Cacocolis de Noël

Chez GLS, on pratique l’école du rire : le livreur annonce une date pour le colis et quand on appelle un numéro surtaxé pour protester, on vous annonce que le paquet attendu est à Brive. Pas grave, à deux semaines de Noël, vous n’avez que ça à faire !

Les Français sont toujours persuadés d’être les plus malins du monde. « Les courses dans les magasins ? Les attentes interminables ? Fini tout ça. Désormais, je commande tout par Internet. Je choisis tranquillement chez moi et suis livré à domicile » Raconté comme cela, on serait presque séduit. Malheureusement, entre temps, des sociétés ont vu la mine d’or à exploiter et la réalité est toute autre, car entre le chatoyant magasin virtuel et le consommateur frénétique derrière son écran, se trouve… un transporteur bien réel celui-là… et parfois bien lourd !

Pour une tête de bois avérée, bricoleur du dimanche, une commande à la société myparquet.com s’impose. Je suis informé que le colis numéro 00A1802G sera livré le lundi 12 décembre entre 10 heures et 13 heures par la société GLS France. Ne voyant rien venir le lundi vers midi et devant partir, j’appelle un numéro surtaxé à 0,80 euros la minute et, sans que personne ne décroche, reçois un SMS m’informant que la livraison est repoussée au mardi 13 décembre, toujours de 10 heures à 13 heures. Et en avant pour trois nouvelles heures d’attente totalement vaines ! C’est bien connu, si l’on en croit Fillon et les livreurs, les Français sont tous des fainéants qui peignent la girafe, et non les murs de leurs appartements, du matin au soir.

Si vous aimez souffrir, ne ratez surtout pas cette lecture.

Excédé, je téléphone à nouveau le mardi à 13 heures, poireaute de longues minutes (Pas grave, l’argent rentre ainsi dans les caisses de GLS !) avant qu’un interlocuteur goguenard m’annonce que mon colis est… à Brive ! Ni un mot d’excuses, ni rien et le sentiment de m’être fait arnaquer par une société qui a tout intérêt à ce que ses colis n’arrivent pas à l’heure pour faire fonctionner le jackpot des surtaxes. Une mésaventure qui n’a rien d’inhabituel si l’on se fie au Facebook « Transporteur GLS arnaque », où les histoires les plus hallucinantes se succèdent.

Le responsable de la communication de myparquet.com ne cherche pas à s’échapper et déplore ce qui vient d’arriver : « Il va falloir qu’on remédie au problème d’organisation de GLS. Ça ne correspond plus à l’image que l’on souhaite donner de notre société. »

Si pour éviter trente minutes d’attente dans un magasin, il faut sacrifier deux demies journées sans obtenir le produit désiré, nul doute que l’enthousiasme pour les nouvelles technologies et le commerce en ligne va baisser.

C’est promis, comme les maris volages repentis, je ne ferai plus d’infidélité aux magasins de proximité qui m’entourent et ne risquerai pas d’attraper de MST : le Malaise Suite aux Transports.

2 réflexions sur “Cacocolis de Noël

  1. Pareil chez TNT. Le chauffeur te marque absent alors qu’il n’a même pas sonné et que je n’ai pas bougé de ces moi. Les bons à rien se reproduisent vite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s