Une nouvelle salve de Domège

Brisson DomègeFrédéric Domège, après les réactions de Max Brisson et Colette Capdevielle, nous fait parvenir son point de vue sur le maintien du feu d’artifice du 15 août. Comme il le note fort justement « les décideurs figurent rarement au rang des victimes ».

« S’il est un débat qui ne doit pas s’embarrasser de polémique politicienne, partisane ou électoraliste, c’est bien celui du feu d’artifice du 15 août. Il y a quelques jours, j’ai souhaité initier le débat sur l’opportunité de son maintien, parce qu’en cette période de prolongation de l’état d’urgence, il me semblait opportun. Certains m’ont fait le reproche d’avoir voulu faire  » un coup politique  » alors qu’il s’agissait pour moi d’un cas de conscience. Pouvons-nous en cette période de  » sale guerre « , jouer à la roulette russe avec la vie des autres, espérer en se bouchant les oreilles que tout se passe bien. Ma conscience d’élu, de citoyen, de père de famille m’interpellait.

D’ailleurs les décideurs figurent rarement au rang des victimes.
Certes, il est de la responsabilité du préfet, et du ministère de l’intérieur d’assurer la sécurité de l’événement et je ne partage absolument pas le point de vue qui consiste à dire que cela ne regarde pas les élus, à fortiori le maire. C’est au maire de Biarritz d’assurer la sécurité des Biarrots en premier chef. C’est lui qui en est comptable. N’est-il pas de ce point de vue, officier de police judiciaire dans le cadre de ses pouvoirs déconcentrés ?

En ce qui concerne le communiqué de la police municipale, je le prends exactement comme ma lettre ouverte au maire d’il y a une dizaine de jours, c’est à dire, ouvrir un débat légitime et nécessaire. Ce sont des professionnels, et je leur reconnais le droit, de dire si les moyens mis à leur disposition sont à même de leur permettre d’assurer la mission qui leur est donnée. On ne peut pas me taxer d’une quelconque sympathie à l’égard des syndicats, mais autant la grève d’Air France m’a hérissé le poil, autant l’alerte lancée aujourd’hui par la police municipale doit être prise au sérieux et entendue car elle est légitime. »

Frédéric DOMÈGE

Une réflexion sur “Une nouvelle salve de Domège

  1. Elle est légitime car émanant d’un syndicat. Vous avez raison M. Domège mais cette supplique doit être considéré avec calme, et sans céder à une panique nationale qui tient plus du fait qu’aucun politique au niveau national n’a le courage de dire que rien, RIEN, ne peut être fait pour parer aux attentats commis par des malades prêts à mourir pour une cause religieuse.

    À moins…. de vivre dans une dictature qui ne respecterait bien sur pas les principes de droits qui fondent nos démocraties…

    De grâce reprenez vos esprits.

    Encore une fois mathématiquement la voiture tue plus que les attentats c’est un fait

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s