L’Impertinent Déchaîné

EFFORTS INUTILES

Reposé, bronzé et content de lui comme à son habitude, François Hollande nous annonce qu’il est en train de rédiger ses Mémoires. Compte tenu du quinquennat calamiteux qu’il a effectué, ce n’est peut-être vraiment pas la peine qu’il se donne autant de mal…

COMMODES IMMUNITÉS

En débarquant les ministres Richard Ferrand et Marielle de Sarnez pour en faire des chefs de groupe parlementaire, Emmanuel Macron se montre très malin. Un ministre n’a pas d’immunité face à la Justice, contrairement à un simple parlementaire. Ferrand a beau faire des mouvements de menton et affirmer qu’il répondra aux convocations, rien en fait ne l’y obligera… Question moralisation de la vie publique, en revanche, on repassera.

« ALLÔ PAPA, C’EST FLORENCE »

Scène navrante, samedi matin, à Bayonne. Un vieux monsieur un peu courroucé interpelle la candidate En Marche Florence Lasserre-David. Celle-ci, faute d’arguments, se décidé à appeler son père, président du conseil départemental. Et peu après, deux policiers arrivent et interpellent le fauteur de troubles. Comme dit la députée sortante socialiste Colette Capdevielle « Je n’avais jamais vu cela et pourtant, j’en ai fait quelques campagnes ».

BAYONNAIS SYMPAS

Pour fêter leur premier jour de vacances, les joueurs de l’Aviron bayonnais, en compagnie de Vincent Etcheto, sont venus passer la journée à Etxola Bibi, l’établissement tenu par David Couzinet au-dessus de la Côte des Basques. Arrivés vers 11 heures du matin, pour disputer des parties de pétanque, les joueurs étaient toujours là à 19 heures, malgré plusieurs pénuries de Corona et autres boissons alcoolisées. Sympas et disponibles, ils ont donné une excellente image de marque du rugby.

DUPONT-IGNOBLE

S’affirmant gaulliste, Nicolas Dupont-Aignan n’avait pas eu de mots trop durs au premier tour pour fustiger le Front national de Marine Le Pen. Surprise, il vient de passer un « accord de gouvernement » avec la candidate frontiste. Traduisez : le Front National va prendre en charge les frais de campagne du candidat qui n’a pas réussi à recueillir 5% des suffrages. Pour Dupont-Ignoble, les convictions s’arrêtent visiblement à hauteur du portefeuille.

LUCIDE POUTOU

Philippe Poutou n’est pas surpris par l’annulation du débat prévu le 20 avril sur France 2 (« Aujourd’hui », 8/4) : « Le soir du premier débat, on a compris qu’il n’y en aurait pas de deuxième. Les petits candidats ont emmerdé les gros. Ils n’allaient pas prendre le risque que cela se reproduise ». La démocratie a ses limites…

CASANOVAS EN SOUTANES

Chasteté ne va pas toujours de pair avec ensoutané. Selon Mediapart, 339 personnes ont été victimes d’abus sexuels venant de prêtres, depuis le début des années 2 000. Les agresseurs sont au nombre de 32, tandis que 25 évêques, dont 5 toujours en poste, ont été alertés des faits sans saisir la Justice.

EN CORRECTIONNELLE

Brève passe d’armes à propos de la Cité de l’Océan entre Michel Veunac qui veut faire croire que tout va bien et Jean-Benoît Saint-Cricq qui fustige cette gabegie, avant d’ajouter moqueur : « On en découvre tous les jours. Il arrive même que ça finisse en correctionnelle ! » Et superbe silence de Veunac qui s’est empressé de passer à autre chose.

LA GRANDE CLASSE

Philippe Serin, père de Baptiste le jeune demi de mêlée international, mange involontairement le morceau dans « Midi Olympique » (5/2) en évoquant les conseils que Dimitri Yachvili donne à son fils : « Il vient à Parentis une fois par semaine. J’aurais trouvé normal que mon fils le rémunère mais il n’a jamais voulu d’argent » Dans un monde devenu très vénal, on appréciera cette transmission bénévole de génération à génération signée Yach’.

CONFESSIONNAL

Après le pitoyable épisode de la désignation des trois élus supplémentaires de l’EPCI, Michel Veunac reçoit un à un tous les membres de son éparse majorité pour une vigoureuse séance de câlinothérapie. En effet, le prochain conseil du 15 février, avec une nouvelle demande du BO, risque d’être compliqué pour le maire qui a décidé de passer son monde au confessionnal pour tenter de deviner les oppositions irrémédiables.

LE WATERLOO DE LA GAUCHE ?

La Belle-Alliance… un nom prédestiné ? Les Socialistes seraient-ils masochistes ? La Belle Alliance, pour beaucoup d’historiens, renvoie à Waterloo, puisque cette « ferme » était au centre du combat…Donner ce nom de Belle Alliance à leur rassemblement préfigurerait-il  un Waterloo électoral de la gauche? (Texte aimablement envoyé par Michel DARRIET de Ondres)

BRAVO !

