Saint-Cricq, toute honte bue…

Inconscience totale ou billard à douze bandes, l’avocat biarrot, malgré le mandat controversé qu’il vient d’accomplir, se déclare candidat.

Les livres d’histoire sont formels : quand Jésus, suite aux ennuis que vous connaissez, a dû abandonner la présidence du parti démocrate chrétien, son copain Judas s’est contenté de raser les murs et ne s’est pas porté candidat pour lui succéder.

Vingt et un siècles plus tard, les hommes restent toujours autant pétris de contradictions. Prenez par exemple l’avocat Saint-Cricq. Une décennie d’opposition admirable à Borotra puis à Veunac, un combat dantesque contre la Cité de l’Océan, un solide bon sens dans la lecture des budgets, une façon plus que respectable d’être le porte-parole des citoyens. Et puis soudain, à partir de juillet 2018, alors que Michel Veunac va être mis en minorité dans sa propre majorité à propos de L’Hôtel du Palais, le grand pourfendeur des dérives municipales saute sur les genoux du maire, trouve étonnament que « tout va dans le bon sens » et se met à louer les finances rétablies et à applaudir la cité de l’Océan enfin sauvée.

L’élu explique qu’il est un homme de conviction qui dit ce qu’il pense.

La population, avec son mauvais esprit habituel, perçoit comme une totale traîtrise l’attitude de celui qui était le meilleur opposant et lui en garde une rancune certaine. Jamais, de mémoire de Biarrot, un élu n’avait été hué comme cela en plein conseil municipal.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, notre homme, après une tentative d’incendie début 2019 de sa maison dans la nuit suivant un conseil municipal où il avait brillé par son inexistence, avait cru bon d’affirmer qu’il s’agissait probablement d’une vengeance politique. La police ne tardera pas à découvrir la coupable, une SDF allemande n’ayant jamais entendu parler des exploits politiques du conseiller municipal Saint-Cricq. La vie est cruelle, parfois !

Après un tel palmarès, à la place de Jean-Benoît Saint-Cricq, on aurait rasé les murs, en visant au mieux une place au chaud dans la liste conduite par Veunac, l’homme  à qui il trouve désormais toutes les qualités. Mais Jean-Benoît Saint-Cricq est persuadé qu’un grand destin l’attend et il se lance donc lui aussi dans cette course électorale qui, à Biarritz, ressemble de plus en plus à une guignolade permanente avec chaque semaine un nouveau candidat.

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent  » (Edgar Faure)

Trois lectures sont possibles pour expliquer cette décision :

– Veunac a toujours adoré les petites listes qui « pompent » des voix à ses rivaux. Avec l’amabilité qui le caractérise, pour nuire à Brisson, il avait aidé en 2014 Frank Perrin à boucler sa liste du Front National de l’époque en envoyant quelques épouses de ses propres candidats qui s’étaient présentées sous leurs noms de jeunes filles et leurs deuxièmes prénoms. On imagine très bien Veunac flatter Saint-Cricq et lui dire qu’ils se rallieront au soir du deuxième tour. Toutes les voix qu’il prendra à Arostéguy ou Motsch seront les bienvenues dans cette course à l’écharpe tricolore.

– Saint-Cricq a compris que Veunac n’allait pas se présenter malgré ses déclarations et se contenter du hochet présidentiel que LaRem cherche à lui donner pour prix de son effacement. Difficile pour l’avocat biarrot de partir sur une liste Didier Guillaume-Lafite-Poueyts. Saint-Cricq va donc chercher à faire prospérer sa petite boutique en espérant pouvoir bien la vendre au soir du premier tour et hériter enfin de ce poste d’adjoint à la Culture dont il rêve tant.

– Enfin, de la même façon que Judas répétait à qui voulait l’entendre, « Je suis un mec bien ! », contre toute évidence, et en dépit de tout ce qu’il a fait lors du dernier mandat, l’avocat biarrot croit réellement en ses chances électorales. « Je ne suis pas là pour faire de la figuration. Je veux emporter l’adhésion des Biarrots », confie-t-il à Sud Ouest, tandis qu’il avoue à sa garde rapprochée « Je veux mesurer mon poids !».

