Veunac et la malédiction des deux Didier

Chacun de leur côté, Didier Borotra comme Didier Guillaume semblent bien décidés à obtenir les deux oreilles de Veunac au final de la corrida municipale de 2020.

Si Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture en charge de la protection animale, n’a pas eu l’idée du siècle en s’affichant aux arènes de Bayonne, l’association des Citoyens-habitués-à-se-faire-mener-en-bateau-par-les-politiques va néanmoins pouvoir lui décerner une couronne de lauriers qui sera du plus bel effet sur son beau front dégarni. En effet, en annonçant avec de plus en plus d’insistance qu’il envisage de devenir maire de Biarritz, notre parachuté ministériel a obligé notre Mimi-la-Malice-rien-qu’à-nous-et-qu’on-ne-rêve-pas-de-le-garder à brûler ses vaisseaux et à dévoiler sa stratégie.

Depuis plusieurs mois, Michel Veunac la jouait vieux, malade et fatigué, au point que le tout Biarritz, notre sénateur Max Brisson en tête, annonçait que c’était une certitude et que notre alerte septuagénaire n’allait pas faire le mandat de trop après son si « brillant » premier brouillon de six ans. Dans ces colonnes, une commentatrice assidue qui signe Nath B. s’était même déclarée prête à parier avec moi 100 euros sur ce fait, ce qui d’après Christian Brocas aurait constitué une dilapidation inconsidérée de mon patrimoine.

Et puis, aujourd’hui, patatras, notre finaud à écharpe tricolore, dans la foulée de la visite de Christophe Castaner, vient de dévoiler involontairement un pan de la future partie électorale en estimant « déplacé » que le ministre de l’Agriculture annonce son intention de candidature (Sud Ouest / 20 août) : « La moindre correction, c’est d’attendre que le maire sortant se soit prononcé, et comme je l’ai toujours dit, je me prononcerai à la fin du mois de septembre ». Et si Michel Veunac n’annonce sa candidature qu’en février 2020, personne ne se présente ?

Sud Ouest, 20 août.

Admirable déclaration qui en dit long sur ce que Mimi-la-malice pense de Didier Guillaume, un homme qui, selon lui, ne lui arrive même pas à hauteur de ses chaussettes. Et croyez-vous vraiment qu’un maire comme Veunac, dont la capacité d’empathie pour les autres ne peut aller au-delà de son propre nombril, réagirait ainsi s’il n’envisageait pas de se représenter ? Après tout, notre exceptionnel talent local n’aura que 74 ans en 2020, Lafite 71 ans, et le duo infernal a démontré un tel brio dans la gestion d’une ville et d’une équipe municipale qu’il serait vraiment dommage de ne pas en reprendre pour six ans avec des artistes de ce calibre. En privé, Veunac s’affirme agréablement surpris par le sondage « pas si mauvais que cela » qu’il a commandité. Ce qui accrédite encore un peu plus, sauf G7 catastrophique, la piste d’une candidature. Nous ne remercierons donc jamais assez Didier Guillaume d’avoir permis à la vérité d’éclater et de nous faire gagner plusieurs semaines. En nous offrant une opportunité qui mérite d’être regardée de près.

Une idylle de courte durée avec Didier Borotra

Complices au soir du deuxième tour, Didier et Michel vont vite rompre.

Pas de doute, Michel Veunac doit faire des cauchemars la nuit et hurler « Non, Didier ! » sans que son épouse ne sache s’il rêve de Didier Guillaume ou de… Didier Borotra. Car, même s’ils ont eu une courte idylle en 2014 qui a permis au vieux sénateur MoDem de passer le flambeau à son adjoint du même parti, très vite le mariage de raison a tourné court, Veunac refusant même de prendre Didier Borotra au téléphone. Un Michel Veunac, ivre de son nouveau pouvoir et bien décidé à faire payer à « Old Didier » toutes les humiliations qu’il lui a fait subir tout au long de sa carrière. Car avant de devenir ce maire qui pique des colères toutes les cinq minutes, Veunac a été un jeune politique aux convictions fluctuantes et à la colonne vertébrale d’une souplesse totale à force de génuflexions devant les puissants du moment. Veunac, c’était l’homme auquel on pensait systématiquement dès qu’il y avait un tract à distribuer, une corvée à faire, ou une personnalité à aller chercher à l’aéroport un dimanche matin à huit heures, à charge pour lui de l’occuper jusqu’à 11 heures, le temps que les grands de cette Ville finissent de se réveiller. Étonnez-vous après cela qu’il soit encore ivre de sa toute-puissance, totalement habité depuis 2014 par un sentiment de revanche vis-à-vis de tous ceux qui l’ont humilié à plaisir et qu’il ait très vite décidé de ne plus écouter les conseils du « vieux » Didier Borotra.

La politique est une drogue dure et Borotra, comme nombre de retraités de la vie publique n’y échappe pas. Grand copain de François Bayrou, même s’il ignore que ce dernier a engagé sa fille Sophie comme directrice des Halles de Pau, il ne rate jamais une occasion de dire tout le mal qu’il pense de son successeur. Au point que le jour de son procès en appel à Pau pour prise illégale d’intérêt, suite à l’engagement de sa fille à La Cité de l’Océan, les journalistes n’arrivaient pas à le faire parler de son avenir judiciaire tant il avait besoin d’évacuer sa colère contre l’occupant actuel de la mairie de Biarritz. Didier Borotra considère que parmi tous les prétendants au trône de Biarritz, une seule personne a la capacité de diriger cette ville : Nathalie Motsch. Et il est clair que si cette dernière, après avoir multiplié les banderilles en 2019, pouvait s’offrir en mars 2020 les deux oreilles de Veunac, le vieux sénateur ne pleurerait pas dans sa modeste chaumière d’Arbonne.