Contrairement à bien des régions de France, les commerçants des Halles de Biarritz vendent leurs produits pour les réveillons aux mêmes prix que les semaines précédentes. Une probité devenue tellement rare qu’elle mérite d’être signalée, quand les huîtres ou le foie gras ont tendance à faire des cabrioles que ne désavoueraient pas les acrobates du cirque Bouglione.

GLOIRE AUX MENTEURS

Ainsi donc notre nouveau ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a menti sur son parcours universitaire, n’ayant jamais obtenu HEC ni l’ESSEC, mais personne ne s’en émeut et tout le monde trouve logique qu’il perdure à son poste. Même chose pour Ronaldo qui vient d’obtenir le « Ballon d’or » de France Football, alors qu’il est convaincu de fraude fiscale. Quel message envoyé aux enfants ! Mais après tout une civilisation a les héros qu’elle mérite et ceux-là sont bien pitoyables.

SCHNECK SANS PROVISION

L’énarque retraité Jacques-André Schneck annonce dans « Sud Ouest » qu’il souhaite obtenir l’investiture des Républicains aux législatives de 2017 (Encore un !). Au moins avec lui, on sera dans la sobriété si l’on se fie à son blog (http://www.jacques-andre-schneck.fr/). Un article sur Luc Ferry en octobre 2016 et le précédent qui date d’août… 2015. Et quand on regarde son agenda, on ne trouve pas le moindre rendez-vous. S’ennuyer au point de rêver d’être député, faut le faire !

BO CONTRE BO

Laurent Rodriguez et Dimitri Yachvili font très activement campagne aux côtés de Bernard Laporte, selon Midi Olympique (28/11). Une façon indirecte de combattre Serge Blanco qui, bien évidemment, soutient Pierre Camou ?

262

Ils sont 262, nous apprend le quotidien « Aujourd’hui » (24/11) à avoir porté plainte auprès du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) parce que l’émission animée par Cyril  Hanouna, « Touche Pas à Mon Poste »… se termine trop tard ! Ils ne doivent pas savoir, ces téléspectateurs d’un autre temps qu’il est possible de voir le lendemain les émissions en replay ni soupçonner qu’il existe un instrument merveilleux, nommé télécommande, pour mettre fin au tissu d’âneries proférées chaque jour dans cette consternante émission.

ATELIERS GALONNÉS

Même s’ils affichent un goût certain pour tout ce qui est galonné, Les Ateliers de la République animés par Corine Martineau restent de fort belle tenue et tout à fait fréquentables pour quelqu’un de gauche. Le 18 novembre à 19 heures, à la pâtisserie Miremont, Caroline Galactéros, colonel de réserve mais aussi docteur en sciences politiques et enseignante à HEC et à l’école de guerre, évoquera la politique de la Russie au Moyen-Orient et ses conséquences pour la France et l’Europe. Le choix de consommer de la vodka et de jeter son verre après restera à l’appréciation de chacun.

VA DONC, INOPINÉ !

Pour justifier ses retards permanents, l’imagination de la SNCF devient sans limite. Lundi 31 octobre, en gare de Biarritz, le retard de 40’ du TGV venant d’Hendaye est justifié par « l’absence inopinée d’un agent ». L’inopiné en question n’avait pas envie de conduire son TGV jusqu’à Paris et a décidé de ne pas venir ? Communiquer, c’est bien, mais à condition que les informations données aient un sens pour les voyageurs.

DOHABSURDE

Images pathétiques d’un peloton qui se demande ce qu’il fait là, à l’occasion des championnats du monde de cyclisme à Doha. Il fait 45° et la température corporelle des cyclistes dépasse souvent les 39°. Et évidemment pas le moindre soupçon de côte pour rythmer l’épreuve. Mais le Dieu argent vaut bien qu’on malmène ainsi la santé des coureurs et que l’on méprise les téléspectateurs. À quand un grand prix de la montagne entre Hossegor et Lacanau ?

SYNDROME DE STOCKHOLM

Il est courant de voir des otages une fois libérés, prendre la défense de leurs ravisseurs. Dans un surprenant éditorial intitulé « MILESKER », les trois derniers salariés de La Semaine du Pays basque la jouent nominés aux César du cinéma français, remerciant la terre entière ou presque, et même Alexandre de La Cerda, l’homme qui, dans son plan de reprise avait prévu… de les virer ! Décidément, les voies de la presse, comme celles du Seigneur, sont impénétrables.

LA VISITE QUI S’IMPOSE

Dans le cadre des « Journées du patrimoine », le musée de l’amicale des anciens du BO, situé à Aguilera, juste à côté du stade Léon Larribau, sera ouvert les 17 et 18 septembre de 14 à 18 heures. Totalement gratuit, ce musée est absolument passionnant et contient des photos, vidéos et archives remarquables. L’occasion ou jamais de rêver des victoires passées, faute de victoires présentes.