L’avocat semble juste oublier que le vent souffle souvent beaucoup plus fort à Biarritz qu’à Jérusalem et qu’à la première bourrasque le poids plume politique qu’il est devenu pourrait bien être emporté à tout jamais.

 

Repères : Vous mesurerez les changements de ton entre 2017, 2018 et 2019

https://jeanyvesviollier.com/2017/07/14/hotel-du-palais-saint-cricq-a-les-idees-claires/

https://jeanyvesviollier.com/2019/02/25/mauvaise-foi-desinformation-et-ligne-jaune/

https://jeanyvesviollier.com/2019/03/28/les-jeux-de-lamour-et-du-bazar/

https://jeanyvesviollier.com/2019/09/27/les-sous-doues-sont-de-sortie/

36 réflexions sur “Saint-Cricq, toute honte bue…

  1. Moi ce monsieur m’en rappelle un autre… Un certain Brisson pour ne pas le nommer… Une place au chaud c est tellement mieux… On se demande si ces grands messieurs se souviennent d’un petit Napoléon et du H… qui ont tour à tour tenté d envahir la grande Russie. Bref, ça se voit qu on fait de la lèche et pis c est tout… J’oserai dire tous pourris (au moins ceux-là)

  2. Ce n’est pas un burn out puisqu’il produit encore quelques formules drôlement ciselées. Ce ne sera pas la dernière scène de Molière, car malgré son âge et sa voix chevrotante, il n’est tout simplement pas comédien, et surtout il ne sera pas élu. Il ne doit pas être élu, il ne peut pas être élu. Il ne représente que lui-même, c’est sa seule légitimité. Et pire que tout, il ne propose que lui-même. C’est à vomir.

  3. Avec tout le respect que j’ai pour notre rédacteur, il est faux de dire que le FN à obtenu sur sa liste 2014 des « épouses de candidats de Veunac Michel avec leurs noms de jeunes filles « . Il y a eu tentative et approche oui lors d’un RDV à la Coupole avec son attachée parlementaire qui pour se faire bien voir montrait des photos d’elle avec Marine Le Pen ! Mal lui en a pris puisque dès le lendemain je dénonçais cette stratégie inutile . Le fait est que Brisson a bel et bien été battu grâce à notre liste si petite soit-elle qui lui a fait défaut au second tour notamment…Pour info Patrick Destizon m’avait remercié en coulisses à la Mairie après ces passes d’armes. En réalité, nous avions des encartés et des non encartés y compris forces spéciales et fille de diplomate. D’ou certains prénoms de Jeune Fille et pas de photos ce n’est pas une obligation je le rappelle . Quant à la candidature de Jean Benoit Saint Cricq elle est plus que légitime eu égard son programme chiffre (2014) le seul de la dernière campagne et de ses projets concrets qu’il vient d’énoncer pour 2020. Il y aura d’autres listes à venir vraisemblablement. Le RN prendra position en tout état de cause en temps et en heure ne soyez pas inquiets. À Biarritz il y a grosso modo entre 970 et 1400 électeurs fidèles selon le type d’élection. Faites vos jeux …

      • Vous avez des soucis avec les forces spéciales qui défendent nos libertés sur tous les théâtres d’opérations ? Fille de diplomate cela vous choque ? Pourquoi c’est interdit de s’inscrire sur une liste dans ces deux cas de figure ? Surtout lorsqu’on réside à Biarritz et que l’on veut s’impliquer dans la vie publique.

    • C’est le RN qu’il faut évacuer avec nos eaux usées, cette algue puante s’accroche partout pour répandre son odeur. Le seul antiseptique naturel qui pourra nous débarrasser de cette fiente s’appelle le vote massif, à répandre au printemps 2020. En attendant, on se bouche le nez et les oreilles, mais on garde l’œil ouvert.

      • Oui gardez bien l’œil ouvert on ne sait jamais ce qui pourrait se passer pendant la campagne. En attendant le RN a décroché la première place. Cela vous incommode fortement je le comprends en vous lisant. C’est le premier parti de France. Les déjections il y en a partout sur les trottoirs à Biarritz qu’attendez-vous pour les enlever au lieu de pleurnicher et de déverser votre fiel masqué car poltron, c’est ce qui nous différencie déjà.

