La villa Sion, un nouveau Bigueyrie ?

La mise en vente de la villa Sion prouve une fois de plus à quel point Veunac et Lafite semblent peu soucieux des intérêts biarrots. Démonstration en trois photos.

Une fois de plus, Michel Veunac s’est montré totalement dépassé pendant le dernier conseil municipal.

Avec des vendeurs comme cela, vous ne risquez pas de faire fortune ! Comme pour les écuries de Bigueyrie, Veunac et Lafite, lors du conseil municipal du 28 septembre, ont tout fait pour déprécier la villa Sion qu’ils souhaitent vendre. « Servitudes de passage » … « état de vétusté » … « coût d’entretien non négligeable ». À les en croire, c’est presque indécent de vendre à 2400 euros le m2, quand Kleber se vend à 4800 et que le prix moyen du m2 sur Biarritz en 2018 tourne à 6 000 euros.

L’estimation à 980 000 euros de la villa Sion semble indiscutable, alors que pour les écuries de Bigueyrie les Domaines étaient passés du simple au double. Bien entendu, cette désinvolture cache quelque chose, comme vous le découvrirez dans l’article ci-dessous « Les proches avant les Biarrots ».

Vendredi soir, pour illustrer la vente de la villa Sion, les conseillers municipaux ont eu droit à la projection d’une photo on ne peut plus explicite :

Vu comme cela, évidemment, on ne donnerait pas cher des 400 mètres carrés du bâtiment proposé. Bisque, Bisque, Basque ! a donc eu la curiosité de chercher la villa Sion sur Google Earth. Tout de suite, le bâtiment au premier plan, estimé par les Domaines à 980 000 euros devient nettement plus intéressant. Une belle bâtisse de trois étages, d’une surface de 400 m2 face au château Boulart, dans un quartier prisé de Biarritz, c’est vraiment cadeau.

Pour vérifier cette impression de prix avantageux, reste un moyen simple. Chercher sur le site seloger.com une maison mise en vente au même prix. Voilà ce qu’on peut trouver :

Conclusion : simple particulier ou proche du maire, vous n’achèterez vraiment pas le même bien pour le même prix.

6 réflexions sur “La villa Sion, un nouveau Bigueyrie ?

  1. Je pense que même avec travaux je suis acheteur… Vous pouvez faire passer le message au maire…? Merci d avance

  2. Si les sympathisants de Ramdam s’intéressent au logement social à Biarritz qu’ils sachent que la Mairie (toujours « officiellement » à la recherche de foncier pour construire du logement social ….!!!) a mis en vente deux parcelles à Saint Charles qui auraient permis d’envisager des logements sociaux intelligents et favorisant la mixité sociale par le biais d’un OFS (Organisme Foncier Solidaire) comme à Lille et d’autres communes qui essaient de bousculer un peu la fatalité du ghetto pour les pauvres (Ranquine ou Kléber chez nous …) !

    AVIS D’APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE COLLECTIVITE :
    VILLE DE BIARRITZ – Avenue Edouard VII – B.P. 58 – 64202 BIARRITZ Cedex ( : 05.59.41.59.41 – e.mail : marche@biarritz.fr
    OBJET DE LA CONSULTATION :
    La présente consultation a pour objet de désigner les bénéficiaires de la cession, par la commune de BIARRITZ, des parcelles suivantes :
    1) LOT1:UneparcellesiseàBiarritz14rued’Alsace,cadastréeABn°210
    Cette cession sera réalisée en vue de la construction d’un programme d’habitations collectives.
    La consultation est ouverte à tous les opérateurs (opérateurs sociaux et opérateurs privés).
    Les candidats feront leur affaire de la conception, la réalisation et du financement de l’ensemble du projet immobilier (logements sociaux et logements libres).
    2) LOT2:UneparcellesiseàBiarritzruedu8mai1945,cadastréeADn°196p Cette cession sera réalisée en vue de la construction d’un programme d’habitations collectives.
    La consultation est ouverte aux opérateurs sociaux
    Les candidats feront leur affaire de la conception, la réalisation et du financement des logements sociaux.
    Les lots seront attribués séparément.
    Les candidats peuvent répondre à un ou aux deux lots.
    OBTENTION DU DOSSIER DE CONSULTATION :
    Le dossier de consultation de la cession sera transmis gratuitement sur demande à la Direction des marchés et contrats publics de la Ville de Biarritz (coordonnées ci- dessus). Les visites seront organisées dans les conditions fixées au dossier de consultation.
    REMISE DES OFFRES :
    17 septembre 2018 à 17 h 00, à la Direction des Marchés et Contrats Publics de la Ville de Biarritz, sous enveloppe fermée portant la mention « CONSULTATION POUR LA CESSION DES PARCELLES ALSACE / 8 MAI 1945- Offre – Ne pas ouvrir au service courrier ».
    L’image contient peut-être : maison, ciel, arbre, voiture et plein air
    Aucun texte alternatif disponible.

