Bru-Arosteguy, le choix désolant

Duplicité, reniements, absence de convictions, les deux candidats qualifiés pour le second tour, incarnent tout ce que les Français ne veulent plus en politique.

Ce premier tour des législatives le démontre : si un pottok revêtu d’une casaque EN Marche s’était présenté, il se serait retrouvé à coup sûr en tête pour le second tour. Mais les élites pensantes qui entourent le nouveau Président de la République auraient bien tort de plastronner. Voter Macron à la présidentielle pour faire barrage au Front national était une chose, voter pour Macron et ses idées une autre. Si plus de la moitié des électeurs inscrits n’a pas participé à ce premier tour des législatives, record historique de la Ve République, ce n’est pas uniquement par négligence ou par passion soudaine pour la pêche à la ligne, mais par refus de la partie qui est en train de se jouer. Et ce n’est pas l’accablante soirée électorale d’hier soir qui va leur faire réviser leur jugement.

La morgue de l’homme qui vole les mutualistes

Prenez par exemple le cas du nouveau ministre de la Cohésion des Territoires, Richard Ferrand, arrivé en tête dans la 6e circonscription du Finistère, ce qui laisse pantois quand on songe à ses actuels ennuis judiciaires. Cet homme, on ne le souligne pas assez, n’a pas utilisé à son profit les bénéfices d’une entreprise privée, mais l’argent versé par des mutualistes qui hésitent à changer de lunettes ou à faire soigner leurs dents faute de moyens. À sa place, maintenant que tout le monde sait qu’il a fait gagner 580 000 euros à sa compagne, on aurait rasé les murs. Mais ce n’est pas le genre de la maison, et on a eu droit à un chef d’œuvre d’arrogance de la part de l’ancien journaliste devenu ministre et se permettant d’admonester ses confrères « Malgré vos efforts méritoires, je constate que les Finistériennes et Finistériens m’ont réitéré leur confiance à hauteur de presque 34% (…). Je vous ai parlé un peu tard, parce que je voulais, moi, vérifier les informations avant de vous parler. Vous savez, c’est un vieux tic. Ce serait bien que vous en preniez de la graine. »

Voilà un homme qui n’est resté en place que parce qu’il sait tout des montages financiers de la campagne d’Emmanuel Macron et qui la ramène sans vergogne. C’est donc cela la nouvelle politique, prétendument incarnée par En Marche ?

Le « citoyen » Bayrou, contrebandier devenu douanier

Et que penser du « citoyen » Bayrou qui pérore et laisse éclater sa joie pour « ce jour historique » dans Sud Ouest. On dit que les anciens contrebandiers font les meilleurs douaniers. Dans ce cas-là, le ministre de la Justice était effectivement l’homme qui s’imposait pour moraliser la vie publique, car il n’est guère une combine où le MoDem n’ait trempé ces dernières années, comme le prouve l’enquête sur les emplois fictifs des assitants parlementaires au Parlement européen. Et voilà que cet homme, comme au bon vieux temps du général de Gaulle, appelle Radio France pour se plaindre du travail des journalistes. Et pris la main dans le sac, ou plutôt le portable vissé à l’oreille, il affirme avoir agi en « simple citoyen ». Un peu comme si le simple citoyen Veunac et le simple citoyen Marcel-le-cantonnier se décidaient à appeler en même temps le préfet. Devinez-qui serait pris au téléphone et qui serait éconduit ?

Pauvre 6e circonscription !

Et puisqu’on en est en plongée dans les bas-fonds de la politique française, prenons le masque, les palmes et la bouteille d’oxygène avant de nous intéresser à cette pauvre 6e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, qui méritait mieux qu’un duel Bru-Arosteguy au deuxième tour. Vous vous frottiez déjà les mains à l’idée d’un Peio Etcheverry-Ainchart, d’une Sophie Bussière ou d’un François Amigorena à l’Assemblée nationale ? Bienvenue en vieille politique, et contentez-vous de deux tâcherons sans foi ni loi, qui ont systématiquement renié leurs engagements, l’un n’hésitant pas à prendre position contre le mariage pour tous, tout en expliquant en 2017 qu’il regrettait depuis 2014 (Bonjour l’homme d’action !) d’avoir signé la pétion des maires de France, l’autre passée par l’UDI avant de chercher les courants ascendants chez Les Républicains, défendant Fillon au-delà de toute raison et  ne voyant aucune raison d’appeler entre les deux tours à faire barrage à Marine Le Pen dans le seul but de cajoler son très droitier électorat. Et c’est un de ces deux-là que vous imaginez, la semaine prochaine, franchir la porte de l’Assemblée nationale pour nous représenter ? Pour ma part, ce sera vote blanc. Et quant à ceux qui auraient la tentation de se prononcer en faveur de l’un ou l’autre des candidats, sachant qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, cotisez-vous pour offrir au nouvel élu « La science politique pour les Nuls » afin qu’il ne nous fasse pas trop honte.

Oubliez les élus godillots, votez Capdevielle

La fête est finie et maintenant qu’il sait pouvoir compter sur une majorité, c’est un tapis de bombes que nous prépare Macron avec ses réformes du Code du travail ou du régime des retraites. Pour cette raison, on ne peut que souhaiter la présence d’un maximum d’opposants dans une Assemblée qui va marcher au pas. Bonne nouvelle donc que le score de Jean-Luc Mélenchon à Marseille, même si le parachutage était plutôt détestable.