      • Ça y est ça recommence, le coup du poltron masqué. Décidément. Mais vous voulez mon visage ou mon nom ?
        Ou les deux ? Ha je comprends pourquoi vous soutenez la reconnaissance facile et faciale. Pour vite envoyer votre force spéciale et votre diplomatie ? Rien de tout cela ne m’intéresse chez vous. Ni même cette courtoisie qui vous sied à merveille, mais qui ne cache rien du fond, bien au contraire. Parlons de votre place à Biarritz, c’est moins glorieux mais plus intéressant. Comment comptez vous capitaliser sur cette formidable dynamique sans candidat ?
        Quelle est cette formidable stratégie diplomatico militaire que vous fomentez avec vos forces spéciales ? Prendre le palais par l’océan ? Pendant qu’on ouvre la prison pour libérer votre championne qui devrait s’y trouver pour prise illégale d’intérêt ? Mais non vous êtes trop malins pour cela…

      • C est la manière ostentatoire par laquelle vous rappelez la « qualité » de certains de vos colistiers qui me fait rire ! Vous brandissez cela, comme un gosse qui montre ses jouets de Noel!! C est ridicule !!!
        ps: Je n ai rien contre les forces speciales, les ambassadeurs et leurs proches , par contre il me semble que vous en avez avec les gens plus « modestes » que vous essayez de manipuler.

      • de M Brisson !!! Mais également cousine au second degré de la fille de l ambassadeur , qui a eu une liaison avec un officier des forces spéciales de Bayonne !!! Allons Simon, il faut suivre un peu la politique locale !!!

  4. Si l’on pouvait être élu à l’ancienneté (par un cumul de points par année d’attente…) JBSC aurait des chances …. Sinon je ne vois qu’une future (et je le souhaite , lointaine …) reconnaissance à titre posthume avec une nomination comme « maire honoraire » ….

  5. Donc MR PERRIN soutiendrait qui au second tour , mais le RN sans liste dés le premier tour favoriserait qui?

      • Le savez-vous vous-même ?
        C’est très impressionnant ce goût du chaos emballé dans un discours de l’ordre et de la maîtrise.
        Alors que ce soir-là justement on saura déjà votre défaite en rase campagne.
        Remporter des victoires sans combattre, ça marche peut-être en diplomatie ou à la guerre, mais dans le dienbenphu Biarrot, les arbres ne seront pas avec vous. Je leur ai déjà passé le message.

  6. C’est intéressant comme réponse. Du pur jus de tactique électoraliste, sans aucune considération pour les problèmes réels.
    Ces 1000 électeurs potentiels ne seraient ils que des chèvres ? Du point de vue StCricq de levage, bien sûr.

    • L’estocade au F.N. a quand même été donnée en 2014 par St. Cricq en qualifiant l’équipe du FN de bande de bras cassés sans compétence. Allusion à leur chef de file qui avait le bras en écharpe.

      • Et avec quels arguments veut-il gagner les voix de ce troupeau de 1.000 chèvres ? Avec quelle herbe veut-il les attirer ?

      • Ou bien faut-il comprendre qu’il sera notre rempart face au RN ?
        Ou encore on nous refait 2014 en version écologique ?
        À ce rythme, il y aura autant de candidats que d’électeurs, et nous devrons au final procéder à un tirage au sort. Il est temps de clarifier notre situation à Biarritz. C’est pourquoi j’annonce officiellement ici le lancement du parti arboricole DECIDE, Démocratie Citoyenne Directe et Écologique. Sa liste sera constituée par tirage au sort. Le programme est dans son intitulé. Pour être sur la liste, s’inscrire sur notre page FeuilleBouc DECIDE 2020 Btz
        Et le slogan, Décide ou Décède.

