Veunac vire Amigorena et ses adjoints s’écrasent

Et si le maire de Biarritz, en voulant châtier son adjoint au numérique, avait rendu un grand service à la Ville ? Involontairement bien sûr…

François Amigorena, et c’est à son honneur, n’avait aucune aptitude à marcher au pas et à cautionner les erreurs à répétition du maire. Les Biarrots vont désormais pouvoir écouter avec intérêt la parole libre de ce brillant chef d’entreprise.

Trois psychodrames en moins de vingt-quatre heures, ce n’est pas un peu trop pour un maire septuagénaire aux petits nerfs malmenés ? Après un conseil municipal jeudi soir où l’adjoint au commerce Édouard Chazouillères a souffleté son maire en direct, après une réunion avec Streeteo vendredi matin pour constater l’étendue des dégâts, Michel Veunac qui n’avait sans doute pas eu son content d’émotions fortes, a improvisé vendredi soir une réunion d’adjoints pour régler une fois pour toutes le compte de son trublion au numérique, François Amigorena. Ce dernier avait commis un délit de lèse-majesté, en révélant à Sud Ouest (15/2) ses doutes sur le sens très particulier de la concertation de Mimi 1er. Et comme la lâcheté est souvent la chose la mieux partagée du monde, tous les adjoints, dans un bel élan de lèche-majesté, ont voté à l’unisson du duo Veunac-Lafite pour que sa délégation soit retirée à l’adjoint félon. Une décision qui sera entérinée lors du prochain conseil, le 23 mars prochain et qui ne devrait guère poser de problème puisque l’intéressé qui « paie ainsi l’audace d’avoir dit au maire la vérité sur les nombreux dysfonctionnements de la gestion municipale dont les Biarrots subissent malheureusement les effets » ne souhaite plus être adjoint.

Les talents potentiels vont enfin émerger

Bisque, Bisque, Basque ! ignore si les entourages de Chazouillères et Amigorena ont débouché le champagne après ces démissions. Mais à leur place, on l’aurait fait sans la moindre hésitation. Pour avoir vu le premier défendre un plan de stationnement indéfendable face aux commerçants avec une abnégation qui force le respect, et le second se ronger les sangs depuis 2014 en tentant d’éviter les bourdes à répétition d’un Veunac, fait pour être maire comme un manchot pour devenir jongleur, on ne peut que ressentir du soulagement à l’annonce de leur décision et de l’appétit pour ce qui va suivre.

En effet, si le passionné de vie publique, observant tous les conseils municipaux, commence à avoir une idée précise de qui a les épaules et qui ne les a pas dans l’opposition, il est toujours dans le flou total en ce qui concerne la majorité. Comment montrer ses compétences, son talent et son tempérament, quand on se retrouve embringué dans une machine à perdre comme celle mise en place par Veunac et sa garde rapprochée, où les scandales, les manigances et les approximations se succèdent à un rythme empêchant toute vision claire des dossiers suivis par les uns et les autres ? Et surtout comment faire un travail de fond, quand le maire, pour des raisons assez faciles à deviner, s’empare des dossiers sans en parler à ses adjoints comme il l’a fait pour la calamiteuse vente des écuries de Bigueyrie ou pour le stationnement ?

Redevenus des hommes libres, Chazouillères comme Amigorena, s’ils ont en tête les municipales de 2020, vont pouvoir enfin dénoncer sans la moindre retenue tous ces dysfonctionnements qui sautent aux yeux des Biarrots mais aussi et surtout proposer une vision de ce que doit devenir Biarritz, après les calamiteux mandats de Borotra et Veunac. À eux maintenant de nous démontrer leur talent personnel et leur capacité à fédérer une équipe et gérer la Ville, ce qui ne devrait être guère difficile quand vos contradicteurs s’appellent Destizon ou Claverie.

La lâcheté des godillots de la majorité

Alors que tout le monde, au bout de trois mois de mandat, savait parfaitement à quoi s’en tenir avec un Michel Veunac à la tête de Biarritz, chacun y allant auprès de Bisque, Bisque, Basque ! de son anecdote effarée, le suivisme manifesté par les grandes figures de la majorité devient de plus en plus exaspérant.

Depuis quelques mois, on sert aux Biarrots des fables qui ne duperaient pas un enfant de trois ans. Non, la majorité n’est pas « soudée et unie », comme on nous l’a affirmé lors du conseil municipal du 20 décembre ou dans un article de Sud Ouest. Non Veunac n’a rien retenu de la leçon des écuries de Bigueyrie où il a délibérément menti à sa majorité et cherché à faire porter le chapeau de ses approximations à son adjointe à l’urbanisme. La conférence de presse du Crédit agricole sur l’aménagement de l’ex-garage Honda, sans même avoir déposé un permis de construire en mairie, ou la présentation délibérément fallacieuse qu’il a faite en plein conseil municipal de la nouvelle politique de stationnement, montre que Veunac, pour des raisons licites ou illicites, ne changera jamais, et continuera à agir à sa guise.

