Et maintenant les menaces…

Débattre lucidement entre citoyens amoureux de la Ville reste visiblement trop compliqué pour certains.

Christian Brocas, l’ex banquier qui a besoin d’exister, a visiblement fait sienne la devise de l’humoriste Rémi Gaillard : « C’est en faisant n’importe quoi que l’on devient n’importe qui ». (Photo Sud Ouest)

Christian Brocas, le président de l’association Biarritz Iraty, est un homme affable, même s’il est du genre à mentionner son brevet de cinquante mètres nage libre sur sa carte de visite et à se considérer autorisé de ce fait à donner des conseils de pilotage à un sous-marinier. Ancien directeur d’agence de la banque Worms, ayant gravité vers 2014 dans la mouvance de Max Brisson avant de dire pis que pendre du sénateur, Christian trouvait visiblement très drôle le blog « Bisque, Bisque, Basque ! » jusqu’à ce que l’on parle de la villa Sion et de son ami Pierre Delalonde.

Une première fois aux halles, il m’avait interpellé en public : « Vérifie tes infos, tu n’écris que des conneries », ce à quoi je lui avais rétorqué que Pierre Delalonde avait refusé de me répondre au téléphone lorsque je l’avais sollicité et qu’il était simple de m’adresser un droit de réponse que je m’empresserais de publier.

Finalement l’équipe de Delalonde avait choisi de publier un droit de réponse dans… La Semaine du Pays basque, en affirmant qu’il fallait rendre au château Boulart sa splendeur passée, ce qui sous-entendait faire cadeau au chatelain de cette ancienne dépendance que constitue la villa Sion.

https://jeanyvesviollier.com/2019/05/28/les-elucubrations-de-delalonde/

Samedi, devant la poste centrale de Biarritz, l’algarade est devenue beaucoup plus sonore. « Il n’y a jamais eu d’accord entre Delalonde et la mairie », s’est emporté le président de Biarritz Iraty qui semble prendre très à cœur les intérêts de son ami. « Et d’abord, il y a cinq propriétaires à Iraty. Est-ce que tu connais les noms ? ». Pas du tout, mais c’est la villa Sion et le fait que les Biarrots ne soient pas lésés qui m’intéresse. « Tu casses les pieds à quelqu’un qui s’efforce de rénover le patrimoine biarrot. Mais nous aussi on va écrire sur le patrimoine et s’intéresser au tien »

Mais faites donc, monseigneur, puisque c’est notre grande fierté avec mon épouse d’être partis de rien et d’avoir réussi à économiser trois sous à force de travail.

Aldigé : « Vous n’êtes pas assez important pour qu’on vous achète »

On pourrait imaginer le président du BO occupé à quelques heures du match amical contre l’UBB, mais l’article « Conflit BO – Journalistes : la mairie doit siffler la fin de la récré » était à peine publié que je recevais un coup de téléphone peu aimable de celui qui me considère visiblement comme une tête à claques. Face à la violence verbale de la conversation, j’annonce à Aldigé que je l’enregistre et je suis donc en mesure de publier un verbatim précis de ce qui s’est dit pendant presque 20 minutes.

1’31 :  » Je n’ai pas à vous écouter, vous n’êtes rien ».

2’30 : « Vous n’êtes même pas un supporter du BO ».

4’47 : « Je m’en fous carrément de ce que vous êtes ».

10’40 : « C’est nous qui avons sauvé le trou financier provoqué par vos copains » (Quels copains ?)

11’10 : « Je suis aux manettes depuis juin 2019 » (Aldigé ne voit pas le temps passer)

14’57 : « Vous n’êtes pas encore assez important pour qu’on vous achète » (Un propos tellement révélateur des us et coutumes de la maison)

15’30 : « Je serai ravi de passer devant un tribunal où on m’expliquera, ce n’est pas bien d’avoir mis une baffe à Monsieur Viollier, ce pauvre homme ».

18’45 : « J’espère que vous avez enregistré ».

Toute une partie de cet enregistrement que je tiens à disposition de la Justice, contient des propos qui soit relèvent de la vie privée, soit sont probablement diffamatoires à l’égard de Benjamin Gufflet, Bruno Ledoux ou Marine Batiste, The blond biarrote, et ne sont donc pas publiables. Si les policiers n’avaient pas été aussi débordés avec le G7, j’aurais probablement fait une main courante, car, victime d’un AVC en 2017, je ne suis malheureusement pas en état de me défendre face à une agression physique.

Même si, tout autant que le président du BO, je souhaite que le club quitte la rubrique des faits-divers pour ensoleiller à nouveau les pages sportives.

