Biarritz joue à « Poubelle la vie »

Entre sauver la planète et sauver ses heures de repos, le choix est souvent vite fait dans une ville qui s’ingénie à compliquer la vie de ceux qui s’efforcent malgré tout de trier leurs déchets.

Sur cette vidéo diffusée par « Le piéton biarrot », on voit nettement les employés de l’Agglo mettre à la poubelle les sacs de déchets recyclables.

Si aucun Biarrot ne doute que le tri des indésirables va être parfaitement effectué au moment du G7, quand les grands de ce monde viendront se baguenauder fin août dans une petite cité balnéaire lustrée comme un sou neuf, ces mêmes Biarrots savent que l’envers du décor n’est pas tout à fait à la hauteur du petit périmètre doré. Comme toutes les villes côtières de la Côte basque, Biarritz rejette ses merdes au large quand les bassins de rétention sont pleins en s’efforçant d’être le plus discret possible pendant la haute saison. Dans le même temps, sans crainte de la contradiction, on exhorte le bon peuple à sauver la planète en opérant un tri sélectif des déchets, même si derrière l’approximation la plus totale est de mise. « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais » a toujours été un dicton fort prisé des politiques.

La vidéo publiée sur Twitter par Le Piéton Biarrot et relayée par près de deux mille internautes a suscité à juste titre l’indignation des Biarrots, car on y voit des employés de l’Agglo s’emparer des sacs transparents spécialement prévus pour les déchets recyclables et les enfourner dans la poubelle multi-usage pour gagner du temps. Elle n’est pas poubelle la vie ? Il ne s’agit nullement de fustiger ces salariés sans doute astreints à des cadences infernales, mais de s’étonner que de telles pratiques soient acceptées.

https://twitter.com/i/status/1120664335888596992

Un piéton et une personne occupée à trier ne peuvent se croiser avenue Jaulerry (Image Mappy).

Il faut reconnaître qu’en matière de containers à déchets, la politique municipale a de quoi laisser perplexe. Quand on peut tout poser au même endroit, comme aux halles, l’endroit est malcommode à souhait, l’avenue Jaulerry ne permettant pas aux piétons de circuler si quelqu’un a des sacs à déposer. Et que dire de cette nouvelle installation sur le parking de l’hippodrome des fleurs qui n’est pas sans rappeler les tranchées de nos glorieux ancêtres ayant disputé la guerre de 14 ? Au niveau esthétique, on doit pouvoir faire mieux même si la mairie sait parfaitement que ni Trump ni Macron ne s’aventureront de ce côté pendant le G7.

Dans les quartiers excentrés, c’est encore pire puisque la Ville a inventé le tri sélectif… partiel !

Rue de Salon, deux containers seulement.

Rue de Salon, à côté du domaine de Françon, vous pouvez déposer vos bouteilles et vos cartons d’emballage, mais débrouillez-vous pour les sacs d’ordures ménagères ou les journaux.

Allée du chanoine Manterola, on vous propose aussi en option les bouteilles (l’apéro à Biarritz, c’est sacré !) et les vieux journaux. Pour le reste faites preuve d’imagination ou utilisez votre voiture pour faire le tour des points de collecte des ordures, ce qui est tout à fait écologique.

Pourtant, malgré tous ces obstacles, malgré ces vidéos décourageantes, les Biarrots doivent persévérer et continuer à pratiquer le tri sélectif en vue de 2020, car à l’évidence nombre d’élus ne sont plus recyclables et ont dépassé depuis fort longtemps la date limite d’utilisation. Comme ils ne renonceront pas d’eux-mêmes, vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour sauver la Ville avant de sauver la planète.

Des containers du plus bel effet esthétique, parking de l’hippodromes des fleurs.

14 réflexions sur “Biarritz joue à « Poubelle la vie »

  1. Une fois encore la politique municipale en la matière (et ce du fait des décisionnaires incompétents/inconséquents qui président aux destinées de la ville) aboutit à du grand n’importe quoi mais Jean-Yves au fond, le grand n’importe quoi à Biarritz : ne serait-ce pas la LA norme en vigueur ?

    Aucune politique ambitieuse ou novatrice sur la question des déchets à Biarritz (ou de l’empreinte carbone de la ville par ailleurs). Pourtant la collecte des poubelles et le traitement des déchets et/ou recyclage coûte fort cher aux contribuables mais ceux ci ont d’autres sujets de préoccupation bien plus importants (par ex. le BO).

    J’observe que sur les dossiers qui impactent le quotidien de TOUS les Biarrots là aucune mobilisation, c’est (presque) un encéphalogramme plat (à l’exception de notre « Piéton Biarrot » et autres vigies citoyennes dont tu fais partie).

