Un rugby plein de surprises…

Cette fois, plus de doute possible. Grâce aux archives qu’il a retrouvées, Frank Perrin nous apporte la preuve que le gouvernement Pétain a tout fait pour faire disparaître le XIII.

Quand la passion vous transforme en rat de bibliothèque ! Belle performance que vient de réussir le tenace Frank Perrin, en élucidant une de ces énigmes du sport français qui a hanté pendant des années des dizaines de journalistes spécialisés. En réussissant à localiser dans un fort de Fontainebleau, les archives du XIII français, saisies par le gouvernement Pétain pendant la guerre et en s’attaquant aux dix-sept kilomètres de vieux papiers, l’auteur nous fait revivre la décision politique prise à l’encontre de ce sport et le rôle non négligeable qu’a joué dans cette décision le ministre des Sports d’alors Jean Borotra.

Avec « Rugby à XIII, le rugby du futur », les historiens vont se régaler, mais aussi tous ceux qui se sont intéressés à ce sport à un moment de leur vie. Grâce à Perrin, nous partageons le carnet de tournée de Raymond Contrastin, acteur en 1951 d’une tournée aux antipodes qui durera plus de trois mois. C’est l’époque où le XIII de France brille de mille feux et où la rivalité avec le XV est la plus exacerbée. L’époque, où le XIII avec ses tenus est considéré comme un jeu stéréotypé, tandis que les envolées semblent l’apanage du XV. L’époque aussi où la pratique de l’une des deux disciplines interdit de facto la possibilité de jouer à l’autre. Quand par hasard, l’amateur de ballon ovale peut tomber de nos jours sur une retransmission télévisée, il est surpris de voir à quel point ce jeu est devenu débridé et inventif, tandis que le XV devient de plus en plus un affrontement de tanks bodybuildés.

Dans ce livre réalisé avec la bénédiction de la fédération de rugby à XIII, Perrin n’élude rien, ne cache pas la faiblesse actuelle du XIII français, évoque les rapports de ce sport avec la franc-maçonnerie, consacre même un chapitre aux artistes qui se sont intéressés au XIII, avant d’évoquer les Coupes du Monde passées ou le XIII à l’armée.

Un livre surprenant, déroutant, un peu foutraque parfois, mais sympathique et toujours virevoltant à l’image de ce sport plein de surprises où les parties sont souvent bien plus intéressantes que les affrontements du Top 14.

« Rugby à XIII, le rugby du futur », Frank Perrin, 194 pages, 20 €.