Motsch : « Je grince des dents ! »

Voilà quatre ans que Veunac commet des dégâts irréparables. Pendant deux ans encore il va poursuivre le désastre, sans que ses adjoints ne trouvent un mot à redire ? On aurait aimé lors de la réunion concernant l’éviction de François Amigorena qu’un courageux prenne à partie le maire en déplorant ses derniers agissements, qu’au minimum, en guise de nouvel avertissement, quelques-uns décident de s’abstenir. Au lieu de cela, tous les godillots galonnés de la majorité ont voté un nouveau blanc-seing au maire.

Alors oui, peut-être que Guillaume Barucq a des idées, ou Nathalie Motsch des capacités insoupçonnées, mais à quoi sert un talent dévoyé et asservi ? « Je grince des dents, je prends sur moi, affirme Nathalie Motsch, contactée au lendemain de cette nouvelle forfaiture, mais je rejoins Guillaume Barucq dans sa volonté de mener à bien le projet ». Et donc de cautionner jusqu’au bout les errances de Veunac, si dommageables à la Ville.

Il a bon dos, le projet et il coïncide parfois miraculeusement avec des intérêts personnels qui vont à l’encontre des intérêts des simples citoyens !

Les Biarrots n’ont pas oublié comment Brisson, Veunac et Lafite, trois tristes figures qu’on espère ne pas revoir en 2020, ont laissé Borotra édifier sa coûteuse Cité de l’Océan, tout en regrettant en coulisses « la folie des grandeurs du vieux ». Alors que la situation est beaucoup plus inquiétante, avec des décisions à prendre sur L’Hôtel du Palais qui engagent l’avenir, ces mêmes Biarrots n’oublieront pas en 2020 tous les courtisans et les fourbes qui, par leur attitude, cautionnent le désastre en cours. Comble de la duplicité, certains adjoints, sentant le vent tourner, annoncent en douce à Bisque, Bisque, Basque ! qu’ils vont démissionner lors du prochain conseil.

Pressez-vous les adjoints, car la capacité d’indulgence des Biarrots est en train de s’épuiser…

24 réflexions sur “Veunac vire Amigorena et ses adjoints s’écrasent

  1. Les Biarrots ont de la chance : chaque semaine une nouvelle affaire. Plus besoin d’aller au théâtre! . Ils ont trouvé une Hidalgo aux « petits pieds ». Les élus de notre si belle région nous avaient habitué à des « Folies » bien plus Grandes 😊😊

  2. triste Biarritz… mais tic tac tic tac l’heure de l’échéance approche.

    Ce n’est pas non plus très fin de Veunac de se séparer d’un adjoint avec un cerveau bien fait. Espérons qu’il l’apprenne à ses dépends ;o)

    Quant à ton « un plan de stationnement indéfendable face aux commerçants  » Jean-Yves tu veux recréer une section Poujade à Biarritz ?

    ils te font des réductions sur les tongs à 1 euros et les T-shirts en vrai faux coton bio ?

    ;o)

    Merci pour tes informations et ton travail comme toujours et porte toi bien !

  3. Et ça continue encore et encore….
    Jusqu’à quand cette mascarade va-t-elle durer ? Combien de temps les autres adjoints vont-ils tenir sans démissionner unanimement ?
    On parle dans leur dos, ils se ridiculisent, ils se font traiter de lâches et de paillassons (ah les dimanches aux Halles… quel baromètre). Si il vous reste une once de dignité et de fierté, ayez cet honneur de vous désolidariser de ce maire.
    Et quand pense la faible opposition ? J’aimerais connaître le point de vue d’un Tardits par exemple, avec tout ce qu’il a pris dans la figure. Récemment encarté chez En Marche en vue de 2020, que pense-t-il ?
    Peut-on encore faire 2 ans sur cette faillite de Veunac ?

  4. Si cela continue ils vont être obligé de taper dans l’opposition pour trouver des adjoints. Après tout la plupart des membres de l’opposition d’aujourd’hui étaient dans la majorité d’hier. Le pire pour ces pauvres Biarrots, c’est que TOUS, étaient dans la majorité de Borotra hier. On est loin de Guy PETIT, même de Bernard MARIE. A se demander si l’air marin de l’Atlantique cessera un jour de faire tourner les girouettes…

  5. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens qu’en 2020 ou 2021 les attaques contre Michel VEUNAC ne viendront pas forcément de l’ennemi. Mieux vaut dans sa situation protéger ses arrières autant que faire face à l’ennemi.

