Streeteo, risée de Paris et bientôt de Biarritz ?

Fumeur de cannabis, conducteur sans permis, ex-délinquant, Streeteo a recruté n’importe qui pour rançonner les automobilistes parisiens… Et ces recrues font évidemment n’importe quoi !

Quand on regarde la page Internet, on pourrait presque croire au sérieux de la société…

Une fois de plus les génies définitifs qui nous gouvernent à Biarritz, ont décidé de matraquer d’abord et de réfléchir ensuite ! Tous ces bons apôtres du civisme qui, notez-le, bénéficient d’une carte gratuite de stationnement et n’hésitent pas comme le maire à abandonner leur véhicule sur le trottoir devant chez eux, n’ouvrent à l’évidence jamais un quotidien national. Car ils se seraient aperçus que la société à qui ils ont confié le racket des automobilistes de la Ville est plus que décriée à Paris. « À croire qu’ils ont recruté les deux cents premiers à la sortie de taule ! » affirme un policier au quotidien « Aujourd’hui » (24/1).

Dès son élection de maire, Michel Veunac, grand spécialiste du stationnement sauvage, n’a pas hésité à garer son véhicule sur un trottoir devant chez lui. C’est beau, le sentiment d’impunité!

En effet les nouveaux cow-boys de Streeteo verbalisent à tour de bras, y compris les handicapés, les médecins avec caducée sur le pare-brise ou même… des voitures de police stationnées sur des places réservées. « C’est de l’incompétence ! », fulmine Yves Assioma du syndicat Alliance Police.

Alors, comme les policiers parisiens peuvent être parfois très joueurs, ils ont lancé une opération appelée « Chasse au pokémon. Attrapez-les tous ! » où ils épluchent systématiquement le passé des nouvelles recrues de Streeteo. Et ce n’est pas triste ! Quelques fichiers S, des anciens délinquants reconvertis en chasseurs d’automobilistes et même, parmi les Streeteo au volant, un chauffeur sans permis de conduire et deux contrôlés positifs au cannabis.

http://www.20minutes.fr/paris/2208147-20180124-paris-racket-harcelement-opposition-monte-creneau-contre-reforme-stationnement

Sans compter tous les bugs de fonctionnement au moment de payer l’amende. Au point qu’Anne Hidalgo en personne s’est émue de la situation.

https://www.marianne.net/societe/stationnement-paris-sous-une-pluie-de-pv-et-de-bugs-au-moment-de-payer-l-amende-fps

Des parcmètres trop éloignés

Un exemple parmi tant d’autres, rue Étienne Ardoin où le parcmètre est caché derrière un renfoncement et pas facile à trouver.

Rien ne prouve qu’à Biarritz, le recrutement effectué par Streeteo soit aussi approximatif, mais pour avoir observé depuis quelques jours le comportement de ces nouvelles terreurs du bitume, plus rapides à verbaliser que Lucky Luke à défourailler, il ne fait aucun doute que la mairie va devoir très vite revoir sa copie sous peine d’une fronde majeure. Si nos élus payaient comme tout le monde leur stationnement, ils auraient noté que les parcmètres sont parfois fort éloignés de l’emplacement de stationnement, voire même dans une rue voisine. Mais, dans leur volonté de racketter l’automobiliste biarrot, et de faire rentrer de l’argent dans les caisses de la Ville pour financer de somptueuses réussites comme la Cité de l’Océan, aucun n’a remarqué un petit détail : le temps de scanner la plaque minéralogique d’un véhicule et de dresser contravention prend trente secondes maximum à un agent Streeteo. C’est-à-dire beaucoup moins que le temps nécessaire au malheureux automobiliste biarrot pour dénicher un parcmètre en état de marche, taper son numéro d’immatriculation et obtenir son ticket. D’où ces contraventions totalement injustes, où l’automobiliste de bonne foi se retrouve verbalisé.

Ce zèle des nouveaux cow-boys a une explication. Toujours dans l’édition d’« Aujourd’hui » (24/1) une recrue raconte : « Quand tu n’as pas réussi à faire tes 400 voitures, le chef te dit « Si ça continue, tu n’auras pas ta prime ». Édifiant, non ?

Une méconnaissance des contraintes des commerçants

Si vous voulez comprendre pourquoi cette décision municipale est absurde et scandaleuse, lisez le dossier très complet publié sur le sujet par le blog « The Blond Biarrote ».

https://blondbiarrote.wordpress.com/2018/01/24/mobilisation-contre-laugmentation-du-prix-du-stationnement-a-biarritz/.

Nos élus qui se voient souvent beaucoup plus grands qu’ils ne le sont à force de fréquenter à l’Hôtel du Palais le gratin politique du moment, n’ont pas compris que Biarritz n’est pas Bordeaux ou Paris, où les possibilités de transports en commun sont nombreuses.

