La proposition citoyenne de Bisque, Bisque, Basque !

Réduits à la portion congrue dans « Biarritz Magazine », les élus d’opposition de Biarritz pourront s’exprimer chaque mois confortablement dans ce blog.

La situation actuelle telle que la voit le Docteur Oualam.

Bisque, Bisque, Basque ! adore les contre-pieds. Patrick Destizon a sans doute été surpris de recevoir un SMS lui proposant, comme à tous les membres de l’opposition d’être hébergé tous les premiers du mois dans « Bisque, Bisque, Basque ! ». Et la liberté d’expression ne saurant être restreinte, l’élu aura même le droit d’écrire que je suis un imbécile qui n’a écrit que des bêtises à son sujet, sans craindre la moindre censure. Et en plus il disposera chaque mois pour sa tribune de 4500 signes, (trois feuillets dans le jargon de la presse), soit quatre fois et demi la place qui lui est allouée dans « Biarritz magazine ».

« C’est royal ! », s’est exclamé par retour de SMS Guillaume Barucq.

Les autres opposants n’ont pas été encore contactés, mais la proposition de Bisque, Bisque, Basque ! est valable pour tous, sans faire de distinguo, contrairement au conseil municipal de mercredi soir, entre les membres et les non-membres d’un parti politique, les têtes de liste ou les dissidents, les possesseurs de page Facebook et les non-possesseurs. Et si un élu de la majorité, peu satisfait des 38 pages du magazine qui lui sont réservées, éprouve le besoin d’écrire, il sera lui aussi bien accueilli. La vie publique est passionnante et mérite d’être partagée avec le plus grand nombre, car elle est l’affaire de tous.

Arostéguy : « Bravo pour cette initiative »

En effet, on reproche trop souvent aux élus d’être simplistes, voire populistes, pour accepter comme seule possibilité d’expression de l’opposition un court billet de 1000 signes. Le politique a besoin d’exprimer ses idées, de les développer, de les nuancer et ne doit pas être réduit à deux ou trois « petites phrases ».

La proposition de Bisque, Bisque, Basque ! est très simple et peut prendre effet dès le 1er décembre pour ceux qui le souhaitent. Tout texte d’opposant qui me parviendra par mail (jeanyvesviollier@gmail.com) avant le 28 du mois en cours sera publié le 1er du mois suivant.

Comme indiqué précédemment, le texte ne devra pas excéder les 4500 signes, être accompagné d’un document d’illustration et si possible d’un ou deux intertitres pour amener une respiration dans le récit.

Contactée sur cette proposition par courtoisie républicaine, Maïder Arostéguy a répondu par mail : « Bravo pour cette initiative ! ».  Puisque tout le monde semble intéressé par cette initiative, il ne vous reste plus, Mesdames et Messieurs de l’opposition, qu’à sortir votre plus beau stylo. On attend avec impatience vos tribunes.

2 réflexions sur “La proposition citoyenne de Bisque, Bisque, Basque !

  1. Cette proposition me réjouit. J’ai pu regretter les mois passés la censure par exclusion de commentateurs sur BBB, certains même s’ ils pouvaient être agressifs n’étaient pas moins pertinents.

    • Cher Ferragus,
      Je vous tiens en grande estime pour votre passion de la vie publique semblable à la mienne et je vais donc profiter de votre commentaire pour m’expliquer. Le mot « censure » me heurte parce que ce mot incarne tout ce que je déteste et combats.
      Face aux débordements des réseaux sociaux, de plus en plus préoccupants, j’ai le sentiment que le débat citoyen doit se dérouler à visage découvert. J’ai accepté que certains, comme vous, écrivent sous pseudo, parce que je savais parfaitement qui vous étiez et que je pouvais donc avoir un « pacte de confiance » avec les autres lecteurs du blog. Cela n’a pas été le cas pour Nath B, qui a refusé de s’identifier, tout en continuant à balancer des affirmations péremptoires qui me paraissaient, au vu des informations en ma possession, plus que discutables journalistiquement. Le journalisme n’est pas une activité simple, la vérité a parfois du mal à surgir, comme dans l’affaire des écuries de Bigueyrie. C’est pour cette raison, parce qu’il n’y avait pas d’échange préalable entre elle et moi sur les informations annoncées, style « Michel Veunac ne se représentera pasen 2020, j’en suis sûre et je prends tous les paris, que j’ai cessé d’accepter les commentaires de Nath B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s