53 réflexions sur “Et maintenant les menaces…

  1. A ce stade vous DEVEZ déposer une main courante car les menaces sont inacceptables et le comportement totalement erratique de ce monsieur (pas sûr qu’il fonctionne à l’eau claire) est inquiétant.

    Personne ne doit jamais accepter les menaces. La France est (encore) un Etat de Droit et la Police est là pour protéger les citoyens.

  2. Tout mon soutien pour ton travail remarquable Jean-Yves.

    STP déposes une main courante car « better safe than sorry » comme disent nos amis US.

    Ces comportements montrent que ce que tu rapportes est vrai sinon ils ne réagiraient pas comme ils le font. Ils ne se rendent pas même compte que tout ceci les dessert.

    Nous sommes tous avec toi.

  3. Le pauvre BO n’est pas sorti de l’auberge avec ce genre de dirigeants, aux propos méprisants et qui parle d’acheter !

  4. Je suis profondément choqué par les propos de ce président décidément « Hors Normes ». Je fais allusion à celui du B.O club professionnel qui avec «  nous » n’aurait qu’un euro symbolique en guise de subventions. Quand on est indépendant on doit s’assumer et avec un tel aplomb et surtout une telle violence il faut simplement souhaiter à ce millionnaire du rugby à 15 le plus court mandat possible .

  5. Tout mon soutien également J – Yves !!!
    Pourquoi le courageux ALDIGE n est il pas allé corriger les auteurs de la vidéo dans une rue obscure du petit Bayonne , puisque c est son mode de fonctionnement ?
    IL EST TEMPS QUE LA MAIRIE REAGISSE !! et que VEUNAC montre son autorité à la veille de se mettre à table avec les grands.

    • Tout mon soutien, Jean-Ves Viollier, sans l’ombre d’une réserve.
      Brocas, ce n’est déjà pas glorieux, mais Aldigé, c’est sans surprise franchement infâme.
      Comment comprendre que le président du BOPB, dont d’aucun(e)s, et non des moindres, proclamaient par tweet il y a quelques heures qu’en seule raison de cette fonction il devait être respecté, ose se comporter ainsi?
      Hélas, ce genre de comportement est habituel, comme je le rappelais précédemment, chez les personnages de cette école de pensée, celle de ses mandants dont il n’est qu’un pauvre et très petit porte-parole. Indigne.
      Au moins tout cela est-il public et l’intéressé prévenu s’il s’avisait de passer à l’acte, aux conséquences potentiellement gravissimes!

      • Mon soutien à Jean-Yves ! Quelle incorrection ce petit Monsieur , pour qui se prend il ?

  6. Bravo au maire de cautionner tout cela et bravo aux historiques (Blanco, Brusque, Mindurry et Lagaronne) de rester administrateurs du club au cote de ce président voyou..et puis bravo a la famille gave ! Vous avez un ambassadeur de premier rang. Changez de président !!! MAKE PRESIDENT BETTER AGAIN.

  7. Faut pas s’étonner non plus que quand on lance un boomerang, Il y a le risque de se le prendre dans la figure! Par contre vous narrez les supposés dire de Mr Aldigé et vous ne révélez pas vos propos! Pourquoi vous ne nous parlez pas des « journalistes » de SO qui ont été mis à pied suite à leur acharnement et leur malhonnêteté envers Mr. Aldigé et le BOPB ? Vous le savez certainement, mais vous n’en dites rien!

    • Il y a suffisamment d’éléments solides pour un dépôt de plainte, qui entraînera enquête et convocation au commissariat du jeune délinquant.

      Si l’OPJ ou le procureur refusent, nous pourrons commencer à nous poser de très sérieuses questions.

      Mr Viollier, ce dépôt de plainte serait un geste de salubrité publique, et si vous vous décidez à y aller (l’inverse ne vous sera jamais reproché), sachez que beaucoup de vos lecteurs vous soutiendront.

  8. Ce billet de blog me laisse une impression bizarre :
    -quand on se considère comme le Canard enchaîné local on peut difficilement s’étonner que ça ne plaise pas à tout le monde surtout dans une ville de 25000 habitants où on se croise tous tôt ou tard
    -soit les reproches qui sont faits relèvent juste d’un viril mécontentement soit ils tombent sous le coup de la loi. Dans ce cas se retrancher derrière le taux d’occupation de la police (ou du procureur) pour ne pas porter plainte est pour le moins curieux voire incohérent.
    -enfin, je ne connais ni votre portefeuille boursier ni vos contrats d’assurance-vie ni le nombre de vos Rolex mais vous ne faites pas mystère de vos résidences biarrotes dont on appréciera le qualificatif ”trois sous d’économie”.

