Boissier demande un référendum sur le Palais

Membre de la majorité municipale, le délégué à la participation citoyenne propose à Veunac de mettre ses actes en accord avec ses idées en organisant une consultation des Biarrots. Pas de réponse !

Le plus rageant dans cette équipe municipale qui tire désormais à hue et à dia, c’est qu’il y a d’authentiques talents catastrophés par la façon dont est gérée cette ville ! Hervé Boissier est un de ceux-là. Depuis 2014, bien que membre de la majorité municipale, il n’a jamais hésité à s’opposer à Michel Veunac, et a toujours démontré un grand souci des Biarrots. Décidé à ne pas se représenter en 2020, l’homme libre Boissier, pas convaincu par le montage financier voulu par la Ville, a écrit à Michel Veunac pour lui demander d’organiser un référendum d’intérêt local. Et devinez ce qui s’est passé ? Michel Veunac s’est bien gardé de répondre. Excédé par ce silence, à la veille de la décision à prendre la plus importante de la mandature, Hervé Boissier s’est donc tourné vers Bisque, Bisque, Basque !

Biarritz le 6 octobre 2018

Lettre à monsieur le Maire de Biarritz

 

Objet : l’hôtel du Palais

Monsieur le Maire,

 

Nous voici confrontés à la deuxième étape que vous avez décidé de mettre en œuvre concernant l’hôtel du Palais. Après le bail emphytéotique que vous avez fait voter le 30 juillet de justesse, grâce entre autres à l’appui inattendu d’une partie de l’opposition municipale, vous allez nous demander d’approuver le transfert du fonds de commerce du Palais à la SOCOMIX.  Cela, en dépit de toutes les incertitudes qui pèsent sur l’option que vous avez choisie, et tous les risques qui pourraient en découler.

Le sujet de l’hôtel du Palais est l’un des plus importants que nous ayons eu à traiter pendant cette mandature. Plusieurs options pouvaient être envisagées, y compris la vente de cet établissement. Vous n’avez jamais accepté de débattre sur les diverses possibilités envisageables. Vous avez sans cesse refusé de livrer aux élus municipaux les éléments de ce dossier jusqu’à ces derniers jours. Le contenu des documents récemment dévoilés, ne sont aucunement convaincants, et au contraire, même inquiétants, ainsi que l’ont démontré certains de nos collègues plus compétents que moi en termes d’hôtellerie de luxe et de contrats commerciaux.

 Vous avez choisi de vous orienter vers la formule que vous nous présentez aujourd’hui comme étant la seule possible. C’est votre avis et celui de quelques uns de nos collègues, mais ce point de vue est loin d’être partagé massivement. Cette option, votre option, fait courir des risques, et ceux-ci, pèsent non pas sur une entreprise commerciale privée et des fonds privés, mais sur le devenir de la ville c’est-à-dire des Biarrots, de tous nos concitoyens et par conséquent sur des fonds publics.

Actuellement, dans notre ville, ce sujet est au centre des discussions et des interrogations de nombreux Biarrots qui considèrent avoir leur mot à dire sur le devenir du Palais.

Vous avez depuis longtemps fait état de votre réel intérêt pour l’expression citoyenne et l’exercice de la démocratie participative à Biarritz. Récemment vous m’avez donné mission de faire vivre et favoriser cette démarche. Aussi à ce titre, aujourd’hui je vous le dis haut et fort : ce sujet qui a fracturé notre majorité, mérite de recueillir l’avis de l’ensemble de nos concitoyens.

Vous avez refusé de porter le débat au sein de notre majorité. Erreur manifeste, si on veut bien objectivement constater les dégâts occasionnés au sein de celle-ci. Il en sera de même pour les Biarrots si vous ne les consultez pas. Vous avez l’occasion unique de valoriser votre image et celle de votre mandature, de poser un acte fort en termes de démocratie locale. Je vous en conjure réfléchissez bien au conseil que j’ose vous donner car il est fondé et il est objectif.

Objectif car, vous le savez, je n’aspire à rien, dans la confrontation électorale qui se prépare, je n’attends donc aucun « bénéfice personnel » a quelque titre que ce soit, ni de qui que ce soit.