Didier Guillaume va devoir surveiller ses fréquentations

Pour voir si l’idée de sa candidature prend, Didier Guillaume s’offre un galop d’essai dans tous les médias nationaux.

Reste l’hypothèse Didier Guillaume avec une question de taille. Se présentera-t-il avec le soutien de La REM ou fait-il le forcing alors que rien n’est encore décidé, tant le G7 peut changer la donne ? La tournée des médias et les confidences mollement annoncées en off sur une éventuelle candidature constituent un des grands classiques des politiques désireux de voir comment les citoyens réagissent. Macron en avait fait de même en son temps quand il était un ministre des Finances à états d’âme de François Hollande. Guillaume, le parachuté possible, même s’il a des attaches biarrotes et pris soin de passer ses vacances ici, devra faire gaffe à l’atterrissage s’il se déclare réellement candidat, compte-tenu des lourdes casseroles qu’il trimballe dans son havresac. Sénateur de la Drôme, il avait annoncé sa décision de se retirer de la vie publique pour devenir directeur de la Coupe du Monde de rugby 2023, avant de constater que le poste était purement honorifique. D’où un rétropédalage vigoureux pour revenir dans cette « vie publique » qu’il avait tant décriée et la nécessité de changer d’air, le Drômois pouvant se montrer fort rancunier.

Didier Guillaume est plutôt considéré avec sympathie par les Biarrots, qui cherchent l’homme providentiel ou la femme providentielle qui pourrait permettre à Biarritz de redevenir une Ville normale, à la gestion transparente. À l’exception des candidats déclarés qui trouvent évidemment tous les défauts de la terre à Didier Guillaume, les Biarrots se demandent si un maire qui serait en même temps ministre de l’Agriculture (Ce n’est pas encore clair, mais le cumul devrait être autorisé pour les villes de moins de 30 000 habitants) n’aurait pas quelque capacité à accélérer les dossiers délicats, et, très pris par ses fonctions, peu de temps à consacrer aux copinages permanents qui sont devenus la plaie permanente de la mairie de Biarritz. Un double bénéfice.

Cet avis peut s’entendre et la candidature de Didier Guillaume est tout de même d’un tout autre calibre que celle d’un Veunac ou pire encore d’un Lafite. Reste une interrogation d’importance. Quand on arrive dans une ville qu’on ne connaît pas bien, on a tendance à s’appuyer sur les premières personnes qu’on rencontre et à avoir du mal à appréhender la complexité d’une situation. En panne d’avenir abertzale (les patriotes basques ne veulent pas de lui dans leur liste) et grand copain du ministre de l’Agriculture, Michel Poueyts, cette vieille connaissance, est une fois de plus à la manœuvre. C’est lui, brave homme, qui ouvre son carnet d’adresses au ministre en quête d’avenir électoral, lui qui le présente à Guy Lafite.

Après l’affaire des écuries de Bigueyrie, de l’Hôtel du Palais ou de la villa Sion, les Biarrots n’en peuvent plus des magouilles permanentes et approximations absolues. Guillaume, s’il n’est présent qu’en fin de semaine à Biarritz, devra avoir des hommes de confiance sur qui s’appuyer à Biarritz. Sa liste, s’il en monte une, sera donc encore plus clairement examinée que celle de ses concurrents. Et il a à peu près autant de chances de gagner avec Lafite ou Poueyts dans son sillage, que de passer inaperçu des militants de la cause animale en se rendant aux arènes de Bayonne.

Pour espérer l’emporter, Guillaume devra donc faire attention à ses choix et patienter jusqu’à la fin du G7, car les trois jours d’enfer qui nous sont promis peuvent changer considérablement la donne. Dernier point, l’actuel ministre et potentiel candidat devra vite s’adapter à cet humour biarrot qui consiste à rire de tout et surtout de ses malheurs, à l’image de cet octogénaire découvrant que tous les gendarmes couchés de la ville ont été arasés afin de permettre aux grands de ce monde de mépriser allégrement les limitations de vitesse : « Les gens râlent sur ce G7, mais il a du bon. Certes, on n’a jamais vu à Biarritz autant de CRS debout. Mais grâce à cet événement, on n’a plus de gendarmes couchés ». Et, comme disent les Biarrots, mieux vaut un gendarme couché qu’un gendarme bouché. Ou pire, un gendarme bourré.

 

 

47 réflexions sur “Veunac et la malédiction des deux Didier

  1. Or donc en off d’opérette Didier Guillaume a confirmé que la rumeur de son parachutage était bien le bruit des pales de l’hélicoptère l’amenant au-dessus de la ville en vue de son largage.
    Michel Veunac a aussitôt fait part de son indignation devant un procédé aussi cavalier. Michel Veunac est tellement vieux et usé qu’il ne voit pas que chacune de ses apparitions ne fait que montrer son usure. Il n’entend pas non plus que si Guillaume (mais non pas Barucq suivez un peu) s’est permis cette annonce c’est forcément avec l’onction de Macron qui signifie ainsi à Veunac de ranger soigneusement ses dossiers à la mairie.
    C’est qu’ils sont bien ingrats là-haut : on se ruine la santé à leur préparer un beau G7 en se mettant toute la ville à dos et voilà comment on est récompensé !

    Évidemment cette annonce a jeté un pavé dans la fourmilière des fourmis qui se voyaient déjà dans le fauteuil du maire. Elles vont faire un peu de résistance les fourmis puis trop désireuses de rempiler au conseil municipal elles vont vite venir faire la danse du ventre devant Didier Guillaume pour êtres sûres que leurs petits 6,70% de voix rejoindront la liste finale au second tour.