    • Votre commentaire me laisse une impression bizarre :
      Je ne me suis jamais considéré comme « Le Canard enchaîné » local. C’est un raccourci fait par des lecteurs. Je continue simplement à écrire ce que je pense et accepte que cela déplaise à certains. Je fais un blog local et je ne cherche pas à singer le grand hebdomadaire national qui m’a accueilli il y a quelques années. Mais il me semble que le débat peut se situer au niveau des mots et des idées et non des échanges de coups.
      J’ai sérieusement envisagé de déposer une main courante, mais il me semble qu’à Biarritz actuellement, la police a d’autres choses à faire que de traiter des histoires de cour d’école.
      Je n’ai ni portefeuille boursier, ni assurance-vie ni Rolex, juste deux appartements à Biarritz (L’un d’eux héberge mes enfants) après avoir travaillé 42 ans tout comme mon épouse.
      Pourquoi tant d’animosité à mon égard, Nathalie ? Les propos de Brocas ou d’Aldigé ne vous interpellent pas et vous paraissent normaux? Comme je l’ai déjà écrit, je n’ai qu’un souhait : que Biarritz retrouve un fonctionnement, normal, un maire normal, un club de rugby normal et c’est promis je n’écrirai plus que des romans.

      • J’ai pour habitude et principe de prendre les choses avec recul et le plus d’objectivité possible. Je ne sais de vos contacts avec Brocas ou Aldigé que ce que vous en dites ce qui en d’autres termes veut dire ”qui n’a qu’une cloche n’a qu’un son“. Et je répete que, soit les propos tenus relèvent du tribunal correctionnel auquel cas il n’y a aucune raison valable pour ne pas porter plainte, soit ils sont simplement des ”histoires de cour d’école“ auquel cas il n’y a pas lieu de parler de violation de la vie privée ou diffamation.
        Et je note aussi que dès qu’on ne vous encense ou ne vous plains pas vous considérez ça comme de l’animosité 🙄
        Quant à Aldigé j’ai suffisamment dit ce que j’en pensais. Je pense même qu’il a perdu la partie tant au plan sportif qu’au plan business et qu’il en fait des tonnes pour (se) le cacher.

      • qui aime bien châtie bien NathB.

        Sur ce coup vous avez la main un peu lourde car vous savez depuis que vous suivez ce blog que Mr Viollier ne ment pas, ne magouille pas et fait un travail d’une remarquable honnêteté donc ce qu’il rapporte là a de très fortes chances d’être vrai.

        Se voir menacé, un retraité qui a fait un AVC, de se faire casser la figure par un type qui semble avoir pour philosophie de vie de péter les plombs c’est quand même parfaitement scandaleux, choquant (du fait de la position publique occupée par le triste sire) et que dire de l’exemple donné aux jeunes du BO si les dirigeants peuvent se comporter de la sorte.

        J’observe qu’à part Mr Jacques-André Schneck qui a eu le courage de prendre une position sans ambiguïté, je n’ai pas encore lu les positions de Mr Barucq ou de Mme Arosteguy ce qui est quand même dommage pour des prétendants à la Mairie.

        N’ont pas d’idée sur la question ou pas de courage ? Je vous laisse juge.

  9. Tout notre soutien Jean Yves !!!
    Ces intimidations sont la preuve que vous êtes dans le vrai et nous vous en remercions.

    • Ce commissariat est grave, et le prochain maire devra récupérer ses pouvoirs de police pour aller secouer ces OPJ grassouillets et toujours débordés.
      Jamais débordés pour un petit coup de pouce aux amis, soit refus de dépôt de plainte avec des motifs foireux, et sans motifs légaux bien sûr, soit au contraire prise de plainte lorsqu’il s’agit d’extrapoler habilement l’anecdote pour en faire un préjudice et transformer la victime en agresseur.
      Peut-être Mr Viollier gêne un puissant ?
      Qu’en dit notre Adjoint à la sécurité ?
      Un maire ayant retrouvé ses pouvoirs de police, et sous contrôle strict de tout son conseil municipal (qui en définira le périmètre souhaité) sera le garant d’un rééquilibrage de la balance vers tous les citoyens, dont la sécurité est menacée.

      Solidarité avec JYV, et préparation du goudron et des plumes pour toi garçon.

