Valls presque aussi indigne que la droite

L’ancien Premier ministre trahit et, en plus, cherche à nous faire croire qu’il est « responsable ».

Malgré ses postures vertueuses, l’ancien Premier ministre vient de montrer sa vraie nature, celle d’un arriviste méprisable.

Au mépris de la morale la plus élémentaire, la droite a décidé de la jouer comme Michel Blanc dans Les Bronzés, en se disant que sur un malentendu, et tant pis pour les principes, le mis en examen pour escroquerie aggravée Fillon peut se retrouver président de la République. Et maintenant c’est Manuel Valls qui apporte sa solide contribution à la pire élection présidentielle de toute l’histoire de la Ve République en reniant sa parole.

Valls a signé une charte s’engageant à soutenir le vainqueur de la primaire de gauche, les quatre millions de téléspectateurs qui ont assisté au débat face à Benoît Hamon l’ont entendu affirmer qu’il serait évidemment loyal et se conformerait au verdict des urnes. Mais nous vivons décidément une époque sans foi ni loi. Aucune illusion à avoir : la plupart des politiques, il y a vingt ans, étaient tout aussi menteurs que les tristes sires qui font aujourd’hui la une de l’actualité. Mais à la différence de la génération actuelle, ils évitaient de se contredire en public, ce qui ne semble plus gêner la classe politique en course pour cette élection. Fillon persiste après avoir annoncé qu’il se retirerait en cas de mise en examen et Valls appelle à voter Macron. Comme l’affirme Arnaud Montebourg « Chacun sait désormais ce que vaut un engagement signé sur l’honneur d’un homme comme Manuel Valls : rien. »

La dictature des sondages

Mais cette pathétique turlupinade de Valls ne mériterait pas trois lignes si, pour se justifier, il n’ancrait dans l’opinion publique deux idées fausses. Il faut « barrer la route à Marine Le Pen » et « voter utile » dès le premier tour en mettant un bulletin Macron. Dans un autre registre, Jean-Luc Mélenchon, se montre tout aussi obsédé que Valls par les sondages, puisqu’il tente de galvaniser ses troupes en affirmant qu’il doit dépasser Fillon cette semaine « et qu’on s’attaquera après au suivant ».

Il est évident que je combattrai toujours Marine Le Pen, mais qui nous permet d’affirmer que la candidate du Front national est actuellement au coude à coude avec Macron, et nettement devant Fillon, Mélenchon et Benoît Hamon ? Les sondeurs, qui se plantent sur toutes les élections majeures comme en témoigne l’avènement de Donald Trump, sont à peu près aussi fiables que les aruspices, ces devins étrusques qui prédisaient l’avenir en contemplant les entrailles d’une bête sacrifiée pour l’occasion. Mais, mine de rien, ils façonnent l’opinion publique et, avec la complicité des journalistes qui trouvent nettement plus facile de commenter le dernier sondage plutôt que de parler des programmes des candidats, ils faussent totalement l’élection. Désolé, Messieurs les sondeurs, je ne vois aucun inconvénient à ce que vous continuiez à vous intéresser à l’achat de voitures par la ménagère de moins de cinquante ans ou de couches culottes par les pères de moins de trente ans, mais vos prédictions de charlatans qui expliquent à posteriori qu’ils avaient raison devraient être strictement interdites à l’occasion des élections car elles faussent le jeu démocratique.

