Veunac louvoie et Motsch se met en ordre de bataille

Tandis que Veunac tente assez pathétiquement de faire monter les enchères, Nathalie Motsch effectue une déclaration de candidature très réussie.

Ce n’est plus un maire, ce n’est plus un probable futur candidat aux municipales de 2020, c’est juste un commissaire-priseur de seconde zone qui tente de faire monter les enchères autour de sa bien immodeste personne. Bisque, Bisque, Basque ! partage en effet tout à fait l’analyse de La Semaine du Pays basque (28/9) estimant que la candidature de Michel Veunac est suspendue à un feu vert de l’Élysée, avec un Emmanuel Macron pas très enthousiaste à l’idée d’un Mimi-la-Malice portant les couleurs de LRM et entraînant dans son sillage le secrétaire d’État et compagnon de Frédérique Espagnac, Jean-Baptiste Lemoyne. Selon ce qui se murmure, ce dernier hériterait du poste de maire dans deux ou trois ans, au terme d’une élection interne après une opportune démission de notre Mimi-rien-qu’à-nous-que-le-monde-entier-nous-envie. (C’est la solution pour éviter un parachutage hasardeux, mais se fier à une promesse de Veunac semble tout de même d’une rare témérité).

Au passage, les Biarrots auront noté qu’une fois de plus, Michel Veunac n’a pas tenu sa promesse d’annoncer sa candidature ou son départ fin septembre. Mais le commissaire-priseur est tellement occupé à tenter de faire monter les enchères avec un poste honorifique et rémunérateur qu’il ne se souvient même plus de ce qu’il a dit quelques semaines auparavant. D’autant plus que, pour montrer aux foules ébahies l’œuvre immense qu’il a accomplie pendant son mandat, Veunac monte en épingle tout ce qui est possible. Mardi 3 octobre après-midi, il inaugurait… le hall d’accueil de l’office de tourisme. Et la semaine suivante, la porte repeinte à neuf des toilettes publiques de la grande plage ? Et la semaine suivante, le nouveau portail du château Boulard donnant sur la villa Sion ?

Lannevère, Pradier, Boissier au soutien

Dans ce climat de désespérance citoyenne, l’annonce de la candidature de Nathalie Motsch, trois heures avant l’inauguration par Veunac du hall d’accueil de l’Office de tourisme, même si elle ne constitue pas à proprement parler une surprise, ne peut qu’intéresser tous ceux qui pensent qu’il est grand temps pour le maire actuel de s’occuper de ses petits-enfants. Le rendez-vous était fixé dans les locaux de l’ancienne libraire « Le Festin nu ». Est-ce à dire que « Calamity Nathalie » envisage de ne faire qu’une bouchée du duo Veunac-Lafite ? Bisque, Bisque, Basque ! n’ira pas jusque-là mais a été très agréablement surpris par ce qu’il a vu et entendu.

En effet un trio majeur a effectué son « outing » lors de cette déclaration de candidature. Non pour parler de sa vie intime, mais pour déplorer un mandat où la démocratie a sans cesse été bafouée. Hervé Boissier, Brigitte Pradier et Virginie Lannevère ont tous les trois fait partie de la majorité aux côtés de Nathalie Motsch et ce qu’ils ont vu et entendu les a scandalisés. Leur parole a d’autant plus de poids qu’aucun des trois ne se représentera à la prochaine élection. Pour Hervé Boissier qui a accepté la présidence du comité de soutien à Nathalie Motsch : « Un mot est un mot. Une parole est une parole. Il faut recréer une ville apaisée et bienveillante et retrouver ce bien vivre ensemble qui caractérise Biarritz ».

Hervé Boissier et Brigitte Pradier ne se représenteront pas. De même que Virginie Lannevère. Mais ils vont soutenir Nathalie Motsch pour que les Biarrots n’aient pas à revivre un mandat aussi pénible que l’actuel.