  10. Ce n’est pas le premier « dérapage » de ce monsieur Aldigé et les manières de faire des nouveaux « sponsors » du BO laissent comme un goût de vulgarité et de mépris des autres qui reste très déplaisant . La finalité de ces gens n’étant pas le rugby mais une juteuse opération de spéculation immobilière il serait pertinent que nos gentils élus , le modéré Veunac et l’ancien maoïste à évolution macronienne qui lui tient lieu d’adjoint , se ressaisissent et confient ce genre d’opération , si tel est leur projet accepté par la majorité de « nos » représentants , à des professionnels et non à une vague entité certainement plus versée dans la magouille politico-financière que dans le patronage sportif …

  11. C est sans trop d étonnement malheureusement, que l’on peut s apercevoir avec quel empressement, les notables politiques de BIARRITZ, élever leur voix publiquement pour dénoncer le comportement du président du BO, que ce soit avec la presse ou auprès de Jean-Yves.
    Pas un mot de nos notables de la mairie, mais également des différentes personnes interviewées sur le blog , en vue des municipales.
    Alors certes, je suppose qu en OFF, J – Yves a du recevoir le soutien de Maider, Nathalie, Edouard, François, Guillaume, mais en public RIEN pour désavouer de tels agissements, ben oui, à partir de maintenant où toute intervention en public, pensent-ils, se compte en nombre de voix et donc stratégie ….stratégie avant tout.
    Il y a un an, en plein combat du BOPB, vous avez fait également l’objet d attaques des plus virulentes, entrainant chez vous une lassitude de quelques mois….J’étais un des premiers à le regretter, car votre blog et vos articles sont des plus précieux…
    Je pense que si cela se reproduisait à nouveau, je serai cette fois un des premiers à vous dire de laisser tomber et de profiter enfin de votre patrimoine, de vos assurances vie, sicav et autres, avec vos rolex aux poignets !!! .

    • et des Rolex il en a le bougre ! Des dents en or aussi (celles du fond pour qu’on ne les voit pas) !

      il cache bien son jeu le Jean-Yves !

    • Vous avez raison. Bémols:
      Nathalie Motsch a tôt réagi en soutien sur Twt et Fb.
      Je ne suis certes pas un élu. Juste un candidat. De ceux qui ont été interviewés ici. Je suis fier d’avoir pour ami JYV (dont je ne partage pas les opinions politiques!), un journaliste d’un genre que j’aime, et lui ai manifesté tout de suite mon soutien.
      Je ne cesse de dire mes hauts le coeur quant à la direction actuelle du BO.

  12. Bonjour,
    Courage Jean-Yves,ce n’est qu’un mauvais rêve,tout ira mieux demain et dans cette si jolie petite ville, des affaires politico-financières ne sont que pure imagination comme au cinéma avec des films tels que….peur,menaces ou mains basses sur la ville… Il paraîtrait mais j’ai sans doute rêvé, avec l’âge???le conseil municipal,maire en tête, sont à vos cotés dans cette épreuve…..

    Juste pour info par ailleurs il est bon de rappeler qu’en matière de PLU,d’habitat et d’environnement,une commune propose mais la CAPB dispose avec des règles et les textes de lois qui s’y rapportent à respecter..par les uns et par les autres.

    Communauté Pays basque

    https://www.communaute-paysbasque.fr/
    Site officiel de la Communauté d’Agglomération du Pays Basque.

    STRATÉGIE TERRITORIALE, AMÉNAGEMENT ET HABITAT.
    L’aménagement du territoire mobilise un large panel d’actions afin de favoriser le développement de l’ensemble du territoire communautaire, dans un soucis constant de réponse aux besoins des habitants et des acteurs socio-économiques du Pays Basque.

    La Communauté Pays Basque définit le contenu et les conditions de mise en oeuvre de sa vision stratégique pour le territoire. Elle élabore les documents d’urbanisme communaux et intercommunaux ainsi que le Programme local de l’habitat. Elle soutient la production de logements locatifs sociaux et la réhabilitation du parc privé et favorise la cohésion sociale par des politiques publiques de développement territorial de nature à tenir compte du grand périmètre communautaire et de la grande diversité de ses territoires. Elle intervient en faveur d’opérations publiques d’aménagement assurant la réalisation opérationnelle de ses objectifs de revitalisation des centres villes et des centres bourgs.

    Ingénierie communautaire aux territoires et développement urbain et rural
    Planification urbaine et patrimoniale
    Habitat et gens du voyage
    Opérations publiques d’aménagement
    Foncier
    À VOIR AUSSI

    PLH Pays Basque
    Programme d’amélioration de l’Habitat
    Règlement d’intervention

    • Hélas!……… La lecture du commentaire de M; Guy Vanmeleubroucke me laisse une impression c étrange et désagréable…

      Visiblement, il éprouve une sorte de jouissance à nous rappeler toute la sécheresse du droit des compétences qui se résume par: Un maire de la CAPB n’est plus maire chez lui, cest cette dernière qui décide! En est-il heureux?

      Moi pas.
      Pour une fois d’accord avec certains « ultras » de mes anciens amis LR (politiquement, en privé ils le restent…), et pas avec les « modérés opportunistes » (qui ne le sont pas moins), j’ai toujours dit que « l’epci » était un « machin » usine à gaz avec ses 138 communes et 232 conseillers (un parlement!) et qu’il allait rapidemeent prouver l’inefficacité d’une accentuation du mille-feuilles politico-administratif alors qu’il faudrait le diminuer.

