Qui aurait un euro pour que Lafite mange à sa faim ?

Pique-assiette permanent de la vie publique, notre grand argentier n’arrive pas à concevoir qu’on puisse se passer de sa lumineuse présence lors d’un événement municipal.

On ne devrait pas rire de la pauvreté, mais l’anecdote contée par Sud Ouest, samedi 27 avril, en a fait ricaner plus d’un. Biarritz vient en effet de connaître un de ces drames de la misère comme on n’en souhaite à personne. Surfeur passionné même si, comme dirait Coluche, le dernier qui l’a vu à l’eau sur une planche n’est pas jeune, Guy Lafite se donne éperdument à la vie publique depuis des décennies. Et bien évidemment au vu de ses compétences, ce puits de science qui sait tout sur tout en faisant toujours preuve d’une modestie infinie, ce Mozart de la finance qui passe son temps à élaborer des plans que les imbéciles qui l’entourent ruinent immédiatement, n’est vraiment pas payé à la hauteur de son talent d’énarque et connait des fins de mois si difficiles qu’il est obligé d’attendre la braderie annuelle pour acheter ses pulls en cachemire.

Lafite pleurniche et les Biarrots ricanent.

En 2014 peu après son élection, Michel Veunac a empoché pour son compte la quasi-totalité de l’enveloppe municipale ne laissant à son premier adjoint qu’une aumône mensuelle presque indécente pour un énarque de sa valeur. Vous imaginez donc sans peine les constantes acrobaties auxquelles cet homme doit se livrer pour tenir son rang et être présent sur tous les événements de la vie publique et en particulier ceux dotés d’un riche buffet !

Nécessité faisant loi, Guy Lafite est donc devenu un pique-assiette de première s’arrangeant toujours pour que ses comptes personnels ne soient pas malmenés. Secrétaire général adjoint de la mairie de Paris en 2003, il avait été épinglé par France-Soir puis Le Nouvel Observateur pour avoir bénéficié d’un somptueux logement de fonction. Une libéralité légale à l’époque mais pour le moins pas très morale quand on bénéficie d’un salaire plus que confortable et qu’on sévit dans la vie publique.

Arrivé à Biarritz, notre grand argentier recruté par Didier Borotra s’était distingué en réclamant une place gratuite pour le BO. La première des solidarités avec le club de rugby constamment déficitaire serait que les politiques paient leur place comme les autres, mais c’est tellement plus simple de voter des subventions et donc de se faire payer indirectement sa présence en tribune officielle par les contribuables, tout en proclamant son amour indéfectible pour le BO les soirs de conseils municipaux.

Cette fois, « La Faillite-nous-voilà ! » se ridiculise avec la soirée d’ouverture de la Maïder Arosteguy Cup qui s’est exceptionnellement déroulée au Maria Cristina de Saint-Sébastien puisque Le Palais est fermé. Un bon dîner vient de lui passer sous le nez et sa colère contre l’organisateur Rabagny a été décuplée lorsqu’il a appris que sa grande copine Nathalie Motsch était présente à la cérémonie. Une colère que Guy Lafite aurait mieux fait de garder pour lui. L’adjoint aux Finances ne semble pas savoir en effet que le dîner était payant ( Richard Tardits, par exemple, s’était offert une table ) et que « Calamity Nathalie » avait été invitée par des amis.

Si les Biarrots ne l’aident pas, Lafite va finir en chemise…

De cette histoire édifiante, les Biarrots pourront donc tirer une triple morale :

– Robert Rabagny est un organisateur rigoureux qui ne dépense pas n’importe comment la maigre subvention de 6 000 euros que lui alloue la mairie. Un chiffre un peu ridicule quand on connait le prestige de cette épreuve comparé à un championnat du monde amateur de longboard qui a obtenu de la Ville une subvention de… 100 000 euros !

– Lafite rêve de rencontrer d’authentiques surfeurs mais n’a visiblement pas les moyens de s’offrir un dîner au Maria Cristina. Peut-être que les Biarrots qui s’apprêtent à donner pour la reconstruction de Notre-Dame devraient reconsidérer leurs plans et adresser leurs dons au monument en péril qu’est le premier adjoint.

– Nathalie Motsch a visiblement beaucoup d’amis alors qu’il ne s’en est pas trouvé un seul prêt à endurer les monologues autosatisfaits de Guy Lafite pendant tout un repas.

C’est triste parfois une vie de premier adjoint.

5 réflexions sur “Qui aurait un euro pour que Lafite mange à sa faim ?

  1. Quelle bande de clampins !

    Cette anecdote témoigne bien de leurs pratiques incestueuses, de leurs passe-droits permanents sans aucune vergogne, invités partout, ne payant rien jamais ou presque au prétexte qu’ils sont élus.

    Vivement 2020
    .

  2. Lafite s’est fait photographier devant la galerie de Sylvain Cazenave en compagnie de Claude Durcudoy et Kai Lenny ( des gens à qui il a tout appris en matière de surf bien sûr). J’espère qu’il a pu se sustenter de quelques petits fours ensuite. Lancer une cagnotte Leetchi pour lui ?

  3. Consternant.
    Ce conseil municipal actuel de Biarritz est un cas d’école phénomnal.
    Pour moi, trois sortes d’élus:
    – ceux qui veulent de l’argent;
    – ceux qui aiment (trop) les honneurs, le pouvoir pour ses à côtés excitants;
    – ceux qui veulent servir. La collectivité, les citoyens.

    Je laisse chacun juger des comparˋtibilités, des disjonctions, inclusions, intersections entre ces catégories.
    Je laisse à chacun le soin d’étiqueter en conséquence nos chers édiles.

    Oui, Paul Bismuth, vivement 2020.

    Pourvu que les Biarrots comprennent.

  4. Motsch remonte la pente!
    Elle était au gala d’ouverture du championnat Arosteguy, ça s’est intéressant !!
    La pauvrine,elle se démène pour exister!
    A quand la partie de pétanque aux 100 marches, il faudra prévenir les journalistes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s