Et maintenant, la censure pure et simple !

Impossible désormais d’accéder par Internet au conseil municipal du 28 décembre dernier…

En progrès ! Michel Veunac a tout de même réussi à attendre le deuxième jour de l’année pour se tirer une nouvelle balle dans le pied. « Je suis Charlie » s’égosillait début 2015 notre calamistré à écharpe tricolore… Oui mais, uniquement avec la presse aux ordres !

Lundi 2 janvier, réunion de crise à la mairie de Biarritz avec Super Mimi, son directeur de cabinet, et… Peio Claverie, ce qui en dit long sur la hiérarchie de l’équipe municipale actuelle.

Une réunion qui n’a nullement surpris Bisque, Bisque, Basque ! qui avait appris que le maire se vantait d’avoir échappé au pire dans l’affaire des micros indiscrets.

cm-2016

Vous pouvez chercher : comme au bon vieux temps de Joseph Staline qui virait les indésirables des photos officielles, le dernier conseil municipal de l’année 2016 a purement et simplement disparu.

La fine équipe, qui avait déjà montré son mépris de la démocratie participative à l’occasion de la dissolution des conseils de quartier, a donc décidé de passer purement et simplement à la trappe le compte-rendu du dernier conseil municipal de l’année. Des fois qu’un technicien un peu pointu aurait mis à jour de façon parfaitement audibles les messes basses échangées pendant le scrutin !

Une décision totalement inouïe dans une démocratie, mais qui n’étonnera guère les lecteurs de Bisque, Bisque, Basque ! Ce blog, le 30 décembre dernier, avait pronostiqué cette censure.

Et comme nous sommes joueurs en ce début d’année, on prend les paris que la mairie, de lin blanc vêtue, va arguer d’un problème technique et faire réapparaître ce compte-rendu miraculeusement débarrassé de tous les apartés gênants et propre comme les fesses du petit Jésus.

Car le 28 décembre, Michel Veunac ne s’est pas contenté de vouloir « casser, briser » Destizon. Plusieurs internautes qui se sont passionnés pour cette affaire, soutiennent que le cas  François Amigorena a aussi été évoqué par Veunac et Guy Lafite , l’homme à la voix aigrelette si caractéristique. Et visiblement ce n’était pas pour lui souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année, mais plutôt pour lui faire la peau le plus vite possible.

C’est Biarritz ou Chicago ?

5 réflexions sur “Et maintenant, la censure pure et simple !

  1. Cet article confirme mais impressions sur le fonctionnement de la mairie. Je ne suis pas Biarrot, mais totalement cons(t)erné par leur traitement du projet de skatepark. Les informations, normalement publiques, concernant ce projet sont introuvables. La salle multisports est finie mais aucun appel d’offre pour l’équipement n’est publié… Des dates d’ouvertures sont annoncées de manière informelle mais qu’en est il?
    Les avis divergent concernant l’intérêt d’un tel projet mais ce dernier a été validé. Quand pourrons nous en savoir plus? Comment soutenir ce projet s’il est fantomatique?
    Bizarrement, ça me fait penser à ma cité de l’océan…

    • Veunac étant un petit pistolet d’ordonnance par rapport au gros artilleur Borotra, le skatepark, heureusement pour les pauvres contribuables que nous sommes, n’a rien à voir en matière de coût avec la Cité de l’Océan. Mais avec ma plache à roulettes, modèle Gordini, je n’irais pas jusqu’à sauter allègrement par dessus l’obstacle et à dire que ce projet m’enthousiasme.

  2. Je suis bien content de ne pas être Biarrot car, et vous avez raison, le suivi et la réalisation d’un projet à 4 millions d’€ ne représente pas grand chose face au gouffre de la Cité de l’océan. Moi, ce qui me choque, c’est la gestion générale de ces budgets alors que, et sans être démago, avec un peu plus de consultation publique et l’intégration de citoyen motivés et compétents (dont la ville et la région regorge), ces projet pourraient prendre corps. Là, ils sont désincarnés, et même si les citoyens les critiquent, la mairie reste sourde et aveugle au profit de quoi? Pas de ses citoyens et encore moins de leur image…
    Cette ville reste, à mes yeux, une énigme en terme de communication et de compétence. Ce que je vois, c’est beaucoup d’argent, beaucoup de vide et une politique inexistante pour le citoyen lambda…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s