La risible dégonflade du maire

Trois heures avant le rendez-vous prévu, l’inénarrable Michel Veunac, incapable d’expliquer sa politique de stationnement, a pris peur et annulé la réunion prévue avec les commerçants.

Une fois de plus, Veunac, qui ne connait au volant de la voiture municipale que la marche arrière, recule avec ce communiqué publié trois heures seulement avant la réunion d’explication prévue mercredi dernier avec les commerçants à la maison des associations. Les adeptes du parler en bois brut savoureront ce texte où l’homme censé nous gouverner se justifie, en annonçant qu’il n’est pas capable d’expliquer en public la décision publique qu’il a prise.

Bisque, Bisque Basque ! qui s’en voudrait d’enfoncer un peu plus un homme aussi dépassé par les événements, n’en rajoutera pas et se contentera d’apporter une petite pierre à l’édifice des commerçants qui sont persuadés que cette nouvelle politique de stationnement va mettre à mort tous les commerces de proximité.

Pour justifier le 1,5 million mis sur la table, entre le contrat signé à Streeteo et la mise à niveau des parcmètres, Michel Veunac compare toujours dans ses déclarations publiques Biarritz à Paris ou Bordeaux, ce qui ne semble guère pertinent. Même si personne ne doute que Michel Veunac a le charisme d’Anne Hidalgo ET Alain Juppé réunis, la taille de ces deux agglomérations, les possibilités de transports en commun et les infrastructures existantes n’ont rien à voir avec le « village » qu’est Biarritz l’hiver.

Des zones bleues dans toutes les villes côtières

Pour venir en aide aux services de la mairie qui, visiblement ont été pris de cours par le contrat signé à la sauvette par le maire avec Streeteo, après une présentation particulièrement trompeuse en conseil municipal, Bisque, Bisque, Basque ! s’est donc livré à une petite étude particulièrement édifiante, en se référant, non pas aux grandes métropoles de l’hexagone, mais aux villes côtières ayant des populations se situant entre 15 000 et 50 000 habitants. Dans toutes ces villes, le souci est de conserver des commerces de proximité ouverts à l’année qui puissent vivre sans se reconvertir dans le produit à touriste estival. Lisez, c’est édifiant !

 

La Baule (15 833 habitants) 15 minutes gratuites partout et toute l’année. Stationnement payant uniquement en juillet et août.

 

Concarneau (19 710 habitants) Stationnement gratuit toute l’année sauf du 21 juin au 22 septembre. Dans l’hypercentre, zone bleue pour accélérer la rotation des véhicules, avec 1h30 de stationnement gratuit.

 

Fécamp (21 027 habitants) Stationnement gratuit toute l’année, mais limité au centre-ville à 1h30.

 

Grasse (49 100 habitants) Stationnement payant à l’année, mais zone bleue dans l’hyper centre avec 1 heure gratuite et 1h30 gratuite dans les autres quartiers commerçants.

 

Hyères (53 200 habitants) Stationnement payant à l’année avec 180 places en zone bleue dans l’hyper centre (1 heure gratuite) et 1700 places à 1h30 gratuites dans les quartiers commerçants.

 

Quand on vous disait que Veunac est vraiment plus fort que tout le monde… Notre Super Mimi est d’ailleurs tellement convaincu de ses capacités qu’il n’hésitait pas à parader dans Mediabask, ces jours derniers, en évoquant 2020 : « À moins d’avoir fait une grosse bêtise, le maire sortant bénéficie toujours d’une prime pour se représenter »

… Une seule grosse bêtise ? Mais quelle modestie !

20 réflexions sur “La risible dégonflade du maire

  1. ancien de l’hotel du palais que je connais très bien esce que c’est vrai que la cuisine piscine est supprimée?? qu’el dommage alors qu’avec de tel travaux ils aurait pu faire une belle cuisine qui aurait pu servir un restaurant un peut en contre bas de la plage de la piscine sur une terrasse que l’on aurait situé environ en lieu et place de la pataugeoire des enfants Tout comme soit disant des pins qui seront planté sur la terrasse sud je pense que le dessinateur ou le décideur ne connaît pas les tempetes de BIARRITZ

    • Bonjour,
      Oui la cuisine de la piscine a déjà été démolie, ainsi que le restaurant, pour laisser place à un nouveau bar et à une terrasse en cours de réalisation au meme niveau que la piscine également refaite. Une petite cuisine va être recrée derrière le bar donc cela sera similaire au final. La différence est surtout qu’il n’y aura plus de salle fermée pour les tables des clients puisque celles ci seront toutes désormais dehors sur cette terrasse. Quant aux pins, la cote landaise en est bien pourvue quasi exclusivement donc pourquoi pas !!!