Vice-présidente du comité de soutien, Brigitte Pradier tape encore plus fort, parlant « d’une majorité en pleine débâcle ». L’élue a visiblement été traumatisée par ce mandat et a besoin de le dire : « Nathalie Motsch a été insultée et bousculée lorsqu’elle prenait la parole. À chaque fois, j’ai eu honte » C’est Virginie Lannevère qui se charge d’habiller pour l’hiver le duo Veunac-Lafite : « La politique, ce n’est pas une carrière, ce n’est pas un trip, ce n’est pas une revanche narcissique. Un élu est là pour servir ses concitoyens. En ce sens, une page doit se tourner. Et une page doit aussi se tourner sur le sexisme archaïque qui a prévalu au sein du conseil municipal. Nous les femmes, n’avons pas à nous excuser d’être légitimes et compétentes ».

Motsch : « Une ville plus verte pour une eau plus bleue »

Un peu émue, mais ne perdant pas le sens de la formule qui la caractérise, Nathalie Motsch évoque ses débuts au conseil municipal en 2008, puis son poste d’adjointe à l’Urbanisme : « Dans cette délégation, j’ai beaucoup grandi. » Silence, sourire : « Oui, je sais, ça ne se voit pas » L’élue évoque brièvement le calamiteux mandat qui se termine : « Un processus démocratique en panne, des décisions prises sans concertation ». Ce qui l’intéresse surtout, c’est demain : « Nous ne ferons pas un mandat de transition, mais un mandat d’ambition. » Avec deux axes majeurs : « La démocratie participative et l’excellence environnementale ».

Une permanence fin prête à l’emplacement de l’ancienne librairie « Le Festin nu ».

Nathalie Motsch l’affirme : « Pour toutes les décisions majeures, les Biarrots seront consultés ». Quant à l’environnement, la candidate veut créer à Biarritz un Conseil supérieur de l’Environnement avec un adjoint qui aura droit de veto sur toutes les décisions prises par la Ville, dans le but de faire de l’écologie non un gadget mais une réalité. Ainsi, pour améliorer la qualité des eaux de baignade, Nathalie Motsch veut désimperméabiliser la ville, pour que les pluies torrentielles partent dans la terre et non dans l’océan. Avec la création d’une coulée verte, Nathalie Motsch et Éric Ménard, membre d’EELV, sont persuadés qu’il est possible d’avoir une ville « plus verte avec une eau plus bleue ».

Après cette déclaration de candidature rondement menée – une heure montre en main toutes interventions confondues ! – et ce programme très vert, on passe fort traditionnellement aux… verres et aux petits fours de fin de réunion.

Avec juste un détail qui semble avoir échappé à beaucoup et qui va sans doute intéresser tous ceux que la candidature de Motsch agace. « On va créer Biarritz à votre écoute, une structure où on pourra échanger ou téléphoner et qui sera ouverte 24 heures sur 24 », annonce la candidate.

À la place de ses rivaux politiques, on téléphonerait toutes les nuits vers 3 heures du matin pour tester la solidité de l’engagement et faire en sorte que l’impressionnant bataillon de soutiens qu’a réuni Nathalie Motsch ne puisse plus mettre un pied devant l’autre dans la journée. Mais surtout, ne le répétez à personne.

 

51 réflexions sur “Veunac louvoie et Motsch se met en ordre de bataille

  1. Faites vos jeux, rien ne va plus !

    Le risque avec des annonces du genre ligne tel. 24/7 et/ou autres promesses de transparence totale et consultation 360°, c’est bien évidemment que les gens soient déçus au final car c’est souvent difficile voir impossible à tenir.

    Comme pour les autres candidat.e.s j’attends de voir les projets ET les équipes qui les porteront.

    Je trouve dommage qu’Hervé Boissier et Virginie Lannevère ne se représentent pas car ils ont tous les deux fait un travail remarquable.