LE COUP DU CANAPÉ

Innovation capitale du côté des chaînes d’information continue. Terminées les tables et les chaises, délaissées au profit de canapés du plus bel effet, afin que l’invité du jour se sente plus à l’aise. Du orange pour LCI et du gris pour BFM (Aujourd’hui, 28 août). Mais tant que le même journaliste soutiendra que la CGT a une influence anecdotique avant de déplorer, trois jours plus tard, ce syndicat qui paralyse la France, le téléspectateur risque de ne guère voir la différence…

LES DEUX, MON GÉNÉRAL !

La police municipale a finalement décidé de ne pas exercer son droit de retrait à l’occasion du 15 août, mais, si l’on en croit Mediabask (12/8), la réunion qui s’est tenue avec le maire ne les a guère bluffés. Le président du Syndicat de la Police Municipale, Cédric Michel est encore en plein doute après avoir rencontré Michel Veunac : « Pour moi, il s’agit soit d’irresponsabilité, soit d’incompétence ». Et pourquoi pas les deux ?

UN MILLION SEULEMENT…

Le gouvernement se félicite que le site Bloctel, ouvert le 1er juin, permettant aux usagers de refuser le démarchage téléphonique, atteigne le million d’inscrits. Au vu du harcèlement que nous avons tous subi (nombre de mes amis ne décrochent même plus leur poste fixe, tellement ils en ont marre d’être sollicités sans cesse), la vraie surprise est que nous ne soyons qu’un million, car l’inscription sur Internet est très simple à réaliser et le résultat vraiment spectaculaire.

LE MAIRE FAIT LE D’JEUN

Pas simple de faire moderne ! Bruno Le Maire a voulu céder à la mode ambiante en postant sur les réseaux sociaux une photo de lui jouant à Pokemon go et capturant un Pikachu. Pas de chance pour le candidat à la primaire, le jeu se joue avec le téléphone tenu verticalement et il brandit son smartphone à l’horizontale. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour duper les foules !

LEçON DE COMBATIVITÉ

Militante écologiste sincère, Sylvie, convaincue de la nocivité des compteurs Linky, a écrit à ERDF pour le refuser et reçu une lettre du maire lui promettant qu’on respecterait son choix. Partie faire des courses, elle découvre qu’en son absence, les ouvriers ont posé le compteur et qu’elle est la seule de sa résidence à bénéficier de ce « privilège ». Invectives, bousculades, venue d’un huissier pour l’intimider, Sylvie n’a pas cédé, malgré une coupure de courant dans son appartement. Après une journée de palabres, les ouvriers ont remis en place son ancien compteur. Elle est la première à Biarritz à obtenir gain de cause et démontre que la lutte paie. Bravo !

L’ALIBI BARUCQ

Stupeur de l’adjoint à l’environnement Guillaume Barucq à la lecture de Sud Ouest du 8 juillet. Il découvre que la mairie a décidé d’abandonner le désherbage naturel, en vigueur depuis plusieurs mois, pour revenir aux désherbants chimiques., même si des produits comme le glyphosate vont être légalement interdits dès le 1er janvier prochain. Et il n’est même pas venu à l’idée de Michel Veunac de l’informer de cette décision.

CE COQUIN D’IMANOL

Quand on demande à Imanol Harinordoquy où il aime sortir à Biarritz (Sud ouest, 10/6), l’ancien international de rugby cite La tantina de Burgos pour dîner et Les contrebandiers pour boire un verre, tout en omettant de préciser qu’il a des intérêts financiers dans ce dernier établissement. Imanol ne joue plus au rugby, mais visiblement il est resté coquin.

BRAVO AU PC

La Fédération départementale Parti communiste ne fait pas dans la demie mesure, puisqu’Olivier Dartigolles vient de céder sa place à un étudiant de… vingt et un ans, Adrien Rome, qui poursuit une formation en Master management des collectivités territoriales. Un rajeunissement dont feraient bien de s’inspirer certains partis qui tournent autour des mêmes depuis des décennies.

AU BON COIN, SARKOZY !

En visite à Lyon, l’inénarrable Sarkozy a fait rire son entourage en demandant à un entrepreneur : « C’est quoi le bon coin ? ». Même si l’ex-président doit assez rarement acheter des objets d’occasion, il est assez ahurissant qu’il ne connaisse pas le deuxième site Internet le plus visité de France. Il est vrai que pour la majorité des Français, le seul bon coin où pourrait se trouver Sarkozy, c’est celui… où on ne le verrait plus !

PLÉONASME ÉVIDENT

Monseigneur Aillet a beaucoup faire beaucoup de vent à propos de l’ecclésiastique bayonnais qui s’intéressait d’un peu trop près aux petits enfants, une évidence linguistique s’impose petit à petit : même si on n’a pas de véritable statistique en la matière, pour un journaliste, parler d’un prêtre pédophile relève quasiment du pléonasme, tant les porteurs de soutanes sont nombreux à avoir fauté. Pour aider ses confrères plumitifs en difficulté, Bisque, Bisque, Basque ! leur suggère donc, pour trier le bon grain de l’ivraie, de parler de « prêtre » et de « prêtre non pédophile » .