      • Oui fracture tête humérale pas rigolo du tout cher Bardumarche64.je ne vous souhaite pas d’avoir le même accident. Sans compétence l’homme allait vite en besogne. en attendant il n’a pas été élu et n’a eu que 18.6% alors qu’il espérait 30% au premier tour. Battu au second tout cela s’appelle l’efficacité et la compétence n’est-ce pas ? En attendant pour moi cette année c’est sa dernière cartouche. En matière de gestion il est compétent et a obtenu des résultats. concrets depuis 2014. Il ira en finale. Les autres sont tous des arrivistes et/ou opportunistes exceptés Maider et Guillaume qui tiennent leurs rangs. Il y aura des candidats qui ne feront même pas les 5% fatidiques ….j’en vois au moins deux une femme et un homme.

  7. Certains n’ont visiblement pas encore digéré le résultat des européennes qui a consacré notre parti RN. Le contexte social et politique actuel désastreux (déficit public abbyssal, fraude sociale massive, laxisme total, gilets jaunes, insécurité grandissante, pompiers, policiers bafoués, caillassés, communautarisme, etc..) va nous apporter de nouveaux adhérents sans lever le petit doigt.. Si vous voulez des chiffres je suis là pour vous les présenter (chiffres émanant de sources très sérieuses). Bref, concernant Biarritz on se dirige vers un record de participation.en termes de candidatures. Nous serons les meilleurs en Pays Basque c’est acquis. 80% des listes seront sans étiquettes car au second tour il y aura des alliances évidentes et sans doute déjà prêtes. J’ai pour ma part été déjà approché par « une » candidate début octobre je vous laisse deviner. Elle va avoir du soucis à se faire lorsque je vais parler aux journalistes, car je souhaite qu’il y équité entre tous. Son approche très surprenante et osée m’a surpris.

    Ou bien elle s’est trompé de bonhomme ou bien elle est vraiment crédule et inconsciente..Elle peut déjà tirer un trait je pense sur la place de Maire. En 2014 pour répondre à l’interrogation de l’un d’entre vous c’est bien une attachée parlementaire qui faisait partie de la liste de Michel Veunac. Elle a des cheveux très court et porte des lunettes. Elle a je crois me souvenir un prénom composé du type Marie France ou quelques chose comme cela. Je l’ai encore aperçu dans un bar côté halles il y a un mois. Elle avait ensuite raconté des sornettes aux journalistes (elle m’avait appelé pour me dire qu’elle aller raconter une histoire inventée sur rugby à 13 pour faire bonne figure). Elle a été virée par ses amis. Pour l’instant à mes yeux je vois bien une « finale » Saint Cricq Vs Arostéguy. 50/50 à mon avis tout se jouera via peut-être les centaines de voix RN (près de 1400 biarrots votent RN ne l’oubliez pas il faut les respecter c’est aussi cela la démocratie).

    • Avoir des visions ne fait pas une vision. Par ailleurs, vous dites avoir des chiffres, peut-on les connaître, par souci d’équité et d’information bien sûr ?
      Concernent ils le nombre de migrants qui viennent detrousser nos jeunes femmes et faire le coffre de leurs grands mères ? Ou d’autres de ce type ?
      Vous évoquez une situation que vous qualifiez de chaotique, mais comment ceux qui vivent du chaos et l’alimentent peuvent-ils l’arrêter ? Avec des camps ? Dans lesquels on autorisera un jardin participatif patate radis pour coller à l’air du temps ? Des LBD pour la police municipale ? La fin de la cantine pour les pauvres et saucisson vin rouge à tous les repas ? La fin du soutien scolaire à certains enfants ? Est-ce vraiment ce qu’attendent vos 1.000 électeurs ?
      Soyons sérieux, Biarritz n’est pas Henin Beaumont, où d’ailleurs l’opposition que je salue ici est écologiste, et si Biarritz doit être exemplaire en matière écologique, elle doit commencer à gratter la brosse à dents vos petites boulettes d’idées rances qui s’immiscent entre nos doigts de pieds.
      Dernière chose, la compétence en gestion doit être évaluée dans un contexte de… gestion. Qu’a eu à gérer ce grand homme ?

    • Monsieur PERRIN, je ne partage pas vos idées, mais je vous remercie de venir dialoguer, car il est évident que sur BTZ, votre parti aura une carte à jouer pour désigner le ou la futur (e) maire. Vous voyez ST CRICQ / AROSTEGUY au deuxieme tour, je ne suis pas loin de penser comme vous. Quels seront les éléments qui vous destineront à donner le choix pour l un ou l autre ? Leur projet pour BTZ ? Décision de la reine mère ? La votre ? Alliance déjà actée ? Enfin que souhaitez vous pour les Biarrots ?