    • Merci pour vos aimables propos.. mais même non élu je ne resterai pas inactif , pour défendre l’intérêt de Biarritz et des Biarrots .
      Herve Boissier

  2. Décidément, Biarritz est spécialiste des scénarios improbable !?? Voilà une énième candidate qui nous annonce ces 3 soutiens,mais ils ne seront pas sur sa liste! On te soutiens, mais les derniers 100 mètres ,tu va les faire toute seule ( en clair ,on a pas envie de se casser la pipe à l’arrivée), bizarre, bizarre.
    Avoir le soutien d’une personne qui a des responsabilités dans le social, alors que cette candidate durant les 5 ans de son mandat d’adjointe à l’urbanisme n’a pas levé le petit doigt pour le logement social,c’est tout de même un tour de force!
    Que viens faire cette histoire de coulée verte ,pour avoir ‘une eau plus bleu et une ville plus verte’ ,quel slogan, ouah!!! Coulée verte terme parisien qui signifie l’aménagement d’ancienne voies ferrée en promenade verte. Quel rapport avec l’eau bleu?? C’est du grand n’importe quoi.
    Cerise sur le gâteau, le standard non stop pour répondre a toutes vos questions, si,si,même la nuit!
    Et bien, nous voilà bien partie, c’est impressionnant comment on peut ambitionner le poste de Maire et être à ce point décalé..ou plutôt OUT !

    • Madame l’inconnue Déesse stop 64
      Le soutien que je suis ne se représente pas car j’estime devoir laisser la place à des gens plus jeunes que moi ( pour votre gouverne j’ai 75 ans bientôt ) et je sais que dans l’équipe de Nathalie Motsch il y a des gens de valeurs pour prendre le relai. Ne pas solliciter une place d’élu ne signifie en rien que je ne jouerai pas mon rôle de citoyen actif au service de l’intérêt général. Je serai aux côtés de Nathalie Motsch pour l’accompagner dans sa magistrature ( si elle est élue) en lui apportant mes conseils et mes critiques si nécessaires, et elle le sait pertinemment. Ce n’est en rien ce que vous laisser entendre..Dans ma vie je n’ai jamais évité de prendre des positions par craintes de me tromper. J’assume mes erreurs et je persévère dans mon désir profond d’agir pour l’intérêt général quelque soit le statut qui est et sera le mien. Je ne renie rien, mais je retire les leçons de ce que ma vie m’a apporté. Enfin j’affiche clairement mon identité sans me réfugier derrière un pseudo alambiqué.
      Mes salutations
      Herve Boissier

      • Que ce soit en politique, en sport ou autres, beaucoup ont du mal à tirer leur révérence au bon moment, et font souvent le match de trop. Une fois de plus , en marge de vos interventions au CM, vous faites preuve d intelligence, de lucidité et d honnêteté. La politique aurait besoin de beaucoup de personnes comme vous ou dans un style différent comme J Yves ( non là ce n est pas une blagounette) pour retrouver enfin ses lettres de noblesse. C est la tête bien haute que vous pouvez vous balader dans Biarritz!
        Respects Monsieur

  3. Cette histoire de JB Lemoyne futur maire quand Veunac voudra bien lui laisser son fauteuil n’a aucun sens. Lemoyne a 42 ans pas 72, il est secrétaire d’Etat et a une belle perspective de carrière devant lui. Mais à 42 ans il enverrait balader tout ça pour venir garder les pottok dans cette immense métropole qu’est Biarritz ?! Je ne sais pas qui fait courir cette histoire et pourquoi mais je n’y crois pas un iota.

    Concernant la candidature de Nathalie Motsch, Hervé Boissier et Virginie Lannevère constituent des soutiens de poids, d’autant plus que mon petit doigt me dit qu’il y en aura d’autres. Nul doute que ses concurrents lui feront bientôt les yeux doux. Voire des colistiers de concurrents…
    Quant à SOS Biarritz en détresse ça me semble une idée bien foireuse qui risque en effet de se retourner contre son auteur. Et Biarritz A Votre Ecoute ça donne BAVE en acronyme. Ca aussi ça aurait mérité d’être réfléchi avant.

  4. Le deal de  » dans 2 ou 3 ans je laisse ma place  » est tellement gros que je n ose croire que des personnes comme Espagnac ou Lemoyne puissent y croire. Ce sera 2022…et d ici là mimi la malice aura trouvé une embrouille pour ne pas le respecter.
    Concernant N Motsh, son principal handicap, qui me parait insurmontable pour 2020, c est son manque de notoriété du grand public. J entend déjà les  » qui ça ? … Elle est de Biarritz depuis quand ? Elle est Basque ?? …( de plus je ne me fais aucun souci pour que ces adversaires tapent où ça fait mal ) et je ne pense pas que ce sont les personnes sur sa liste ( à part J Yves), qui vont aider à surmonter ce manque de notoriété du TOUT PUBLIC ( je me répète)
    C est bien dommage, mais c est la réalité implacable de toutes élections locales à plus forte raison au Pays Basque !!

