Maïder Arosteguy intervient à son tour

Le démenti du maire ne rassure décidément personne. La conseillère municipale demande à Michel Veunac de montrer les documents écrits de l’engagement des banques.

Invité sur France Bleu Pays basque, ce matin, François Amigorena s’est montré catégorique. Après avoir montré au journaliste qui l’interviewait les preuves de ce qu’il affirme, sous réserve de confidentialité, il persiste et signe. Le Crédit Agricole et la Banque postale sont toujours en intenses tractations avec la mairie et n’ont pas encore accordé le prêt de 50 millions nécessaires à la Ville pour les travaux du Palais. La date butoir étant jeudi, on peut imaginer qu’une renégociation des taux ou un engagement de la Ville sur l’emprunt de la Socomix pourraient être au centre de la discussion.

Inquiète de la situation malgré le démenti de Veunac, Maïder Arosteguy écrit à son tour au maire pour qu’il rassure les Biarrots en produisant les documents prouvant que tout est réglé avec le Crédit Agricole et la banque postale. Ce qui ne saurait tarder sans doute. Il restera juste à vérifier que les conditions accordées par les banques seront bien celles qui ont été annoncées aux élus, il y a quelques jours.

 

10 réflexions sur “Maïder Arosteguy intervient à son tour

  1. Ben quoi Maider : tout le monde dit que les taux vont remonter, pas vous ????

    …A Biarritz surement avant partout ailleurs ;o)

    VEUNAC SANTO SUBITO !

  2. F AMIGORENA dans son premier courrier est catégorique  » les banques refusent de préter « . Ce matin à la radio, ils sont toujours en intenses tractations…. Pas très pro tout de même !!!

  3. A lire de ce jour sur France Bleu : https://www.francebleu.fr/infos/politique/hotel-du-palais-de-biarritz-publiez-une-attestation-monsieur-le-maire-1540278804?fbclid=IwAR1EuwczGcZygFIohEBluAyV7_lc5_VFKRieY4UGYbArB2EDoQZBPY1_PKI

    Le podcast de l’interview de François AMIGORENA ce matin sur France Bleu Pays-Basque peut être écouté en cliquant sur le lien en bas de l’article ci dessus.

    Merci François AMIGORENA ainsi qu’à toutes et tous les élus du Conseil Municipal qui ont eu le courage de refuser de suivre le duo Veunac-Lafite sur ce malheureux dossier.

  4. ancien conseiller bancaire professionnel, je suis étonné par les propos de M Veunac : soit l’accord de principe a été donné, soit non; que l’accord soit soumis à conditions, c’est fréquent mais alors le conseil municipal aurait du en être informé. Tout cela est bien brumeux, pour ne pas dire enfumé mais n’est ce pas la période des écobuages?

  5. J-1 : Pendant que Veunac prépare le G7 au casino bellevue, Lafite assiste au palais à la préparation de signature de demain des contrats avec Hyatt, les banques, l’entreprise Eiffage et les administrateurs de la socomix. Demain, vous pourrez ainsi découvrir le communiqué de Veunac qui brandit enfin ses contrats, modifiés et renégociés jusqu’à la dernière minute. La locomotive est lancée et rien ne semble pouvoir la faire dérailler.

  6. Les contrats sont bel et bien signés desormais, avec un representant Decaux nommé comme nouvel administrateur.
    Quant aux clauses sur l’hypothèque et les cas de cessions, des petites phrases prévisibles en interligne ont gentiment du s’inviter …en douce.
    Veunac va pouvoir faire le fier demain pour son communiqué finalement reporté d’un jour.