      Certes, la mutualisation des moyens permet aux petites communes de bénéficier de services et de compétences auxquelles elles ne pourraient accéder seules.

      Mais les villes moyennes? Pour ne prendre que cet exemple, je supporte peu l’idée que le projet du nouveau quartier Aguilera puisse ne dépendre que peu de la future municipalité de Biarritz et suppose l’accord plein et entier de la CAPB………

      Rendes-vous pris en septembre avec Jean-René Etchegarray………pour évoquer cela et bien autre chose encore………

      • Bonsoir,
        Problème d’ordi..Je prends connaissance.Désolé de vous traumatiser Mr Schneck mais vous interprétez mon info sur le sujet du moment…Quant à une sorte de jouissance??? je ne fais que démontrer la procédure en précisant règles et lois en vigueurs qui sont la réalités mais n’empêchent nullement les arrangements en famille.

        iI convient de ne pas oublier que par ailleurs,comme par exemple concernant la (les)modification n° 11 du PLU il y a d’autres acteurs qui interviennent pour donner leurs avis…même si l’EPCI n’existait pas.

        Je ne rentre pas sur l’aspect politique mais à titre personnel contre l’EPCI j’étais partisan d’un département ADOUR PAYS BASQUE..OK sur le fait qu’une ville puisse disposer de sa liberté comme pour le projet AGUILERA ou autres sans demander l’avis aux élus externes……sous réserves du débat démocratique et des oppositions locales bien sur.

        A vous lire…Bonne continuation ….et que vive ce site sous la houlette de J-Y Viollier.

  13. EH BEH … mes aïeux … Où sommes-NOUS … précisez-le moi !
    J’ai TOUJOURS apprécié Jean-Yves Viollier et je ne vois pas ce qui gène TANT Mme MOTCH en particulier — >> mais le langage qu’ELLE emploie envers Jean-Yves est INDIGNE de sa FONCTION et de ce qu’ELLE Prétend ÊTRE … ELLE qui n’est qu’une recrue d’ultima vez en notre VILLE ! Qu’espère donc cette personne ? ON VA LA VIRER aux prochaines Municipales … ça LUI donnera peut-être la leçon de SAVOIR-VIVRE qu’ELLE mérite ;-(((

    Jean-Yves … vous avez mon soutien INCONDITIONNEL contre tous ceux (et CELLES maintenant !!!) qui s’en mêlent en se permettant de VOUS CRITIQUER sur votre PROPRE BLOG … qui vaut largement (qu’on me laisse l’affirmer !) certains articles du Canard Enchaîné :-)))

    Mais quand une Nathalie M. vous accuse, je NE PEUX … NI NE VEUX supporter ses écrits trempés dans le fiel de sa méconnaissance des problèmes de notre VILLE !

    A TOUS … BON G7 (!!!!) et sincères amitiés :-)))

    • J’essaie de publier toutes les réactions, même si elles ne correspondent pas à mes convictions. Mais là, je vous avoue que je suis un peu perdu sur mon propre blog.
      Vos avez sans doute lu un peu vite. Peio, que je ne connais pas, accuse le père de Nathalie Motsch d’avoir fait des « plue-values considérables » quand sa fille était à l’Urbanisme.
      J’ai vraiment toutes les raisons de penser que c’est une calomnie récurrente contre une candidate qui est jugée comme dangereuse par le duo Veunac-Lafite. Et comme j’ai pu constater que Madame Motsch répondait sur ce blog, je réponds à Peio que l’élue prouvera sans doute aisément que nous sommes face à une vilaine calomnie.
      Mais tout cela semble annoncer une campagne électorale où les boules puantes vont être nombreuses.

      • 100% d’accord, Jean-Yves, et ce, – faut-il le préciser? -, indépendamment de toutes considérations de candidatures ou de concurrences!
        Bon sang, Biarritz mériterait une campagne « propre »! Il y a suffisamment à dire calmement sur le bilan des sortants et les idées pour l’avenir sans qu’on juge pertinent de balancer calomnies, invectives et, comme tu le dis, « boules puantes »!…
        Je comprends d’ailleurs d’autant moins la charge à laquelle tu réponds que, sauf erreur, Nathalie Motsch ne s’est pas exprimée ici ……tout en t’ayant soutenu très tôt sur les RS………
        Toujours sauf erreur de ma part, la personne qui écrit sous le pseudo de Peio non plus d’ailleurs……… Petite confusion avec l’article sur les déclarations de P. Destizon à propos de la villa Sion et du château Boulard? À moins que je n’aie raté un épisode…
        Enfin et pour le fun, qui peut bien être ce « Tigrolasson »? Intuitivement, comme ça, on pourrait imaginer avec amusement un GL ou un autre de la bande biarro-gouvernante qui se défoule 😂😂😂! Mais JDCJRD, « c’est pour de rire! »…

