Didier, pourquoi tu m’as oublié?

Librairie DarrigadeLe texte avait été mûrement réfléchi : « À Didier Borotra, bâtisseur infatigable qui a assuré la fortune de Vinci pour les trois prochaines décennies et réussi avec sa Cité naufragée à transformer l’océan magnifique et sauvage en simple jeu numérique« , mais notre maire bien-aimé a préféré ne pas venir à la séance de dédicaces qui a eu lieu le samedi 26 octobre à la librairie Darrigade de Biarritz, afin de ne pas témoigner de favoritisme envers un des citoyens de sa ville, ce qui prouve sa grande sagesse. Il aurait pu pourtant y rencontrer pratiquement tous ceux qui rêvent de lui piquer sa place aux prochaines municipales, ainsi que de simples citoyens et des amoureux de la presse, désireux d’engager la conversation avec le connard déchaîné qui s’est permis ce « délicieux canard laquais« .

Au total, une cinquantaine d’exemplaires vendus, des conversations très riches et révélatrices du fossé qui se creuse parfois entre les titres de presse et les lecteurs et un accueil particulièrement chaleureux de la famille Darrigade, et en particulier d’André, ce sprinter racé qui me faisait tant rêver, enfant, quand je regardais le Tour de France.