  6. Et pendant ce temps là Etchegaray qui n’est pas Janus comme il dit C.A.D. quelqu’un qui regarde que d’un côté,celui de l’avenir semble faire l’unanimité en sa faveur à Bayonne. Qu’est ce qui fait que ça pédale dans la choucroute à Biarritz avec toutes ses grosses têtes du conseil:ESSEC,Informaticien hors pair, énarque surtout par le mérite de la 3ème voie,avocat,doyen de fac.de droit,médecin et j’en passe et des moins pires…Et bien c’est tout simple à comprendre: plus on est diplômé et plus on est individualiste et narcissique.Le bien commun ne peut être géré que par des gens communs pour l’intérêt général et rarement par ceux qui se disent hors du commun,car charité bien ordonné commence par soi-même et les siens.

  7. c est vrai que les adjoints au maire n ont pas l air tres courageux 3 ans qu ils avalent des couleuvres et la ferment beaucoup de ressemblance avec les godillots du gouvernement de tuche

  8. Boudiou….pour rappel au cas ou…

    Hôtel du Palais, Four Seasons, Accor, etc. : quelques nécessaires …
    https://www.amigorena.fr/…/hotel-palais-four-seasons-accor-etc-quelques-necessaires-…
    26 juin 2017 – L’article paru dans Sud Ouest ce matin sous le titre « Hôtel du Palais à Biarritz : ils refusent l’abandon du projet de Four Seasons » (dans la version en …. Pierre Sarrote, Philippe Castel, Compagnie financière du Louvre), deux abstentions (Guy Lafite, Marc Dhospital) et cinq contre (Virginie Lannevère, …

  9. Que ceux qui veulent un biarritz heureux démissionne…. Aux urnes citoyens il est temps de reprendre en main cette mairie depuis si longtemps emprisonné par des clans et des luttes entre minorité…

  10. Il est vrai que ce que certains appellent courage (démissionner) n’est qu’un calcul purement opportuniste en vue de 2020.
    Probablement aussi certains élus peu emballés par les facéties de Veunac préfèrent-ils malgré tout conserver leurs prébendes et leur misérable notabilité le plus logtemps possible.
    Je n’aime guère les remarques populistes frappées au coin du mépris des élites, même si c’est vrai que ceux de ces élus qui sont les plus diplômés ne brillent certes pas par leur hauteur de vue…
    Mais la remarque la plus pertinente à mes yeux est celle qui pointe le fait que tous les « ténors », qu’ils soient de la vraie fausse majorité ou de la vraie fausse opposition, étaient peu ou prou dans la majorité de Borotra, sont aujourd’hui dans celle de Veunac ou en collusion-complaisance-duplicité avec lui; observez bien ceux qui vont s’allier avec lui après l’avoir combattu, on va rire.
    Biarritz a besoin d’hommes et de femmes nouveaux. Vraiment nouveaux.
    Si possible aguerris à la politique, ayant une vraie vision et un projet pour la Ville, n’ayant de préférence jamais été élus, profondément pétris de moralisation de la vie publique et n’attendant pas d’un éventuel mandat argent et notabilisme; Mais ne voulant qu’être utiles et créateurs de bonheur et d’avenir pour Biarritz et ses habitants.

    • Cher Monsieur Schneck, tout à fait d’accord avec vous.

      Il faut du nouveau, du frais, de l’éthique, le bien Public et les Communs avant tout, plus la cohérence d’un projet couplé à la justice sociale ou tous participent selon leurs moyens (car il est impensable d’imposer aux plus faibles de compenser pour les passes-droits des mieux lotis).

      Je suis d’accord avec vous sur les « élites » (même si vous savez mon aversion pour la chose énarchique ;o) Il faut surtout des femmes et des hommes qui soient capables de travailler en équipe au delà ces clivages POUR la ville et ses citoyen(ne)s.

      Il faut enfin en finir avec les poujadismes d’un autre siècle (par ex bronca parking), les passes-droits scandaleux (par ex les 120 VIP du parking), les arrangements entre-amis (par ex. festival Latino), ces possibles magouilles (par ex. écuries), les projets déficitaires (par ex Palais et Cité de l’Océan). Tout ceci est navrant pour une ville comme Biarritz qui n’a pas la place ni le niveau qu’elle devrait avoir.

      Chiche Mr Schneck : on monte une liste ?

