Domège et Amigorena sonnent la charge

Les deux élus réclament à Michel Veunac de revoir sa copie sur Streeteo.

Et pendant ce temps, Streeteo, imperturbable, poursuit ses essais avec un « scooter à prunes » léger et adapté aux rues en pente de Biarritz, les deux caméras à l’arrière permettant de scanner à grande vitesse les plaques des automobilistes.

Décidément, les mauvaises nouvelles tombent sur le bureau de Michel Veunac presque aussi vite que les contraventions sous l’essuie-glace des malheureux automobilistes biarrots. Alors qu’une partie des commerçants semble se satisfaire des maigres avancées obtenues (lire Sud Ouest du 9 mars) tandis que l’autre partie considère que le nouveau dispositif de stationnement va tuer complètement l’activité commerciale, les élus de Biarritz font un constat très simple : le dispositif technique mis en place par Streeteo ne marche pas et le contrat qui lie la Ville à cette filiale de Vinci doit être suspendu ou dénoncé.

Frédéric Domège, comme tous ceux qui circulent à Biarritz, a pu constater de visu les errances du système Streeteo. Dans son mail adressé au maire, l’élu d’opposition souligne que les agents recrutés sur place font très bien leur travail, contrairement à ce que laisse entendre le maire, toujours prêt à se défausser sur les autres. Mais, compte-tenu des errances du système, il demande de « stopper immédiatement la verbalisation des automobilistes ».

 

François Amigorena, qui a réagi quelques heures après Frédéric Domège et a lu dans « Le Canard enchaîné » la confirmation de toutes ses craintes concernant Streeteo, déplore « le manque de transparence » de la mairie dans ce dossier et demande une résiliation pure et simple du contrat qui lie la Ville à Streeteo.

On espère que d’autres élus vont eux aussi manifester leur mécontentement. À Biarritz, et surtout depuis l’avènement de Michel Veunac, le grand guignol est permanent. Nul doute qu’on va encore avoir du spectacle, le 23 mars, lors du prochain conseil municipal. Comme disait le grand comique Peio Claverie, « On va avoir une semaine ou deux de grogne avant que tout ne rentre dans l’ordre« . Encore raté!

19 réflexions sur “Domège et Amigorena sonnent la charge

  1. La bonne nouvelle, c’est que l’enregistrement vidéo des conseils municipaux va perdurer, comme le prouve cet appel d’offres en cours pour choisir le nouveau sous-traitant gestionnaire de la prestation de rediffusion sur internet.
    http://ville.biarritz.fr/wp-content/uploads/2018/03/Conseils-live-2018.pdf
    (extrait de la plateforme des marchés publics, disponible sur le site http://www.biarritz.fr)
    Espérons juste que ce ne soit pas un proche du maire qui décroche le contrat, histoire de pouvoir contrôler et recouper les passages gênants !!!!!!!
    Oyé oyé les ingénieurs du son ! Si vous maîtrisez le traitement de signal et les coupures automatiques de gros mots du style « je vais le casser celui là », venez travailler à Biarritz !

  2. J’espère bien que la grogne va continuer . Après lecture du Sud Ouest , je suis « assez heureuse » de savoir que les commerçants sont « contents » mais triste pour les citoyens lambda dont je suis . Comme s’il était établi que nous allons la fermer un point c’est tout , et trouver tout à fait normal de devoir payer à l’année dans le peu de zone qui restaient gratuites durant 6 mois . Et bien non ! Grand raz le bol !

  3. Ce qui me frappe(dans les 2 sens du terme) c’est que plus on dénonce dans la société les harcèlements moraux,les surcharges mentales, les troubles psychiques, plus on met en place des réglementations, des lois, des comportements administratifs et des politiques de harcèlements, de
    persécutions et tracasseries psychologiques entrainant des souffrances psychiques chez les citoyens.
    C’est les pouvoirs exorbitants dignes de l’ancien régime, qu’ont pris les politiques et la haute administration sur les citoyens,qui les a transformés en pervers narcissiques où les lois répressives sont pour les autres et pas pour eux. La république avec Macron mais ça a commencé avec Sarkozy (mise en parenthèse avec Hollande) devient au mieux monarchique avec des lettres de cachet et au pire une république bananière qu’affectionne notre président fier de sa légitimité gauche droite. Il est ni de gauche ni de droite ,il est monarchiste libéral. Et sa caste des surdiplomés ,sa cour.

    • Merci de souligner cette république bananière qui depuis plus de 35 ans frappe de plus en plus fort les citoyens qui osent contester devant justice sans pour autant en obtenant gain de cause ne seront jamais indemnisés malgré la reconnaissance de leur bon droit y compris constaté par le conseil d’état de notre pays .