AUGUST EST UN PEU BRUSQUE

La victoire du Biarritz Olympique, contre Dax vendredi soir, a été un peu ternie par une altercation qui a opposé dans la nuit le président du BO Nicolas Brusque et l’entraîneur des avants Benoît August. Et devinez qui a eu le dessus ? On peut comprendre la rancœur de l’ancien talonneur contre son ancien coéquipier qui l’a écarté après l’avoir bien promené. Et ce n’est pas parce que la scène a eu lieu au Caveau, qu’il faut y voir le tombeau des illusions du BO.

ON N’EST PAS DANS LA DAESCH !

Décidément, les Ateliers de la République, loin de tout esprit partisan, continuent à être de fort belle tenue. Mardi 5 avril, au restaurant L’Avant-scène, du théâtre de Quintaou à Anglet, le général Pinatel et le professeur Pichon, professeur d’histoire contemporaine, viendront débattre avec le public de l’état islamique et des guerres en Irak et Syrie. Entrée libre et gratuite et port du casque militaire non obligatoire, même pour Corine Martineau, Maïder Arostéguy et Anne Pinatel , les fondatrices de ces ateliers.

ORGASME FAçON MAM

Dans « Quelques minutes de vérité », de la journaliste du Point Anna Cabana, Michèle Alliot-Marie, 69 ans mais toujours fringante, affirme que « faire un meeting, c’est comme un orgasme ». Et virer Brisson de son poste de secrétaire départemental, c’est la jouissance suprême ?

MERVEILLEUSE JEUNESSE

Quand les lycéens, beaucoup plus imprévisibles que les bataillons syndicaux, descendent dans la rue pour dénoncer la réforme du code du Travail, le gouvernement tremble et il a raison. Rafraichissant spectacle à Paris avec des pancartes comme « Papa, maman, c’est quoi un CDI ? » ou le superbe « La nuit, c’est fait pour s’aimer, pas pour travailler. » Presque aussi beau que le soixante-huitard « Sous les pavés, la plage ».

LA TACTIQUE DU GENDARME

Surtout ne venez pas avec votre permis à points disparus ou en fredonnant la chanson de Bourvil ! C’est du très haut niveau que nous propose, comme souvent, « Les ateliers de la République » de Corine Martineau, mardi 8 mars à 19 h à la maison des Associations. L’invité du jour sera le colonel de gendarmerie, Albert Domercq, instructeur self-défense et commando, pour expliquer « le concept d’intervention professionnelle en gendarmerie ». Et comme on va probablement nous parler d’attentats terroristes ou de prises d’otages, défense d’arriver au radar ou en soufflant dans le ballon !

SECONDES DE SILENCE

On n’arrête décidément plus le progrès! Juste avant le coup d’envoi du match Galles-France, en hommage aux victimes du cyclone qui a frappé les Fidji, ont été annoncées… 30 secondes de silence. On avait déjà constaté que les prix augmentaient, mais on ignorait que la minute se réduisait. Les plus jeunes peuvent désormais espérer avoir droit à… une seconde de silence pour leurs obsèques. En tout cas, si les Bleus ont cru un instant que les Gallois allaient jouer à moitié, ils ont vite déchanté.

GACHASSINAT EN RÈGLE

Ah, il s’en passe de belles a la Fédération Française de Tennis. Reventes de billets en douce à des agences amies, passations de marché discutables et beuveries dantesques. Si l’on en croit Le Canard enchaîné (17/2), notre Jean Gachassin, 74 ans tout de même,  tient la forme olympique quand il s’agit de s’octroyer de petits avantages. L’ancien international de rugby, devenu grand patron du tennis, ne pourra pas dire qu’il ignorait la loi. Dans une vie antérieure, il était… huissier de justice.

IL A JOUÉ PLACÉ

Jean-Vincent Placé avait déclaré sur Twitter ne pas vouloir être secrétaire d’État, car « Maman va penser que je fais le courrier« . Raté, il se retrouve secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat auprès du Premier ministre, autrement dit un titre purement honorifique! Le « Richelieu des Verts« , comme le qualifie Daniel Cohn-Bendit, affirme afficher « une ambition extrêmement saine« . Placé est juste parfaitement ridicule, mais voilà des décennies que l’on peut vérifier que la honte n’a jamais fait rougir les Verts.

KOXKA A BOBO

Midi Olympique (1/2) n’y va pas avec le dos des crampons dans son compte-rendu du derby BO-Aviron : « C’est un Pottoka en grande forme qui a pris possession d’Aguilera. Soyons francs, le vaillant pottok bayonnais n’a fait qu’une bouchée de la mascotte biarrote, certes élégante, mais très bobo sur ce coup là ». Décidément, notre adolescent boutonneux au sourire niais, a du mal à convaincre les foules!

DU NOVÈS DANS LE TEXTE

Réflexion de Guy Novès dans Le Journal du Dimanche (31:1) : « La plupart des jeunes d’aujourd’hui sont fantastiques. Ils peuvent avoir des carences éducatives et des comportements différents des nôtres, mais on ne peut pas leur reprocher. C’est nous qui les avons construits. » Difficile de dire si le XV de France va briller dans le prochain Tournoi, mais quel bonheur d’avoir un éducateur à la tête de l’équipe, plutôt que le « bourrin » Saint-André!