    Reste donc la question de la gouvernance de Didier Guillaume. S’il a annoncé qu’il souhaitait rester ministre de l’agriculture c’est qu’il sait qu’il sera autorisé à le faire voire qu’on le lui a demandé. Avoir un maire ministre ça peut avoir quelques avantages, de nombreux exemples l’ont prouvé par le passé.
    Mais ça peut aussi avoir un gros désavantage qui est que le maire ne suit les dossiers que de loin laissant ainsi beaucoup de champ à son directeur général des services et à une poignée d’adjoints. Et là entre en scène la question de l’infâme Guyznogoud celui qui est actuel premier -et en fait unique- adjoint. Parce que si Veunac ne peut résister bien longtemps Guyznougoud lui va batailler ferme.
    Plusieurs solutions se présentent pour le neutraliser :
    -lui faire comprendre qu’il a intérêt à être docile sinon on peut lui créer des ennuis (oh oui oh oui)
    -lui offrir un poste ronflant mais peu dangereux
    -lui offrir quelques avantages lui permettant une agréable retraite
    -le prendre comme adjoint
    Évidemment cette dernière solution rendrait la candidature de D.Guillaume complètement irrecevable pour les Biarrots puisque avec un maire à 800 kms on sait tous quelles aises prendrait Guyznogoud.

    En conclusion le parachutage de quelqu’un ayant un minimum d’envergure et nous sortant du marigot n’est pas une mauvaise nouvelle mais il faudra voir de près sa liste (le programme on sait à quel point il n’engage rien ni personne). On le sait : le diable est dans les détails.
    Puis il faudra aussi qu’il clarifie sa position sur la question basque -notamment celle des prisonniers- parce que Didier Guillaume exPS soutenait la candidature de Manuel Valls lors de la primaire socialiste et ça c’est -100 points.
    Enfin, M. Guillaume votre compte Twitter Dguillaume26 ça fait un peu fouillis. Ici c’est 64. Le diable est dans les détails vous dis-je.

    • Je me permets d’ajouter quelques éléments. Guyznogood (bien trouvé) à joué double jeu, en facilitant le noyautage de Larem par le Modem dans le 64, car il y jouait sa survie politique face aux néo marcheurs dont Schneck qui a ainsi compris la perfidie du personnage. Si Veunac est ciblé par Larem, alors la Commission Départementale d’investiture sera purgée à minima de Guyznogood et de ses complices. Le traitement de Lafitte sera intéressant à suivre.
      Veunac ne lâchera pas facilement, et pourrait être pris dans une sorte de folie au risque de faire perdre tout le monde, modem larem, condamnés à gagner ensemble ou perdre ensemble.
      Allons nous assister à un jeu de massacre ?
      Peut-être nécessaire pour laver Biarritz, une fois pour toute, de son prurit affairiste.

  2. Sacré Jean-Yves, le choix des mots, le choc de l’humour!

    Cette fois, on dirit un titre d’Edgar P. JACOBS!
    Oui, vous savez, les aventures de BLAKE ET MORTIMER, pour moi la meilleure BD de tous les temps…

    Veunac, je le vois bien dans le rôle d’OLRIK ou de SEPTIMUS pour la perversité.

    Guillaume, je ne sais pas…..Le professeur SATO, faisant voler pour la bonne cause des dragons-drones, grand ami de Jupiter, pardon, MORTIMER, peut-être?…

  3. Une bonne réponse va se jouer dans les jours à venir .
    Si une partie de la ville est mise à sac ,avec de grosses conséquences sur les biens des Biarrots , la campagne 2020 de VEUNAC et GUILLAUME s arrêtera lundi !!
    Pas du tout persuadé que cette candidature soit du gout de l ensemble des Biarrots, et je fais confiance aux partants déclarés pour faire campagne dans ce sens…Ce parachutage électoral, les électeurs n en veulent plus, même si on déclare une passion immodérée pour la corrida, le rugby, les tapas la culture basque, faut pas prendre les Biarrots pour des jambons ou des piments !!! ça ne prend plus . D autant plus que la carrière politique de notre ministre ressemble plus à de l opportunisme qu à de réelles convictions .
    L empressement à vouloir sortir VEUNAC et LAFITE ne doit pas nous faire miser sur le mauvais pottok.

  4. Même question que pour les autres candidats: quel projet? quel équipe pour le porter?

    un maire ministre cela veut dire qu’il serait à Paris durant 5 jours et le week-end à Biarritz donc la ville ne sera pas sa priorité.

    c’est de la politique à l’ancienne. Dans les pays mieux administrés que la France on est soit l’un soit l’autre.

    De surcroît il me semble que nous devrions avoir de bons candidat.e.s locaux qui eux connaissent la ville et….les branches pourries (et ou elles sont planquées).

  5. Pourquoi aller chercher quelqu’un qui ne réside pas, ne travaille pas à Biarritz pour gérer une ville avec une histoire chaotique et clientéliste, qui suppose comme le dit justement NathB de savoir éviter les chausses trappes (donc de savoir qui il convient de prendre ou rejeter à ses côtés)?

    Je ne pense pas qu’il soit bon d’avoir un député maire, ou un ministre maire ou tout autre forme de cumul. Une municipalité c’est un travail à temps plein, 7 jours sur 7 durant 6 ans, pas un hobby pour le week-end ou nul doute, le nouveau calife recevra ses « guests » à l’Hôtel du Palais le week end pour avoir de belles photos dans la presse.

    Arrêtons avec les clichés Biarritz ce n’est pas le rugby, le jambon, les espadrilles. C’est des enfants à éduquer, des lignes électriques, des réseaux d’eau potable, une voirie, des logements construire, une activité économique à développer et pour cela il faut connaitre l’endroit.

