Des élus menteurs comme des arracheurs de parcmètres

Contrairement à ce qui avait été affirmé en plein conseil municipal, les agents de Streeteo Biarritz touchent bien une prime d’objectif.

Le 8 mai était ensoleillé : Streeteo s’est offert une razzia avec les malheureux touristes qui ont cru, en toute bonne foi, que le stationnement était gratuit un jour férié.

Encore un gros mensonge de la Ville, un de plus diront les Biarrots qui suivent l’actualité municipale. Michel Veunac et ses deux complices Guy Lafite et Peio Claverie nous avaient juré que le contrat passé en douce avec Streeteo n’avait pour but que d’augmenter « le taux de respect » des citoyens pour le stationnement payant. La belle blague ! En effet, un document qui a circulé sur les réseaux sociaux (consultable sur www.indeed.fr) et en particulier sur l’excellente page Facebook « Biarritz notre ville » démontre que nos élus sont prêts à mentir sans vergogne pour faire passer en force ce nouveau plan de stationnement.

Compte-tenu des turbulences autour de Streeteo, les candidats verbalisateurs ne se bousculent pas pour venir se frictionner avec les locaux et les touristes tout l’été. Streeteo doit donc déployer tous ses atours pour convaincre les naïfs qu’ils se préparent à exercer le plus beau métier du monde. Vous admirerez la description du poste, nécessitant « le sens du service et de la relation client ». Qu’en pensent les verbalisés du 8 mai, qui, ignorant de bonne foi que les jours fériés sont désormais payants à Biarritz, se sont vus décerner de jolis FPS à 30 euros ? Si l’objectif de la mairie est de dégoûter les touristes de venir s’agglutiner à Biarritz les jours où il fait beau, alors félicitons-la, car elle est en train de réussir au-delà de toute espérance.

D’autant plus que c’est à la fin de cette annonce que réside l’information qui nous prouve que nous sommes dirigés par de fieffés menteurs.  Dans les conditions financières annoncées, Streeteo se sent obligé de préciser qu’outre la rémunération de 1610 euros mensuels, le justicier verbalisateur, pour peu qu’il fasse cracher la mitraillette à procès-verbaux, se verra doté d’une « prime mensuelle sur objectifs de 250 euros »

Interrogé sur ce sujet, un cadre de Streeteo Paris tente de botter en touche : « Non, ce n’est pas une prime de rendement, car pour l’octroyer nous prenons en compte différents paramètres comme la ponctualité ou la bonne présentation. Mais bien entendu, le nombre de FPS délivrés par l’agent entre aussi en jeu » Nous y voilà ! Michel Veunac, aveuglé par une société qui lui a fait miroiter une cagnotte considérable à encaisser, a signé un contrat qui coûte quatre fois plus cher que le recrutement de policiers municipaux dédiés au stationnement, et, non content de mettre à mal le commerce de sa ville, accepte froidement que les citoyens de Biarritz soient désormais rançonnés par des agents qui dans quelques mois, quand la controverse sur Streeteo se sera éloignée, ne toucheront leurs primes d’objectifs que s’ils se montrent de zélés verbalisateurs. Mais quelle honte !

Sur le même sujet, vous pouvez aussi écouter l’intervention de François Amigorena sur Sud Radio :

https://soundcloud.com/user-693170616/interview-francois-amigorena-sud-radio-stationnement-biarritz-12-mai-2018

 

Constitution d’un comité de salut public : la très bonne idée

Certains lecteurs de Bisque, Bisque, Basque ! s’étonnent que des candidats comme Jacques-André Schneck se déclarent dès 2018 pour les municipales de 2020, ou que des adjoints comme François Amigorena ou Édouard Chazouillères affichent publiquement leurs désaccords avec la politique municipale. Ces citoyens très intéressés par la vie publique ne semblent pas prendre conscience de la gravité de la situation et des dégâts qu’est en train de faire un Michel Veunac à la tête de la Ville. Ce dernier s’apprête en effet à endetter Biarritz, via la Socomix, à hauteur de 70 millions (chiffre officiel annoncé qui finira évidemment autour des 100 millions d’euros) pour rénover l’Hôtel du Palais. Or la Socomix est une coquille vide et c’est bien entendu la Ville qui devra honorer les engagements pris, en cas de désastre comme des attentats qui chasseraient quelques temps les touristes de France. Qu’ils soient de l’opposition ou de la majorité, ou même extérieurs à l’équipe municipale, tous se rejoignent pour dire qu’il faut absolument empêcher cela.

