Didier Borotra, l’abonné du tribunal

Salarier son conjoint ou ses enfants est très tendance. Ce n’est ni François Fillon ni Didier Borotra qui diront le contraire.

Compte tenu de son calendrier judiciaire, il est sûr que le retraité Didier Borotra doit avoir du mal à terminer ses grilles de mots fléchés actuellement. Condamné par la cour d’appel de Pau, mercredi 25 janvier, à 30 000 euros d’amende dans l’affaire des procès-verbaux annulés, l’ancien maire de Biarritz va rendre visite, mardi prochain 31 janvier à 13h45, au tribunal correctionnel de Bayonne, en compagnie de sa fille Sophie et de l’ancienne directrice de la Cité de l’Océan Françoise Pautrizel. Motifs retenus : complicité de prise illégale d’intérêts, prise illégale d’intérêts et recel de prise illégale d’intérêts, Sophie Borotra, fille de, ayant touché 35 000 euros pour une mission de conseils et de recherche d’économies de la Cité de l’Océan, alors que son père était président de la société d’économie mixte qui chapeautait l’établissement. Il est vrai qu’il est très tendance actuellement de salarier ses enfants et que ce n’est pas François Fillon qui dira le contraire.

L’auteur de ce blog étant le contribuable biarrot qui a porté plainte et provoqué cette affaire, Bisque, Bisque, Basque ! s’est efforcé de rester très elliptique pour que la Justice puisse faire son travail en toute sérénité et décider de la légalité ou de l’illégalité de cette mission confiée à la fille du maire. Maître Jean-Paul Malherbe me représentera et demandera un euro symbolique, tandis que Didier Borotra sera défendu par maître Daniel Lalanne, un avocat bordelais qui affirmait en 2007 que défilent dans son cabinet les BQD de la région, les « Bourgeois Qui Déconnent » (http://www.hugo-blog.com/?p=341). On lui laissera la responsabilité de ces propos.

Dès que le jugement sera rendu, Bisque, Bisque, Basque ! se fera en revanche un plaisir de vous raconter toutes les coulisses de cette affaire. Le trouillard qui a tout lâché à Sud Ouest, la panique de la garde rapprochée de Veunac ou l’indolence d’une opposition peu pressée de s’exposer.

La presse locale a très bien fait son travail dans cette affaire et, si vous voulez en savoir plus, il suffit de la consulter (voir documents joints). Si vous êtes un contribuable biarrot agacé par la décontraction de nos élus avec l’argent public, soyez présents mardi à cette audience. Ce sera l’occasion de montrer à ceux qui nous dirigent que nous restons des citoyens vigilants.

 Tribunal correctionnel de Bayonne, avenue de la Légion tchèque, mardi 31 janvier à 13h45.

borotra-proces-la-semaine

Article dans La Semaine du Pays basque du 27/1

Sous la plume de Goizeder Taberna, l’article (payant) de Mediabask consacré au procès.

L’article de Sud Ouest, du 7/2/2015, signé Muriel Bonneville.

3 réflexions sur “Didier Borotra, l’abonné du tribunal

  1. Enfin Mr Viollier tourmenter un brave retraité qui aime ses enfants, quelle honte !

    Les pratiques clientélistes doivent cesser, la corruption combattue sans relache.

    Les passes-droits des uns sont financés par tous les autres. Cela doit cesser, tolérance zéro. On ne peut pas envoyer un gamin voleur de voiture en prison et laisser les escrocs en costume parader tel des paons en toute impunité au risque de voir la violence du peuple se retourner vers les extrêmes.

    à ce titre un document éclairant : https://www.transparency.org/news/feature/corruption_perceptions_index_2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s