GUY, TU ES LE BIENVENU!

Jeudi 21 janvier à 19 heures, à la Maison des associations, Francis Jauréguiberry, professeur à l’université de Pau et directeur de laboratoire au CNRS, évoquera dans le cadre des « Ateliers de la république » animés par Corine Martineau, les technologies de communication, l’hyperconnection, les pratiques individuelles et les enjeux sociaux du numérique. L’entrée est libre et gratuite et l’on espère que le Premier adjoint au maire Guy Lafite, viendra expliquer comment il s’est fait pirater son compte Twitter, qu’il ne maîtrisait visiblement pas, par son colistier François Amigorena.

GRINCHEUSE

Sous le nom « Les amis du jardin public », cette riveraine, qui se dit  » sérieusement dérangée par le bruit jusqu’à 23 heures et jusqu’au 2 janvier », a multiplié les affichettes pour adresser une pétition à la mairie. Sans grand succès apparemment pour la couche-tôt de service. Sa démarche a été perçue comme celle de ces Parisiens qui s’installent dans un village rural et se plaignent du coq du voisin. Pour une fois que Biarritz est magnifiquement parée de lumières, personne ne va se plaindre et s’allier à cette grincheuse, adepte de « Plus triste la vie! »

MISTER MIKE

Mike Phillips, le demi de mêlée du Pays de Galles et du Racing 92, reste un inclassable. Quand il a appris qu’il allait être titulaire avec Dan Carter, il a tout de suite posté ce message plein d’humour sur les réseaux sociaux : « Le meilleur ouvreur et le meilleur demi de mêlée du monde enfin réunis! » Dans « L’Équipe » (17/12), il explique que « le rugby ne doit pas perdre ce côté marrant, qu’on soit un petit joueur de club ou le meilleur du monde (…) Les jeunes suivent des cours de communication… Mais pas moi! » Quelle bonne idée!

SARKOMIQUE INVOLONTAIRE

Malgré les très mauvais résultats obtenus par son parti, dimanche soir aux Régionales, Nicolas Sarkozy a proposé de participer aux meetings de Christian Estrosi, Valérie Pecresse ou Xavier Bertrand. Mais, comme le raconte Le Canard (9/12), tous se sont inventés les pires excuses imaginables pour que leur « cher Nicolas » ne se donne pas la peine de venir. Et Nicolas, qui n’a toujours rien compris, d’insister, d’insister et d’insister encore. Seule Virginie Calmels, encore très naïve en politique, a accepté de s’encombrer de l’ex-président.

HOMMAGE MÉRITÉ

Alors que la municipalité n’envisage toujours pas de remettre la médaille de la Ville à Robert Rabagny, Corine Martineau,  qui avait réalisé l’excellente série « Paroles de Biarrots« , a repris sa caméra pour rendre hommage à l’Indien à qui Biarritz doit tant. Vous pouvez retrouver le premier épisode de cette série sur : https://www.facebook.com/corine.martineau1 Détail amusant : Géronimo a réussi le tour de force de poser devant un mur rouge et blanc. Si ce n’est pas de la passion…

CONFONDANT!

Christophe Najdovski, adjoint de la maire de Paris en charge de la circulation, évoque au micro de France Info  (27/11) la tenue de la COP 21. Après avoir déconseillé aux Parisiens aussi bien l’utilisation de la voiture que du métro, l’élu vert a cette envolée : « N’allez à votre travail, lundi, que si c’est absolument indispensable« . Encore un élu qui ne doit pas savoir que pour la majorité des Français, le travail, ce n’est pas quand on veut, comme on veut!

PLUS QUE JAMAIS RÉPUBLICAINS

Pour lutter contre la morosité ambiante, quoi de mieux qu’une réflexion citoyenne? Mercredi 25 novembre, au BO café, « Les ateliers de la république », animés par la trépidante Corine Martineau, proposent  à 19 heures une conférence débat sur le changement climatique au Pays basque avec Guy Aubertin, géologue et Jean-Baptiste Dussaussois, ingénieur environnemental. Le réchauffement climatique entre Brisson et Veunac ne sera, en revanche, pas évoqué.

ON A HONTE?

Si la foule des grands jours était présente à Jean-Dauger, à l’occasion du derby Aviron-BO, elle l’était aussi en tribune officielle, où les politiques tenaient à se montrer en ces temps d’élection régionale. Si les Bayonnais affichaient un petit foulard bleu et blanc, les Biarrots Lafite, Poueyts ou Brisson s’étaient bien gardés de tout signe distinctif. Ils ont honte de leur Ville?