    • Je t’ arrête tout de suite : contrairement à ce que tu sembles croire, je ne suis pas sur la liste de Nathalie Motsch pas plus que sur une autre liste.
      Y’a que moi dans mon parti et c’ est déjà le merdier!

    • D’accord avec vous sur son manque de notoriété ailleurs qu’au golf.
      Sauf que contrairement à Arosteguy ou Barucq elle a pris le temps de se constituer un réseau solide avec Borotra, Morel ou d’autres, surtout des hommes. Elle a aussi l’appui d’Etchegaray à qui ça ne déplairait pas de diriger Biarritz par personne interposée.
      Question notoriété parmi les Biarrots, elle a sûrement oublié le nombre d’entre eux avec qui elle a été cassante, arrogante, humiliante en tant qu’adjointe à l’urbanisme. Mais eux n’ont pas oublié. Finalement Veunac lui a rendu service en lui enlevant sa délégation car ça lui a offert un an où elle n’a plus géré les dossiers d’urbanisme et donc les demandeurs. Mais de façon certaine elle paiera la façon dont elle a traité certains d’entre eux.

      • Encore plus qu Etchegarray, son score dépendra beaucoup de l engagement en sous mains de Borotra. Si Veunac est partant, je pense qu il sera total !! Faudra également qu elle ait qques « noms » sur sa liste pour compenser son manque de notoriété . Un bon directeur de campagne connaissant le job, pour calmer les effets d annonce un peu démago (24h/24).

      • NathB toujours à charge !

        Sincèrement cela me peine car vous ne semblez pas être en mesure de reconnaitre que sur un certain nombre de dossiers Mme Motsch a fait preuve de compétence et de courage (je ne la connais pas personnellement ni ne suis de près ou de loin lié à elle) mais sur Aguiléra par exemple elle fut exemplaire sur le fond et la forme me semble-t-il. Elle fut traitée de façon dégradante et honteuse par le maire et son 1er adjoint et a continué à tenir bon.

        Et il n’y aurait que des gens qui se plaignent de Mme Motsch (eux étant bien sur des anges toujours courtois, abordables et désintéressés)? Dès qu’on dit non en politique, on se gagne un opposant (ce qui fait que nous ayons des nuls qui veulent plaire à tous en disant oui à tout et qui au final ne font rien et déplaisent à chacun).

        Peut-être peut-elle pêcher par arrogance (dans ce cas ce serait dommage en effet) mais peut être aussi y a t il un grand nombre de courtisans déçus, qui attendaient des faveurs, des passe-droits qu’ils n’ont pas obtenus ? Il me semble que la pression qu’elle a subit (comme François Amigorena) fut très élevée et ils sont restés pour dénoncer ce qui devait l’être.

        Sont-ils parfaits, bien sur que non mais qui l’est ?

        Sur Aguiléra les infos rapportées sur ce blog montraient une femme courageuse avec une tête bien faite et c’est de fond dont on besoin les Biarrots (sein) par de que de forme (schein) si c’est pour avoir une girouette qui dit oui a tous et au final fait n’importe quoi auquel cas mieux vaut encore garder Veunac, au moins on le connait.

  5. Enfin une bonne nouvelle pour l’écologie ! Il est fort à parier que le fourbe ne restera pas adhérent plus très longtemps chez eelv. Tant mieux, les sympathisants écologiques sincères devenaient sceptiques sur son attitude, et ils seront soulagés de cette clarification. Mais pourquoi Schneck n’a-t-il pas voulu de lui ? Mystère.La rhéteure Motsch, a-t-elle usé de quelques effets de manche de chemisier pour enrôler l’égaré, séduit par le chic de son projet écologique. Mauvaise pioche. Sur le discours, c’est séduisant pour celui qui n’a jamais entendu parler ni d’écologie ni de participation, ni de démocratie. L’écrin ne fait pas la perle malheureusement,et pour la ramener, la sirène Motsch veut plonger dans une zone profonde, où les palourdes nacrées ne s’offrent pas aisément.

