Delambre, le surdoué tranquille

delambre-01Si de mes seize années passées au Canard enchaîné, je ne devais retenir qu’un trio, ce serait trois dessinateurs. Cabu, l’irremplaçable, pour sa gentillesse, son humanisme et son pacifisme ; Wozniak pour sa façon déjantée d’aller son chemin sans s’occuper des modes du moment ; Jean-Michel Delambre, enfin, l’homme aux talents multiples.

Un journaliste qui écrit bien, ce n’est pas si courant. Un illustrateur qui vous entraîne immédiatement dans son univers, c’est rare. Un dessinateur qui suscite le rire dans la seconde, encore plus. Au Canard, très souvent les jeux de mots contenus dans les dessins proposés par l’ancien prof de français Delambre sont si irrésistibles qu’ils sont piqués par la rédaction en chef et incorporés dans les articles, tandis que le crayonné déshabillé finit dans un carton. La rançon du talent! C’est pour cette raison que Jean-Michel Delambre, en plus de dessiner, est devenu le « Monsieur titre » du Canard enchaîné et qu’il est le plus souvent le responsable du bandeau de première page qui chaque mercredi vous fait tordre de rire.

delambre-04Auteur de nombreux recueils de dessins politiques comme Les années Sarkostiques, Delambre écrit aussi bien pour les enfants avec Le carnaval des amis mots que pour les adultes. Avec Fin, Nouvelles d’avant l’Apocalypse, c’est tout l’univers grinçant de cet homme en apparence si gentil qui surgit. Et, chez ce natif du Nord, qui était venu à Biarritz à l’occasion du Salon du Livre 2011, il y a du Roland Topor, cet emblématique artiste des années soixante-dix, aussi à l’aise lorsqu’il dessinait pour Hara Kiri que lorsqu’il rédigeait Four roses for Lucienne.

Nouveaux monstres façon Delambre

Avec sa plume, Delambre va à l’essentiel pour capter la grâce d’un instant. Lors de ce premier amour adolescent, vécu pendant la seconde guerre mondiale « la plage se barricadait, les rêves se barbelaient pour longtemps. » Et pour cet homme qui va régulièrement voir sa mère en maison de retraite, « il voudrait qu’elle se voie dans ses yeux à lui qui commencent à s’embuer. Miroir, mon beau mouroir ! » Observateur, « il connaît tous les rites de l’établissement. Bientôt, on les alignera dans l’attente du souper, comme pour un départ de grand prix automobile ». Amoureux éperdu de la Corse, Delambre, au beau milieu d’une sombre histoire de tournante, sait prendre le temps de regarder : « La Corse où je retournerai un jour, avec l’espoir que la mer trop bleue me lessive l’âme et le corps. Marcher et nager à ses côtés et lui montrer, au loin, les aiguilles de Bavella qui transpercent le mauve des nuages. Et l’île de Pinarello, comme un marque-pages inséré entre mer et ciel. »

delambre-02… Sans illusion sur la nature humaine, Delambre invente aussi un héros parti chercher des secours et tenté en chemin d’abandonner définitivement celle qu’il aime dans le ravin où elle a chuté. Sans oublier ce chef d’œuvre de subtile cruauté intitulé « La Nuit porte conseil », avec un spécialiste de l’autodéfense qui s’enorgueillit d’un jardin étonnant et qui offre aux pandores du cru des citrouilles exceptionnelles.

Avec « Fin, Nouvelles d’avant l’Apocalypse », Delambre nous offre un catalogue revisité de ces « Nouveaux monstres » qu’avaient imaginé en 1977 les cinéastes Dino Risi et Ettore Scola et c’est totalement bluffant. Quel dommage qu’une chronique hebdomadaire, en plus de ses dessins, ne lui soit pas confiée au Canard enchaîné ! il donnerait des complexes à tous les monotâches qui se contentent d’agiter leurs petits doigts sur le clavier de leurs ordinateurs.

« Fin, Nouvelles d’avant l’Apocalypse », Jean-Michel Delambre, les éditions L’Harmattan, 140 pages, 15 €.

Pour mieux appréhender son impressionnant éclectisme :

https://www.delambre-cartoon.com/

 

 

 

Une réflexion sur “Delambre, le surdoué tranquille

  1. Merci a ceux qui ont publie ces textes et quîsavent si bien parler de toi .Toute mon admiration et mon affection Julia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s