  3. Un bon moyen de contrer la décision concernant  » la Villa SION » présentée par la mairie de Biarritz serait de lancer l’offre de la vente de cette villa au prix estimé par les domaines soit la somme de 980 000 euros , et voir ainsi combien en offrirait le simple particulier qui souhaite de cette façon s’installer à Biarritz . Les offres sur ce prix seront ainsi adressées au Maire qui pourra ainsi nous dire quels autres bâtiments peuvent aussi être vendus de la même façon .

  4.  » Notion de « valeur réelle »

    La valeur réelle d’un bien n’est pas obligatoirement constitutive du prix le plus élevé de ce bien, aucun principe n’imposant aux collectivités de « céder leur domaine privé au mieux-offrant » (CAA Douai, 25 octobre 2012, n° 11DA01951 ; CAA Nancy, 4 mars 2004, n° 99NC01047 ; CE, 12 juin 1987, n° 71507 ; CAA Nantes, 9 avril 2014, n° 12NT03058 ; CAA Nantes, 26 octobre 2012, n° 11NT01557).
    Néanmoins, le risque de contestation est évidemment plus élevé que si le bien est attribué au mieux-disant.
    La notion de valeur réelle d’un bien n’est définie ni par les textes, ni par la jurisprudence. Il appartient donc à la collectivité de choisir le moyen le plus sécurisé lui permettant de déterminer la valeur réelle du bien qu’elle souhaite céder.
    La jurisprudence précise simplement cette notion de valeur réelle en l’associant le plus souvent à la pratique et aux conditions du marché (voir notamment en ce sens : CAA Douai, 10 décembre 2009, n° 09DA00250 ; CAA Nantes, 26 octobre 2012, n° 11NT01557).
    Les notions de « pratique et conditions du marché » n’étant elles-mêmes pas définies, la collectivité doit déterminer ce qu’elles recouvrent. A titre d’exemples, on peut citer les expertises, domaniales ou indépendantes, les études de marché, les côtes et bien sûr la mise en concurrence, comme moyens de déterminer la valeur réelle d’un bien.
    A ce titre, la mise en concurrence effective auprès d’une large audience apparaît comme le moyen le plus sûr afin de déterminer la valeur réelle d’un bien.
    L’avis du service des domaines (Directeur départemental des finances publiques) sur la valeur d’un bien peut, comme tous les avis d’experts, être pris en compte afin de déterminer la valeur réelle d’un bien.

    Toutefois, cet avis – comme tous les avis d’experts – reste un simple indice de la valeur réelle d’un bien, susceptible comme tel d’être remis en cause (CAA Douai, 10 décembre 2009, n° 09DA00250 ; CE, 2 juillet 2014, n° 366150 – a contrario -).  »

    ____________________

    En l’occurrence « la MISE EN CONCURRENCE EFFECTIVE AUPRES DUNE LARGE AUDIENCE » serait la solution la plus souhaitable pour lever le doute sur une des opérations immobilières de notre Mairie lors même que d’autres ont souffert d’une suspicion de favoritisme au profit d’acheteurs affidés ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s