UN PODIUM DE CANCRES

Ils sont trois à savoir désormais en quelle haute estime les tiennent leurs concitoyens. Rama Yade pour son « Anthologie regrettable du machisme en politique » a vendu 989 exemplaires. Cécile Duflot pour « Le grand virage » qu’elle aurait aussi pu intituler « Les abonnés absents » 665 exemplaires. Et le très charismatique Jean-Christophe Cambadélis réussit à totaliser 326 exemplaires pour son « À gauche, les valeurs décident de tout« . Et on les applaudit bien fort!

BRISSON VA NOUS FAIRE PLEURER

Max Brisson annonce dans Sud Ouest (6/10) que sa probable élection aux régionales l’obligera à renoncer à son mandat de conseiller municipal. Première remarque : pourquoi s’est-il présenté aux départementales dans ces conditions? Deuxième remarque : Max, au hasard, renonce au seul mandat qui ne lui rapportait rien, mais a la satisfaction de prononcer des belles phrases comme « Je servirai Biarritz différemment et je ne me désintéresserai pas du débat municipal » Effectivement, depuis 2014, on avait rarement connu opposant aussi motivé.

CALMELS ET SES BOYS

Virginie Calmels, tête de liste aux régionales, va visiter le 20 septembre la Cité de l’Océan, en compagnie des deux inséparables Brisson et Veunac. Les deux anciens adjoints de Didier Borotra se sont montrés tellement visionnaires et clairvoyants au niveau local en votant pour le mégalo projet de Borotra, qu’il serait vraiment dommage de ne pas leur offrir une place privilégiée au niveau régional…

LES DEUX LARRONS

Selon « La République des Pyrénées », Max Brisson numéro deux de la liste de droite derrière Monique Sémavoire (MoDem) s’agiterait beaucoup pour que son copain Michel Veunac occupe la sixième place de la liste, ce qui lui garantirait un siège, même en cas de défaite. Un gentil renvoi d’ascenseur après le coup de pouce de Veunac au moment des départementales. Et vous vous demandez encore pourquoi Brisson ne trouve rien à redire à la gestion de la ville de Biarritz?

EAU SECOURS

Mauvaise surprise pour ce couple de Toulousains, qui possède un appartement avenue de la Marne à Biarritz. Bloqués par des impératifs familiaux depuis quatre mois, ils ont eu la surprise, à leur arrivée, de trouver une facture d’eau de 5 000 euros, alors qu’ils paient habituellement 30 euros. Effectivement une chasse d’eau avait été mal fermée. Surpris de ne pas avoir été alertés par la Lyonnaise des eaux, ils s’entendent répondre que c’est à eux de vérifier sur Internet leur consommation. Un peu facile non, de se décharger ainsi de ses obligations d’information sur le client ?

À RAS DE LA CATA

JBSCJean-Benoît Saint-Cricq, dans « Biarritz Magazine » de ce mois, se livre à une étude sur l’endettement de la Ville qui fait frémir. En France, les villes connaissent un ratio moyen de désendettement de 8 à 10 ans (Le temps qu’il faudrait pour rembourser la dette si elles ne se consacraient qu’à cette tâche). À 15 ans, le préfet siffle la fin de la récré, prend les commandes et la ville est déclaré en faillite. Le ratio de désendettement de Biarritz était de 10,44 en 2012. En 2014 on est passé à … 13,92. Encore un effort de la mairie avec les subventions tous azimuts et on y est.

LA COTE DE MACRON

Maillot MacronIl n’est pas d’une originalité folle, le futur maillot du BO et on devine que ses créateurs ont dû se demander si ça valait la peine de le travailler avec la fusion qui était dans l’air. Seule surprise, l’équipementier n’est plus Burda, mais Macron (qui n’a rien à voir avec le ministre du gouvernement Valls). Blanco, qui est superstitieux, a certainement pensé qu’avec un fournisseur de maillots nommé Macron… les finances du BO allaient suivre!

LE SLIP DE NOVÈS

Slip Stade ToulousainLe rugby devient décidément surprenant. Dans Sud Ouest daté du 11 juin, Guy Novès raconte son douloureux départ du Stade Toulousain. Lui qui a passé quarante ans de son existence à défendre le maillot rouge et noir, comme joueur puis comme entraîneur, a dû rendre sa veste, sa cravate, son pantalon et même son ordinateur. « Ils doivent en avoir besoin« , commente-t-il, fataliste. Heureusement que Guy ne portait pas le slip rouge et noir proposé aux supporters, car il serait reparti totalement à poil.

NOUVELLE MODE

MicroSans être aussi ridicule que Michel Veunac, qui court se réfugier dans son bureau après une question d’un journaliste de M6, Serge Blanco a succombé lui aussi à la nouvelle mode qui consiste à ne pas répondre aux questions. Quel est l’intérêt d’une conférence de presse, si on parle sans que personne ne puisse vous demander des précisions ou vous apporter la contradiction? Un simple communiqué signé du BO aurait largement suffi plutôt que cette enfilade de banalités sans intérêt. Bien malin celui qui en sait plus qu’avant!