    Sur la page Facebook « Biarritz Notre Ville » j’ai vu récemment deux « jolies » photos des toilettes publiques face à la grande plage qui sont de très bonne facture et donnent de la ville une image sooooo chic

    :o(((((((

    On vote avec ses pieds ? Au final les gens ont ce qu’il mérite

    • On vous répondra -comme on m’a répondu- que ça relève de la compétence de l’Agglo. Comme si l’agglo était une entité lointaine dans laquelle on ne connaît personne et sur laquelle on n’a aucun moyen d’action. Et rappelons-nous que l’actuel adjoint à l’environnement a déclaré qu’il ne siégerait pas à l’Agglo s’il était élu maire….

  2. C’est le service encombrant et non ramassage des déchets… Ils ramassent la merde des c……s qui laissent leurs déchets à côté des containers. Fake news quand tu nous tiens… Et vous vous dites journaliste ?

    • J’ai des yeux pour voir et je sais faire la différence entre une bennes à ordures et la plate-forme des encombrants. Quand des sacs transparents contenant des déchets recyclables sont enfournés sans égard dans les poubelles communes, vous allez m’expliquer que c’est normal et que ça incite les gens à faire des efforts…

  3. Bonjour,
    Dans les conteneurs à hublots(plastique,alu,cartonnettes alimentaires etc..) les produits résiduels et recyclables ne sont pas les mêmes que ceux avec les sacs transparents (les plastiques sont recyclés à l’usine Régène Suez à Bayonne) ainsi que les opérateurs du recyclage!
    Mais il y a aussi outre une question de collectes un choix d’équipements au départ et les conteneurs à hublots par exemple ne sont pas pratiques surtout si vous faites l’effort de trier et de remplir des sacs qu’il faut revider éléments par éléments !

    NB:pour la petite histoire « TRI SÉLECTIF »….
    Pléonasme : le tri sélectif · Alorthographe
    alorthographe.unblog.fr › Pléonasmes
    24 févr. 2011 – En voilà un pléonasme que tout le monde connaît… sans forcément savoir que c’en est un ! Le tri sélectif ! Terme de plus en plus utilisé en cette …

    Vidéo. Déchets : une campagne musclée contre « les horreurs de tri » lancée au Pays basque
    A LA UNE PYRÉNÉES ATLANTIQUES BAYONNE Publié le 26/04/2019 à 17h09. Mis à jour à 17h31 par Pierre Penin.

  4. Re…

    Pourquoi les conteneurs de recyclage débordent à Marseille – Marsactu
    https://marsactu.fr › Économie
    21 juin 2018 – Depuis plusieurs semaines, les conteneurs destinés à la collecte sélective … déborde, vous prenez la direction du conteneur de tri sélectif le plus proche. …. un délégué syndical, affecté à la collecte des déchets ménagers.

    • le meilleur déchet est encore celui qu’on ne produit pas. De plus en plus d’exemples vertueux dont on pourrait s’inspirer à Biarritz SI nous avions des élus motivés de tirer notre ville vers le haut, par ex. https://jetermoins.mulhouse-alsace.fr/

      Veunac et ses obligés au conseil municipal sont toujours motivés lorsqu’il s’agit de vendre des immeubles du patrimoine de la ville à des prix d’amis mais lorsqu’il s’agit de travailler concretement pour améliorer le quotidien des citoyens alors la NADA.

      vivement 2020

  5. Re…
    Le tri des plastiques va se simplifier pour 24 millions de Français | Les …
    https://www.lesechos.fr › Industrie Services › Énergie & Environnement
    30 oct. 2018 – en 2019, les Français n’auront plus à se demander ce qui va ou pas dans la poubelle jaune. Tout le plastique y sera accueilli.

  6. Il y a deux ans j’avais été informée du fait que les déchets recyclables étaient en fait balancés avec les ordures ménagères par une amie qui observait ça de sa fenêtre et par un employé municipal qui m’avait demandé pourquoi je perdais mon temps à trier. J’avais interpelé Guillaume Barucq l’adjoint à l’environnement sur Twitter. Celui-ci avait renvoyé mon tweet à Martine Bisauta avec un commentaire du style ”Martine tu es au courant ?”. Depuis j’attends toujours une réponse de l’un et de l’autre mais comme ma mémoire est grande je sais où mettre tout ça dans le bilan du futur candidat à la mairie.

    Par ailleurs quand on a des cartons ou des objets encombrants aucune solution n’est proposée en centre ville. ”Allez à la déchèterie” vous dit-on. Les nombreuses vieilles dames qui ne conduisent pas font comment ? On s’en moque. Idem pour les vêtements : aucun conteneur du Relais n’existe en centre ville. Alors on voit régulièrement des vêtements qui traînent aux abords des conteneurs du centre.
    On a des pistes cyclables alors le reste hein c’est tellement secondaire.

  7. Il serait juste de relativiser les mauvais comportements des agents biarrots de la voirie en matière de ramassage des emballages recyclables en faisant valoir que notre pays ne fait en fin de compte dans l’ensemble pas mieux qu’eux en ne « valorisant » que 56 % des bouteilles et flacons plastiques. Ceci le place au 15ème rang sur 30 pays européens et le situe même à la 25ème place (avec un taux de recyclage de 22,2 %) si l’on considère les résidus de consommation pris dans leur ensemble.