    Je ne connais pas la performance de Mr Guillaume au niveau de la Drôme mais à voir les couleuvres qu’il avale au ministère de l’Agriculture et au final la merde pesticidée que nous avons dans nos assiettes, désolé mais je ne veux pas du même régime pour Biarritz.

    Ne tirez pas trop vite sur Jacques-André Schneck: c’est le seul qui pour l’instant à une vision claire et structurée de la ville et de sa situation, quelqu’un qui maitrise parfaitement le fonctionnement complexe des institutions (administratives et juridiques) ce qui est un must à un tel poste en 2019, et qui à mon sens du fait de son profil et de son parcours crédible (lui a délivré des infrastructures de haut calibre), peut être à même de redonner du souffle à Biarritz (même si il ne marche pas sur l’eau (polluée) de nos côtes)

    • Je fais une réponse groupée à certains commentaires ci-dessus
      Tout d’abord concernant M. Schneck voter pour un homme de 70 ans qui n’a strictement jamais existé au plan politique (je parle de gestion pas de réunions byzantines) et qui enfourche le blanc destrier de la probité après avoir fait une carrière dans les travaux publics, pas question.
      Voter pour les actuels élu(e)s qui n’ont rien démontré en 6 ans et qui pour l’instant ne démontrent toujours rien, pas question non plus.
      Concernant l’opportunisme politique de Didier Guillaume, il a été fidèle au PS pendant 35 ans ce qui n’est pas si mal, il a aussi été loyal aux premiers ministres de Hollande ce qui est méritoire -meme si sa loyauté à Valls est pour moi un point négatif. Enfin il a occupé de nombreuses fonctions dont maire.
      Pourquoi a t-il renoncé à la vie politique en janvier 2018 puis dérenoncé quelques semaines plus tard ? Je n’en sais rien mais je parie (oui je sais cette manie me perdra) que Hollande et sa rouerie ne sont pas pour rien dans ces deux décisions.
      Il voulait être ministre de l’Agriculture Hollande ne le lui a jamais offert. Macron l’a fait. Il y est allé. On peut trouver cela contestable comme on peut se dire qu’il a bien fait, c’est affaire de point de vue.
      La question pour moi est plus celle du futur que celle du passé. Biarritz a impérativement besoin de sang neuf. Cette ville ressemble à un aquarium aux vitres verdâtres dans lequel des pauvres poissons manquant d’oxygène tournent en rond.
      Peut-être que Didier Guillaume n’est pas le sang neuf idéal, je n’en sais rien. Mais si c’est celui qui se présente il faut faire avec. La question que je me pose est : pourquoi vise t-il Biarritz lui le dromois ?
      Il faut un maire à plein temps ? Non, pas dans une ville de 25000 habitants pour quelqu’un qui est rompu à gérer et décider. Cependant au début du prochain mandat il y aura un gros travail de prise en main et c’est vrai qu’un maire à temps très partiel ne me paraît pas une bonne chose pour la première année.
      En résumé le parcours (de gauche), l’expérience, l’âge de Didier Guillaume plaident en sa faveur. Mais son peu de disponibilité et l’absence de clarté quant à son désir de Biarritz plaident en sa défaveur. Je le redis : les noms sur sa liste seront pour moi un élément déterminant.

      • Et la ligne politique ne compte pas ?
        Le projet ? Étrange commentaire qui évoque le sang neuf nécessaire et donne un bon point à l’expérience.
        Pourquoi Biarritz ? Parce que dans la Drôme, il n’ est peut être pas si nouveau monde et plus si sang neuf que ça. Et à Biarritz, on le découvre. C’est comme si on envoyait Veunac dans la Drôme. Peut être serait il accueilli avec un grand soulagement ? Cela s’appelle le. Bonneteau. Et si les noms sont importants, la cohérence entre les parcours et le projet me semble être le minimum syndical.
        C’est aux citoyens de prendre la parole, désormais, et tous les noms sont importants.

      • Bonjour NathB
        Vous nous dites aimer Biarritz.
        Après l’opacité de MM « Guysnogoud » (très, très bon…) et de son mentor, vous souhaitez nous initier à la saveur de la clairette de Die….. Non merci, Madame

    • Il pourrait faire éventuellement un bon adjoint à l’urbanisme. Mais dans quelle configuration ? Avec qui s’allier ? Et quand ? Le casse tête sera pour toutes les listes.
      Mais l’espoir de rassemblement caressé par Larem s’effondre. Le gang Mimi/Lala est démasqué. Lala joue aussi sa survie. C’est savoureux. 🤤 Larem est désormais coincée, et les recours hier possibles ne le sont plus aujourd’hui. C’est délicieux.
      Le jeu s’est ouvert, les esprits s’échauffent. Une Baston générale se prépare.
      Les citoyens observent les premiers bourre pif, l’entrée sur le terrain du Jonah Lomu de la Drôme , choix hasardeux du coach face aux dribbles multiples, mais contrairement au rugby, le sort du match se jouera dans ces petites tribunes vip que sont les isoloirs.
      Je rappelle une des règles de ce jeu, en citant l’un des meneurs Mimi, « la loi c’est la loi ».
      Mais où est passé l’arbitre putaingue..?!

  6. Le nombre de listes sera je pense comme en 2014 c’est à dire important. Il y a déjà trois candidats officiels , Barucq, Arosteguy, Shneck, un officieux Guillaume, mais d’autres vont s’engager après la rentrée j’en vois au moins trois de plus … Faites vos jeux … Rien ne va plus …

      • La brune Marine, et son parti dirigé par des racistes, celle qui veut nous faire passer l’océan de plastique qu’est son programme pour un nouveau lagon ?