  14. LE TI-GROLASSON n’est SURTOUT pas « un autre de la bande biarro-gouvernante »
    GRINDIOUX NON !
    Ce serait LUI faire offense que de L’assimiler à cette « peuplade pas même indigène parfois  » !
    Par contre, « pour de rire » … il est encore et toujours là et s’amuse parfois de vos répliques !
    Peut-être NOUS rencontrerons-NOUS un de ces jours au coin d’un angle (DROIT!) de nos immeubles biarrots, qui sait ?

    Mais sachez pour votre gouverne … que je me défoule surtout en marchant et nageant, Mon CHER … qui Vous interrogez sur ma PERSONNE !
    Faudra sans doute qu’ON en REPARLE un jour ?

    En attendant … à Toutes et Tous … mes amitiés et des souhaits de PATIENCE pour ce G7 qui nous TOMBE dessus comme un « nuage de sauterelles » :-)))

    • Je suis rassuré !

      J’esspère surtout ne pas vous avoir vexé, ce n’était nullement le but et votre réponse semble montrer que non.

      J’étais juste surpris par votre charge contre Nathalie Motsch à l’encontre de laquelle à ce jour je n’ai, bien au contraire, d’élément d’information qui pourrait me conduire à une mésestime…

      Cela dit, elle et moi sommes assurément des concurrents pour la mairie, mais des concurrents qui se parlent et semblent avoir certaines idées fortes en commun.
      Dont entre autre
      Dont entre autres le vif souhait de voir Michel Veunac, Guy Lafite et ceux qui les ont indéfectiblement souenus dans les tristes (le mot est faible) décisions de ce triste mandat et leur gouvernance indigne de Biarritz disparaître du paysage politique local.
      Dont des approches apparemment concordantes sur l’éthique d’élu, la gouvernance, certains projets, certains choix de gestion municipale…À creuser… Jamais je « n’insulte l’avenir »!…
      Avec plaisir, une éventuelle rencontre (je parle avec tous ceux qui le souhaitent)………et j’espère avoir bien lu entre vos majuscules………😂😂😂

      • Est ce q’un projet de 7500 m2 de résidence touristique, dont le PC a été accepté en CM en avril dernier, dont M. Motsch, vous choque ?
        Est que 120 logements touristiques en R+5 face à des logements sociaux en contrebas, le transformant donc de fait pour ces biarrots en R+7 vous choquent ?
        Est ce que les palabres du petit homme vert Barucq, qui nous parle de quartier océan et de Biomimetisme à la Milady, en contradiction totale avec son accord sur ce projet, vous choquent ?
        Est ce que les 3 unique logements sociaux (en se cachant derrière la. Réglementation plu et tutti quant), soit 2% de la. Construction, vous choquent Mr. Schneck ?
        Aimez vous vraiment Biarritz Mr Schneck ?

  15. CHER Monsieur SCHNECK (j’ai regardé à deux fois votre PATRONYME avant de L’écrire pour ne pas me tromper car je n’osais pas Vous appeler « Jacques-André » !!!) Le dernier NOM ressemblant au VÔTRE était Celui d’UN COLLEGUE ALSACIEN ENSEIGNANT comme moi : SCHENEBELEN (!) et ce n’est pas aisé à retenir ni à écrire quand ON ne CONNAÎT pas ces PATRONYMES (musicaux parfois mais DURS à orthographier !)
    … ça fait des années (depuis BOROTRA and C° !) que je me suis carrément retiré de toute vie politique locale … TROP déçu par ce qu’il s’Y passait !
    Mais Vous semblez proposer UNE ALTERNATIVE qui M’INTERESSE (depuis le temps que je VOUS LIS ICI, chez Notre Ami Jean-Yves !) … IL est donc probable que Nous Nous rencontrerons un jour prochain !
    Mais comme il ne faut JURER de RIEN … je ne suis pas CERTAIN d’apprécier TOUS CEUX & CELLES que VOUS RECRUTEREZ ;-(((
    C’est Pourquoi le BLOG de Jean-Yves continuera à NOUS servir de « TABLE d’échanges » jusqu’aux prochaines MUNICIPALES … si Vous le voulez BIEN :-)))
    IL est MINUIT largement passé … je vous souhaite donc à Tous un BON LUNDI !
    A BIENTÔT :-))))

