Denis Robert gâche le métier… de mari !

Denis Robert 06

Ramuntxo est totalement perplexe, lorsque Denis Robert parle. Mais comment fait-il pour faire ainsi battre tous les cœurs féminins ? (Photo Frédéric Verbeke)

Les femmes reprochent généralement aux hommes d’être incapables de mener plusieurs tâches à la fois, ce qui, jusqu’à vendredi dernier au moins, n’était pas tout à fait exact car il nous arrive de manier magnifiquement la fourchette d’une main tout en tenant notre verre de l’autre. Malheureusement, ce week-end, venu de son grand Est natal, Denis Robert a gâché notre bonne conscience de maris médiocres.

Après sa magistrale enquête sur Clearstream, voilà un homme qui aurait pu pantoufler tranquille dans le journalisme et faire fructifier son petit capital de sympathie. Au lieu de cela, il bouillonne d’idées et de projets, menant tout de front et réussissant à être aussi un excellent documentariste pour le cinéma, un scénariste de BD tout à fait intéressant, un écrivain qui mérite le détour et même un plasticien qui expose dans des galeries parisiennes. Mais comment fait-il ?

Conscients du danger, Black and Basque et Eklektika avaient délégué les plus beaux hommes connus sur la Côte basque pour tenter de contrer le charisme du visiteur, à savoir le sculptural Jules Edouard Moustic, l’époustouflant Ramuntxo Yala et le beau ténébreux Cédric Duplessis, mais force est de constater que lors des trois conférences qu’il a tenues, à Urrugne sur Cavanna, à Bayonne sur le journalisme, et à Saint-Jean-de-Luz sur ses romans et bandes dessinées, les femmes n’avaient d’yeux que pour le journaliste mosellan. Et même les maris jaloux de convenir à regret, après chaque rencontre, que Denis Robert est aussi humble que passionnant !

Heureusement, pour le plus grand soulagement de tous les hommes vivant au Pays Basque, Denis Robert a l’excellente idée de regagner la Moselle dès aujourd’hui, et, après trois conférences au super, nos épouses vont retrouver les joies de la vie à l’ordinaire avec nous. Surtout, qu’il y reste dans son Grand Est !

Lire aussi les papiers très sympas d’Eklektika et de Mediabask, deux titres qui pratiquent un journalisme intéressant :

http://www.eklektika.fr/denis-robert-pays-basque-black-and-basque/

http://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20160504/journalisme-des-raisons-d-esperer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s