      • Des condamnés sans peine, par la Haute Cour de Justice , montrent bien l’évidence de ces responsables mais pas coupables, lesquels s’amusent à poursuivre leurs méfaits sans crainte que la justice ne les condamne pour les fautes réellement commises plus souvent intentionnelles parce qu’impunis ! .

  4. Bonjour,
    Le jury de l’ENA décrit des candidats moutonniers … – Marianne
    https://www.marianne.net/…/le-jury-de-l-ena-decrit-des-candidats-moutonniers-incapa…
    Il y a 7 jours – Dans son rapport sur le concours d’entrée 2017, la prestigieuse ENA, école des haut fonctionnaires régulièrement critiquée pour perpétuer une forme de pensée unique, s’inquiète de manière particulièrement appuyée de l’incapacité des aspirants énarques à produire une réflexion originale, voire à …

  5. Le propos de Nathalie Mercé ci dessus est intéressant: il souligne bien l’ineptie du maire et d’une décision qui bénéficie à une minorité au dépend de la majorité : INJUSTE (en plus d’être à la base mal ficelée, non discutée, non accompagnée).

    Encore une fois une ville ne peut se réduire à la seule défense des intérêts d’une catégorie professionnelle et le sentiment d’injustice – qui dans le cas d’espèce sera forcément partagé par le plus grand nombre – n’est pas de nature à souder le collectif, collectif toute cité qui souhaite prospérer à besoin.

    Et non Jean-Yves, dans toutes les villes qui ont introduit des zones sans bagnoles, les commerces ne ferment pas bien au contraire: seuls ferment les commerces qui ne proposent rien « à valeur ajoutée » (par ex choix, qualité, service, 50ème restaurant avec carte « sud ouest », 78ème Kebab etc). Si tu fais concurrence à Amazon tu es mort; si tu fais de la tongue à 1 EUR tu es mort. Aujourd’hui avec internet c’est un fait, le commerce est plus difficile qu’avant mais…que penses tu qu’il soit arrivé aux palefreniers avec l’arrivée du moteur à explosion ?

    A moins que tu ne milites en vue d’instaurer la nationalisation des commerces Biarrots en faillite Jean-Yves, il va falloir s’habituer a voir disparaitre les commerces « faibles », c’est précisément la loi du commerce (tu avoueras que c’est quand même surprenant tous ces commerçants qui se plaignent de payer trop d’impôts, qu’il y a trop de fonctionnaires etc mais qui dès que leur enseigne vacille aimeraient être par l’Etat ou la sphère publique….). Je crains que l’on n’ait toujours pas compris ce que commercer signifie en France.

    Une petite vanne (c’est vendredi): je dirais que le thème principal sur ce dossier est… s’é-garer

    Bon ok je l’avoue c’est tiré par les cheveux ;o)

    Un très bon week end à tous et à toutes.

    • vous semblez toujours penser que seuls les commerçants ( forcément poujadistes) patissent de cette lamentable politique….
      Il y a aussi des artisans, indépendants, salariés ( déjà asservis par le grand capital), professionnels de santé etc … qui ont besoin de leur « bagnole », bref des actifs qui n’ont comme seule réponse à leur désarroi les leçons de morale et le mépris de l’inactif au catogan.

  6. On peut savoir qui sont les commerçants content et de quoi, je ne trouve pas le lien de Sud Ouest relatant cela? Merci

    • Les commerçants qui estiment avoir obtenu des « avancées » sont les représentants de l’association du Port-Vieux. La base, elle, reste beaucoup plus perplexe. Et puis au passage, je vous signale qu’il y a parfois des infos dans « Bisque, Bisque, Basque! » qu’on ne trouve pas dans Sud Ouest:-)))

    • Bonjour,
      Vous avez tout à fait raison : j’aurais dû détailler les avancées obtenues par les commerçants.
      – Le délai est repoussé de trois à cinq heures avant d’être obligé de déplacer son véhicule.
      – Si l’on utilise l’application téléphonique OPNGO la première demie heure est gratuite.
      – Une zone bleue de vingt places a été créée au Port-Vieux.
      – L’abonnement de surface serait de 30 euros l’hiver pour les actifs et de 40 l’été.
      – L’abonnement est à 15 euros pour les professionnels de santé avec le droit de stationner 2 heures.