    Ce classement peu enviable est d’autant plus désolant que notre notion de « recyclage » prend également en compte la « valorisation énergétique » des déchets par incinération, pratique fort répandue dans l’hexagone qui, à l’image du parc de centrales nucléaires, détient la plus grande quantité d’incinérateurs d’Europe. Toutefois, par son Arrêt n° C-458/00 en date du 13 février 2003, la Cour européenne de justice considère que ladite « valorisation énergétique » est une qualification erronée du fait que « la récupération de la chaleur produite par la combustion ne constitue qu’un effet secondaire de ladite opération », ce qui relègue donc notre pays à l’une des dernières places du classement européen en matière de traitement de ses déchets de consommation.

  8. Tout d’abord, il ne faut pas oublier que le producteur est le premier responsable.
    Quand on sait par exemple que tous les gros fabricants de plastique comme Coca Cola payent et dirigent plusieurs ONG soit disant écolos comme « Gestes propres » (anciennement vacances propres), il y a de quoi hurler.
    L’objectif de ces gros producteurs de plastique est je le rappelle de nous faire croire que les consommateurs sont les seuls responsables puisqu’ils jettent leurs produits n’importe où. Ça c’est le pouvoir du lobbying dans le mauvais sens du terme.
    Maintenant, il est vrai aussi que le consommateur n’est pas tout rose, et les services publics comme ces agents qui ne trient pas correctement sur la vidéo eux non plus ne sont pas exemplaires. Je préciserai quand même que la camionnette sur la vidéo bloque la circulation, ce qui fait que les agents subissent la pression des automobilistes qui attendent derrière.

    Maintenant, en termes de chiffres (rapport de 2014):
    – 40.000 tonnes de déchets ménagers collectés par an sur l’agglo
    – 18 à 26% de papiers cartons, contre 21.5% nationalement
    – 17 à 18 % de plastiques (recyclables ou non), contre 11.2% nationalement
    – 4 à 7% de verre contre 12.7% nationalement
    – 2.5 à 4% de métaux contre 3% de métaux nationalement
    Soit près de 50% de recyclable dans nos déchets ménagers sur l’agglo.
    Nous sommes donc loin d’être exemplaires sur notre agglomération.

    Et c’est dommage car la collecte du tri bien fait au départ rapporte de l’argent, surtout le verre.

    Question organisation, c’est l’agglo qui gère la collecte des déchets sur le BAB et boucau.
    Le personnel est en « régie », c’est à dire payé par l’agglo.
    Ces salariés travaillent sur le principe du « fini, parti ». C’est à dire qu’une fois la tournée finie, la journée est terminée, d’où un travail vite fait mais pas forcément parfait. Ce choix se discute mais il fait ses preuves comme ça presque partout en France donc admettons.

    Mais comme l’agglo gère seule, les instructions à la mairie peuvent du coup être différentes, ce qui complique les choses.

    Si à cela on rajoute les consignes pourries du site internet de l’agglo « Trions plus fort » :
    Vous y découvrez le jargon pas clair du tout pour le commun des mortels qui cherche comme il peut par exemple le principe de la collecte du recyclage.
    On y découvre les termes de porte à porte ou d’apport volontaire.
    A la page collecte sélective (c’est à dire le recyclable), on y trouve une belle carte de 2015 qui ne parle que des déchets ménagers. Bref un joli site internet parfaitement étudié pour bien embrouiller celui qui essaie de bien faire.

    Dans la pratique, le recyclable (sacs transparents) n’est collecté que le mardi matin, donc une fois par semaine. Donc tous ceux qui déposent un sac transparent à un autre moment que le lundi soir verront leur sac balancé avec les ordures ménagères qui elles sont collectées tous les jours jours. Donc ça se passe comme dans la vidéo. Voilà, la réalité c’est ça.

    Et pour finir, il faut garder en tête que les touristes ou résidents secondaires réalisent à eux seuls près de la moitié des déchets pour Biarritz. Normal, ils n’ont pas le temps ni la moindre idée des règles de jour de collecte du recyclable, faute de signalisation claire en dehors des conteneurs enterrés.

    Bref, je me dis qu’on a des gros gros progrès à faire…

  9. Bonjour,
    Le site à consulter qui vous dira tout,tout,tout sur…les déchets…certes le rapport annuel un peu lourd à digérer mais d’année en année on si fait.Bonne lecture!

    Plateforme documents – Bil Ta Garbi
    https://www.biltagarbi.com/plateforme-documents/
    Le Syndicat Bil Ta Garbi met à votre disposition un ensemble de documents pour vous aider à réduire vos déchets et … Téléchargez le Rapport d’activité 2017.

  10. Biarritz moins beau de l’intérieur, que le paysage. Où les jambons pendus ne sont pas toujours ceux qu’on croit… Heureusement qu’ire où l’est guy est là pour faire passer les pilules !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s