    L’écologie est également ravie aussi de découvrir pour qui vote ce blog indépendant.

      • Je suis comme vous, je ne sais pas vraiment pour qui je vais voter. Car je roule pour l’écologie politique. Et c’est vrai que c’est déjà tout un programme en soi. Alors, je me contente pour l’instant d’écouter les promesses, en essayant d’y comprendre qq chose. Je reste sur ma faim.

    • Vous semblez régulièrement annoncer quelque action spectaculaire d’EELV pour ces élections. Ça serait où quand et avec qui ? Parce que pour l’instant c’est plutôt le silence des abysses.

      • Je ne parle pas pour eelv. Pas besoin d’y adhérer pour défendre l’écologie. Certains y adhérent pour avoir le pin’s et jouer au Zadiste. La Grande majorité fait déjà de l’écologie au quotidien sans en faire tout un plat. Donc pas de spectacle. Les sujets de fonds méritent un peu plus de sérieux que de commenter les petits frémissements politiques locaux ici. Ou faire des annonces bidons. Et puis vous savez, les écologistes ont toujours été de redoutables organisateurs de campagne municipale, la fleur au fusil..

  6. Le diable est dans les détails… Après la hype écologie, la chic écologie, l’écologie baveuse ?
    On n’attend plus que l’écologie protectrice des animaux de larem. Ha oui il y a aussi l’écologie. Biomimetique, celle qui consiste à ne jamais écouter ce que nous dit le vivant, tout en faisant croire aux citoyens qu’ils sont écoutés…

  7. 20 commentaires ce matin sur Sud Ouest suite à l’annonce de la candidature de Madame Motsch ,il suffit de les lire pour se donner une idèe de la tempèrature ..èdifiant!
    Avec 3 soutiens qui ne seront pas sur sa liste,ça sent tout de mème le faux dèpart.
    Je veux bien croire qu’il y a du monde derrière elle (en tout cas pas sur la photo de Sud Ouest),mais qu’est ce qu’ils attendent pour montrer le bout de leur museau !

    • J’ai envie de pousser un gros coup de gueule pour des attitudes que je déplore en pleine campagne électorale. Madame Motsch doit bien faire peur pour que 20 petites mains anonymes envoient des messages incendiaires contre elle. De la même façon, « Déesse stop64 », vous n’avez jamais émis le moindre commentaire sur ce blog et d’un seul coup, vous vous mettez à dézinguer une candidate. Vous ne trouvez pas que la ficelle est un peu grosse? Pour qui roulez-vous?

      • Oui, mais la courtoisie serait que je reçoive un mail de votre part pour m’expliquer pourquoi vous écrivez sous pseudonyme. Je peux parfaitement le comprendre, mais je soupçonne beaucoup de commentaires de ce blog de provenir de petites mains oeuvrant pour des candidats en campagne.

      • bon je te le dis tout de go Jean-Yves : contrairement aux apparences je ne suis pas « une petite main » de Nicolas S. qui voudrait se présenter à la Mairie de notre ville « Impériale » !

      • C’est étrange votre réaction Mr Viollier, je ne vois pas en quoi mes propos sont incendiaires ? Argumenté. Si vous vous positionné en QG de campagne de madame Motsch(moi,je dit Madame et non Motsch),annoncé la couleur, tout le monde y gagnera du temps. Pour ma part je ne roule pour personne, j’osai naïvement croire que votre blog était un espace de démocratie, et que en citoyen lambda,je pouvez m’exprimer. Pour Sud ouest, rien n’empêchait 20 petites mains anonymes d’encenser cette candidate.
        Sans rancunes El Professor

      • Si un journaliste n’est pas présent le jour de déclaration d’un candidat, quand le sera-t-il? Mais présence ne veut pas dire inféodation. J’étais aussi présent à la déclaration de candidature de Barucq et personne n’a dit que je roulais pour le docteur surfeur. Un empêchement familial ne m’a pas permis d’assister à l’annonce de candidature d’Arosteguy, et je le regrette. Quant à appeler les candidats, Motsch, Arosteguy, Barucq, c’est une tradition de la presse. Vous imaginez les titres si on mettait du Monsieur Veunac ou Monsieur Lafite?
        Enfin ce blog, quoique vous en pensiez, se veut un espace de démocratie. je regrette qu’il soit gravement pollué par des petits malins qui avancent masqué. Pour ma part, je ne roule pour personne et je n’ai pris aucune décision de vote cinq mois à l’avance. Si;, à mes yeux, un candidat ou une candidate s’impose, je le dirai sans état d’âme. Ce n’est pas le cas pour le moment.

