Quadras en quête d’ère pure

Dans le prolongement de « Biarritz 2.0 », la liste « Changer d’ère », emmenée par Menou et Nalpas, veut construire le Biarritz de 2040.

Emmanuelle Barrère, Philippe Nalpas, Laurence Mir-Graciet, François-Xavier Menou et Daniela Ricalde.

C’est jeune et ça ose tout : « Quand on veut incarner la rupture, il faut une méthode différente » affirme à la presse le « simple porte-parole » François-Xavier Menou. Autour de lui, cinq trentenaires et quadragénaires qui composent la liste « Changer d’ère », presque tous anciens membres de « Biarritz 2.0 », association qui a été présente pendant toute la mandature sur le terrain et qui est donc largement aussi légitime que certaines officines montées quelques mois avant les élections pour partir en campagne électorale.

Quant à la rupture promise, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne saute pas aux yeux des représentants de la presse conviés à échanger au « Café de la baleine » avec cette équipe sympathique : « Des soutiens de poids vont apparaître dans les prochaines semaines » (…) « Nous parlons avec tout le monde et n’excluons aucun rapprochement » (…) « On n’est pas contre une investiture, mais on n’est pas obnubilé par, car la légitimité d’un candidat ne vient pas d’une étiquette ».

Comme toutes les autres équipes qui se lancent en campagne, « Changer d’ère », ne veut visiblement pas dévoiler toutes ses cartes et reste un peu dans le vague, même si quelques slogans mûrement réfléchis dessinent un peu ce que va être cette liste : « Nous voulons que les Biarrots retrouvent la fierté d’être Biarrots ». « Nous sommes la génération la mieux à même de construire le Biarritz de 2040 ». « Les attelages recomposés qui se mettent en place nous semblent obsolètes ». « Notre candidature n’est pas contre quiconque. Nous prônons des valeurs d’humilité, d’écoute, de respect et surtout d’intégrité ». Michel, pourquoi tu tousses ?

Heureusement, un échange confiant avec la presse succède au formalisme un peu désuet de la déclaration de candidature. Les deux éléments de la liste à être membres d’un parti politique (Menou est le suppléant de Vincent Bru à l’Assemblée nationale, Nalpas l’assistant parlementaire du sénateur Max Brisson) affirment avoir évoqué leur candidature avec leur mentor. Pour le « simple porte-parole » François-Xavier Menou, qui, parions-le, devrait finir tête de liste, Vincent Bru, contrairement à une rumeur tenace n’a jamais été intéressé par Biarritz et voit sa candidature avec bienveillance. Quant à Philippe Nalpas qui faisait partie avec Daniela Ricarde de l’équipe municipale lors du dernier mandat de Didier Borotra, il affirme qu’il en est de même avec Max Brisson.

Reste un point d’importance à préciser quand on affirme que cette candidature n’est pas contre quiconque. Est-ce qu’une alliance avec Michel Veunac serait possible au soir du premier tour ou même avant ?  Les possibles enfants et petits-enfants du maire actuel, compte-tenu de l’écart d’âge qui les sépare, se montrent clairs sur le sujet : « Nous ne pensons pas que Michel Veunac soit le candidat qui puisse faire changer d’ère Biarritz ». Ouf, on respire.

 

12 réflexions sur “Quadras en quête d’ère pure

  1. Je reste très méfiant sur le « sans étiquette » car cela cache en général un faux nez (si 2 d’entre eux soutiennent par leur travail Bru et Brisson, c’est qu’ils ne sont pas si « sans étiquettes » que cela ;o)

    De plus et cela m’inquiète:

    – « nous voulons que les Biarrots retrouvent la fierté d’être Biarrots » au secours ! la fierté d’être Biarrots…ça veut dire quoi ? on fait des murs autour de la ville pour se protéger du reste du monde ? le port de l’écusson du BO devient obligatoire sur les vêtements ?
    – « Les attelages recomposés qui se mettent en place nous semblent obsolètes ». et eux qui bossent avec Bru et Brisson ils ne sont pas obsolètes leurs patrons ?
    – « Notre candidature n’est pas contre quiconque. Nous prônons des valeurs d’humilité, d’écoute, de respect et surtout d’intégrité ». Ah bon ! c’est bien connu que lorsque l’on se présente à une élection c’est parce qu’on est satisfait des sortants ! étonnant qu’ils ne partent pas avec des valeurs d’arrogances, d’irrespect et de corruption !

    Tout cela sonne quand même très marketing managérial pipeau à deux balles.