  16. D’abord un grand merci à Jean-Yves d’autoriser tous ces commentaires et échanges, y compris lorsqu’ils s’éloignent un peu du sujet qu’il a initialement entendu traiter…
    Cher Ti-Grolasson, merci à vous pour ce message des plus sympathiques; je l’apprécie d’autant plus qu de toute évidence, vous êtes un connaisseur ancien de la vie politique biarrote. Quant à moi, voici maintenant 8 ans passés que je me suis fixé dans le sud-ouest – et très vite à Biarritz politiquement – pour ma plus grande joie, venant d’Ile de France.
    Tout le monde ne peut pas être germanophone. Mon nom est en effet d’origine alsacienne et signifie: escargot. En allemand, c’est « die Schnecke », avec un « e », allez savoir pourquoi c’est féminin! Et ne me dites pas, svp, que je serais donc un escargot qui a perdu sa queue, on me l’a déjà faite souvent! Quand à l’autre personne que vous avez connue, à mon avis c’est plutôt SCHNEEBELEN ou SCHNEBELEN, qu’on peut traduire par « petite neige » (Schnee veut dire neige).
    Aucun problème pour Jacques-André, je suis très habitué à l’usage spontané des prénoms pour avoir fréquenté de nombreux anglo-saxonx!
    Trève de plaisanterie: Sur Biarritz et un projet pour elle: Je connais cette ville depuis plus de soixante ans pour avoir eu, gamin, de la famille y vivant, puis plus tard des amis de mes parents, puis encore en différentes situations professionnelles au fil des ans; OUI, je pense que cette ville a pris beaucoup de retard sur son époque ces dernières années et cela m’afflige. Oui, je pense qu’on peut et qu’il est plus que temps de la faire entrer de plain pied dans le siècle, et que nombreux sont les dossiers ‘chauds » qui le permettraient. Je pense que le mandat Veunac-Lafite et autres fidèles piégés ou inertes aura été calamiteux. Les axes de mes propositions sont, je crois, tracés ne varietur, clairs et particulièrement résolus: Éthique d’élus, gouvernance managériale et démocratique, projets d’investissement, choix de gestion.
    Vous évoquez à juste titre les coéquipiers. Mon équipe de démarrage existe. Je privilégie la compétence et surtout la motivation à servir sa ville et ses concitoyens de manière résolument moderne, novatrice. Le projet existe et est fort, il ne reste qu’à le décliner. Mes écrits de pré-campagne sont la « feuille de route » et je ne m’en écarterai pas.
    L’association citoyenne « Biarritz On T’aime! » est créée. Comme nous avons rencontré Véronique Fourcade il y a peu, j’espère que Sud-ouest pourra dire un mot de nous ces jours-ci ou un peu plus tard si l’actualité très chargée ne le permet pas cette semaine.
    Enfin, nous espérons tenir notre première réunion publique vers octobre ou novembre. D’ici là, diverses choses se seront peut-être décantées, s’agissant des 9 listes potentielles (!) qu’on peut imaginer aujourd’hui.
    Peut-être sera-ce alors l’occasion d’une levée d’anonymat et d’une première (?! rencontre………

  17. Vert de colère:
    Question 1: oui, plutôt.
    Question 2: oui.
    Question 3: oui,, j’aurais trouvé logique qu’il votât contre.
    Question 4: oui, absolument.
    Question 5: oui, passionnément, mais plus encore ses habitants permanents.
    Je l’ai exprimé dans mes écrits, en matière d’urbanisme, j’aurais des priorités claires:
    1. Créer des logements à prix abordables (accession ou location) pour les jeunes Biarrots (et donc revoir des enfants à Btz, diminuer l’âge moyen d’une population à réaugmenter).
    2. Mettre Btz à la pointe du modernisme environnemental et écologique. Je cite volontiers les récents quartiers exemplaires de HAMBOURG.
    3. Lutter contre la propagation excessive du phénomène des résidences secondaires.
    4. Moderniser drastiquement le fonctionnement de la station en matière de mobilité, circulation, stationnement et transport, en luttant durement contre le sur-tourisme, les incivilités dont le bruit et l’envahissement du centre ville et du littoral par les « engins à pétrole »!

      • C’est moi qui vous remercie, « Michel Platini ». Je suis très touché par votre remarque. Car « comprendre mon époque », et AGIR, c’est effectivement encore, à 72 ans et avec la chance d’un excellente santé et d’un bon stock d’énergie, tout mon combat.

    • Que comptez vous faire Maintenant pour suspendre ce projet ?
      Accepteriez vous un R+7 de l’autre côté de votre rue ? face à vous ? plein ouest ?
      Pourtant ici nos élus l’acceptent pour les autres.
      Vous êtes un expert en btp. Vous vous vantez ici de rencontrer semaine prochaine Etchegarray. Vous vous vantez d’avoir une grosse éthique, montrez nous de quoi vous êtes capable réellement.
      Êtes vous prêt à vous battre sur ce sujet qui affectent plusieurs familles biarrotes ?
      Demandez à M. Mostch d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard.