      Tout cela est en apparence très raisonnable, malgré deux MAIS d’importance :
      – Tout d’abord, ces décisions ne peuvent être appliquées que si le conseil municipal les vote, ce qui est loin d’être fait. En effet, les malversations commises par Streeteo et l’économie très improbable du projet risque de conduire à une séance pour le moins animée. Je crois que les conseillers municipaux, qu’ils soient de l’opposition ou de la majorité, en ont marre d’être mis devant le fait accompli.
      – Par ailleurs, je doute fort que Streeteo développe un programme informatique spécifique pour une aussi petite ville que Biarritz. Il y a tellement de tarifs envisagés (il ne manque que celui réservé aux arrières-grands-mères et aux petits hommes verts) que plus personne ne s’y retrouve avec les zones rouges, jaunes et vertes, envisagées par la mairie.
      Mon sentiment? Veunac, une fois de plus est en train d’enfumer tout le monde et cherche à gagner du temps. Il sait que la saison démarre dans quelques semaines et qu’à ce moment-là les commerçants n’auront plus le temps de contester. Et l’hiver prochain, si son plan maléfique aboutit, il affirmera que la concertation est finie.

  7. Pour le tarif de 30/40€ par mois, cela me semble également raisonnable mais à appliquer à tous les quartiers, pour les actifs et résidents? Simple à appliquer puisqu’il s’agit de rajouter les plaques d’immatriculations des voitures de ces actifs à cette fameuse « liste » mais en payant un abonnement. Ce n’est que de l’informatique…mais Streeteo et l’informatique ça fait 2! semble t’il.

  8. Ah le parking quel beau et noble sujet qui mérite de monter des barricades et crier Taïaut !

    Allez y les gars continuez à vous battre pour vos places de parking gratuit (une idée (stupide mais par les temps qui courent…) : pourquoi ne pas réclamer une compensation financière de la Mairie pour vous garer gratuitement sur l’espace public, puisque vous honorez ce dernier par la présence de votre véhicule? A mon avis c’est plus ambitieux que le seul parking gratos sur un espace que TOUS les citoyens payent pour l’aménager (y compris ceux qui n’ont pas de voiture).

    Par contre…

    Me baladant dans Biarritz ce jour j’y ai vu des déjections canines à la pelle sur les trottoirs + des toilettes publiques proprement dégueulasses (sorry pas d’autre mot pour décrire la réalité)…

    Sur que les touristes doivent apprécier le décor …

  9. Une fois de plus, voilà un dossier stationnement qui est pris par le petit bout de la lorgnette des commerçants. Qu’on se rassure, c’est ainsi à chaque occasion dans toutes les villes de France. Or, il faut savoir qu’un commerçant ne voit que son petit bout de trottoir. La notion d’intérêt général lui est complètement étrangère. Quand, à force de vouloir écouter les commerçants, on fait fuir le client, qui paie les pots cassés ? Le commerçant bien sûr. En final, on est obligé de faire le bonheur des commerçants malgré eux. C’est un comble !
    Personnellement, j’ai quitté Biarritz pour une commune voisine il y a peu. Je suis très satisfait de ma démarche et chaque jour qui passe me conforte dans le bien fondé de mon choix. J’ai fait toute ma carrière professionnelle dans l’administration territoriale, semblable à Biarritz, et je n’ai jamais vu une équipe de malfaisants comme ici. Car ne vous trompez pas, lorsque les échéances vont se rapprocher, vous les verrez se rabibocher pour tenter de faire un mandat de plus.
    Je n’ai ni le temps ni les moyens de faire des recherches poussées, mais je suis quasi certain que la fameuse liste de plaques non verbalisables, si elle existe; est tout à fait illégale car anticonstitutionnelle.
    Merci à JYV pour son blog et son action salutaire.

  10. #Courpian le fonctionnaire qui a bossé dans l’administration toute sa carrière !! Pas pris trop de risque,hein! Devenez commerçants, artisans et après on en reparle…

    • Tout le monde ne peut être commerçant ou fonctionnaire mais Brett n’oubliez pas que, petit détail, sans les fonctionnaires pas d’infrastructures, ni d’Etat de Droit vous permettant de commercer…

      Par ailleurs en repensant à ce foutu dossier parking (soit sous-contracter la verbalisation à une société privée):

      j’espère (je n’ose y penser une seule seconde, pas à Biarritz…) que ce fiasco ne soit pas lié à de sombres arrangements visant à « fludifier les relations sociales »…. comme on disait au bon temps de l’UIMM….

  11. Et bien chez nous, à Bordeaux, Juppé viens ce soir de renoncer au stationnement payant en dehors des boulevards sur St Augustin et Caudéran!!!! Très bonne nouvelle….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s