    Le fait qu’ils soient quadras n’est pas un gage de quoi que ce soit (regardez Macron et ses idées dignes des années Tatcher, sa gestion désastreuse des humains qu’il méprise se pensant au-dessus du lot)

    Attendons d’en (sa)voir plus : programmes et co-listiers

  2. Moi j’aime bien le principe du quadra motivé pour sa ville ! Place aux jeunes !
    Après, en effet, il reste à voir le fond de la pensée de cette équipe et de son programme.
    Sinon, si je résume on ne va pas s’ennuyer avec toutes ces listes :

    Les officiels :
    – Maider Arosteguy
    – Marine Baptiste
    – Guillaume Barucq
    – Nathalie Motsch
    – J.A. Schneck
    – Michel Veunac
    – Changer d’ère (Menou / Nalpas)

    Les moins officiels
    – LREM (didier guillaume, lafite ??)
    – La liste abertzale (fraîchement retraitée, mon amie P…. est méga motivée aussi)
    – jacques couac ! Non c’était pour rigoler ;-)

    Bref, une sacrée guerre en perspective avec au moins 9 listes !!!

    En attendant, n’hésitez pas à participer au Palaisthon, pour leur permettre de financer les travaux abandonnés de l’aile nord.
    Les caisses sont vides et Macron, qui est fâché avec les pourboires, n’a pas écouté cet été notre prière : Amen les sous !!!

  3. L argument de l’âge est complètement démago . Parlons plutôt de renouvellement de la classe politique. Quand on a été élevé à la mamelle des Brisson et Bru … Je crois qu on peut mieux faire… Faites donc des propositions datées, chiffrées qui intéressent les Biarrots , plutôt que des arguments transgénérationnels.
    Concernant la liste Abertzale, si ça se passe comme à Bayonne, il devrait y avoir une liste commune avec les Verts !
    Pour le moment, il est à constater que seule Maïder Arosteguy mouille le maillot !!

  4. Plusieurs choses m’interpellent.
    Changer d’ère comme le Forum du même nom ? Je suis sûr que les fondateurs du forum vont aimer cette récupération politique.
    Fondateur d’En Marche Biarritz. N’importe qui peut créer son comité avec l’aval du siège de LaREM. Aujourd’hui, ce « fondateur » n’est plus dans le comité de Biarritz.
    A lire les articles, on imagine aisément qu’il représente LaREM à Biarritz. Est-il encore adhérent de LaREM ? Si oui, il est clairement en infraction avec les statuts (articles 31,23 et 33) et je gage que, sous peu, une procédure d’exclusion sera entamée.

    • En marche vers l’exclusion…. beau programme !

      En même temps si on regarde les résultats concrets de la politique de LREM – cf l’augmentation de la pauvreté en France – l’exclusion c’est bien de cela dont il s’agit à tous les niveaux avec LREM.

  5. Je me demande quelle est leur démarche, car elle n’apporte aucune clarté dans le débat,au contraire. L’éthique est le minimum syndical de l’élu, ça fait partie du job. Ce n’est pas un argument électoral, même si c’est vrai que ça va mieux en le disant. Ensuite, j’ai pour principe de me méfier de ceux qui brandissent des valeurs sans le courage de dire pourquoi ils ont besoin de le rappeler. On est dans l’insinuation timide, plus dans une nouvelle posture gentillette que dans une nouvelle offre politique. Au rayon des compotes, ça ne vaut pas plus qu’un petit pot vide, même avec une bavette offerte, et un enfant sait faire la différence. Mais le citoyen saura-t-il le voir ?

  6. Ils ont failli nous faire rêver ces « quadras » dévoués prêts à nous offrir une révolution copernicienne de la culture politique vernaculaire . J’avais ce sentiment que nous décrivait Chateaubriand de voir bientôt finir un monde ancien et de pouvoir participer à une accélération de l’histoire et à un rajeunissement inéluctable de notre maison de retraite préférée , notre impériale Biarritz … Las les « quadras » étaient des vieux jeunes avec des faux nez , et derrière eux se profilaient des sexagénaires roués et rompus aux manoeuvres politiques : Vincent et Max… les duettistes de la continuité dans le changement . Adieu donc au laboratoire des idées nouvelles , le recyclage par la « nouvelle ère » de ceux qui ont largement cautionné , et ce depuis des années et quelques mandatures , les errements répétés et cumulatifs de nos élus , relèverait d’une tentative de sauvetage de monuments en péril ….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s