ÉNARCHIE

Agnès SaalÀ l’heure où la moindre caissière de supermarché qui ramène chez elle un produit périmé se fait licencier sans préavis, le recasage  comme « chargée de mission » au ministère de la Culture d’Agnès Saal fait un peu désordre. L’ancienne présidente de l’INA, malgré un chauffeur à plein temps, avait dépensé plus de 40 000 euros de taxi. Il est ahurissant qu’un poste public lui soit à nouveau confié, même si son passage par l’ENA en 1983 explique sans doute ce favoritisme éhonté. Comme disait à peu près La Fontaine : « Selon que tu seras énarque ou misérable… »

DÉTESTABLE

LorenzettiPitoyable réflexion de Jacky Lorenzetti, le président du Racing-Métro : « Voir Oyonnax devant nous, ça me file des boutons ! Il doit y avoir une masse salariale inférieure à la nôtre de 40%.  » N’ayant jamais touché un ballon de rugby de sa vie, il ne doit pas savoir que l’argent ne fait pas tout dans ce sport, où la solidarité, le plaisir de jouer ensemble valent plus que le carnet de chèques. Un peu comme si le BO revenait en Top 14 par le jeu d’une fusion au lieu de l’avoir mérité sportivement…

5932

RugbyNon seulement le BO a fini à une triste septième place non-qualificative mais son affluence moyenne a plafonné à 5932 spectateurs, très loin derrière Perpignan ou Pau. Quand on sait que le stade Aguilera peut accueillir 13400 spectateurs, voilà un chiffre qui fait désordre. Et qui va poser un sacré problème à Michel Veunac. Ce dernier avait annoncé qu’il allait construire à Aguilera. Au hasard, à ras du stade. Et en contrepartie, le promoteur aurait offert à Serge Blanco le stade fermé dont il rêve. Avec une affluence aussi misérable, le projet va être difficile à défendre.

Le commentaire d’un internaute :

Pour relancer le Rugby à Biarritz et attirer davantage de spectateurs, il faudrait à l’instar de la Ville anglaise de Leeds où deux entités le 15 avec les Tykes et le 13 avec les Rhinos cohabitent dans le meilleur des mondes, créer (relancer plutôt) Côte Basque 13 qui naguère était basé à Bayonne . A noter que BAC XIII (Biarritz Athlétique Club de 13) crée en août 1951 finit par fusionner avec Côte Basque 13 à Bayonne faute d’infrastructures suffisantes à Biarritz. Avec une école de rugby pour les plus jeunes voilà de quoi susciter des vocations…Cela fait plus de 4 ans que je milite pour relancer le 13 à Biarritz et en dépit de l’interêt du projet le président quinziste n’a jamais souhaité discuter autour d’une table ronde ou ovale. L’adjoint aux sports de Biarritz y était favorable encore l’an passé mais la Prod2 est passée par là….Bref, de quoi cogiter. Mais la solution développement des recettes, et des licences, passe et passera par là. Tel est mon avis.
A noter qu’à Perpignan certes le 13 et le 15 ont leur stade respectif mais les Dragons Catalans qui évoluent en professionnel en Super League Anglaise attirent en moyenne 8000 personnes par match. Pas mal pour du 13 et les anglais lorsqu’ils viennent à Perpignan font faire de belles recettes aux commerçants de la ville.

** A Leeds les deux codes proposent au public un package en début de saison : 13/15 ou bien les fans choisissent leur rugby favori. La boutique de produits dérivés permet aussi au 13, et au cricket (stade situé derrière celui des deux rugbys) de développer les recettes. De nombreux partenaires viennent miser sur les équipes, 15 et 13 avec un sponsoring sur un seul joueur par entreprise. A chaque essai l’écran clignote et annonce le nom du joueur avec son sponsor. Là aussi un savoir faire inégalé chez les professionnels anglais.

Frank PERRIN

PINOCCHIO

PinocchioMichel Veunac affirme, sans que son nez ne s’allonge, que le retrait de deux des trois délégations de l’adjoint François Amigorena n’est nullement lié aux « récentes élections départementales« . Mon œil! Veunac avait envisagé un moment de retirer toutes ses délégations à son turbulent adjoint, qui avait piraté le compte Twitter de Guy Lafite, mais il fallait une délibération du conseil municipal et laisser François Amigorena prendre la parole. Comme d’habitude, Veunac a préféré le courage-fuyons!

CE FARCEUR DE LASSERRE

FarceurGrand numéro du nouveau président du Conseil départemental, Jean-Jacques Lasserre, qui baisse de 40% ses indemnités de président par rapport à son prédécesseur, avec 3041,18 euros brut par mois. La réalité est un peu moins étincelante. Touchant 5515 euros brut par mois comme sénateur, le bon Jean-Jacques s’est octroyé le maximum du plafond autorisé par la loi, soit 8272 euros net. Et en plus, il nous la joue vertueuse!

MÉGOTAGE DE PLAGE

CigaretteNon fumeur absolu, l’impertinent approuve la chasse aux mégots lancée par la mairie de Biarritz, mais reste pantois en apprenant qu’on va priver de tabac les utilisateurs de la plage du Port-vieux, alors que la vente de cigarettes reste parfaitement légale en France. Force est de constater que le premier souci des élus, quels qu’ils soient, est d’édicter des règlements qui restreignent les libertés de leurs concitoyens. Mais jamais de leur accorder une liberté supplémentaire.