  7. Pour briguer la mairie d’une ville, quelle qu’elle soit, il faut l’avoir habitée un certain temps. Monsieur Guillaume respecte t-il cet aspect de la loi ? Apparemment oui, si on en croit l’inquiétude mal maîtrisée- apparemment ?- du maire actuel ? Est-il bien renseigné ce monsieur Veunac? N’est-ce pas encore une comédie qu’ils nous jouent tous les deux ? Par ailleurs ce personnage intéressé par ce sanglant spectacle qu’est la tauromachie, en décevra plus d’une et plus d’un. Enfin, aucun membre du gouvernement, à ma connaissance cumule avec une fonction de maire.

  8. S’il s occupe des Biarrots de la même façon dont il gère le bien-être animal au sein de son ministère, on n’a pas le cul sorti des ronces

  9. Je vous trouve très dure avec Mr Schneck NathB.

    Son âge ne peut pas être un facteur retenu contre lui. Voyez comme le « jeune » Macron pense comme un vieux: on dirait du Tatcher de la grande époque.

    L’âge n’est pas le problème. Seul compte le projet et l’équipe qui le porte.

    Quant au parcours de Mr Schneck, il très pro au regard des projets / infrastructures dont il a eu la responsabilité (il ne joue pas dans la catégorie Cité de l’Océan ou réfection des sièges du Royal). Ceci atteste de grandes compétences pour mener à bien des réalisations comme celles dont il a eu la charge.

    Tous les énarques ne sont pas corrompus ou harceleurs patentés. Il existe (une majorité) de compétents et dévoués au Service Public. Je ne suis pas énarque (mon expérience d’un énarque fut aussi navrante que la votre a pu l’être apparemment, mais j’en connais aussi de très bons) et je ne figurerai pas sur la liste de Mr Schneck (ni ne cherche à figurer sur aucune) donc je parle librement.

    Quant à Didier Guillaume qui semble vous fasciner: 35 ans pour retourner sa veste n’est pour ma part un gage de sa « fiabilité » bien au contraire: cela veut dire qu’après avoir été nourri au bon lait PS toute sa vie, il est allé à la soupe comme les autres, juste sur le tard, ce qui est encore plus vil (je pourrais pardonner à un « jeune » d’aller à la soupe pour exister, assurer son futur, mais un type de 60 balais qui trahit la famille qui lui a permis de faire sa carrière après 35 ans, c’est assez moche et pour tout dire TRES inquiétant pour la suite.

    Enfin pourquoi Mr Guillaume s’intéresse-t-il à Biarritz : à mon avis (comme vous le savez parfaitement) parce que c’est une « petite ville » donc sur le papier moins compliquée à administrer que Lille ou Marseille (donc ça laisse du temps pour faire autre chose…) mais surtout parce que c’est une ville au nom retentissant sur le plan national (comme Cannes, La Baule, Deauville, des « marques » connues de toutes et tous et qui confère une visibilité à ceux qui les décrochent s’ils sont bons (Veunac est un âne donc personne ne le connait au delà de l’Adour)).

    Donc Guillaume sera un type en stand-by qui une fois la Mairie conquise, s’occupera de son prochain projet et délaissera BTZ et les Biarrots (sauf pour recevoir au Palais comme il se doit, les « hôtes » de marque qu’il invitera aux frais de la collectivité comme ses prédécesseurs l’ont fait).

    Désolé pour moi un homme qui trahit son parti après y avoir fait toute sa carrière (il n’existe au poste qu’il occupe que grâce au parcours accompli au sein du parti qu’il a trahi), qui viendra pour sa retraite les week-ends sur BTZ serait le plus « sexy » ?

    Sur ce coup je ne vous suis pas NathB

    • Oui je sais le club des vieux mâles blancs trouve tout à fait sympathique le vieux mâle blanc.
      Et ne vous en déplaise si ! l’âge est un problème : l’indécence de ces hommes qui à 70 ans se croient jeunes fringants et omniscients est sans limite. Qu’ils profitent de leur confortable retraite et ne prétendent pas gouverner qui que ce soit d’autre que leur femme de ménage et leur jardinier.
      Quant à moi -une bonne femme- je ne peux qu’être fascinée, pourquoi pas enamourée tant qu’on y est ? pour un ministre.
      Pourquoi je n’attache pas d’importance au projet ? Parce que je sais ce que vaut un projet électoral pardi. Le Palais n’était pas dans le projet Veunac, on a vu le résultat. Le cadeau Aguilera à Pichet et Gave était dans le projet Veunac ? En plus je sais que la vraie compétence elle est à l’Agglo, que l’assainissement donc la propreté de nos plages c’est l’Agglo, que maintenant même Iraty c’est l’Agglo. Alors je préfère voir en face d’Etchegaray quelqu’un qui a la capacité de peser voire de lui succéder parce à ce jour on a vu ce que représente Biarritz au sein de l’Agglo : des cacahuètes.

      • juste pour clarifier NathB : j’ai 50 ans donc mâle blanc certes mais moyennent vieux pour l’instant

        Ne vous en déplaise (encore une fois on peut être un vieux jeune, Macron nous le prouve tous les jours), je réfute votre argument avec véhémence. Voyez les Noam Chomsky, Bernie Sanders, Edgar Morin ou Stefan Hessel tous sont ou étaient beaucoup plus jeunes et subversifs que n’importe quel jeune ne peut l’être car ils ont ce que les jeunes ne peuvent avoir: l’expérience.

        Jusqu’à présent j’observe que Mr Schneck est le seul a s’exprimer, clairement, à répondre aux questions, à avoir une structure carrée, des idées claires. Ou sont les autres ? Avez vous des signes de vie de Barucq et Arostéguy?