Dans la 5e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, qui peut se réjouir de la course en tête d’une Florence Lasserre-David, élue depuis seize ans mais diaphane et sans consistance, face à une Colette Capdevielle, députée pugnace et travailleuse, qui ne s’en laissera pas compter face à un Emmanuel Macron qu’elle apprécie à titre personnel, ce qui ne l’a pas empêché de rester fidèle à son parti ?

La moralisation de la vie publique, la transparence, une présence sans faille à l’Assemblée, il y a longtemps que la députée sortante se l’applique à elle-même. Et face à elle, une élue qui ne s’est jamais distinguée par une proposition originale à Anglet ou au conseil départemental et qui, sans doute visitée par la grâce et le saint-esprit macronien, brillerait subitement au niveau national ? Restons sérieux.

Alors si vous pensez que le suffrage universel, au-delà des étiquettes, est l’occasion de reconnaître le travail et le talent, nul doute possible…

8 réflexions sur “Bru-Arosteguy, le choix désolant

  1. Et vous oubliez de parler de Loic Corrigé sur la 4ème, « marcheur » de la première heure et qui n’a rien d’un parachutage pour sa part en dehors de son ancien métier de parachutiste. ou à moins que ce soit un simple oubli mais vous n’êtes pas obligé aussi d’être objectif…

    • Éric,

      J’applique une règle très bête du journalisme : quand je ne connais pas un sujet, je n’écris pas. Nouveau-venu au Pays basque, j’ai interrogé LoÏc Corrégé comme tous les autres candidats des circos 4, 5 et 6, sur la moralisation de la vie publique. Mais ne connaissant pas le candidat, ne l’ayant jamais vu à l’oeuvre, je me garderais bien d’émettre le moindre jugement, positif ou négatif.

  2. Électeur sur la 6ème, j’ai voté Allaux après avoir réfléchi à un vote EHBaï que j’ai abandonné vu leur peu d’ardeur à condamner l’action « le pays basque n’est pas à vendre ». Si ils sont prêts à défendre (qui ne dit mot consent) l’imbécillité crasse de « bac-10, je ne les vois pas avoir un jugement sur sur les futures lois de la République; je m’abstiendrai au tour 2 vu le manque de compétence des impétrants.

  3. Moi aussi ce sera blanc. Quelle misère que le désert politique que nous offre le visage de la France. Si au moins dans les mois qui suivent cela pouvait réveiller un tant soit peu notre esprit politique critique et notre goût pour la légitimité de ce qui est juste. Mais je crains que nous ressemblions de plus en plus à une belle endormie. Il est par ailleurs et pour ma part absolument impossible d’écouter tous ces politiques d’en marche, parader alors que plus de la moitié de la population en age de voter ne s’est pas déplacé et j’ai trouvé le secrétaire d’état en charge des relations avec le parlement ce matin assez suffisant. Quel dommage que les journalistes n’insistent pas plus sur la participation la plus basse de la 5éme et laisse dire et faire.

  4. J’ai également voté pour Sylviane ALLAUX au 1er tour … et je ne sais pas SI je vais vraiment voter au second …
    … Car, à moins que je fabrique un bulletin factice plein de bêtises (mais je n’ai plus l’âge !) je ne VOIS pas pour QUI voter ;-(((
    IMPENSABLE de voter pour BRU … le Modem qui se découvre EN MARCHE (dans un carrosse offert par Bayrou ?)
    DIFFICILE d’accepter Maïder AROSTEGUI comme challenger … avec la DROITE pourrie que nous avons laissé passer au 1er tour ( j’aurais voté JUPPE !) … et les candidats qui s’y sont faufilés ;-(((
    J’en suis là de mes non-réflexions !
    La seule chose dont je suis sûr, c’est que j’irai VOTER : un DROIT acquis tel que celui-ci (sans suffrage censitaire !!!) vaut bien qu’on fasse le déplacement !
    Pour le reste ?
    Jean-Yves Viollier, comme d’ordinaire, est parfait dans sa présentation … et mon seul regret (excusez l’irresponsabilité de ce que je vais écrire !) est de ne pas voter à ANGLET … où j’aurais pu AIDER Colette CAPDEVIELLE (dont je connais l’assiduité et le parcours !) à REGAGNER son Siège à l’Assemblée Nationale … aux lieu et place de l’autre parachutée qu’on lui met en face !
    BAYROU a vraiment POURRI nos élections du 64 : qu’il en soit maudit avec ses sceaux et sa parodie de Justice ;-(((((

  5. Triste électorat qui tente d’imposer des canards boiteux – Alors certains crétins votent P.S . Nous les dindons plumés, Royalement de 132 millions et C CAPDEVIELLE qui la raméne -Comme disait Michel AUDIARD ça osent tout c’est à ça qu’on les reconnait…

    • Absolument pas d’accord avec vous. Plutôt que des étiquettes souvent vides de sens, il faut essayer de détecter les députés qui s’investissent, qui font le job. Si je résidais dans la 5e, je voterais Capdevielle sans le moindre état d’âme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s