  2. Veunac restera dans les annales biarrots comme le maire le plus idiot de l’histoire locale ! Je ne suis pas certain qu’il sache faire ses lacets tout seul.
    Manquerait plus qu’un jour la Justice mette le nez dans tout ça et que l’on découvre quelques cadavres dans les placards…
    Putain, encore 2 ans avec ces gens…

  3. Désolé Jean-Yves mais… outre la méthode Veunac (qui je te le concède semble directement inspirée des « Charlots font l’Espagne » quand ce n’est pas « on a perdu la 7ème compagnie ») ton article n’est pas juste.

    Il devrait être clair et évident pour quiconque (y compris pour toi) que – après l’appel sur les réseaux sociaux à une mobilisation en vue de participer à cette réunion – de facto cela change totalement le cadre de la réunion initialement prévue, et se posent alors des questions de sécurité.

    Imagine une bousculade, quelqu’un en pousse un autre qui tombe et se tue durant un rassemblement qui déborde du fait de l’inadaptation du lieu pour le nombre de participants…

    Que ne dirais-tu pas alors !! je vois déjà ton commentaire « en plus du parking payant pour les pôÔôvres commerçants Biarrots (qui grâce à toi vont à présent tous vouloir quitter Biarritz pour Concarneau ou Fécamp tellement le parking c’est fantastique la-bas) la politique de Veunac fait un mort »

    Et encore une fois (en toute amitié) : il y a de vrais sujets sur lesquels mobiliser l’opinion publique : éducation, social, culture, logement, transports en commun, nouvelle technologie, abus de droit, de pouvoir, deals litigieux, hôtel du palais, cité de l’océan (liste non exhaustive) mais le parking des commerçants Biarrots …

    Par pitié Poujade !!! sors de ce corps immédiatement !!!

    • Les parking de tous les Biarrots Mr Bismuth. TOUS. Enfin ceux qui restent à l’année, c’ est à dire, 14 000. Vous donnez beaucoup de leçons et vous semblez avoir une vie riche en expériences et tant mieux. En revanche, porter des sacs de courses, des enfants dans votre ventre ou des enfants en bas âge ou encore un parent âgé à bout de bras, et j’en passe, ne semble pas en faire partie. La bonne solution est la bonne solution pour tous. Elle existe, il suffit juste de se mettre au travail et penser globalement. Mais ne sous estimez pas la colère et le ressentiment des personnes qui sont là au quotidien. Les Biarrots qui se font entendre sont des gens honorables qui ont besoin d’encouragements, de soutien et de conseils amicaux. Mais les leçons de morale, très honnêtement, ce n’est pas vraiment le moment…

      • Cher Delanne,

        J’ai bientôt 50 ans effectué 3 métiers différents, vécu dans 3 pays (dont hors de FR depuis 25 ans dans deux pay) et travaillé sur 4 autres alors oui j’ai juste vu comment on vit (mieux) ailleurs, sans râler du soir au matin, sans grèves à répétition mais avec efficacité, niveau de vie plus élevé et moins de chômage, des infrastructures modernes et entretenues : bref l’inverse de votre ville.

        Donc si cela vous rassure de penser que mon propos est moralisateur vous m’en voyez fort aise Delanne, ,ais posez vous la question: comment fait on dans toutes les villes qui ont dégagé la bagnole polluante, bruyante et encombrante : n’y a t on pas d’enfants ? pas de commerces ? pas de vieux à la mobilité limité ? pas d’handicapés ? pas de pluie ni de vent ?

        Le problème est que vous ne voulez pas vous contraindre a changer un tant soit peu vos modes de vies sous prétexte d’une pseudo liberté individuelle qui n’est qu’en réalité que l’expression exacerbée de l’individualisme forcené qui fait que la France est un pays mal organisé, inefficace, sans aucun esprit collectif ni société solidaire (Biarritz en étant une illustration pathétique).

        Encore une fois vous avez raison : grognez ! battez-vous pour le parking ! c’est un vrai sujet de société qui va vous faire progresser collectivement ! Vous avez raison SUS A VEUNAC pour le parking !

        C’est le vrai sujet de Biarritz pour 2018 !