        Enfin sur la question de l’emploi du mot fascinée : pourquoi ce malicieux procès d’intention (vous êtes trop intelligente pour ne pas savoir que mon propos n’avait rien de sexiste). J’aurais utilisé ce terme parce que vous seriez une femme (ne connaissant pas votre identité j’utilise le conditionnel) ? Seules les femmes seraient fascinées ? désolé mais pleins de sujets ou de personnages me fascinent (mais c’est peut être ma part féminine ;o) bon j’arrête de vous taquiner.

        Relisez vos lignes et faites preuve de bonne foi sur ce coup: vous encensez Didier Guilaume qui n’est rien d’autre qu’un misérable apparatchik qui trahit son camp et cherche sa prochaine cantine à 60 ans, ce qui est pathétique et en dit long sur l’absence de colonne de cet invertébré.

        Enfin de grâce, cessez de prêter des intentions cachées à tout va dès que l’on vous porte contradiction car c’est un peu pénible. Nous avons le droit de ne pas être d’accord sans que vous vous retranchiez dans le genre, la couleur de peau ou la religion qui sont de piètres arguments. C’est un peu trop communautariste pour moi, désolé.

        Bien à vous et surtout ne perdez pas votre esprit fin et piquant car je le redis c’est un plaisir de vous lire et vous participez grandement à la vie de cet excellent blog (Merci encore à toi Jean-Yves pour les tonnes de travail que tu fournies, toi le vieux mâle blanc qui nous éclaire).

      • Ces idées claires sont encore très fumeuses, et loin d’être satisfaisantes. À moins que vous ayiez des informations privilégiées. Je ne suis pas sûr que savoir couler une dalle de béton, même éthique, et sans grumeaux, soit la qualité première dont cette ville a besoin.
        La notion de mâle blanc ne recouvre aucune réalité ici, elle a été utilisée et diffusée par des analystes de la politique de Trump, et par des mouvements féministes américains.
        Je comprends ce que NathB décrit, mais c’est vrai que ça mériterait d’être précisé.

  10. Trouver la bonne personne capable de virer VEUNAC et LAFITE….! je n y crois pas. Cela passera par un projet capable de répondre clairement à ces différents sujets QUAND et COMMENT !
    1/ Les eaux de baignade, une priorité
    2/ Un ensemble cohérent de circulation et de stationnement ou chacun trouve sa place, piéton, voiture, vélo.
    3/ Un urbanisme maitrisé pour favoriser le retour des classes moyennes et éviter la fermeture des écoles. Cela passe peut être par des aides aux propriétaires de vieilles maisons pour les rendre plus confortables avec un loyer maitrisé, plutot que de construire encore et encore du R7.
    Combattre le duo infernal, en proposant un projet pour BTZ et ses habitants,contre un bilan calamiteux.
    La multiplication des listes et donc la dispersion des voix fera de nouveau l affaire de VEUNAC.
    Monsieur SCHNECK, à part les initiés qui fréquentent ce blog et d autres qui s’intéressent de près à la vie locale , vous êtes un parfait inconnu pour l’ensemble des votants quelles que soient vos compétences. Ce serait souhaitable d essayer de vous rapprocher de Madame MOTSCH.
    D Guiilaume ? P Bismuth a très bien résumé son parcours. Avec Lafite en 1er adjoint de surcroît, NON MERCI !
    Enfin et je le répète, dommage que nos deux dames AROSTEGUy et MOTScH se crêpent le chignon pour singer nos vieux politiques. Rassembler des compétences comme CHAZOUILLERES, SCHNECK, PINATEL ( pkoi pas Nath B si elle profite des soldes chez Natacha …) etc…bref tous ceux qui ont fait preuves d honnêteté et de compétence sous ce triste mandat aurait eu de la gueule. Mais bon même nos dames jouent à  » ce sera moi le chef  » et donc Mimi a encore toutes ses chances !!!

  11. Bonjour,

    « Didier Guillaume un sénateur démissionnaire repentie qui aime le rugby…quand sa paye! »

    ….Ruban et carnet d’adresses.

    Mais que s’est-il passé ? Le poste promis s’est avéré être beaucoup moins attrayant que prévu : il était à titre bénévole et non exécutif. Autrement dit, un poste honorifique. « Pas question de me contenter de couper des rubans, je suis un homme d’action » lâche à France Bleu Drôme-Ardèche Didier Guillaume. Pas du tout ce qui lui avait été présenté.

    Bernard Laporte lui-même, président de la Fédération française de rugby, était venu chez lui pour lui demander de prendre la tête du comité d’organisation. « Ils voulaient avoir son carnet d’adresses sur les collectivités, pour les stades », explique un connaisseur de l’affaire. D’autant plus que la mise à disposition des stades par les villes s’annonce compliquée, comme le raconte Le Monde.

    Problème : les statuts du GIP ne prévoient pas la fonction de président exécutif. En revanche, le directeur général du comité d’organisation, Claude Atcher, sera lui bien payé et aura le pouvoir décisionnel. Et n’entendait pas le lâcher. Selon Le Parisien, il devrait toucher un salaire de 210.000 euros brut par an….