Le témoignage de Sonia, patronne du Bar’bu, que Michel Veunac doit rencontrer aujourd’hui avec une délégation de commerçants mécontents, est tout à fait édifiant. Habitante de Pétricot, elle n’a pas droit à une carte mensuelle de résidente puisqu’elle vit dans une zone de stationnement gratuit. Et quand elle vient travailler avec son véhicule, car il est difficile de faire autrement pour un commerçant qui a toujours des marchandises à déposer, elle a l’obligation sous peine d’amende de déplacer son véhicule toutes les trois heures. Et ses clients, pendant ce temps, ils patientent ?

https://www.change.org/p/association-du-non-%C3%A0-la-nouvelle-politique-de-stationnement-%C3%A0-

Dimanche soir, une pétition contre la politique de stationnement imaginée par la mairie avait déjà recueilli plus de 5000 signatures. Courageux mais pas téméraire comme on le connaît, notre Michel Veunac va certainement distribuer les bonnes paroles, tenter de gagner du temps, avant de faire machine arrière sur les injustices les plus criantes. Mais que d’énergie gaspillée, de temps perdu et de mépris abyssal des Biarrots.

… Vivement 2020 ! Vivement l’arrivée d’un maire digne de ce nom qui ne signera pas n’importe quoi avec n’importe qui !

POUR SIGNER LA PÉTITION :

biarritz?utm_medium=email&utm_source=petition_signer_receipt&utm_campaign=triggered&j=229263&sfmc_sub=201120117&l=32_HTML&u=41927553&mid=7233052&jb=374197

Une liste de non verbalisables ?

Selon plusieurs sources, Streeteo aurait reçu un listing informatique d’une centaine de véhicules à ne verbaliser en aucune circonstance à Biarritz. Nul doute que Michel Veunac va se faire un plaisir de communiquer à Bisque, Bisque, Basque ! la liste nominative des heureux bénéficiaires. À moins que ce blog ne demande pas son avis au maire comme il l’a fait pour les écuries de Bigueyrie…

9 réflexions sur “Streeteo, risée de Paris et bientôt de Biarritz ?

  1. Confier des fonctions régaliennes à des « privés » nécessite, non seulement la plus grande prudence, mais aussi le plus grand contrôle;
    C’est ce que quelques imbéciles irresponsables d’élus ne veulent en aucun cas comprendre;
    « Je file ça au privé et je m’en bats les c… » est leur credo;
    Oui, à Biarritz, vivement un maire!… Juste un maire …

    • Ceci n’est la que résultante de l’ultra-libéralisme dominant qui nous serine que l’Etat est trop gros, trop couteux, que le privé fait tout mieux et moins cher…. avec le succès que l’on sait dans la précarisation du travail.

      Des boites privées filiales de filiales de filiales de grands groupes se montent avec du staff sous formé, sous payé et voila le résultat.

      Par contre pas du tout d’accord avec toi Jean-Yves sur la « pauvre commerçante » et sa complainte qui ne me tire aucune larme.

      Pourquoi diantre faut-il en FR que ce soit toujours le même crédo (pathétique) du : tout-bagnole-comme-cela-m’arrange-parce-que-c’est-ça-ma-liberté-on-nous-rackette-nous-les-honnêtes-automobilistes ?!?!?!?

      Ma rue est interdite aux voitures (sauf pour déposer, charger, livrer etc). Le commerce en dessous de mon appart (restaurant) est parfaitement approvisionné par tous ses fournisseurs et le proprio a un abonnement (payant) dans un parking comme tout le monde. En quoi le statut de commerçant devrait-il justifier tout et surtout n’importe quoi ?

      A Zermatt le centre ville de la station est entièrement piéton. aucune voiture (si ce n’est quelque véhicules de livraison qui ne peuvent stationner + quelques voitures électriques pour les hôtels afin d’aller chercher leurs clients). Qui veut aller à Zermatt laisse sa voiture au parking bien avant la ville (payant et fort cher), puis prend un train (payant) et enfin marche.

      Résultat air moins pollué, pas de bruit de voitures, klaxons, pas de piétons renversés, pas d’incivilités…. est-ce que Zermatt souffre de cette politique piétonne ? au contraire on y vient du monde entier et on y savoure précisément un modèle qui est à part.

      Arrêtons avec ce tout bagnole totalement dépassé. Vivement le prix du litre à 5 euros comme cela la question sera réglée une fois pour toute !

  2. Bientôt racheter par les ..chinois ???

    Indigo remporte deux des trois lots pour le stationnement dans les …
    https://www.lesechos.fr/…/030399099993_indigo-remporte-deux-des-trois-lots-pour-l…
    21 juin 2017 – C’est une belle carte de visite que le groupe français Indigo (ex-Vinci Park) se voit offrir. Le géant mondial des parkings (900 millions d’euros de chiffres d’affaires dans 750 villes de 17 pays) vient en effet de remporter deux des trois lots de l’appel d’offres lancé fin 2016 par la Mairie de Paris pour assurer la …

  3. Disons aussi clairement que Streeteo est une filiale du groupe INDIGO et surtout que INDIGO est le nouveau de… VINCI PARK… Dans tous les plans de confiscation de l’argent public, Vinci n’est jamais loin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s