EUROMILLIONS

MonnaiePatientant dans la file d’attente du marchand de journaux de la Place Clémenceau, l’impertinent s’est beaucoup amusé en voyant le sémillant docteur Barucq, troisième adjoint chargé de l’Environnement, venir remplir avec dévotion moult grilles de Loto. Et l’idée lui est venue que c’était peut-être la seule solution qu’avait trouvée la Ville pour renflouer la Cité de l’Océan. Compte tenu de l’importance du déficit, le loto national ne suffira pas et l’Euromillions s’impose.

DOMÈGE COLLATÉRAL

Couple Domège BrissonGrosse surprise, lors du dernier conseil municipal à Biarritz. Frédéric Domège, légèrement en retard, avait confié sa procuration à … Max Brisson. Oui, oui, celui-là même qui l’a fait exclure de l’UMP et à qui il avait promis « la grêle ». Cette reconstitution de ligue dissoute a fait bruisser les rangs de la majorité. Mais, entre Max et Frédéric, c’est décidément « Fouette-moi encore, j’adore ça! »

 RETAPE

NaufrageElle prend une mine grave de conspiratrice, cette caissière des Galeries Lafayette, pour vous annoncer discrètement que vous bénéficiez d’une chance insolente en effectuant vos courses aujourd’hui. En effet, la direction a décidé de faire un très beau cadeau à tous ses clients. Et quel cadeau! Si vous achetez une place pour la Cité de l’Océan, on vous en offre illico une autre gratuitement. Une retape un peu pathétique, qui n’a pas l’air, allez savoir pourquoi, de convaincre les clients. Même les Parisiens ne se font pas piéger!


5 réflexions sur “L’Impertinent Déchaîné

  1. Pour relancer le Rugby à Biarritz et attirer davantage de spectateurs, il faudrait à l’instar de la Ville anglaise de Leeds où deux entités le 15 avec les Tykes et le 13 avec les Rhinos cohabitent dans le meilleur des mondes, créer (relancer plutôt) Côte Basque 13 qui naguère était basé à Bayonne . A noter que BAC XIII (Biarritz Athlétique Club de 13) crée en août 1951 finit par fusionner avec Côte Basque 13 à Bayonne faute d’infrastructures suffisantes à Biarritz. Avec une école de rugby pour les plus jeunes voilà de quoi susciter des vocations…Cela fait plus de 4 ans que je milite pour relancer le 13 à Biarritz et en dépit de l’interêt du projet le président quinziste n’a jamais souhaité discuter autour d’une table ronde ou ovale. L’adjoint aux sports de Biarritz y était favorable encore l’an passé mais la Prod2 est passée par là….Bref, de quoi cogiter. Mais la solution développement des recettes, et des licences, passe et passera par là. Tel est mon avis.
    A noter qu’à Perpignan certes le 13 et le 15 ont leur stade respectif mais les Dragons Catalans qui évoluent en professionnel en Super League Anglaise attirent en moyenne 8000 personnes par match. Pas mal pour du 13 et les anglais lorsqu’ils viennent à Perpignan font faire de belles recettes aux commerçants de la ville.

    ** A Leeds les deux codes proposent au public un package en début de saison : 13/15 ou bien les fans choisissent leur rugby favori. La boutique de produits dérivés permet aussi au 13, et au cricket (stade situé derrière celui des deux rugbys) de développer les recettes. De nombreux partenaires viennent miser sur les équipes, 15 et 13 avec un sponsoring sur un seul joueur par entreprise. A chaque essai l’écran clignote et annonce le nom du joueur avec son sponsor. Là aussi un savoir faire inégalé chez les professionnels anglais.

  2. P….. j’adore votre franchise et merci pour tout ce que l’on peut apprendre sur la vie locale digne d’une pièce de théâtre de boulevard…

  3. Etaient-ils « bobos »: Pierre CAMPOUS (12 ans) François ROBIN (15 ans) Arnaud SELLIER (15 ans) disparus en mer sur le Corsaire Capitaine DOUSSY en 1762 , Mathieu CHABIAGUE(16 ans) Arnaud HIRIGOYEN (15 ans) disparus en mer sur le Corsaire Capitaine D’ANGLADE ,
    Etienne CINTAS (16 ans) prisonnier en Angleterre en 1759.
    La liste est malheureusement bien plus longue de jeunes Biarrots morts au service du Roi.
    Un corsaire est plus représentatif de Biarritz qu’un pottock (où sont les montagnes à Bayonne?) mais les Bretons y avaient pensé avant nous.
    Il faut savoir s’incliner sportivement quand on est battu mais essayer de faire de l’esprit,?? en parlant encore de « bobos » Biarrots au sujet de corsaires mérite un coup de sabre d’abordage dans le c..

  4. DESTIZON cassé ? Moi j’en choisirais un autre fort en gueule mais incapable de répondre à un courrier …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s