la médaille de la Ville, des mains de Michel Veunac, avec un échange public qui a fait sourire les initiés : « Avec Robert Rabagny, on se connait depuis un quart de siècle, on s’engueule régulièrement… La dernière, d’ailleurs remonte à hier ! » En tout cas, l’énorme ovation qui a accompagné cette remise de médaille montre à quel point Robert Rabagny reste cher au cœur des Biarrots.

2 réflexions sur “Super-menteur dégaine la matraque fiscale

  1. Quelque part les Biarrots méritent ce qu’ils leur arrivent. Tout le monde savait de quel petit bois était fait Veunac. Une fois de plus ils ont voté contre un autre, Brisson (certes aux abords désagréables mais connaissant ses dossiers à mon avis) pour un Veunac sortant de « La Croisière s’amuse » mais creux, incompétent et dangereux du coup pour la ville. Une coquille vide n’a jamais eu de poids…

  2. Et avec son frère,adjoint à Anglet, il prépare le juteux projet d’Aguiléra sur lequel les VINCI-CONSTRUCTION, Ingérop-(ex-GTM-Vinci) qui est bien placé dans la ville de Biarritz, mais aussi l’entreprise Etchart -arrivée à Bayonne( ils sont ensemble à St Jean de LUZ/une très grosse opération!),mais aussi les « crocs » des promoteurs Alday, Pichet, SAGEC , etc..Et la « fumeuse » piscine prévue là haut est bien un leurre-sportif pour faire passer cette opération financière auprès des naïfs- anciens du B.O! Des appels d’Offres Publics ont été déjà lancés pour les 2 villes d’Anglet et Biarritz (les 2 VEUNAC!)! Qu’on se le dise!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s