      • Il jouera la carte du pire, la seule de sa manche. Et il se réunira avec lui même pour réfléchir à la double erreur de son pronostic qui ne repose que sur des visions dont personne n’est dupe et que personne ne veut ici. Ni ailleurs. Et ses électeurs sauront faire la différence entre le délire zemmour mon amour et la réalité de leur situation.

      • Vous aurez des informations en temps utiles. Merci pour vos interrogations bien légitimes. À bientôt et au plaisir de vous rencontrer pour en discuter si vous le souhaitez. FP

  8. Cela fait plusieurs années que je suis, notamment au travers de votre blog, la vie politique Biarrote, que j’observe d’Outre-Atlantique, en souvenir d’années passées dans l’une des plus belles villes de France. Pas étonnant d’ailleurs qu’elle ait été retenue pour que s’y tienne le dernier sommet du G7. Les images de la Belle se sont étalées sur les écrans du monde entier, comme les touristes sur la Grande Plage.

    Souvent amusants et pertinents, vos écrits dérivent parfois lorsque vous abordez le sujet « St Cricq ». Vous indiquez «La population, avec son mauvais esprit habituel, perçoit comme une totale traîtrise l’attitude de celui qui était le meilleur opposant et lui en garde une rancune certaine.».

    Sous votre plume électronique, votre ressentiment personnel se confondrait-il avec celui de la «population» ?

    Les Biarrots sont assez grands pour se faire leur propre idée de Me St Cricq. D’une part, parce qu’il en a défendu un grand nombre, à titre professionnel, et toujours avec sérieux. D’autre part, parce qu’il s’est mis au service des citoyens et de la vie municipale depuis plus de 20 ans. Or, ceci implique de mettre à disposition une grande partie de son temps de famille, de loisirs au service de la « machine » municipale. Quel autre conseiller municipal peut justifier d’avoir fait réaliser des économies à la Ville, et surtout aux citoyens, en dénonçant un contrat inique, pendant son mandat?

    Alors, Monsieur Viollier, continuez à nous faire sourire avec vos écrits, mais ne tombez pas dans la diatribe facile. Prenez un peu distance avec le « sujet » et tentez de regarder son bilan plus objectivement.

    Bien sincèrement.

    Marianne D.

    • Question: combien a-t-il coûté aux Biarrots après son ralliement et vote en faveur de l’hérétique dossier du Palais qui a conduit à la démission de Madame Lannevère qui elle maîtrisait techniquement ce sujet mieux que quiconque au sein du conseil municipal ?

      Il est à redouter que ce que coûtera le vote de Monsieur Saint-Cricq soit au final bien supérieur à ce qu’il, en d’autres temps, aura permis d’économiser.

      • Cher P Bismuth, l ensemble des votants biarrots n’est pas assidu comme nous le sommes à regarder de près la politique locale, et peu s’attacheront vraiment à son rôle sur
        L’ Hotel du Palais, d autant plus que Mr Saint-Cricq sera très pragmatique, mettant en valeur sa réussite sur la Cité de l océan .
        Pour être élu, une certaine notoriété et présence territoriale est indispensable ( et heureusement !! ), de droite de préférence, faites les comptes, ça se jouera entre Arostéguy, St Cricq et …Veunac !!

      • Si je me fie à tous les gens que je croise et qui me parlent de Saint-Cricq, je pense que ce dernier va prendre une claque mémorable en mars 2020. Clauqe totalement méritée après avoir trahi de cette façon la confiance de ses électeurs.

  9. C est possible J – Yves, mails alors que penser de M Arosteguy et de son soutien immoral à F Fillon ( avec attaque classique aux journalistes) , de son vote à la cité de l océan ? De N Motsch dont je n ai toujours pas compris son role dans le scandale des Ecuries de Bigueyrie ? avec Borotra comme parrain officieux de campagne ? Autant les uns que les autres auront ils une attitude claire vis à vis de RN ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s