      • D’accord, je vous enverrai un mail si vous en ressentez le besoin (j’ai voulu mais je n’ai pas trouvé l’@). Sachez que je ne gagne rien à être connu. Pour des raisons qui me sont propres. Je défends des idées et des projets pour Biarritz et Pays Basque. Et je cherche la meilleure façon de les porter dans le débat public sans être soupçonné de rouler pour une écurie en particulier. J’y travaille. Mon cadre de référence est l’écologie politique, avec en son cœur la citoyenneté. D’où mon pseudo. Et j’observe avec plus ou moins d’intérêt les differents programmes. Je penche aussi à gauche, si ça parle encore à certain.e.s. Par deduction simple, on devine vers qui peut aller ma voix : une liste citoyenne et écologique. Ensuite, si la question de rejoindre une liste se pose, c’est une démarche différente que celle de participer au débat. Faut prendre un papier, faire 2 colonnes +/-, et se poser sereinement la question d’un engagement sur 6 ans, par rapport à d’autres choix de vie. Où peut-on agir, à quel niveau, où est on le plus efficient ?
        Je pense que chacun doit se poser ces questions.

    • 20 commentaires et surprise surprise tous plus sympathiques les uns que les autres… mais cela ne vous alerte pas. Mme Motsch (que je ne connais pas) ne marche pas sur l’eau mais elle a sur certains dossiers importants pour la ville fait preuve de compétence et de courage.

      Comme pour les autres candidats attendons de voir le programme et la liste

      • Vous étes bien directif Monsieur le directeur de campagne ! Visiblement l’anonymat des commentateurs vous dérange ou du moins ceux qui ne pensent pas comme vous. Que je sache ,l’auteur de ce blog,Mr Viollier,ne nous demande pas( pour le moment) notre identité afin qu’il nous remette un code d’accès à son blog. Alors pourquoi venir nous sermonner avec un soit disant anonymat lâche , vous voulez nous couper le micro ,c’est cela? Nous,les lecteurs de BBB ,ne remercierons jamais assez Mr Viollier de donner aux Biarrots cet espace d’expression. Je suis intervenu plusieurs fois concernant votre candidate sur ce blog et tous mes commentaires ont été publié, ça c’est de la démocratie,, ne vous en déplaise.
        Vous faites votre rôle de politique et moi le mien de citoyen lambda qui combat la candidature de n. Motsch qui pour moi est le pire à souhaiter pour Biarritz et ne vous en déplaise ,j’aurais l’occasion de le redire et d’argumenter dans les mois à venir sur BBB.
        Enfin,je me réjouit d’apprendre qu’avec n. Motsch nous auront la coulée !

  8. En tant qu opposante au duo infernal, N Motsch a été excellente, la meilleure de loin, tant dans sa connaissance des dossiers, que son argumentation. Par contre je pense que son début de campagne est catastrophique. Quand Madame Arosteguy annonce sa présence quotidienne sur le pavé biarrot, elle joue la surenchère avec son tel vert 24/24 ou sa coulée verte. Son appel du pied aux Abertzale est ridicule, car si elle connaissait un peu mieux l’histoire locale des années 1980-1990, elle saurait que c est encore du côté de baigorry que l on donne le sésame ., et là je peux vous garantir que ce n est pas gagné !! C est vraiment dommage cette précipitation !!

  9. Viollier, Paul Bismuth, Boissier : trois pour défendre ardemment une candidate déclarée depuis 24h ! Beau travail ! Et une information claire selon laquelle les commentaires de ce blog -non partisan- sont maintenant réservées aux admirateurs de N. Motsch. Dont acte.