      • Cher Jean-Yves,

        libre à toi de penser le contraire mais je maintiens que la question de la sécurité d’une réunion planifiée dans un format donné, puis relayée sur les réseaux sociaux et donc potentiellement amplifiée en terme de participation, n’est pas à prendre à la légère question responsabilités (au sens assurantiel du terme). Sur ce point je comprends l’annulation du meeting

        Ceci dit, je suis parfaitement d’accord avec toi sur la « méthode Veunac » et sur les contrats signés sans aucun débat préalable, sans aucune information, concertation, déploiement phasé, politique cohérente de transports en commun, passes-droits scandaleux etc etc

        Quant à la question du parking à Fécamp ou Concarneau… sincèrement Jean-Yves….ces exemples de villes sans envergure qui n’ont pas vocation à être des stations prestigieuses (comme Biarritz pourrait y prétendre)…. est-ce la le niveau de ton ambition pour Biarritz ?

        Encore une fois (mais j’ai surement tort et tu as surement raison) seul un positionnement haut de gamme (et donc au niveau des standards modernes des stations balnéaires internationales en 2018 soit qualité de vie, pollution, bruit, piétonnisation, transports propres et en communs..) permettrait à Biarritz non seulement de conserver mais surtout de développer une activité économique plus glorieuse que la triste offre actuelle (avec des emplois payés au smic…) et de redevenir la perle qu’elle a cessé d’être depuis 40 ans.

        Biarritz n’a aucun positionnement clair et ce débat stérile ne va pas participer a faire sortir Biarritz de la médiocrité dans laquelle elle s’enfonce

    • Cher Paul Bismuth,
      Je croyais que tu t’étais un peu calmé après ton calamiteux mandat de 2007 à 2012 et tes exploits en Libye, mais je constate que tu es toujours aussi pénible. Il n’y a aucun poujadisme dans mon propos et je ne suis pas non plus, contrairement à ce que pourrait croire quelqu’un qui te lit, un défenseur inconditionnel des commerçants. Il faut simplement regarder les faits. Tu seras d’accord avec moi, je suppose, que le calamiteux contrat signé avec Streeteo est plus que discutable. Quant aux réunions publiques, Biarritz n’est pas La Courneuve ou Marseille et le maire ne risquait strictement rien si ce n’est de montrer l’incohérence de sa décision. Explique-moi pourquoi toutes les villes côtières semblables à Biarritz ont fait un choix différent? Toutes poujadistes?

    • cette haine obsessionnelle des commerçants, comme s’il n’y avait qu’eux impactés par cette politique désastreuse révèle quelque chose de quasi-pathologique.
      Je ne parle même pas des incessantes leçons de morale degoulinantes de collectivisme. Vous êtes en fait la caricature de l’esprit râleur et individualiste que vous dénoncez, comme un vieux du muppet show version JLM.
      Que n’invistessez vous pas cette expérience, ces saines vertus morales et ce souci d’autrui dans des combats plus nobles que venir troller ici, chez ces irrécupérables poujadiste !

      • Merci pour votre diagnostique Docteur. Je vous dois combien pour cette session ?

      • Bravo pour la qualité de vos arguments qui aucun doute, contribue au fond.
        Au fait : je vous dois combien pour la consultation Docteur ?

    • Décidément, nous sommes faits pour nous connaître, Cher Paul Bismuth… Je partage en grande partie vos présentes réflexions, et vous me coupez l’herbe sous le pied…
      Même si (comme je le dis par ailleurs), c’est à une non politique de non stationnement que nous convient notre âne bâté de premier magistrat et ses comparses, et même si les commetçants sont loin d’être les seules « victimes »…
      J’avoue que, quelle que soit la dose d’humour que vous y mettez, considérer J-Y comme un poujadiste me fait plier de rire!
      Quand je pense qu’ici même, dans un autre contexte, je l’avais qualifié un jour de journaliste populiste!
      Il est vrai que je ne faisais que reprendre alors une expression de Max Brisson, au demeurant bien erronée, comme me l’a appris ensuite l’approfondissement de ma relation, devenue amicale, avec l’accusé !
      Allez, faisons mentir l’adage selon lequel il n’y a jamais de fumée sans feu!
      Et à bientôt « de visu » avec plaisir, je persiste et signe!

