L’homme qui hésite plus vite que son ombre

Les conseils municipaux se suivent et se ressemblent. Michel Veunac est toujours aussi dépassé.

Tous ceux qui considèrent que l’actuelle majorité municipale n’est qu’un agrégat de petits intérêts personnels et contradictoires, en ont eu l’éclatante démonstration, à l’occasion de ce qui aurait dû être le dernier conseil municipal de l’année, avec, pour cerise sur le gâteau, l’élection des quatre derniers représentants de Biarritz à l’EPCI (7 autres conseillers communautaires ont été élus en 2014). Michel Veunac, le maire qui préfère toujours remettre au lendemain les décisions à prendre le jour même, a sidéré son opposition en annonçant qu’un conseil municipal se tiendrait le 28 décembre prochain à 11heures. Motif officiel : Le transfert de charges de l’EPIC Office de Tourisme Biarritz, en attendant la promulgation des décrets de la loi NOTRe, nécessite « par précaution » la tenue d’un nouveau conseil. Et ce conseil sera aussi mis à profit pour élire les représentants de l’EPCI.

Zizanies dans la majorité

minute-de-silence

La minute de silence en hommage aux Berlinois a permis à la majorité d’être pour une fois d’accord.

Jean-Benoît Saint-Cricq a alors beau jeu de se moquer : « La loi NOTRe a bon dos. La vraie raison de ce report, c’est votre incapacité à présenter une liste cohérente à l’EPCI. Contrairement à l’opposition, votre majorité n’a pas réussi à accorder ses violons. Je ne vois pas pourquoi le vote est différé ce soir. Nous ne sommes pas des marionnettes. »

Qu’on se le dise, la fréquentation de la mairie dans la semaine qui vient va donc être particulièrement dangereuse, les invectives, menaces et horions entre gentils élus devant être le pain quotidien de cette majorité qui n’arrive pas à s’entendre sur ses représentants, mais cherche à nous faire croire qu’elle est capable de gouverner la Ville au mieux des intérêts des Biarrots. Car pour ceux qui se rêvent à l’EPCI, il ne s’agit pas d’idéologie ou de convictions à défendre, juste d’egos martyrisés et dans ce cas-là pas de quartier, comme dirait Peio Claverie ! Et une fois de plus, le pauvre Lucky Luke qui nous gouverne est bien incapable de se faire respecter de ses troupes.

http://ville.biarritz.fr/mairie-pratique/le-conseil-municipal/videos-deliberations/

Nouvelle preuve en a été donnée lorsque Jean-Benoît Saint-Cricq, aussi pétillant que le champagne qui nous attend pour la fin de l’année, a osé la question qui fâche à propos de la convocation devant le tribunal correctionnel de Didier Borotra, de Sophie Borotra et de Françoise Pautrizel (2h15’ sur la vidéo) à propos de la mission confiée à la fille de l’ex-maire à la Cité de l’Océan. Et l’on admirera la vitesse avec laquelle Michel Veunac esquive et botte en touche. « L’instruction est en cours. Le jugement attendu en janvier. Je ne m’exprimerai pas sur ce dossier »

Lucky Luke, on vous dit !

Motsch la galérienne

Et comme on ne rit jamais assez en cette période de fêtes de fin d’année, vous pouvez aussi vous offrir un grand moment comique (1h15’ sur la vidéo) en écoutant le débat de très bonne facture, avec de solides interventions de Max Brisson, Jean-Benoît Saint-Cricq, Guillaume Barucq ou Richard Tardits sur le logement social et en regardant Nathalie Motsch, l’adjointe à l’urbanisme qui voulait supprimer le logement social à Biarritz, ramer comme une malheureuse pour faire oublier sa bévue et tenter de retrouver un peu de crédibilité. Pour celle qui se veut candidate aux législatives, le chemin du Palais-Bourbon reste tout de même assez éloigné.

5 réflexions sur “L’homme qui hésite plus vite que son ombre

  1. On va l’appeler le Magnifique ! 2 pas en avant, 12 en arrière. A quasi mi-mandat, 3 ans de rien derrière nous, 3 ans de néant devant nous. Sauf pour les dettes et les impôts, là c’est le feu d’artifice du Réveillon !

  2. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’attente de de 2020 sera longue, et plus encore lorsque certains parlent abondamment et sans se cacher d’une nouvelle candidature de Michel Veunac, à la tête d’un patchwork recomposé excluant peut-être la gauche de Guy Lafite et les écolos-bobos-gauchos-rêveurs, mais ralliant Max Brisson, Maider Arosteguy, sans doute à nouveau Nathalie Motsch, peut-être Richard Tardits, peut-être Saint-Cricq et naturellement quelques copines et copains des susnommés.
    Pour Biarritz, il est temps de préparer autre chose, sortant des sentiers battus et des conservatismes de prébendes, de la querelle historique des Horace et des Curiace, pardon, des Marie et des Borotra, avec des femmes et des hommes vraiment nouveaux, et surtout un vrai projet et une vision pour Biarritz 2026.

  3. POOR LONESOME COW-BOY … qui croyait garder ses bestiaux en les laissant juste paître pour ne pas crever !
    Comme SHEPHERD … on a déjà vu mieux mais c’était ailleurs et en d’autres temps !
    En ces temps où l’on chante : « Tu es mon berger, Ô Seigneur » … il n’y a pas de quoi être rassuré sur la gouvernance hésitante de l’édile élu par une minorité de conquis (par son sourire ?)
    Nous éviterons de penser à LUI pour que nos fêtes soient réussies !
    Et le 28 décembre, espérons que ce sera le dernier Conseil de l’Ânée … car avec ce Maire il faut s’attendre au pire ;-(((
    Bonnes Fêtes donc de fin d’ânée à toutes & tous ceux qui l’ont porté en haut de l’affiche !
    Qu’ils en subissent les douloureuses conséquences !
    Mais NOUS LAISSENT TENTER de SURVIVRE in BIARRITZ :-)))))

    • Sympathiques jeux de mots pour une triste, mais flagrante vérité!
      Une toute petite suggestion complémentaire: Vous auriez pu finir par: « ….en haut de Lafite! »…..

      Joyeux Noël à tous les joyeux drilles de Bisque Bisque Basque!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s