    • Votre propos est totalement injuste et me blesse profondément. Quelque part, vous m’interdisez de faire du journalisme, de raconter ce que je vois.
      J’apprécie, votre pertinence, votre punch, votre connaissance du territoire politique, mais si pour vous, écrire qu’une déclaration de candidature est réussie, c’ est être inféodé à une candidate, c’ est à désespérer de tout.
      Je revendique haut et fort une totale indépendance, tente de créer une réflexion citoyenne autour de ce qui se passe à Biarritz. Si un jour je sais pour qui je voterai, je l’ écrirais, ce n’ est pas le cas pour le moment.
      En attendant tous ceux qui se déclarent pour la liberté d’ expression… sauf quand ce qui est écrit leur déplait, commencent sérieusement à me courir sur le haricot.
      Vous le savez, je ne cherche rien et ne suis candidat à rien. Et sincèrement au vu de certains commentaires, J’ ai envie d’ arrêter ce blog.

      • Chère Madame
        Vous conviendrez j’en suis certain qu’en tant que Président du Comité de Soutien de Nathalie MOTSCH je me dois de la soutenir sur tous les réseaux existants. Il ne s’agit aucunement d’admiration béate mais d’engagement auptes d’une candidate avec laquelle j’ai partagė des combats et dont j’apprécie les valeurs et le projet qu’elle envisage pour Biarritz et les Biarrots

      • Ha non s’il vous plaît, la démocratie à Biarritz a besoin de vous (je m’excuse si jamais un de mes posts a pu susciter cette envie).
        Je partage le sentiment de NathB, certains de vos adverbes et formulations , ont pu faire penser à un appui. Et vous l’avez écrit ici, l’amitié et la politique ne sont pas mélangées. Il y a aussi un accord de confiance avec le lecteur. Et cette confiance a pu être pincée. À titre personnel, je trouve triste ces posts de gros couillus de la démocratie qui nous demandent de tomber le masque avec des arguments quand même très limites. Je n’oublie pas qu’il y a quand même dans cette ville un terreau fertile pour des idées pas très nettes, des projets contre lesquels il faudra se battre. Et il y a aussi une porosité entre certaines listes et qu’on appelle la peste brune, espèce invasive insuffisamment signalée. Qui prend plein de formes différentes. Donc vigilance. Et aucune complaisance.

      • Bonjour,
        « j’ai envie d’arrêter ce blog »,il ne manquerait plus que ça JYV parce que s’il n’y a plus que SO et les sites des candidats pour commenter une info et donner un simple avis alors….

    • Mais NathB je ne comprends pas votre courroux: vous foncez tête baissée sur NM qui n’est surement pas exempte de critiques mais par pitié: soyez aussi objective et faire et sachez reconnaitre que sur certains dossiers, elle ait fait preuve de compétence et de courage.

      Vous connaissez mon crédo qui vaut pour la dame sus nommée comme pour les autres candidat.e.s : programme / équipe. Ce sont les seuls critères qui pour moi valent au niveau local.

      Vous êtes contre X, Y, Z mais j’attends avec gourmandise de savoir pour qui vous êtes ! car qui peut trouver grâce à vos yeux (hormis le yago Didier Guillaume) ?

      • C’est sûr qu’une candidate
        – arrivée au conseil municipal grâce à Max Brisson
        – qui le trahit pour se retrouver sur la liste Veunac
        – qui devenue UDI appelle à voter Fillon quand il a le vent en poupe
        – qui adjointe de Veunac conspire avec Borotra contre Veunac
        -qui en appelle maintenant à à peu près tout le monde et n’importe qui à la rejoindre
        cette candidate donc a su démontrer qu’en matière de traîtrise elle domine son sujet. Traître un jour traître toujours certains l’apprendront bientôt à leurs dépens.

      • Promise à un destin à la Chirac ! C’est vrai que le CV ainsi déroulé est assez troublant.

        Mais trouvez-nous un ou une qui est compétent, honnête, n’a jamais trahi et sera candidat.e !