  4. Cher bismuth, (pour info je m’appelle Marie-Pascale). J’ ai aussi vécu dans plusieurs pays différents, voyagé dans le monde entier et je vous l’accorde ça aide à avoir une vision plus large et tolérante. En revanche, aujourd’hui je vis a Biarritz, ma famille est de Sare mais ça aussi au fond, peu importe. Je travaille A hossegor, j’ai besoin de ma voiture. Et au delà de mon travail, j’aime bouger. Mes 3 enfants vivent dans le coin. Ma fille s’ est exilée à BAYONNE, et dieu sait que c’est une vraie Biarrote. Elle s’ appelle Lee Ann Curren et a beaucoup amené à la ville et avec grand plaisir, naturellement. L’un de mes fils vient de co-réaliser « Biarritz Surf Gang » qui a remporté à date plusieurs prix dans le monde entier. Mes parents ont, avec une poignée d’autres, empêché le projet de la Marina à la Côte des Basques dans les années 70. J’ai 53 ans et je vous imaginais bien plus âgé que moi mais peu importe. Voyez-vous, nous ne grognons pas. Nous refusons la mort de Biarritz, génération après génération. Nous, nous y sommes, à notre manière, tous les jours et toutes générations confondues. Ce n’ est pas très compliqué à comprendre.

    • Bonjour Delanne (bonjour Marie-Pascale), dont acte mais… quel rapport avec cette bronca stupéfiante pour le parking (!) par quelques dizaines de gens qui refusent de changer leur habitudes ?

      Soyons sérieux deux minutes:

      – Biarritz va-t-elle disparaitre du simple fait des nouvelles règles prévues pour le parking ?
      – N’existe-t-il pas de solutions de transports de marchandises pliables et fort pratiques tout en restant abordables pour ceux qui en auraient alors besoin (cf https://www.castorama.fr/diable-pliant-wolfcraft-ts850-100-kgs/4006885550100_CAFR.prd) ?
      – Devoir marcher 10 min. est il un crime contre l’humanité ?

      Une ville n’est elle que la simple somme arithmétique des individus qui la composent (et de leur petits intérêts perso.) ou plutôt un espace de vie cohérent avec un projet global et collectif pour que toutes et tous y vivent et prospèrent le mieux possible ?

      Cette histoire navrante de parking illustre l’état dans lequel se trouve la ville, sans projet, sans cohérence, sans leadership compétent. Soyons exigeants, ambitieux pour Biarritz : la seule défense d’intérêts particuliers ne fait pas la cohésion du groupe mais le chacun pour soi.

      Bonne journée à vous

  5. Comment voulez-vous laisser un commentaire après tout ce que je viens de lire ?
    J’ai été en panne d’ordinateur pendant 8 jours mais ce que je lis là, dans les commentaires, TIENT davantage du Règlement de Compte que d’APPORTS réels au Blog de Jean-Yves ;-(((
    Jean-Yves, je Vous remercie de continuer à nous tenir au courant de ce qu’il se passe en notre ville ; c’est ESSENTIEL et Vous le faites si bien que je n’ai, personnellement, RIEN à redire !
    C’est pourquoi je laisse LES AUTRES s’empoigner sans intervenir …!
    Je remarque juste que, parmi ces Messieurs-Dames, il en est qui devraient reprendre le Bescherelle pour soigner un peu leur orthographe (OUI C’EST IMPORTANT car ça donne une idée du niveau intellectuel !) car on « trébuche » littéralement sur certaines phrases ;-(((
    Ceci dit, je suis RAVI de VOUS LIRE ENCORE, Jean-Yves !
    Fi du poujadisme que d’aucuns ramènent au goût du jour ;-(((
    Quand à notre « pauvre » ville, ruinée et endettée, ELLE s’est remise de tant de maires qu’ELLE se remettra bien de celui qui l’achève (ces temps-ci !) croyant LA mettre en valeur alors qu’il la décime car nombre de BIARROTS émigrent dans les communes voisines … mieux gérées !
    Que les ADJOINTS évincés ou démissionnaires se RASSEMBLENT pour la prochaine échéance ! ILS ont du TALENT et auront des VOIX dans les URNES LOCALES !
    Qu’ILS nous débarrassent du reliquat de trop nombreuses mandatures qui ont ruiné la Ville et nous LA rendent telle que nous L’avons aimée … il n’y a pas si longtemps :-)))
    A Toutes et Tous, Bons échanges amicaux comme nous LES connaissons ICI !
    A Jean-Yves, mon amitié réitérée et qu’IL continue à ECRIRE comme IL l’entend :-)))

    • A propos du Bescherelle, trop peu utilisé, on doit rappeler que dans la langue écrite il convient de faire la distinction entre ceci et cela. Ceci s’emploie pour annoncer ce qui suit ou pour indiquer ce qui est proche ; cela (sans accent sur le a) sert au contraire à évoquer ce qui précède ou à indiquer ce qui est éloigné….. Cordialement

  6. Pingback: Se faire enfler par une campagne de com – The blond biarrote

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s