      • Nous sommes bien loin du sujet initial de JYV.……
        Je ne connais pas suffisamment le projet dont vous parlez, mais au lu de vos dires, je peux comprendre votre colère.
        Je ne suis pas (encore) maire de Biarritz…ni adjoint à l’urbanisme!…
        Le projet est-il légal, c’est à dire conforme au PLU?
        Si oui, il est difficile de le contester alors que le PC est délivré et, je suppose, purgé de tout droit de recours (délai de deux mois).
        Si non, si par exemple il y a dérogation de hauteur, il faut ou il fallait attaquer le PC.
        La hauteur excessive cachant les vues est parfois considérée par le juge administratif comme une nuisance inacceptable entraînant l’annulation du PC.
        « Se vanter » est un terme très péjoratif, un reproche assez méprisant qui peut sous-entendre le mensonge. Je le mets sur le compte de votre irritation compréhensible.
        Je ne sais pas où en est le projet. PC purgé? Chantier commencé?

        Dans une situation très analogue à Paris, il y a as mal d’année, jai fait annuler 6 fois de suite un PC que la mairie complice rétablissait à chaque fois, et fait stopper le chantier 6 fois. À la fin, j’ai gagné, la hauteur prévue a été diminuée. Mais elle était en dérogation du POS.
        Même si on ne peut pls rien contre le PC, il arrive que les tribunaux indemnisent le préjdice causé.
        Je rappelle qu les recours devant les TA sont gratuits, ne nécessitent pas d’avocat, ne sont soumis à aucune règle de forme (une simpl lettre suffit, avec des pj et explications du litige.
        Un élu qui a accordé un PC peut certes le retirer, mais il a un délai pour le faire, car le PC crée des droits.
        Avez-vous fait une quelconque démarche?
        Encore une foi, je ne connais pas la situation juridique ni l’état des délais.
        Mais la loi est ce qu’elle est. Vous ne pouvez pas a priori demander à un candidat à une élection qui a lieu dans 7 mois « ce qu’il compte faire pour remettre en cause le projet », car il est probable qu’il n’en ait jamais le pouvoir ……
        J’ai écrit tout cela pour vous rendre service. Y ai-je réussi?
        Si vous le voulez, suite sur biarritz.on.t.aime@gmail.com, mais pas dans l’anonymat !

      • Je ne discuterai pas du sens des mots ici. Un dictionnaire devrait suffire à trouver le bon mot, si celu-ci ne vous convient pas. Il n’est pas que l’expression d’une colère. Il est une interrogation sur votre personnalité, et de votre positionnement politique. Je ne pratique pas la bienveillance sectaire de certains, je reste cependant respectueux du débat. Notée votre invitation à l’échange. Dès mon retour à Btz. Cordialement.
        Ce dossier est passé pendant que se concentrent les regards sur Iraty Aguilera. Recours encore possible.

      • Et je vous remercie pour vos bons conseils.

        Je comprends le droit.
        Mais la politique doit intervenir lorsque le droit est instrumentalisé, comme ici.

        Au plaisir d’échanger avec vous

      • une question toutefois si vous dites que le délai n’est pas purgé : vous devez en tant que citoyen concerné affecté agir en justice ad personam ou quelqu’un peut-il se substituer à vous (par ex. un tiers résidant à BTZ) ? ce point est important car si c’est de votre ressort, alors ne perdez pas de temps (je ne connais pas la réponse à ma question).

      • Et voilà notre cher Paul Bismuth qui se met à nous parler latin dans le texte, j’adore et applaudis!
        Toutefois, cher Paul, « ad personam » désigne une attaque personnelle sans rapport avec le fond.
        « Intuitu personae », c’est à dire à titre personnel, aurait été plus juste.
        Plus pratiquement, « Vert de colère », un recours en justice doit être exercé par une personne à qui la décision ou la situation attaquée « FAIT GRIEF », c’est à dire fait du tort, crée un préjudice. Sinon, il est irrecevable.
        Paul est donc pertinent sur son argumentaire.
        Je n’ai pas saisi si vous aviez une habitation individuelle (avec des voisins?) ou habitiez un immeuble. Si le PC devait être attaqué, une démarche collective aurait peut-être plus d’écoute du TA. Créez une association de défense, elle pourrait agir en justice!

      • Oups en effet il faut que je révise je m’ai trompé comme on dit en bon Français.

        Merci pour le rappel ET la clarification sur le fond car c’est ce que je soupçonnais: il faut que ce soit une personne ayant intérêt à agir (ce qui somme toute semble logique).

Répondre à jp Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s