D’où l’idée de plusieurs grandes figures de la vie politique locale comme Saint-Cricq, Tardits, Amigorena, Chazouillères ou Schneck, de se rassembler en une sorte de « comité de salut public », toutes tendances politiques confondues, pour dénoncer en commun les errances de l’équipe dirigeante actuelle.

Rien n’est encore fait, mais voilà un projet respectueux des intérêts des Biarrots et qui honore la politique. Un projet d’une autre dignité que celui des élus de la majorité qui critiquent Veunac en douce mais le laissent faire en espérant qu’il va se planter et qu’ils pourront se présenter contre lui en 2020.

11 réflexions sur “Des élus menteurs comme des arracheurs de parcmètres

  1. Evidemment et sans surprise, une fois de plus dégoûté de ce mensonge et de la façon immonde de faire de Veunac et sa clique. Jusqu’a quand va-t-on les laisser faire ? C’est franchement à vomir.
    Le projet de comité de salut public est une bonne idée mais il faut absolument le mener à son terme. Il est plus que temps d’arrêter cet incompétent de Veunac et sa pauvre municipalité d’irresponsables, ils ont déjà fait assez de mal à Biarritz et aux biarrots.

  2. Non seulement tout cela est bien entendu tout à fait vrai (Jean-Yves Viollier a bien trop d’intelligence et d’expérience, mais aussi d’honnêteté pour s’amuser à mentir), mais s’agissant du Palais, c’est encore plus grave.
    Car certains osent nous dire: Il n’y aura pas de garantie de la Ville sur les emprunts de la Socomix!
    Mon oeil! Comment prendre à ce point les banquiers pour des idiots après le « roulage dans la farine » de Borotra par Dexia CLF et Vinci sur la Cité devl’Océan?
    Les choses sont simples:
    – La Socomix est une SEML de la Ville, qui en possède la quasi-totalité du capital. Si les résultats d’exploitation ne sont pas au rendez-vous (ce qui est extrêmement probable, les mêmes et non des moindres qui évoquent l’absence de garantie estimant qu’il n’y a pas de marché pour un Palace sur la Côte atlantique!, si donc la Socomix ne peut honorer ses échéances, devant n’importe quel tribunal la Ville sera considérée comme responsable des dettes de la Socomix, même en l’absence de garantie formelle;
    – Hyatt serait titulaire d’un contrat de simple gestion (exploitation) sans aucune responsabilité juridique; à noter que le personnel resterait Socomix!…peut-être avec un management inversé…
    – Il est question que la Vllle apporte le fonds de commerce (et pas les murs) à la Soocomix, sans doute en contrepartie d’une augmentation de capital (la valorisation de l’apport va en soi être un poème économico-politico-financier !). Ce fonds de commerce sera donc saisi, aucun doute!
    – Et si cela ne suffit pas, les créanciers obtiendront sans difficulté des hypothèques judiciaires sur les murs;
    LA VILLE PERDRA ALORS LE PALAIS SANS EN AVOIR JAMAIS PERÇU LE PRIX.
    Bravo pour ce montage, Messieurs Veunac et Lafite!

    Si d’aventure, je devenais maire de Biarritz, mes tout premiers actes seraient:
    – de lancer le plan de circulation, de mobilité, de transport intermodal et de stationnement sur tout le territoire de Biarritz;
    – de résilier le contrat Streeteo et de refonder et renforcer la police municipale, qui devra enfin s’occuper, pas seulement du stationnement, mais aussi des incivilités au premier rang desquelles le bruit et la pollution;
    – de résilier tous les contrats passés sur le Palais par la Socomix et d’engager la dissolution de celle-ci et, par un appel d’offres international transparent et bien conçu, la vente de l’hôtel, murs et fonds, avec des obligations précises pour l’acheteur.