    Coupe du monde de rugby : pourquoi le sénateur Didier Guillaume …
    https://www.publicsenat.fr › article › politique › coupe-du-monde-de-rugb…
    11 mai 2018 – Mais le résultat est le même : la coupe du monde de rugby de 2023 en France, ce sera sans Didier Guillaume. L’ancien président du groupe …

    Le vrai faux-départ de la vie politique du sénateur Didier Guillaume
    https://www.lejdd.fr › Politique
    18 mai 2018 – Après avoir annoncé son départ du Sénat en janvier, Didier Guillaume est finalement de retour au Palais du Luxembourg, mais il a perdu la …

    …C’est lui-même qui l’annonçait le 16 janvier sur son compte Facebook. Le patron du groupe PS au Sénat Didier Guillaume avait décidé de quitter la vie politique. « Je vais démissionner de mon mandat de sénateur dans les semaines qui viennent. Cette décision est mûrement réfléchie. Mon parcours illustre la cohérence entre mon discours et mes actes. J’ai toujours pensé, et dit, qu’il existait une vie avant et après la politique. Même si j’ai aimé passionnément chaque mandat, je ne me suis jamais accroché trop longtemps à des fonctions », expliquait-il dans son post Facebook.

    Le très Macron-compatible Didier Guillaume avait en effet été choisi pour devenir président du Groupement d’intérêt public (GIP) chargé d’organiser la Coupe du monde de rugby 2023 en France. Or, contrairement à ce qu’il pensait le poste était juste honorifique et non rémunéré. Didier Guillaume a alors préféré renoncer à la fonction et retourner au Sénat où il n’avait pas encore démissionné de son mandat….

    « Très Macron-compatible,nous connaissons la suite…surtout avec une hypothétique double casquette de ministre…..et maire??? « .

  12. Veunac a une bien trop haute estime de lui-même pour ne pas se représenter. Si le G7 est un succès, ce sera grâce à lui, si c’est un échec, ce sera à cause des autres. Il est largement assez incompétent pour se faire réélire. Quelques après midi avec des résidents d’EHPAD, un ou deux local pour une énième école de surf ou association, quelques milliers d’euros de subventions pour qui saura le flatter, une terrasse pour des commerçants et hop, emballé c’est pesé.

  13. Re….

    lL est où Didier Guillaume ….il est où ???? Peut être à Rennes pour soutenir ce maire attaqué au tribunal par la préfète en précisant entre autres : Seul le ministre de l’Agriculture peut prendre toute mesure d’interdiction, de restriction ou de prescription particulière concernant la mise sur le marché, la délivrance, l’utilisation et la détention de ce type de produits;

    .Langouët : le village écologique modèle en lutte contre le glyphosate
    AgoraVox-17 juin 2019
    Seul le ministre de l’agriculture peut prendre toute mesure d’interdiction, … C’est à la préfète, estime le maire de Langouët, qu’il appartiendra …

    Maire jugé pour avoir interdit les pesticides : des centaines de manifestants à Rennes
    A La Une Environnement
    Publié le 22/08/2019 à 12h29. Mis à jour à 12h36 par SudOuest.fr avec AFP.

  14. Pas tout lu. Je constate juste que vous passez tous votre temps à chouiner mais que quand quelqu’un « menace » d’arriver avec plus d’envergure et en dehors du marigot biarrot vous vous empressez de chouiner encore plus fort. C’est que vos « Mimi » et « Lala » vous les connaissez ils vous rassurent. Eh bien de quoi vous plaignez-vous ? demandez leur de se représenter et votez pour eux. Vous pourrez continuer à chouiner sur les mêmes sujets et les mêmes individus pendant 6 ans.

    • réponse rhétorique NathB mais vous vous gardez d’adressez le fond à savoir que le Sieur Guillaume n’est pas lui non plus une jeune vierge au coeur pur, mais un autre mâle blanc qui cherche une bonne gamelle pour se sustenter.

      Qu’il soit issu hors des frontières de Btz est à mon avis non pertinent, tout comme la question de l’âge ou du genre.

      Attendons de voir les programmes et les équipes qui les portent et après viendra le temps de la décision.

      Tient une idée con: et si BBB organisait un Facebook live avec tous les candidats et un modérateur afin que les citoyens se fassent une idée des forces en présence avant le vote du 1er tour?

      • Tu noteras que j’avais pris la précaution oratoire ;o)

        Sincèrement cela pourrait avoir de la gueule: à l’anglo-saxonne, public, ouvert, sans conseillers pour leur souffler les réponses bref de l’information à destinations de citoyen.n.e.s AVANT le vote.

        NathB ferait une excellente modératrice avec la précision qu’on lui connait, allant à l’os afin que l’on puisse bien prendre conscience de la qualité des candidats en lice.

        On verrait aussi ceux qui ont le courage de venir, ceux qui du fond à proposer et les autres.

        Je pense que ce serait une très belle opération citoyenne pour Biarritz et les Biarrot.e.s

      • À mon grand regret, je ne connais pas NathB, celle qui veut me piquer mon fric en pariant que Veunac ne sera pas candidat. Grand seigneur, je lui ai proposé un café quelle que soit l’issue de notre pari. Mais à Biarritz comme ailleurs, les étoiles s’intéressent rarement aux vers de terre… :-)))

