Mission presque accomplie

Avec le retrait quasi-certain de Michel Veunac de la vie publique, Bisque Bisque Basque ! va enfin pouvoir se consacrer à autre chose.

(Photo Sud Ouest )

Prononcer son oraison funèbre de son vivant n’est pas chose courante. Dimanche soir, dans le bureau de vote de la mairie, Michel Veunac, sidéré par le résultat qui prend forme petit à petit sous ses yeux et cette cinquième place avec 12,22% des suffrages exprimés, en oublie la présence à ses côtés de la journaliste de Sud Ouest Raphaëlle Gourin et murmure à voix haute : « Pour une gamelle, c’est une gamelle ! » Un propos révélateur pour un homme dont toute la carrière politique a été marquée par une « chasse à la gamelle » effrénée.

Même si depuis sept ans Bisque, Bisque, Basque ! s’efforce de montrer aux lecteurs qui est Veunac, même si une nette évolution des esprits est perceptible (En 2014, on souriait des turpitudes de Veunac en me disant : « À sa place, on ferait pareil ». En 2020, plus personne n’a envie de rire), ce blog très anti-Veunac, ou les vieux qui auraient omis de voter dimanche 15 mars, ne constituent pas des explications suffisantes à ce camouflet mémorable que vient de prendre cet homme aussi fait pour être maire que François Hollande pour devenir Mister Univers.

Ambiance irrespirable dans l’équipe de Veunac

Deux anecdotes datant de quelques jours, montrent bien l’inconscience, le cynisme et la rouerie de celui qui nous a dirigés pendant six ans. En début de semaine, Michel Veunac convoque individuellement à la mairie tous les candidats, à l’exception de Nathalie Motsch, pour les recevoir dans son bureau : « J’ai des infos. Je suis nettement en tête des sondages. C’est le moment ou jamais de te rallier à moi, car après le premier tour il sera trop tard ». Veunac ayant bluffé pendant six ans, personne ne tombe dans le panneau.

Un des colistiers de Veunac, scandalisé par ce qu’il a vécu au quotidien, s’est aussi décidé à contacter Bisque, Bisque, Basque ! Avec le recul, il se réjouit de la « déculottée » subie par Mimi-Imperator et jure, mais un peu tard qu’on ne l’y reprendra plus à jouer les faire-valoir du maire.

Son témoignage écrit est accablant : « Comment peut-on vouloir gérer la Ville si on ne sait même pas gérer sa propre équipe ? Qui plus est quand on est psychologue de métier ! La campagne électorale de Michel Veunac est à l’image de son mandat écoulé : colères violentes contre les membres de sa liste qui sont sommés d’être sur le terrain du matin au soir sous peine d’exclusion de la liste au second tour, omniprésence de Marie-Lou Veunac qui fait office de directeur de campagne-bis, présence du fils, notamment comme chauffeur, confortant la perception d’une PME familiale, promesses de postes de futurs adjoints aux membres les plus subordonnés, notamment d’un point de vue matériel, relégation de quelques membres de la liste ayant une certaine personnalité, mise en valeur purement circonstancielle des benjamins de la liste pour en réalité favoriser le maintien au pouvoir d’un vieillard de 74 ans ». 

Avec de telles pelletées de terre sur le cercueil, Veunac n’a plus besoin de fossoyeurs. Bisque, Bisque, Basque ! n’en rajoutera donc pas et, comme tout le monde, va désormais se soucier du confinement des siens et se consacrer, avec le sentiment d’une mission accomplie, à des travaux littéraires personnels ou à des écrits beaucoup plus espacés sur ce blog.

Ne pas confondre confinés et cons finis

En effet, celui ou celle qui triomphera le 21 juin, au soir du deuxième tour, amènera à la ville un renouveau dont elle avait plus que besoin, après les trop nombreux mandats de Didier Borotra et le calamiteux de son successeur. Si Maïder Arostéguy l’emporte, ce ne sera pas Veunac. Et si Barucq s’empare de l’écharpe tricolore, ce sera encore mieux ! Nous en reparlerons quand la permission de sortie nous sera redonnée et la campagne électorale relancée, en faisant confiance entre temps aux trolls anonymes qui ont pollué toute cette campagne pour continuer à insulter tout le monde bien à l’abri derrière leur clavier et leur anonymat.

Ainsi le bien nommé « Néocon » a découvert que de « manière subliminale », j’avais soutenu Nathalie Motsch et que j’allais me prononcer en faveur de Guillaume Barucq. Ayant signé sous mon nom et expliqué que j’étais plus séduit par le front de la fermeté républicaine que par le trio qui avait cédé à Aldigé, je suis bluffé par la capacité de déduction de ce troll qui ne doit pas connaître le sens du mot subliminal. Le confinement va lui laisser le temps d’ouvrir le dictionnaire.

Et pour notre part, virus ou pas, nous allons avec citoyenneté continuer notre tri sélectif entre confinés et… cons finis.

 

 

 

6 réflexions sur “Mission presque accomplie

  1. Pas d’accord au sujet de ce Maire (un cadeau de Borotra qui devait refiler ses casseroles a quelqu’un) Ce Monsieur Veunac s’est retrouvé maire malgré lui, est un bon bonhomme mais très mal conseillé et surtout mal entouré. Attendons le deuxième tour…..s’il en y a un

  2. Grand Merci à vous pour ce travail de vérité et d’information, que l’on peut s’imaginer de longue haleine et peut-être parfois pénible. Cette (blog) agora ouverte à la discussion et aux avis contraires aura été une bouteille d’oxygène pour des Biarrots asphyxiés par l’infâme et sa PME de néo cons finauds. Si nous sommes confinés, nous pouvons cependant envisager l’avenir avec le sourire, tout du moins à Biarritz, enfin libérée de cette toxique et innommable sangsue qu’aura été Veunac. Les vampires n’aiment pas la lumière, et vos articles l’éclairant, et mettant le feu aux urnes, ont fumé l’infâme. Encore merci, Chapeau bas, avec sincère et éternelle reconnaissance.

  3. Ca commence bien. Guillaume revient sur sa démission ! Il redevient adjoint ! Pour ma part, je souhaite trois listes et je soutiendrai Nathalie, ne serait-ce que pour sa constance.

Répondre à Paul Bismuth Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s