    • C’est une vision purement comptable et gestionnaire des choses. L’hoteL du Palais est un bien culturel et historique qui appartient non seulement aux biarrots. aux français bien sûr mais aussi à la mémoire de l’Espagne et pourquoi pas l’Angleterre où est toujours enterré Napoléon.. Tout ça pour dire que le caractère universel de ce lieu mythique n’est plus à démontrer.Bien sûr j’aurais pu citer toutes les têtes couronnées , les russes blancs, le roi Farouk ect.
      Qui se souvient encore de l’histoire du Ritz,du Plazza Athénée,de l’hotel Meurice…Et pourtant toutes ces demeures ont été vendues.Certes elles rapportent mais elles ont perdu leur âme.Un peu comme une call-girl qui gagne bien sa vie en vendant son corps mais qui n’a plus d’âme.Je ne crois pas que c’est ce que vous souhaitez pour ce bien à la fois matériel et immatériel.Je pense que votre réaction est une déformation professionnelle et probablement une vision limitée par des oeuilleres purement matérialistes.Cherchons d’autres destinations pour l’hôtel du Palais avec l’aide de l’etat,de la région,des mécènes ,d’un emprunt municipal.Pourquoi ne pas en faire une maison historique du second empire ,avec organisation de colloques,séminaires,congrès à caractère culturel ,historique et artistique…Bref,un lieu ouvert qui contribue à une plus value autre que financière..,

      • Bonjour Hamel,
        Plutôt élogieux sur vos habituels commentaires, je suis un peu surpris par votre point de vue sur l’Hôtel du Palais. Depuis des années, la Chambre Régionale des Comptes souligne l’hérésie que représente la gestion d’un palace pour une ville. Du temps de Borotra, la mairie dépensait 200 000 euros par an en frais de logements et de réception et ne touchait que 170 000 de redevance, alors qu’elle aurait dû en toucher environ six fois plus. Pour que nos politiques locaux puissent se goberger et fréquenter des élus de niveau national, est-il logique que les contribuables biarrots soient taxés et subventionnent indirectement les séjours des Fillon ou autres politiques venus se prélasser au Palais? Bien sûr, je suis aussi sensible que vous à l’histoire, mais quand on est une ville surendettée, on passe la main à des entreprises privées au lieu de se lancer dans une aventure où nous pourrions tout perdre. comme le souligne Jacques-André Schneck.

      • J’apprécie votre franc parler et votre liberté de ton,mais je pense que ce serait une bonne chose de vendre la villa Eugénie.Personnellement je n’identifie mes remarques ou analyse ni par le passé grand maire ni par l’actuel et encore moins par le ou la future.
        Je m’exprime sur mes projets en essayant d’être le plus objectif possible. Quant au Pfff ,il faut savoir que devant les grands chênes il ne pousse que des champignons. Certains sont comestibles.Beaucoup sont indigestes.

      • Je souhaite que tout le monde débatte librement sur ce blog et, à ce titre, n’étant nullement détenteur d’une quelconque vérité même si j’ai des convictions, j’apprécie particulièrement les échanges que nous avons.

  3. Excellente idée que ce comité de salut public et j’encourage tous les acteurs cités à s’unir car de la seule union et cohésion peut naitre un projet cohérent et fort.

    Mr Schneck a 1000000000 fois raison : il faut vendre le Palais qui est un boulet pour la ville et la désendetter et investir avec le produit de la vente.

    Arrêtons de romantiser cet endroit dont la vaste majorité des Biarrots n’a que faire – vaste majorité qui n’y est jamais entré car ce n’est pas un lieu public (mais un lieu privé ouvert au public) et que les tarifs pratiqués sont hors de portée des bourses.

    Quant au mensonge….je vous conseille l’illustration excellente de ce post sur twitter : https://twitter.com/FriendsOfSciMed/status/992636108281278465

  4. Il n’y aura peut être pas que Veunac à se faire offrir un voyage dans les îles à la fin de son mandat. A en lire l’article SO de ce jour, traitant de la négociation en cours entre l’agglo et Vinci pour permettre la gratuité de l’autoroute Ondres / Hendaye, je me dis que les maires d’Anglet et de Bayonne vont être mis à « rude épreuve » avec de potentiels conflits d’intérêt ou autres cadeaux divers et variés.
    Bref, un peu de magouille en perspective !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s