    • J’avais laissé passer ça en levant juste les yeux au ciel mais je me dis que non décidément on ne peut pas laisser passer ça.
      St Cricq a été un excellent opposant parce que 1) il bossait les dossiers et il était peut-être le seul 2) il comprenait quelque chose aux finances publiques et il était peut-être le seul.
      On peut effectivement lui dire merci pour la Cité de l’Océan.
      Oui mais voilà St Cricq est un vaniteux de la pire espèce. Ses « Merci Papa Noël » répétés ad nauseam en parlant de lui étaient plus que saoulants. Mais surtout, tellement avide de reconnaissance, il s’est laissé charmer par Veunac jusqu’à signer une inexcusable forfaiture : celle du Palais. Le vote du Palais s’est joué le 30 juillet à une voix. Celle de St Cricq aurait pu tout faire basculer. Donc jamais au grand jamais on ne doit revoir St Cricq à un conseil municipal, et maire encore moins.
      D’autant plus que son grand projet pour la Cité de l’Océan c’était un musée ce qui en terme de gouffre financier (à supposer qu’il ait de quoi le remplir son musée) aurait été coquet.
      Sa vanité l’a aussi amené à se cramer (ah ah ah) avec son histoire d’incendie forcément allumé par quelques opposants qui voulaient lui faire payer son action politique.
      De plus St Cricq est un dinosaure. Je lis rarement la Semaine du Pays basque. A deux reprises j’y ai lu des billets de St Cricq où il fustigeait les réseaux sociaux comme son grand-père fustigeait le rock’n’roll et sa grand-mère les mini-jupes. Un type de 62 ans qui n’a rien compris à l’importance prise par les réseaux sociaux il vaut mieux qu’il aille à la pêche plutôt que prétendre être un politique de premier plan.
      Enfin quand je l’ai vu hier attablé avec Franck Perrin je me suis dit que leurs idées devaient être suffisamment proches pour que jamais au grand jamais Saint-Cricq ne doive revenir au conseil municipal.
      Je ne sais pas quelles sont ses intentions pour 2020 mais je sais que présenter St Cricq comme un potentiel sauveur est une hérésie.

      • D’après mes informations, il partirait sur la liste Veunac avec le secret espoir de devenir adjoint à la Culture.
        Après un si respectable parcours d’opposant, nous sommes là devant un cas flagrant de catastrophe industrielle.

      • un homme qui a failli périr par le feu pour son courage politique de soutenir l’insoutenable !

        Un saint, que dis je un martyr !

      • Bonjour Madame Nathalie XXXM,

        Je viens de lire votre énième roman. Il a retenu toute mon attention. J’ai bien compris qui vous étiez cachée derrière votre masque internet et franchement c’est pitoyable de voir votre fiel se déverser sur la toile.

        Vous êtes dans aucun doute une aigrie, peut-être même une jalouse. En tous les cas je peux affirmer que vous êtes une incompétente en matière de relations humaines. Oui hier soir j’étais non seulement attablé avec mon ami Jean-Benoit mais j’ai pu échanger avec des élus ouverts et intelligents tout votre contraire semble-t-il. Le sénateur Brisson m’a salué chaleureusement avec son épouse, Guillaume Barucq était aussi très courtois , de même que Michel Veunac et Madame, Michel Poueyts, et tous les autres dont l’adjoint à la sécurisé votre ami. Même la communiste m’a gratifié d’une aimable poignée de main et Guy Lafite tout sourire m’a lui aussi salué. Je puis vous assurer que je les respecte tous , toutes étiquettes confondues. Dois-je vous rappeler que je représente avec fierté le premier parti de France , certes très critiqué mais bien présent sur notre territoire et notamment à Biarritz . Monsieur Macron a bien compris le message des Européennes il a été sport sur ce vote .

        Regardez les chiffres RN/FN depuis 2011 et surtout le nombre de voix obtenues. Sachez qu’en tant que biarrot de naissance je connais beaucoup de monde sur la place. J’y ai des ennemis dont vous faites partie vous et vos amis, mais j’ai beaucoup d’amis dont de nombreux commerçants.

        Concernant vos écrits , c’est Frank Perrin et pas Franck ( manque d’attention et de délicatesse ).Quant à Jean Benoit Saint Cricq votre cible du jour, il était le seul candidat chère Madame Nathalie XXX ( Nathalie M ??) à avoir chiffré son programme municipal en 2014. J’ai chez moi tous les programmes je les tiens à votre disposition. Ceux du premier tour bien évidemment là où on promet beaucoup de choses …

        Vous faites montre de sectarisme et d’étroitesse d’esprit. Je n’ose pas imaginer une seule seconde que vous puissiez être aux manettes de notre ville ! En tous les cas avec mes amis nous ferons tout pour faire barrage à votre candidature eu égard vos propos. Le mot d’ordre sera donné et comme vous le savez nos adhérents sont très disciplinés.
        Une question et j’en termine êtes-vous née à Biarritz ?

        Sur ce bon courage, et soyez honnête ne vous cachez plus derrière un clavier pour critiquer les élus et par voie de conséquence leurs amis . Faites comme moi soyez franche et transparente. La aussi c’est un signe de faiblesse de votre part et de lâcheté . Vive Biarritz.

      •  » Le mot d’ordre sera donné et comme vous le savez nos adhérents sont très disciplinés.
        Une question et j’en termine êtes-vous née à Biarritz ?  »

        Tient la Kommandantur est de retour à Biarritz !

      • M. Viollier changez d’informateur parce que non franchement…

        M. Perrin c’est la seule et unique fois où je vous répondrai parce que je vomis les fascistes et que le FN peut bien s’appeler comme il veut, c’est un parti fasciste.
        Je ne répondrai évidemment à aucune de vos questions me concernant.
        Heureusement les Biarrots s’ils sont plutôt de droite ne partagent majoritairement pas vos idées nauséabondes. Vous n’avez eu que 1472 voix dans la ville aux Européennes et 10 point de moins que la moyenne nationale.
        Quant au fait de penser que le prénom Nathalie signifie forcément Motsch ça montre juste à quel point votre capacité de raisonnement et d’imagination est atrophiée.

    • Écoutez les gars je suis en train de préparer une sangria pour Boris et Donald qui passeront en toute simplicité pour un apéro dînatoire alors s’il vous plaît un peu de sérieux.

      • Perso j’adoooore la sangria NathB…. je dis ça mais je dis rien ;o)

        BBB va terminer en site de speed-dating si ça continue !

        Bon week end de G7 à toutes et tous

        PS: ce serait une bonne idée (une de plus à la con Jean-Yves) : une soirée sangria de BBB pour se rencontrer

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s