Vous avez choisi une option pour l’hôtel du Palais et c’est votre droit, mais vous avez voulu imposer ce choix sans aucun débat sur la pertinence de votre choix et sans écouter ceux qui préconisent d’examiner les autres options existantes, et ça, en démocratie c’est une erreur et une faute pour ne pas dire une tentative d’abus de pouvoir.

 Puisque, comme vous l’affirmez si souvent, les Biarrots veulent que la ville reste propriétaire de ce Palace alors vous devriez accepter sans crainte de les consulter. Suspendez la décision arrachée le 30 juillet, organisez des réunions d’informations et des débats contradictoires, des rencontres largement ouvertes aux Biarrots, portant sur les diverses solutions crédibles et sécurisées, pouvant être envisagées.

Mercredi 10 octobre à 17 heures, la consultation organisée par Sud Ouest était édifiante : des avis très partagés sur la vente ou la conservation du Palais mais une unanimité des Biarrots pour demander un référendum sur le sujet.

J’en vois au moins trois :

  • Vente du Palais à un groupe Hôtelier de haut niveau,
  • Vente du fonds de commerce à sa vraie valeur avec un loyer conséquent pour les murs, à charge de l’exploitant.
  • Poursuite de la gestion actuelle en y apportant des aménagements nécessaires en termes de gestion, de modalité de gouvernance, accompagné d’un plan de financement adapté et progressif, permettant d’effectuer les travaux indispensables et, à terme son embellissement.  

Procédez ensuite à une large consultation par un référendum d’intérêt local afin d’avoir une base solide pour conduire à bien le projet répondant au choix prioritaire de nos concitoyens. Aucune contestation ne serait ensuite légitime et on peut estimer que les tensions actuelles s’apaiseraient à défaut de disparaître.

J’ose espérer une réponse de votre part.

Je vous prie de croire, monsieur le Maire, à l’expression de ma considération.

Hervé BOISSIER

Conseiller Municipal

Délégué à la Participation Citoyenne

PS : Puisqu’il a été question de déloyauté et de LOYAUTÉ, je veux affirmer que cette dernière n’est absolument pas synonyme d’obéissance aveugle, de soumission craintive, ou de veulerie courtisane. La LOYAUTÉ implique d’être « vrai », droit, franc, sans calcul intéressé, ni crainte de déplaire.

Être loyal, c’est tenter de préserver celui ou ceux à qui elle s’applique avec sincérité, même au risque de ne pas être compris.

C’est ce que je crois faire à votre égard et ce que je fais et ferai à l’égard des Biarrots.

Copie : Mesdames et messieurs les Membres du Conseil Municipal

4 réflexions sur “Boissier demande un référendum sur le Palais

  1. Je propose un référendum local avec la question et les options de réponses suivantes :

    Approuvez vous le projet de Mr Veunac pour l’Hôtel du Palais ?

    Réponse A : OUI
    Réponse B : 2 fois OUI
    Réponse C: CARREMENT

  2. Pourquoi pas « un retour vers le futur » où comme en 1991, une coalition municipale avait mis en minorité le Maire de l’époque. Cette coalition pourrait aller jusqu’à faire voter le recours à ce référendum. Il existe un fil rouge entre ces deux époques : la grande plage de Biarritz qui fait face tant au casino municipal art-déco que le maire de l’époque voulait détruire que l’hôtel du palais que le maire actuel veut transformer en aspirateur des portefeuilles et autres portes-monnaie des contribuables Biarrots présents et à venir.
    Monsieur Boissier, pourquoi ne pas prendre et brandir fièrement l’étendard de cette révolte face à tant de dénis de démocratie ? Cette coalition est possible. Un élu digne de ce nom ne peut pas rester insensible à l’idée d’un référendum sur un sujet d’une telle importance.

  3. Je pense que vendre tout en laissant des clauses sur le contrat de vente comme :
    Hotel Palace
    Ouverture a l annee
    Conserver le bon état des lieux et dans la même style / rénovée
    Une table gastronomique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s