Laisser parler ses convictions au premier tour

Et l’on en arrive à cette notion de « vote utile » qui me hérisse totalement. En fonction de sondages qui sont totalement faux et qui relèvent beaucoup plus du doigt mouillé que de la science, en fonction des inclinations des médias qui se sont pâmés tour à tour pour Balladur, Bayrou ou Macron, il faudrait donc voter tactique au lieu d’exprimer ses convictions. Si le législateur a prévu des élections à deux tours, il y a une raison. Au premier tour on choisit, et au deuxième on élimine, si le candidat de son cœur n’est pas présent. Et c’est très bien ainsi. Pour justifier son attitude scélérate, Valls essaie de nous faire croire qu’il faut s’opposer à Marine Le Pen dès le premier tour en choisissant Macron. Affirmation qui n’a d’autre but que d’éclaircir l’horizon politique de l’ex-maire d’Evry, même si, pour le moment, Macron fait mine de dédaigner cet apport un peu trop connoté. Le premier tour d’une élection est l’occasion unique de faire une radioscopie du peuple français, de voir qui aspire à l’extrême gauche, ou au Front national, qui est libéral ou anti-libéral. Il sera bien temps de penser à voter tactique ensuite.

Entre les primaires où les bobos friqués décident de qui se présentera au suffrage universel, les turpitudes de candidats qui élèvent le mensonge au rang de religion, les chaînes télé qui sans vergogne n’invitent que les grands candidats et la dictature des sondages qui conditionnent l’opinion des Français, cette élection est décidément très pénible.

Vite une sixième République avec la fin de cette monarchie présidentielle, un mandat unique de sept ans pour le chef de l’État et des candidats qui devraient obtenir les signatures des Français et non de grands électeurs, afin de revivifier notre démocratie à bout de souffle !

8 réflexions sur “Valls presque aussi indigne que la droite

  1. Ce monsieur n as pas de parole… Tiens donc on s en doutait déjà !!! Et les autres ??? Pareil! Votez pour moi. Je serai doux avec vous, pas un pour en rattraper l’autre …

  2. d’accord avec Jean-Yves

    Nombre de concitoyens sont dans l’émotion. Ne rêvons pas: votez pour le meilleur est une utopie.

    Toutefois, comme le dit le grand Noam Chomsky il FAUT voter pour le moins pire, afin précisément d’éviter le pire !

  3. Je ne veux pas dire mais je m’intéresse à la chose politique depuis mes 16 ans (ancien responsable de l’UNCAL et membres des Jeunesses Communistes à Ivry et Vitry). Alors cette campagne est gratinée et je crois que nous avons à une ou deux exceptions prés ce qui se fait de pire en termes de candidat. J’ai donc pleinement vécu à la mutu aussi le programme commun à l’époque où notre guide se nommait Georges Marchais et que notre « camarade » Mitterrand nous faisait les yeux doux. Le revirement d’une partie des cadres du PS pour moi ne m’étonne en aucun cas et me conforte dans ce que Mitterand et ses bobos ont fait de ce parti. Il y a longtemps longtemps que le mot ouvrier est un gros mot pour une bonne partie de leurs adhérents.

  4. Hmmmmmm Georges Marchais le guide …. Oh les amis vous avez forcé sur le patxaran ?

    J’étais gamin mais j’adorais Marchais et sa gouaille sur les plateaux de TV durant les débats que mes parents regardaient. Mitterrand était bien un fossoyeur mais les amis, Marchais un « guide « …. dans une voie sans issue alors ;o)

    Quant aux ouvriers: pourquoi il y a 80 ans les ouvriers avaient une conscience de classe et des opinions politiques de Gauche et ont porté le Front Populaire alors qu’aujourd’hui ils votent Le Pen ou Fillon et nombres d’entre eux ne sont pas même syndiqués?

    Faut-il les considérer comme des « enfants » (paternalisme/condescendance/mépris) que l’ont doit baby-sitter comme des « inférieurs » alors qu’ils ont un cerveau, des compétences, un droit d’expression / d’ association un bulletin de vote comme tous les citoyens ?

    Ne vaudrait il mieux pas les responsabiliser et en faire des adultes libres et indépendants comme tous les citoyens?

    Pour cela il faudrait encore que l’Education Nationale veille à faire de chaque humain (y compris des élèves moins doués que d’autres), des hommes/femmes libres et des citoyens CRITIQUES au lieu de quoi elle forme des bataillons d’employés dociles, de bons petits soldats sans revendications, qui suivent les ordres des maitres sinon c’est chômage et/ou prison….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s