  10. M. Boissier si dès le premier jour vous montez au créneau comme vous le faites et pour des peccadilles, vous allez laisser votre peau dans cette campagne électorale. Une campagne électorale c’est quelque chose de très dur où il faut avoir le cuir archi tanné. La démocratie c’est aussi des avis contraires, des coups bas, de la petitesse. La Démocratie avec un D ça n’existe pas, c’est seulement la démocratie. Non vous n’êtes pas obligé de soutenir N. Motsch partout tout le temps vous allez vous y tuer et vous allez tuer sa campagne. De grâce prenez du recul, faites la part des choses, ménagez vous.

    • NathB
      Merci pour vos conseils et votre sollicitude qui me touchent vraiment, mais rassurez vous j’ai le cuir solide. Et puis que voulez vous on ne se refait pas, j’ai toujours vécu mes engagements avec enthousiasme.
      Bien à vous

    • Cher ou chère Nath B, la campagne va être également longue pour vous, si à 6 mois du scrutin, vous en êtes à argumenter de la sorte sur ce que doit ou non faire Mr BOISSIER. Ce Monsieur a montré qu il savait garder toute lucidité dans les moments les plus chauds et donc vos conseils….. Un peu comme si on vous demandait de prendre du recul et de vous occuper de peaufiner la recette de votre sangria, en prévision de l arrivée de D Guillaume !!

  11. Quelle surprise !! Non pas la candidature de Mme Motsch mais l’engagement de la direction de campagne. Vous avez été durant ces années, M. Boissier, un pilier inflexible, un homme social et d’une grande ouverture. Le fait de vous engager à ce stade sans contrepartie fait figure d’exception dans le monde politique. Bravo, je salue votre intérêt pour la ville.
    Maintenant je suis curieuse de voir le programme et la liste des participants.

    • Camille merci pour ces aimables propos à mon égard. Programme et liste viendront en leur temps, ils seront de haute tenue. Bonne soirée

      • Vous nous avez promis et présenté l’excellente et l’ambitieuse. Pas trop vite le programme et la liste svp, laissez-nous reprendre notre souffle

  12. Candidates et Candidats à la mairie de Biarritz,
    Vous n avez pas eu le temps de faire la braderie de septembre ou les soldes d Août.
    Une doudoune pour les futures soirées fraiches , pull en mérinos, chemises en soie, foulard hermes, escarpin prada, tailleurs chanel ??? Bref la panoplie complète Homme – Femme pour battre le pavé et les réunions cet hiver !!! Une seule adresse pour réduire en même temps votre empreinte carbonne : Nath B – Bisque Bisque Basque chez JY Viollier – 64200 Biarritz.
    Une panoplie complète pour vous habiller de la tête aux pieds avec un large choix préférentiel pour les quinquas golfeuse ou les énarques retraités !!!

    • Ce qui importe,ce n’est pas l’anonymat ou pas. L’important est d’argumenter ses propos,je dis bien propos car pour ce qui est des insultes,cela est stèrile pour le dèbat.
      Il y a Rome,une statue nommèe « Pasquino » ou depuis 5 siecles les Romains laissent des pamphlets écrits sur des bouts de papier .Destinè au dèbut au clergè qui le tolèré et de nos jours ètendu au milieu politique.
      Les commentaires sur ce blog sont du mème ordre et c’est sain pour la dèmocratie.
      De plus les commentaires peuvent devenir interactif,ce qui est intèressant pour le dèbat.
      Par ailleurs,il n’y a pas d’anonymat à 100% sur internet,Mr Viollier à les adresses mails des intervenants, l’on peut aisèment retrouver quelqu’un derrière son ordinateur ,ce qui permet a celui ou celle qui s’estime injustement attaquè de porter plainte pour diffamation.
      Et puis certains politiques interviennent règulièrement sur les commentaires pour dèfendre leur cause,ils y a donc droit de rèponse.
      Personnellement,j’apprends autant en lisant les articles de BBB que les commentaires qui sont souvent pointu ,en tout cas d’un nettement plus haut niveau que les commentaires sur le quotidien local.

  13. bonjour à tous….cette campagne s’annonce particulièrement chaude….ça tire de tout les cotés alors que nous n’avons aucune informations sur les programmes ni sur les listes !!!….ça promet !!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s