  7. En plus d’autres facteurs de réflexion, la lecture sur Sud-Ouest du compte rendu de la conférence de presse donnée le 26/10 par le Maire de Biarritz, Président de la Socomix laisse abasourdi.
    Le journaliste qui cite la SEM qui gère le Palais, PROPRIETE DE LA VILLE, aurait du écrire qui gérait, car après le vote du 15 octobre, la Ville est seulement nue propriétaire, ce qui change beaucoup de choses.
    En effet, comme l’a très bien expliqué l’ex premier opposant converti au projet le 30 juillet dernier, en consentant un bail emphytéotique la Mairie se décharge des travaux d’entretien qui sont à la charge exclusive du preneur.
    Il y a me semble-t-il un petit bémol. Sauf erreur de ma part, seuls les travaux d’entretien courant sont concernés, les travaux de grosses réparations incombant au propriétaire.
    S’il en est bien ainsi, l’affirmation péremptoire de notre Maire qui a déclaré lors du Conseil du 30 juillet que la Ville ne mettrait pas un centime dans cette affaire me parait compromise.
    Si le PDG de la Socomix exige du Maire qu’il remplisse son devoir (travaux de couverture par ex), que se passe-t-il ?
    Par ailleurs, et lors du même Conseil, le Maire, en réponse à un élu qui a posé la question de savoir pourquoi un projet de Four Seasons à 64,4 K€ jugé rédhibitoire devenait réaliste dans le projet Hyatt, a répondu sans rire que, dans le premier cas, il s’agissait d’une estimation d’avant projet sommaire donc évolutif vers le haut, et dans le cas actuel d’un coût définitif…
    Sauf que ce montant « définitif » le 30 juillet est devenu environ 85 K€ le 15 octobre….Cherchez l’erreur…..
    Personne ne semble pouvoir aujourd’hui raisonnablement donner un chiffre sur le montant des travaux.
    L’estimation actuelle est encore susceptible d’évoluer, d’autant plus que, s’agissant d’un bâtiment classé, (participation DRAC), un Architecte des Bâtiments de France devra, à ma connaissance, intervenir, ce qui risque encore de tirer les prix autrement que par le bas.

    Toujours au cours de ce même Conseil, les partisans du projet ont déclaré, ce qui était exact à l’époque, que la Ville, majoritaire à la SEM pourrait toujours revenir en arrière car elle avait tous les pouvoirs.
    Il en est autrement depuis le 15 octobre avec l’arrivée d’actionnaires privés. Si la Ville dispose toujours de la majorité au capital, il y a en face, une minorité de blocage.
    Sans conséquence aucune ?
    Notre grand argentier a déclaré, « rien n’a changé dans les conditions de garanties » ,
    le problème est « à la marge », chiffré « approximativement « de tête » en conférence de presse à 150.000 euros d’intérêts supplémentaires en attendant « la purge » du droit de recours (par an ?) Cela n’accrédite-t-il pas la thèse de l’auteur du recours ?
    Lorsqu’il a signé, ou fait signer les contrats ne connaissait-t-il pas le chiffres ? Surprenant pour un chantre de la gestion intelligente.

    Les contrats ont été signés le 25 octobre, et étonnament, la Caisse des Dépôts partenaire privilégié des Collectivités n’est pas présente. Curieux…
    Curieux aussi que le nom des banques qui avaient remis leur lettre d’engagement le 29 juillet
    (déclaration du Maire en Conseil du 30) aient été connus si tard.
    Curieux enfin que les élus aient été amenés à voter avant d’avoir connaissance de toutes ces informations les 30/7 et 15/10.
    Un vote pour lequel tous les éléments ne sont pas sur la table est-t-il acceptable ?
    Ceci conforte les arguments des contestataires dont l’expression des divers risques n’a pas été entendue, et fait peser un doute sur la crédibilité à accorder à ce projet.

    Le vote du 30/7 s’est fait à 18 contre 17.
    Celui du 15/10 à 20 contre 15.
    Trois voix auraient suffi à faire basculer la décision:
    – trois comme celles des élus socialistes qui ont tenté de nous « expliquer l’inexplicable », allant, selon ce qui a été dit et écrit contre l’avis de leur groupe politique. Ambiance….
    – trois comme celles des élus de l’opposition qui nous ont bredouillé un discours laiteux et inconsistant qui n’ a convaincu personne.
    – trois comme celles des trois élus de la majorité, qui nous ont servi, pour deux d’entre eux, un discours servile sans intérêt qui a fortement ressemblé à un « serment du jeu ….de poires ».
    Pour le troisième chacun en pensera ce qu’il veut.
    – pour les autres partisans du projet -totalement muets- il serait intéressant de connaitre le fond de leur pensée.
    Le Vote a eu lieu, la majorité l’a emporté.
    C’est une « Victoirrrre de la Démocrrrratie » comme aurait dit un célèbre politique ex locataire de la place Kossuth…

    Pour nous, Biarrots, spectateurs de ce mauvais feuilleton dont le mot « fin » n’est encore pas écrit,
    réfugions nous derrière ce grand moment d’un ex Président;

    p…….. encore (presque) deux ans……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s