      • Eh bien, cher Monsieur « Paul Bismuth », je suis tout à fait certain que nous pourrions échanger à ce sujet et sur d’autres avec plaisir, car dire que nos pensées ont des points communs me semble une lapalissade… Au nombre desquels notre amitié ou estime, voire admiration pour Jean-Yves, bien sûr. Au nombre desquels la clarté dans l,’expression et le culte de notre belle langue qui sont remarquables chez vous.
        En passant, vous feriez assurément un excellent membre pour la jeune association RamDam 64-40!…
        En conséquence de quoi, et puisque vous utilisez ici, très certainement, un amusant pseudonyme qui en dit long, je vous laisse le soin, si vous y avez convenance, de lever « pour moi tout seul » (je suis facile à contacter) votre anonymat d’ici et ainsi d’ouvrir la porte au partage « d’une bonne bouffe » entre nous un de ces quatre…😉😉😉

      • Cher Jacques-André,

        avec grand plaisir ! Je ne manquerai pas de vous contacter en vue d’un prochain séjour et rien que pour embêter LipoLiberal je viendrai déjeuner avec en habit de pasteur protestant et nous irons à pieds dans Biarritz of course ;o)

        Une belle journée à vous toutes et tous

      • Je partage ces 2 points de vue. De mon côté je mène une gué guerre à 3 intrus de la majorité et à feu esprit Biarritz et surtout à son gourou qui n’est soucieux que de rattraper sa carrière professionnelle en politique. Le rapport de force à Biarritz a changé et cette majorité n’ira à son terme qu’au prix d’un immobilisme ou de bourdes en bourdes. Elle n’a plus que la légitimité de gérer les dossiers en cours et accompagner l’administration municipale à faire son devoir de gestion de la ville avec son remarquable secrétaire général,adjoint aux finances.

      • bien dit kamarade Bismuth, collectivisation des commerces ! Nous soumettrons la poignée de koulaks boutiquiers, les seuls qui patissent de cette courageuse politique de non stationnement.

      • Je suis complètement d’accord avec vous monsieur L.L.
        Les passe droit doivent complètement disparaître et à tous les niveaux.Je dirai même qu’il nous manque une charte éthique ou déontologique de l’élu qui est un citoyen comme un autre avec les mêmes droits et les mêmes devoirs avec l’exemplaritération en plus.S’agissant de l’élu démissionné ,si je trouve le procédé violent et détestable,il est révélateur de la confusion idéologique qui existe dans la composition de l’actuel majorité municipale. Modem,PS, écolo génération spontanée, LRM ex PRG,P.S, LR fillonniste UDI. Et dans l’opposition: LR juppeiste, fillonnistes,sarkozistes,LREM.
        Comment avoir une ligne et des valeurs claires dans une telle confusion. En réalité un tel fonctionnement ne laisse place qu’à une gestion administrative et comptable libérale ( saigner les classes moyennes,une action sociale minimale ect. Et surtout une gouvernance sans règle ni procédures. Ajouter à cela une police de la pensée Pour sanctionner toute liberté d’opinion et de critiques venant de l’intérieur de la dite majorité… A suivre.

    • Entièrement D’accord. Sur les réseaux sociaux,il faut un peu amuser la galerie et se lâcher. Je n’ai rien contre les super diplômés :je sui moi même docteur d’univers et diplômé de l’école nationale de la santé,donc quand je parle de m’individualisme Narcissique des élites,je sais de quoi je parle.
      Les communications dans les réseaux sociaux se font par le cerveau reptilien et libère plus le préconscient que le moi ou le sur moi…Il y a toute une étude à faire surtout sur le matériel apporté par les politiques.
      Quant à notre sujet,je trouve pour le moins étrange voire énigmatique que les 2 directeurs de campagne des 2 chefs de la majorité démissionnent au même moment comme pour faire diversion sur autre chose de plus grave.Je fais confiance à la cellule des incorruptibles de Bercy pour nous en dire plus dans quelques temps.,. A moins que je me trompe mais les destabilisation n’arrive jamais de la base.,,

  11. Bravo Lipoliberal ! vous voila donc passé Maitre dans l’écriture de commentaires du niveau de BFMTV !

    Pourquoi cette caricature grotesque qui est intellectuellement malhonnête puisque je n’ai jamais dit cela ? Vous projetez ! Votre haine vous aveugle, mais elle est toutefois bien caractéristique de l’absence de capacité au débat contradictoire en France.

    Je vous laisse à vos démons et SVP – vous qui parliez de trolls à mon endroit – ne vous sentez pas obligé de me répondre car à ce stade d’échanges avec vous sachez que je ne vous lirai plus que d’un derrière distrait.

  12. Attention ça chauffe et ça dérape sous des noms d’emprunt. Vous n’êtes tout de même pas Sarkozy? Je n’aime pas les gens qui avancent masqués. En général où ils ne s’assument pas ou ils ont quelque chose à cacher sur eux mêmes parce que j’espère que vous vous ne prenez pas au sérieux sinon attention à la mégalomanie ou la mythomanie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s